AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nesrine Mezouane (Traducteur)
EAN : 9782376972105
144 pages
Ynnis Edition (21/04/2021)
3.94/5   253 notes
Résumé :
Partie seule dans un lieu reculé pour les vacances, Lina se perd dans un épais brouillard. Lorsque la brume se dissipe enfin, la jeune fille découvre au cœur de celle-ci un village incongru… peuplé de personnages mystérieux et hauts en couleur.

Coincée dans la pension d’une vieille mégère à la tête bien trop grosse, Lina va alors devoir travailler dans des boutiques plus extravagantes les unes que les autres pour regagner sa liberté au cours d’un voya... >Voir plus
Que lire après La Cité des brumes oubliéesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (118) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 253 notes
Un très court roman qui peut se lire comme un joli conte initiatique.
J'ai eu plaisir à suivre les aventures de la petite Lina qui va passer un été dans un étrange village isolé, au coeur d'une montagne entourée de brume, et qui va devoir apprivoiser des personnages loufoques.
L'auteur a une écriture délicate qui plaira autant aux petits qu'aux adultes désireux de lire un récit optimiste, farfelu et poétique.
Commenter  J’apprécie          490
Je ne vais pas ici vous refaire le coup, quelque peu éculé, de « l'inspiratrice du Voyage de Chihiro », même si en effet il y a un petit air de ressemblance. Non, cette histoire a son univers propre, que l'auteure a très probablement puisé à la fois dans les souvenirs réels et dans les rêves de son enfance, comme elle l'explique dans sa postface : « En primaire, je lisais les romans de Mary Poppins. A cette époque, je pensais qu'en me rendant en Angleterre, il me serait possible de la rencontrer. Au collège, quand j'ai lu le Monde de Narnia, j'ai voulu aller à Narnia. J'avais même réfléchi à différents moyens d'y parvenir. Les romans que je lisais me donnaient envie de visiter les mondes dans lesquels ils se déroulaient. Enfin, lorsque je me suis mise à écrire, j'ai pris conscience du fait que différentes personnes vivaient dans les mondes que je créais. Dans ces mondes évoluent mes merveilleux amis, mes aînés, mes professeurs, tous ceux qui sont dans mon coeur, jusqu'à l'ourson en peluche que j'ai perdu quand j'étais petite.»

La petite Lina Uesugi, de Shizuoka, est envoyée par son père en vacances d'été dans un coin perdu du nord du Japon, où il connaîtrait quelqu'un, dans la « Vallée des brumes ». Après avoir pris le train seule, muni de son sac et d'un parapluie à tête de clown, elle va trouver un minuscule village, de six maisons colorées. Elle est accueillie à la pension Picotto par une petite femme rondelette pas commode du tout…et là, surprise, ce ne sont pas des vacances qui l'attendent, il va falloir travailler, à aider les quelques habitants, originaux, de cette petite communauté perdue. Libraire, cuisinier et autres bricoleurs vivent avec chat, perroquet, tigre, lesquels, très malins, sont des personnages à part entière. Et de temps en temps, on voit passer dans l'unique rue du village, « l'avenue extravagante », des nains, des centaures et autres êtres bizarres…Lina, au départ effrayée et désemparée d'être tombée dans ce monde étrange, va vite s'attacher à chacun de ces habitants, qui constituent une véritable petite famille, avec ses secrets. La fin de l'aventure sera d'autant plus triste, à moins qu'il y ait un espoir de retour dans ce monde-capsule à l'écart du monde ?

La cité des brumes oubliées fera passer un beau moment aux enfants comme aux adultes qui ont gardé une âme juvénile. Si ce texte a le goût de l'étrange et de l'aventure, il respire aussi la couleur, les friandises, la nostalgie de notre enfance, du temps des grands-parents et des vieilles maisons, des contes d'animaux et de magie lus au coin de feu, où de simples jouets en bois réjouissaient le coeur des enfants, le temps d'avant l'électronique triomphante…

Un livre qui donne le sourire à l'âme, le temps d'une parenthèse-cocon de Noël bienvenue, grâce aux excellentes éditions Ynnis, que je remercie chaleureusement pour cet envoi, ainsi que babelio, dans le cadre de l'opération masse critique.
Commenter  J’apprécie          360
"Bonjour les Babélionautes! Aujourd'hui, on va parler d'un bref conte pour enfants, La cité des brumes oubliées, de Sachiko Kashiwaba, traduction de Nesrine Mezouane.

