AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233011706X
Éditeur : Actes Sud (02/01/2019)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 41 notes)
Résumé :
L’inspecteur de police Knut Fjeld est en poste dans l’archipel du Svalbard. Il reçoit un appel au secours en provenance du 87e parallèle nord. Une expédition norvégienne est touchée par une épidémie inexplicable qui frappe hommes et chiens. Le chef de l’expédition refuse cependant d’abandonner?: le but, le pôle Nord, doit être atteint à tout prix. Knut Fjeld est un homme expérimenté et n’a guère le choix. On le dépose en plein désert arctique pour rejoindre cette ex... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  20 février 2017
J'adore les récits d'explorations polaires et tous les romans dont les ingrédients principaux sont la neige, le vent vif, le froid mordant, les icebergs, les manchots, les ours et des scientifiques perdus au milieu d'immenses étendues glacées.
Ajouter à cela de la jalousie, de l'ambition, du mystère, des bruits inquiétants, le froid qui paralyse, des accidents en série... et vous obtenez un roman qui se lit d'une traite et avec passion.
C'est pourquoi j'ai particulièrement aimé ce roman qui relate une exploration polaire catastrophique et ce, pour plein de raisons différentes.
Dès le début, le suspense nous prend aux tripes car tout commence par un appel de détresse, et, à partir du moment où les secours sont en route, tout va encore plus mal pour les membres de cette expédition.
Par un jeu de va et vient entre le présent et le passé, nous apprenons à connaître les différents membres qui composent cette équipée, et leur personnalité éclairera bien des choses ensuite, lorsque tout ira de travers.
L'auteur est glaciologue et elle est la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique, elle connaît donc bien son sujet.
Etant par ailleurs un très bon auteur de polar, elle réussit à capter le lecteur de bout en bout, l'entraînant hors de sa zone de confort, au coeur des glaces, dans un endroit où la survie se joue à des détails oh, combien importants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443
Aela
  11 août 2018
Quoi de plus rafraîchissant, en pleine canicule, que la lecture du récit d'une expédition polaire? L'excellent roman de Monica Kristensen nous emmène au Svalbard, un archipel appartenant à la Norvège et situé à 600 km au nord de ce pays, archipel souvent appelé à tort "Spitzbeg", qui n'est que l'île principale de cet archipel, où vivent la quasi totalité de ses 3 000 habitants. Un statut de neutralité permet à n'importe quel pays d'exploiter librement les ressources de cette région.
Nous retrouvons dans ce roman le policier norvégien du Svalbard, Knut Fjeld. Un appel au secours en provenance du 87 ème parallèle nord lui parvient. Il est émis par un groupe de Norvégiens souhaitant atteindre le Pôle Nord en partant du Svalbard, ce qui constituerait une première. Cette expédition est menée par deux juristes quadragénaires, Mads et Karsten, qui se lancent dans l'aventure plus par romantisme et besoin de se prouver aux yeux de leur entourage que par envie de réaliser un exploit sportif.
Très vite il s'avère que l'expédition est mal préparée: l'équipement est vieillot (réchauds à pétrole, tentes pyramidales..) et peu performant, la date choisie pour partir paraît peu réaliste (février). Deux attelages la composent, huit chiens et quatre hommes. le musher est mal en point et devra être rapatrié d'urgence vers la capitale du Svalbard: Longyerbyen. Il s'avère que les chiens ont été empoisonnés. Dès lors, Knut peut démarrer l'enquête qui va s'avérer difficile compte tenu des tensions très fortes qui existent dans l'équipe.
Il fallait être spécialiste des expéditions polaires pour parler du Svalbard et y imaginer des enquêtes policières. Monica KRISTENSEN l'a fait. Elle est norvégienne, née en Suède en 1950. Elle est glaciologue et a été la première femme à avoir dirigé une expédition polaire en antarctique.
Monica Kristensen a séjourné six ans au Svalbard. Elle y a imaginé une série de romans policiers. Ces fictions sont également un témoignage sur les conditions de vie dans ce milieu extrême. Elle montre sa connaissance très poussée de ce milieu difficile et des conditions de vie des habitants. le récit tient plus du roman d'aventures que du polar. En tout cas, il se lit très bien et donne des sueurs froides, tant les conditions de l'expédition semblent insurmontables....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
spleen
  28 octobre 2017
Si vous avez prévu de passer vos vacances dans les confins septentrionaux , lisez attentivement ce roman avant de partir , d'autant plus que Monica Kristensen étant glaciologue, elle en connait un bout sur la banquise ...
Le policier Knut Fjeld est appelé à la rescousse sur le lieu de campement d'une expédition dont le musher est tombé malade et que  ses chiens sont morts sauf un .
