AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Monique Lebailly (Traducteur)
EAN : 9782207304969
252 pages
Éditeur : Denoël (19/09/1989)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Sur Roche-Nuée, atoll de corail blanc qui, depuis que la mer s'est retirée, se dresse comme un énorme champignon au milieu d'un désert de sel, les êtres comme moi n'ont pas droit à l'existence. Je suis un nain de sexe indéterminé, un indésiré, et ce n'est que par un caprice de mon frère aîné que je n'ai pas été jeté à ma naissance du haut de la falaise. Pour moi, vivre, c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  11 avril 2014
Un bon moment d'ethno-SF digeste ...
Ce roman est à classer dans le genre post-apocalyptique .
Les civilisations que nous connaissons , se sont effondrées de longue date , il n'en reste pas de traces et ce : à perte de vue ....
Le fait marquant pour ce qui concerne l'univers de Roche-nuée , est que les océans ont disparus alors que de petites communautés vivent ici , au sommet d'une ancienne île , perdue au milieu " des terres salées " alors que d'autres vivent plus loin encore ...
Cet univers où les terres émergées que nous connaissons se trouvent perdues en des altitudes extrêmes est déroutant .
De plus ces plateaux sont perdus au-dessus des plaines de sel elles même redoutables et qui s'étendent à perte de vue ....
Deux petites communautés aux tabous bien ancrés et perchées sur un de ces toits du monde , depuis aussi longtemps que ce monde existe , donc pour eux depuis toujours , vivent selon des rituels et des habitudes très figées ...
Un jour un marginal extrême ( un exclu ) viendra bouleverser cet édifice en refusant de subir passivement sa condition en obligeant involontairement les autres acteurs de ce récit à réagir et à réfléchir au règles en tentant de les observer.
Ce texte mobilise des paysages assez somptueux , il mobilise des affects assez intenses et dont beaucoup sont subtils et nuancés .
Il y a aussi un drame qui se joue entre deux frères , il y a de l'amour contrarié .. ..
C'est bien écrit , bien agencé et très légèrement teinté de naïveté . Nous sommes plongés dans un monde palpable grâce à une narration efficace à la première personne .
Les paysages .. l'histoire .. les mythes et coutumes sont évocateurs et leur présence est forte et indiscutable .
Ils sont digestes et crédibles .
C'est également assez riche comme d'analyse de sentiments nuancés ( haine , amour , colère ) et puis c'est un texte qui porte aussi sur la façon dont le changement s'impose subtilement dans une société très cadrée , très figée et réglées sur des coutumes contraignantes ...
C'est par ailleurs très agréable pour l'amateur d'univers de voire , et de découvrir , tout ce pays où l'on se balade en suivant les personnages principaux alors que l'on en espérait pas tant ..
Ce détail est à souligner car l'auteur nous surprend en effet en nous faisant quitter assez brutalement , ce petit univers très circonscrit et très solidement mis en place ..
De fait nous avons le plaisir au grés de cette lecture , de découvrir ce qui se trouve au-delà de la ligne d'horizon , en bas ....
C'est un bon moment d'ethno-SF , rendu très accessible et ludique par un style simple ( pas simpliste ) et par une plongée dans un univers réaliste et attachant ..
Pas de quoi se pâmer , rien qui soit absolument transcendantal mais : Je l'ai dévoré en une soirée ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
michelblondeau
  06 août 2016
Une société humaine au stade paléolithique, pendant la préhistoire, ou, peut-être, dans un lointain futur où l'humanité aurait involué. Roche-nuée est une île volcanique, surplombant un océan desséché. La petite communauté, plutôt matriarcale, a des coutumes assez étranges : mariages consanguins exclusivement, les morts sont mangés, uniquement par les femmes, les nombreux bébés atteints de déficiences physiques ou mentales sont tués – on les jette par-dessus le bord de Roche-Nuée.
L'histoire raconte le destin d'un de ces enfants déficients, qui a exceptionnellement été épargné à la demande de son frère. Cette rupture de la tradition va en entraîner d'autres, et l'évolution forcée de la communauté, obligée de quitter son île quand le volcan se réveille. La catastrophe environnementale se mêle dans les esprits aux bouleversements sociaux.
Le récit est assez fascinant, servi par une écriture très élégante, et une bonne traduction. Difficile d'étiqueter le livre. Il pourrait s'apparenter aux récits d'ethno-fiction d'Ursula le Guin (je concède le caractère approximatif de cette qualification), sans l'argument science-fictif de l'Ekumen. L'auteur décrit très bien la mentalité d'une société traditionnelle, dont la cohésion repose sur des doctrines et des codes immuables, et l'ébranlement profond que provoquent les changements. Il y a plus d'exotisme et d'étrangeté dans ce récit que dans la plupart des histoires d'extraterrestres de la SF classique !