Or donc la petite Lina est envoyée seule dans un village mystérieux. Elle y est accueillie par une mémé, Grand-mère Picotto, qui lui fait comprendre sans ménagement qu'il lui faudra travailler pour gagner son pain! La jeune fille va donc se rendre utile et faire la connaissance des habitants du village.

-Arh! Je suis désappointée! Et j'ai horreur d'être désappointée!

-Pourquoi donc, Méchante? c'est choupi tout plein!

-Parce que le bouquin est vendu comme l'histoire qui a inspiré le voyage de Chihiro! Ai-je besoin de te rappeler ce qu'est le voyage de Chihiro?

-Euuuh... ton Miyazaki préféré?

-MON MIYAZAKI PREFERE! mon Miyazaki préféré à moi! Tu penses bien que je me suis jetée sur ce bouquin comme le faucon affamé sur le mignon petit lapin. Je m'attendais à retrouver le grandiose et le fabuleux de ce merveilleux et magique film d'animation! Et voilà! Je suis très désappointée, maintenant!

-Allons, Méchante! tout n'est pas si noir. L'histoire est sympathique, les persos secondaires intéressants...

-Mais non! Les difficultés se règlent sans difficulté, là où Chihiro doit faire montre de courage physique et intellectuel pour sauver ceux qu'elle aime!

Quant au monde magique, il n'est qu'à peine effleuré! Et en dernier lieu, mon petit coeur sensible et tendre n'a pas palpité une seule fois, tout simplement parce que Lina ne vit jamais de danger!

-Méchante? toi, un coeur sensible et tendre?!

-Oui, je suis une grande incomprise, madame!

-Ah. Euuh... d'accord...

-Pour en revenir au film, je rappelle sans divulgâchis que, si Chihiro rate son but, elle en pâtira toute sa vie.

Lina, quant à elle, ne relève pas de défis dangereux ni mortels. L'histoire manque d'enjeu, d'un souffle d'aventure qui lui donnerait plus de poids, plus d'importance!

-M'enfin, Méchante! c'est bien aussi, les récits calmes pour se détendre!

-Ca m'ennuie dans les contes! Tu parles à quelqu'un qui n'a jamais compris l'intérêt de Boucle-d'or et les trois ours ni de la princesse au petit pois! Hansel et Gretel, ça, c'était de la bonne histoire. Je n'ai rien tiré de cette lecture qu'un inénarrable ennui!

-Voilà qui est embarrassant, Méchante... Je tiens les éditions Ynnis en haute et grande estime pour leur magnifique travail sur Bokko-chan! C'est peut-être ta faute, si tu n'aimes pas ce bouquin!

-Ma faute?

-Oui, ta faute! Si tu ne faisais pas partie de ces fans intégristes et intolérants de Chihiro, peut-être que tu l'aurais davantage apprécié...

-Ou peut-être que c'est toi qui ne peux pas me comprendre vu que tu as l'intelligence d'une valise sans poignée?

-Ah, je crois qu'on a trouvé le coeur tendre et sensible sur cette réplique... Bref! Les Babélionautes, ne vous laissez point rebuter par Méchante Déidamie si ce bref conte vous attend dans votre pilalire.

Faites-vous votre propre avis! Je soupçonne Méchante d'être trop aveuglée par l'éclat du film pour juger équitablement cette oeuvre."
Commenter  J’apprécie          207
Le texte en lui-même est vraiment beau et m'a fait voyager dans une avenue extravagante pleine de vie et de personnages en tout genre. Nous passons des centaures, aux nains, aux sorciers.

Nous apprenons aussi que pour pouvoir manger et être logé, il faut travailler dans ce petit village possédant des portes menant partout dans le monde. Lina va donc faire connaissance de diverses personnes et comprendre qu'il faut s'entraider, se dépasser etc dans la vie.

Ce livre est assez court, mais fait de "grandeur". Il suffit de peu de pages pour faire passer de grands messages. J'ai été émerveillé par cette belle lecture.

Après, je pense que j'aurai encore plus aimé si ça avait été un peu plus étoffé. Je trouve que chaque passage est trop vite passé.

En parlant de passé. J'ai bien aimé le fait que Lina voit les différences entre chaque personne au début, puis ça lui passe. Ensuite, elle ne voit que ce qu'est la personne et non son origine (ex : le démon).

C'est sans surprise que l'on retrouve plusieurs similitudes dans les comportements ou les lieux avec le voyage de Chihiro. C'est avec un réel entrain que j'ai avancé avec Lina dans ce village secret.