L'hélicoptére  rapatrie le malade et laisse Knut sur place avec les autres membres bien décidés malgré tout à continuer leur périple et atteindre le pôle Nord . C'est pour eux une question de sauvetage financier indispensable d'une expédition montée avec le plus grand amateurisme soutenue par un journal .
Difficile cohabitation entre les membres de l'expédition et Knut en attendant le retour de l'hélicoptère qui est retardé et on se rend compte rapidement que l'amateurisme , la mauvaise foi et l'absence de bon sens quand les enjeux autour de l'argent tournent au drame !
Knut est persuadé que ni la maladie du musher ni la mort des chiens ne sont naturelles et le climat de suspicion qui s'instaure devient pesant dans ce huis clos glacé alors qu'un ours affamé les suit, prêt à profiter de leurs faiblesses.
Ce récit fait bien frissonner et pas que de froid , il y a une véritable angoisse qui prend le lecteur à la gorge , bien difficile de lâcher le roman et bien soulagé quand le périple se termine .
Excellent moment de lecture , qui fait réfléchir quant à ses envies d'aventures ... 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
lucia-lilas
  01 mars 2017
Sortez vos polaires, vos gants, votre chapka et vos boots, vous partez pour Longyearbyen, capitale administrative du Svalbard, deux mille kilomètres au nord de la Norvège. de là, direction le pôle Nord. Température moyenne : - 34°C. Question d'habitude, me direz-vous. Certes, mais quand même, j'aurais du mal. Et celle qui vous va vous raconter cette histoire s'y connaît car Monica Kristensen est glaciologue et elle est la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique. Elle a travaillé comme directrice de station de recherche dans la région du Svalbard. Et franchement, pour dire vrai, je n'ai jamais eu aussi froid de ma vie en lisant un livre !
Bon, allez, je trépigne, donc je vous le dis tout de suite : j'ai A-DO-RÉ ce livre ! J'ai été portée par un suspense haletant, une vraie angoisse qui vous tient tendu et frigorifié jusqu'à la dernière page. Impossible de m'arrêter, ce qui est gênant pour les activités quotidiennes… Je n'avais qu'une envie : retrouver l'expédition où je l'avais laissée, j'allais dire, dans l'état où je l'avais laissée, au beau milieu de nulle part sur la banquise arctique…
Quelques mots sur l'intrigue, sans rien dévoiler, promis. Mais, encore une fois, ne lisez pas la 4e de couv', elle en dit trop !
Un hélicoptère norvégien porte secours à une expédition qui s'est mise en route pour le pôle Nord assez tôt dans l'année, trop tôt certainement, au mois de février. Un appel de détresse a été envoyé du 87e parallèle nord informant les autorités que le campement vient d'être attaqué par un ours polaire. Habituellement, dans ce cas, sont envoyés deux hommes : un policier - et ce sera un certain Knut Fjeld qui s'y collera - et un agent du service environnement. Or ce dernier, trop jeune et insuffisamment expérimenté, ne partira pas.
Sur place, le policier découvre un traîneau (il y en avait deux), huit chiens quasi morts, une toile de tente en lambeaux et des hommes endormis : morts ? Non, enfin dans un état second, méconnaissables, totalement désorientés, ayant à peine l'apparence d'êtres humains : le chef Karsten Hauge et trois autres membres : Mads Friis, Terje Kraemer et le musher (conducteur de traîneaux à neige tirés par des chiens), Svein Larsen. Ce dernier est vraiment dans un sale état. Qu'a-t-il bien pu se passer ? Qu'est-il arrivé aux chiens et à leur maître pour qu'ils soient dans cet état là ?
J'ai beaucoup aimé l'organisation du récit car, tandis que l'on suit de près l'évolution de ces hommes vers le pôle, certains chapitres racontés par la femme d'un des explorateurs mettent en lumière la personnalité de chacun de ces hommes et la façon dont ils ont conçu, programmé et financé cette expédition. Des zones d'ombres se creusent, toujours plus nombreuses et s'ajoutent à la terrible tension que nous font partager sur place ces explorateurs prisonniers des glaces et de bien d'autres dangers auxquels ils ne sont peut-être pas suffisamment préparés.
Vraiment, on s'y croirait tellement les descriptions sont réalistes et saisissantes de vérité, ce qui ne fait qu'accentuer le sentiment d'angoisse et la tension extrême qui règne dans ce huis clos glaçant, dans tous les sens du terme !
Préparez-vous au pire…

Lien : http://lireaulit.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
christinebeausson
  08 février 2018
L'archipel du Svalbard, situé dans l'océan Arctique, terre la plus septentrionale de la Norvège, s'étend entre 74° et 81° de l'attitude nord.
