AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253071297
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (04/03/2020)

Note moyenne : 3.02/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Printemps 1903. Un prédicateur tente d’échapper au scandale en installant sa communauté dans le Michigan. Le charismatique Benjamin Purnell promet la vie éternelle à ses adeptes, en particulier aux belles jeunes filles. Comment expliquer alors qu’une adolescente ait été enterrée ? Basé sur une histoire vraie, Eden Springs est enrichi de photos d’époque sélectionnées par Laura Kasischke.

« La fascination d’une auteure talentueuse du Midwest pour les ém... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  21 juillet 2020
Documents à l'appui, Laura Kasischke nous raconte l'histoire d'une secte, et pas n'importe quelle secte, une communauté religieuse qui naquit en 1903 alors que son guide spirituel, Benjamin Purnell, s'installa avec cinq fidèles à Benton Harbor, Michigan.
Puis ce furent des centaines d'adeptes qui arrivèrent des quatre coins de la planète pour appliquer les commandements du gourou : laisser pousser ses cheveux, ne pas les tailler en carré, ne pas manger de viande, ne pas avoir de relations sexuelles.
Ce dernier commandement sera en totale contradiction avec les principes du maître puisque ce dernier s'entoura d'une cour de jolies jeunes filles toutes vêtues de blanc qui durent se plier au bon plaisir du jeune homme qui leur promettait d'échapper à la mort telle que nous la connaissons puisque les gens de la maison de David, c'est ainsi qu'il baptisa sa communauté, resteraient sur terre après la fin des temps toute proche, et n'auraient plus besoin de prier puisque Dieu serait désormais parmi eux, les élus.
A ce charisme qui lui permit de contrôler ses adeptes, s'ajoutaient des qualités d'homme d'affaire qui l'amenèrent à créer Eden Springs, un parc d'attraction qui devint célèbre, sur le modèle duquel se construisit Disney World.

La maison de David devint alors une communauté des plus dynamiques, vivant de la vente des fruits des vergers initiaux, des recette du parc d'attraction, connue par ses équipes de base-ball, attirant de nouveaux adeptes qui à leur tour participèrent à son enrichissement.

Laura Kasische placera dans cet environnement, des personnages fictifs pour faire revivre cette secte avec une excellente intrigue : l'histoire d'un corps dans un cercueil, livré par la secte à une fossoyeur à qui on dira qu'il renferme une femme de 68 ans morte d'apoplexie, mais le cercueil s'ouvrant au moment de la mise en terre, laissera apparaître celui d'une jeune fille de 16 ans, portant sur le cou des marques de strangulation.

Un excellent roman ou se succèdent les documents historiques, très souvent des témoignages de membres de la secte, et le récit très bien écrit qui sait mettre en évidence le charisme du maître, le désarroi de certains fidèles, l'endoctrinement de la part de celui qui se disait le 7ème messager de Dieu.
Challenge Riquiqui
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          603
Annette55
  06 décembre 2018
" Personne ne souhaitait vieillir .
Personne ne souhaitait mourir.
C'était la religion de Benjamin.
Sa vision.
Le corps juvénile , la joie de vivre avec.
L'idée avait frappé Benjamin un jour, avait- il raconté, comme "l'éclair," alors qu'il n'était encore qu'un petit garçon :
La mort n'existe pas, avait dit" l'éclair" .
Ce roman historique? Documentaire ? Basé sur une histoire vraie conte le destin d'un prédicateur :
Benjamin Purnell , né en1861, à la mine avenante aux longs cheveux.
Il fonde "La Maison de David" .
Dieu lui souffla l'idée de réunir des ouailles pour attendre la fin du monde qui ferait d'eux, les derniers humains sur Terre.
Le Second Événement leur accorderait " la vie éternelle du corps" et ils vivraient ensemble à jamais dans ce même corps de chair et d'os.
Les fidèles de cette communauté religieuse ne se coupaient pas les cheveux et ne devaient pas avoir de relations sexuelles.....
Cette communauté éveille la curiosité avec ses jardins et vergers luxuriants , son parc d'attractions , une entreprise florissante ressemblant au Jardin d'Eden.
Le roi "Benjamin" dit "Ben "aime s'entourer d'adolescentes habillées de blanc, aux tenues immaculées, innocentes et simples qui rêvent toutes de devenir la favorite du leader.....ses "Élues".
Il fait miroiter l'attrait d'une spiritualité sexy sans oublier le commerce :abondance de fruits et légumes cultivés par l' ensemble des groupies ....
Plaisir et Perfection, Joie Sur terre et dans la chair soudain : une des adolescentes dont aime s'entourer Benjamin est retrouvée morte, sexe? Scandale ? Chute ? Une espèce d'innocence alimentée par un grand isolement et une foi aveugle....Comment expliquer ce fait ?
Comme toujours , l'auteur Laura K. renoue avec ses sujets de prédilection ,: sexualité ensorcelante et envoûtante d'un prédicateur , sa cour et ses groupies fascinées , séduites , le charisme pervers, incroyable d'un gourou , "l'étrangeté" surtout , L'esprit "d'immortalité" , la frontière fragile, ténue entre la vie et la mort , l'apocalypse.....
Les citations troublantes sont tirées de véritables rapports et enquêtes , coupures de presse, textes historiques . Elle aiguise la curiosité du lecteur , les utilise à son gré , joue avec la vérité historique , prend des libertés ......
Laura.k disséque ce qui se cache derrière les apparences idylliques , cette splendeur ....ce qui ajoute à l'ambiguïté de ce texte peut- être trop court...
Un récit au texte poétique, inspiré, original dans sa conception et sa présentation qui mêle jeunesse éternelle, emprise religieuse , cadre idyllique , jardin d'éden , beauté et scandale sexuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
Titania
  11 avril 2019
Pas le meilleur Kasishke, à mon humble avis.
Pourtant , l'univers sulfureux d'une secte lui sied comme un gant. C'est juste un peu frustrant pour le lecteur, même si on a en peu de pages tous les invariants de son inspiration, de l'inquiétant fondé sur l'incertain, le flou des discours et des souvenirs.
Elle nous raconte l'histoire de Benjamin Purnell, qui tel un coq dans un poulailler, régnait sur une secte loin d'être fermée puisqu'elle affichait dans sa région, une belle réussite économique . L'homme était séducteur et beau parleur, il soignait son apparence et cultivait son charisme. Un discours enflammé de prêcheur autoproclamé, sur l'éternelle jeunesse et la fin du monde finit par se fracasser sur la réalité biologique du vieillissement et de la mort, et annonce la chute inéluctable du gourou mort en 1927.
On voyage dans l'esprit confus des adeptes et des témoins dans des fragments très courts . Des extraits de coupures de presse et d'interrogatoires nous ramènent dans une réalité sordide faite de viols, morts violentes et de rivalités de harem, la face cachée du parc de loisirs.
La quête obsessionnelle de la vérité autour du cas irrésolu de la jeune morte, tourne en boucle comme le cauchemar du fossoyeur. le doute est distillé sur les faits avec maestria. Un parfum d'irratIonnel plane sur le récit . L’auteure sait en peu de mots créer une atmosphère troublante. Cette réécriture fragmentaire d'une histoire vraie , malgré son parfum d'inachevé, laisse quand même un peu songeur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LePamplemousse
  12 septembre 2018
Ce roman s'inspire de la vie de Benjamin Purnell, un prédicateur qui a fondé une communauté religieuse dans les années 20 aux Etats-Unis. Installés dans le Michigan, les nombreux membres de cette secte vivaient essentiellement de la vente des fruits de leur verger, mais ils ont aussi créé un parc d'attractions ouverts à tous. Leur équipe de base-ball était également très renommée.
A partir de ces faits avérés, l'auteur nous raconte le quotidien et l'ambiance au sein de cette communauté, prônant une vie sans viande, sans violence et sans sexe, sauf en ce qui concerne Benjamin lui-même, particulièrement réceptif aux charmes des adolescentes de sa communauté.
J'ai trouvé ce court roman passionnant mais trop court, j'aurais aimé découvrir un peu plus les personnages nommés, les faits sont énoncés, en particulier le décès très suspect d'une jeune fille, mais le suspense n'a pas le temps de monter car on sait très vite qui a fait quoi et pourquoi.
L'auteur a inclus des photos de la communauté à la fin du livre, ce qui donne davantage de réalité aux lieux et aux personnes mais le tout semble un peu bâclé.
On voit bien que les jeunes filles semblaient adorer Benjamin mais qu'en était-il des hommes de la communauté et de l'ambiance en général ?
J'ai trouvé dommage que tout soit survolé, comme si l'auteur avait écrit l'ébauche d'un roman sans rien développer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          356
Bazart
  27 octobre 2018
Un gourou charismatique crée une communauté religieuse sur les bords du lac Michigan, La Maison de David. Nous sommes au début du XXe siècle et Benjamin Purnell, un homme que l'on dit d'une beauté envoutante règne sur une colonie de jeunes filles et de jeunes hommes robustes vigoureux et travailleurs.
Dans ce lieu paradisiaque, on ne se coupe pas les cheveux, on ne mange pas de viande et l'on ne doit pas avoir de rapports sexuels. le jardin d'Eden sur terre en attendant l'Appel, car les fidèles en sont certains, la fin du monde est proche, Ben a reçu un message de Dieu lui-même.
Le créateur accordera la vie éternelle du corps à tous les membres de la secte. Alors on cultive la terre, on construit même le premier parc de loisir pour les habitants des villes voisines. Les équipes de Base-ball et de basquet ball de la maison de David deviennent célèbres dans le monde entier.
Tout le monde rend grâce à Benjamin Purnell, surtout les jeunes filles de la communauté, car si la sexualité entre adepte est condamnée, les femmes sont très vivement incitées à partager la couche du roi Ben. Purification et promesse de vie éternelle contre un gros câlin, il n'y a pas à hésiter.
Hé oui tout cela a existé, chaque chapitre du formidable roman de la non moins formidable romancière Laura Kasischke débute par un l'extrait d' article de journal d'époque, par le témoignage d'un fidèle ou d'un voisin de la communauté, ou par un compte-rendu de jugement car heureusement, l'aventure se terminera au triunal pour le prédicateur manipulateur (pléonasme?) .
Petit roman sec qui déconstruit un monde communautaire renfermé et pourtant extrêmement rentable.
Une société hypocrite et calculatrice à la joie forcée, comme un parc d'attraction rutilant dont on cacherait les poubelles pourrissantes. Court récit féministe pour résister à la domination masculine, court récit politique qui met en garde contre toutes les dictatures.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250