Lecture vraiment cool :
▪ Pour découvrir une des origines de l'oeuvre du Voyage de Chihiro.
▪ Pour voyager dans un monde merveilleux.
▪ Pour découvrir une multitude de personnages tout aussi important les uns que les autres.
Commenter  J’apprécie          120
Une petite aventure "tranche de vie" très onirique avec des personnages variés où l'aspect magique est finalement présent juste en surface et peu développé. le personnage de Lina est mignon et les personnages secondaires assez atypiques. le style est agréable tout en restant très simple. Un petit conte sans prétention au coeur de l'été d'une montagne niché au creux des brumes.
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
-J'ai l'impression que vous n'avez que des vieux livres... remarqua Lina.
-En effet. Les vieux livres ont plus de charme.
- Du charme ?
- Oui, les livres attirent les gens, et ont une inffuence sur eux, n'est-ce pas ? Cest de ce pouvoir que je parle !
Commenter  J’apprécie          00
En faisant sa valise, Lina repensa à ce que
lui avait dit Grand-mère Picotto.

Le parapluie clown lui avait été envoyé six mois auparavant par une connaissance de son père. C’est ce qu’il lui avait dit à plusieurs reprises, sans jamais essayer de cacher sa nostalgie. A présent qu’elle y pensait, elle avait trouvé l’entrée du village après avoir fait tomber son parapluie. Elle était arrivée dans la pension Picotto parce que le parapluie s’était envolé. A ce moment-là, elle crpoyait que personne n’était venu la chercher, mais elle s’était trompée. Son escorte «était à ses côtés depuis six mois …

Papa connaissait bien ce village, c’est pour ça qu’il a insisté pour que j’y aille, se dit Lina.

Lina ne savait pas quel genre de personne était son grand-père. Il avait quitté ce monde alors qu’elle avait à peine atteint l’âge de raison. Lina décida de se renseigner à son sujet auprès de son
père, dès qu’elle serait de retour chez elle.


Citation choisie par Monkey D-Luffy
Commenter  J’apprécie          40
Les sandwichs préparés par John étaient délicieux, mais être assise en face de Nata lui avait coupé l'appétit. Son déjeuner consistait en tranches de navet mariné entre deux morceaux de pain noir. Nata avait à peine mordu dedans que Lina se mit à picorer dans sa salade d'algues et de surimi à la sauce soja. Elle se servit une tasse de thé adouci à la confiture, avant d'avaler une prune salée. Lina était très reconnaissante à John de lui avoir préparé son déjeuner et évité de goûter à cet étrange sandwich fait de pain noir de navet mariné et de mayonnaise.
Commenter  J’apprécie          70
"En face d'Icchan, tu trouveras Mme Kinu. En ce moment, elle s'occupe de la lessive et du ménage." Une femme vêtue d'un tablier blanc lui sourit. Elle avait de grands yeux noirs. Elle lui rappela sa maman qui était restée à Shizuoka.
"Ensuite, à côté de Mme Kinu, tu as John, notre célèbre chef cuisinier !"
A côté de Mme Kinu était assis un monsieur gros comme un tonneau de bière. Il avait un visage tout rouge.
"Allez, plus vite, la soupe va..." commença-t-il à dire sur un ton contrarié en faisant un petit signe de tête à Lina.
Un regard de la vieille dame le fit taire.
"Et pour finir, voici Gentleman !" continua cette dernière en regardant à sa gauche.
Sur la chaise était installé un grand animal qui ressemblait à un chat, il avait un poil doré et des yeux verts.
Gentleman fixa Lina du regard. Ses iris faisaient penser à de profonds marais. Elle crut qu'ils pourraient l'avaler.
Commenter  J’apprécie          30
" Dans ces mondes évoluent mes merveilleux amis, mes ainés, mes professeurs, tous ceux qui sont dans mon cœur, jusqu'à l'ourson en peluche que j'ai perdu quand j'étais petite. Je me demande quels personnages vivent dans vos mondes à vous .
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : villageVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Autres livres de Sachiko Kashiwaba (1) Voir plus

Lecteurs (620) Voir plus



Quiz Voir plus

La cité des brumes oubliées

Comment se nomme la vieille dame qui accueille Lina?

Pipity Picotto
Adora Uesagi
Hayoo Miyazaki

4 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : La Cité des brumes oubliées de Sachiko KashiwabaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..