(Wikipedia résumera pour moi :
À l'exception de neuf habitants sur l'île aux Ours située à 238 km plus au sud, ses 2 321 habitants se trouvent sur Spitzberg, la seule autre île habitée et la plus grande de l'archipel. Territoire norvégien autonome et démilitarisé, il n'est pas soumis à la fiscalité norvégienne. Sa superficie n'est pas incluse dans celle de la Norvège et il n'est pas membre de l'espace Schengen. le statut de neutralité du Svalbard permet à n'importe quel pays d'exploiter librement les ressources locales, ce que fit longuement l'URSS en établissant et en administrant une colonie russe dans l'archipel norvégien pour exploiter une mine. La population russe dépassait même la population norvégienne jusque dans les années 1990.)
Voilà donc présenté l'île du Spitzberg, principale île de l'archipel.
Nous allons découvrir Longyearbyen et entendre parler d'une véritable institution : Huset.
Cette maison située au centre de la vallée a été construite par l'architecte Jacob Hansen pour la société minière Store Norskebegan en 1948. À partir du 13 octobre 1951, ce fut d'abord un simple café ouvert 3 jours par semaine, puis on y ajouta un petit magasin où on pouvait trouver des vêtements, du matériel de pêche, de chasse et de cuisine. Il était seulement permis d'acheter une bière à la fois, il fallait retourner une bouteille vide pour pouvoir en recevoir une nouvelle !
Le bâtiment a servi successivement d'école, de cinéma, de bureau de poste, de lieu de rassemblement pour partir en bus à l'ancien aéroport et quand l'église a brûlé, le service religieux y a été assuré, prière, mariage, funérailles ...
Ce fut aussi un hôpital d'urgence quand une avalanche a détruit l'ancien.
Maintenant on y mange encore, il y a le choix entre le restaurant (oh les prix ! ),
Et le bistrot où les tarifs ont l'air plus accessibles.
Dans ce livre nous ne passerons que quelques journées à Longyearbyen, car nous allons nous retrouver au milieu d'une expédition au 87eme parallèle!
Attention ce n'est pas le récit d'une expédition scientifique dans ces contrées arctiques, mais le récit d'une folie humaine dont nous mettrons quelques heures à comprendre la motivation.
Pourquoi lire ce livre ?
Peut être pour simplement se rendre compte que tous les rêves ne sont pas des actes à réaliser à n'importe quel prix.... restons humble, rêvons autour de notre canapé avec notre tasse de thé ou notre verre de vin.
Peut être aussi pour se sentir responsable de ses actes, pour réfléchir à ce qu'on appelle le repentir .... et pour affronter l'avenir sans chouiner ... ça sert à rien il faut accepter de sentir un bras froid vous enserrer les épaules et vivre avec .... les fautes commises par les autres sont là pour nous imposer nos propres limites !
Le 20 juin, nous partirons nous aussi dans notre expédition extrême.
Retrouver l'aéroport témoin de tant d'expédition vers l'impossible.
Notre intention est de passer le 80° parallèle .... loin de nous l'idée un peu folle de monter au 87° !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 décembre 2016
Le chef de la police n’avait jamais compris ce qui pouvait bien pousser des gens à endurer les pires épreuves pour atteindre le pôle Nord à ski quand on pouvait rester assis bien au chaud dans son salon. Selon lui, la grande époque des expéditions polaires de ce genre avait pris fin avec Roald Amundsen. Après lui, on aurait dû arrêter. Les avions avaient remplacé les attelages de chiens, les motoneiges étaient plus efficaces que les traîneaux tirés par des hommes ou des animaux. Et pourtant chaque année, le nombre d’expéditions touristiques au Svalbard augmentait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   14 décembre 2016
Une expédition norvégienne est en difficulté, alors qu’elle cherche, sur les traces des grands explorateurs, à rejoindre le pôle Nord. Un projet mal ficelé, que les spécialistes critiquent pour l’itinéraire retenu, et pour le choix du mois de février, trop tôt en saison. Mais le challenge est là, précisément : réussir ce qui ne s’est jamais fait. Lorsque courage et ambition riment avec folie. L’expédition est partie, mal préparée, mal financée. Deux attelages, huit chiens et quatre hommes.
Ce sont les chiens qui tombent en premier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   04 février 2018
Le repentir sait se montrer patient. Il vous cueille au petit matin quand votre âme est à nu et sans défense. Il entoure vos épaules de son bras froid et vous assure que rien ne sera plus jamais comme avant, que cela ne s'arrangera pas...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Monica Kristensen (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monica Kristensen
Kristensen alla scoperta del profondo Nord
autres livres classés : explorations polairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..