critiques presse (5)
LeSoir   25 mars 2019
Depuis son premier roman, elle a instauré l’ère du soupçon dans une société où les femmes sont particulièrement visées par un déséquilibre dont elles prennent conscience petit à petit.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Actualitte   15 janvier 2019
Glaçant de vérité, Eden Springs, roman court de Laura Kasischke, frappe fort. Basé sur un fait divers sordide, chaque chapitre s’ouvre sur une citation réelle et méticuleusement sourcée pour nous en rappeler la réalité.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Culturebox   18 décembre 2018
Un étonnant et passionnant roman, composé de fiction et de textes documentaires, par la talentueuse auteure de "Esprit d'hiver". Les ambiguïtés, la complexité, des rapports d'interdépendance entre les adeptes et leur gourou, leur psychologie et celle de leur mentor, les manipulations des uns et des autres… La romancière décortique les mécanismes d'un système sectaire.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Culturebox   24 septembre 2018
En juxtaposant son texte (magnifique !) avec des textes historiques, documentaires, la romancière ouvre au lecteur une porte sur le versant caché de la réalité. Celui, difficile à entrevoir, qui se cache derrière les apparences. Elle donne ainsi la preuve, une fois encore, que la littérature fait œuvre, mieux que n'importe quoi, d'agent éclairant du monde.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Liberation   20 septembre 2018
Dans «Eden Springs», Laura Kasischke relate la vie de Benjamin Purnell et de sa secte, fondée en 1903 dans le Michigan. Un récit qui mêle jeunesse éternelle, emprise religieuse, initiative économique, scandale sexuel et base-ball.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazartBazart   22 octobre 2018
Jeune garçon, grand, aux yeux bleus terribles, aux cheveux bruns tirant sur le roux, au sourire éblouissant comme la foudre. Les femmes l’adoraient. Bien avant ce qui était autorisé, elles voulaient ses baisers, ses mains, lui ouvrir leur lit quand leur mari était en ville. Et les petites filles étaient si distraites à force de le dévisager à l’église que le pasteur devait demander à Benjamin de s’asseoir au dernier rang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Annette55Annette55   06 décembre 2018
" Des fois le soir, il nous lisait les Saintes Écritures et d'autres fois, il nous lisait des histoires cochonnes et riait comme un dément ...."
Estelle Mills, fidèle .
Commenter  J’apprécie          152
PsychikFabPsychikFab   15 septembre 2018
Benjamin croyait que le paradis devait avoir un parc d'attractions, que si un jour leurs voisins ne voyaient plus d'un bon oeil de vivre à proximité d'une secte, ils apprécieraient sûrement les promenades en buggy, le pop-corn au caramel, un endroit ombragé où boire une limonade tout en écoutant une grande fanfare, un petit train dans lequel traverser le parc. Ils en rêveraient tout l'hiver. Ils seraient là, main tendue pour avoir leur ticket dès le retour du printemps. Ils verraient la vérité que tout cela recelait - la vie du corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PsychikFabPsychikFab   17 septembre 2018
Des fois le soir, il nous lisait les Saintes Ecritures et d'autres fois, il nous lisait des histoires cochonnes et riait comme un dément. (Estelle Mills, fidèle)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Laura Kasischke (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Kasischke
Laura Kasischke est romancière et poétesse. A l'occasion du festival America qui s'est tenu en septembre 2018, elle a accepté de donner une Masterclasse pour France Culture.
Ecoutez aussi le passage de Laura Kasischke dans Poésie et ainsi de suite sur France Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/poesie-et-ainsi-de-suite/laura-k-de-vo-en-vf
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤13DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/francecult... Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
autres livres classés : sectesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2022 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..