A signaler : la qualité de cette réédition par les éditions Scylla, avec quelques illustrations en ombres chinoises et une belle couverture. La (bonne) traduction est la même que celle de l'édition Présence du futur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BlackWolf
  06 février 2017
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman qui nous propose de découvrir Roche-Nuée, où vit Ombre un indésiré qui n'a pas été sacrifié sur un caprice de son frère. L'auteur nous propose ainsi un travail assez dense et fascinant sur les peuples de cet univers, que ce soit d'un point de vue social, des moeurs ou bien encore des mythes. On découvre ainsi un peuple qui fait réfléchir dans la façon dont il se gère et les causes qui l'ont amené à devenir ainsi. L'univers dans son ensemble s'avère aussi très attrayant et donne envie d'en apprendre plus, bien porté par des descriptions efficaces et immersives. Les personnages sont certes classiques, mais s'avèrent solides et intéressants à découvrir. Ombre et son frère Argile, eux sortent du lot que ce soit dans leurs complexités comme dans leurs façons de vivre leurs vies, leurs émotions et les changements qui surviennent. le récit nous offre aussi de nombreuses réflexions intelligentes que ce soit sur notre planète, la notion d'identité et d'évolution et le tout est porté par une plume agréable, poétique et entraînante. Alors après tout n'est pas parfait, la seconde partie me parait traité trop rapidement au vu de la première et un certain sentiment convenu et prévisible se dégage par moment, mais franchement rien de non plus trop bloquant. Je lirai sans soucis d'autres écrits de l'auteur.
Retrouvez la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nausicaah
  27 mai 2018
Roche-Nuée, superbe roman sur le thème de la discrimination, du handicap et de la famille, la place dans la société au sens large.
Assez court, le roman est toutefois suffisant à lui-même, abordant un scénario complet et une très belle histoire sur les différences, dans un futur très lointain. Un petit îlot d'humanité s'est pressé sur un champignon géant et essaie de survivre, dans une vie réglée par les règles et tabous entre familles. Afin de conserver le sang pur, les familles se marient entre elles et mangent leurs morts.
Cependant, des "indésirés" naissent régulièrement et ceux-ci sont jetés du haut de Roche-Nuée, afin de les éliminer... Jusqu'à l'ombre, qui elle a pu rester en vie et bénéficie de la protection de son frère Argile, sans que celui ne puisse le considérer comme autre chose que son ombre.
Tout l'équilibre du livre tiens sur les actions d'Argile, qui brise un très plus important tabou, celui d'aimer une fille d'une autre famille. A partir de ce moment, des divergences éclatent de plus en plus et l'ombre se retrouve séparé(e), seul(e) devant son destin.
L'écriture est très belle, mais aussi complexe, sans pour autant que cela ne devienne gênant ou inutile. le scénario est très bien écrit, on ne s'ennuie à aucun moment. L'édition Scylla est d'ailleurs très belle et comporte quelques illustrations de silhouette au fil du livre. Il s'agit d'un petit livre bien sympathique sur le thème de la différence, avec une fin "modérée" mais très réaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TwiTwi
  19 juillet 2015
Roche-Nuée est un fable ethnologique et préhistorique à la fois détaillée et émouvante. Je me suis passionnée pour l'histoire de ce narrateur sans nom à l'existence floue et en particulier pour sa quête vers la différenciation de son frère et de son groupe. Les aspects anthropologiques sont également très intéressants et au fil de l'histoire on comprendra ce qui a amené ces familles à vivre de la sorte. le tout est servi par un style poétique mais cependant très aisé à lire.
Plus de détails sur le Dragon Galactique.
Lien : http://ledragongalactique.bl..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   13 janvier 2016
Pour moi , vivre , c’est me faire oublier
Commenter  J’apprécie          170
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   14 mars 2017
Ils vivaient dans de perpétuelles souffrances, sachant qu’ils ne pourraient jamais s’unir à Dieurouge, l’esprit-sang féminin qui zèbre le ciel à l’aube et au crépuscule. Seule la Famille pouvait s’incorporer à cette coulée de sang ancestrale : seuls les hommes et les femmes de race pure, parfaits de corps et d’esprit, mouraient en sachant qu’ils revivraient comme éléments du lever et du coucher du soleil. Le rassemblement des âmes-sang de mes ancêtres, à ces heures du jour, offrait une vision qui inspirait un effroi plein de respect, mais c’était quelque chose à quoi je ne pourrai jamais prendre part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   14 mars 2017
« Bon, dis-je au vent. J’ai fait de mon mieux. Maintenant, il faut attendre et voir ce qui va se passer. Je ne me sens plus seul – peut-être parce que je sais que la solitude n’est pas la pire chose qui existe. Il y en a une autre. »
Le vent gardait une prudente réserve. L’ambiguïté convenait à son caractère. Combien j’enviais les créatures du vent : le faucon, la chauve-souris, la mouette.
Comme ils maîtrisaient le maître.
Je fis une promesse. « Un jour. »
Et le vent acquiesça. Ou peut-être pas ? On ne peut jamais savoir avec le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NausicaahNausicaah   27 mai 2018
Plein de résignation, je levai les yeux vers mon ancien pays. Je devais suivre mon frère. Nous étions inséparables. Mais je décidai de m'accorder encore un jour de liberté. De vivre une journée de plus avant de revenir sur mes pas, par les cavernes souterraines, vers une exécution presque inéluctable.
Commenter  J’apprécie          00

>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Littérature anglaise : textes divers (270)
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3181 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre