AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782267030358
140 pages
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (28/09/2017)

Note moyenne : 2.79/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Waldo est un réalisateur londonien contraint de rester chez lui à cause de son état de santé. Zee, sa jeune femme, s'occupe de lui. Il la soupçonne d'avoir une liaison avec son ami Eddie et est déterminé à prouver la légitimité de ses soupçons et à mettre en place une vengeance.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LoloKiLi
  17 janvier 2018
Ce livre est un cadeau.
Non.
Plouf plouf
J'ai reçu ce livre en cadeau.
Oui là c'est mieux.
Parce qu'en fait ce livre c'est pas franchement un cadeau.
Bah faudrait savoir
(elle parle souvent toute seule, faut pas lui en vouloir)
Nan mais quand je dis que c'est pas un cadeau… c'est comme quand je dis « ma belle-mère c'est pas un cadeau »
Oui mais je dis jamais « ma belle-mère c'est pas un cadeau » vu que belle-maman en vrai elle est très sympa.
Oui enfin bon on aura saisi l'esprit.
(t'es chiante hein des fois)

Et donc ce livre qui au final n'est pas un cadeau m'a été offert en cadeau (ça suit toujours là-bas dans le fond ?) par Chéri qui d'ordinaire se débrouille plutôt bien question cadeaux-bouquins (ma découverte d'Arnaud Le Guilcher c'est grâce à Chéri, celle d'Oscar Coop-Phane aussi, c'est pour dire). Mais là « L'air de rien » peut toujours arborer un titre digne de « Pas mieux » ou « En moins bien », la comparaison s'arrête là.
Conclusion n°1, Chéri s'est un peu planté pour une fois.
Conclusion n°2, finalement Chéri n'est pas parfait, c'est une bonne nouvelle.

Bon, pour parler du bouquin « L'air de rien » prend place dans le milieu du show-biz londonien, sex, drugs and rock & roll yeah. Mise en scène d'un triangle classique : le riche et impotent mari, la jeune épouse frustrée, le gigolo en mal de thunes. Ces deux-là se font des plans dans le dos du premier, mais rira bien qui rira le dernier.

C'est cru, cynique, parfois drôle (parfois), mais bien superficiel et surtout peu clair. Hanif Kureishi gagnerait sans doute à changer de traductrice, voire d'éditeur, car ce texte au français de temps en temps approximatif comporte qui plus outre quelques erreurs qui ont souvent crispé ma lecture. Oui, je suis une vieille teigne schizophrène sensible au mot juste et à l'orthographe qui va bien et je ne lâcherai rien.

En conclusion (n°3) c'est pas un cadeau ce bouquin.
Enfin si…
Rraaaa mais tais-toi.

Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7527
Marie987654321
  23 février 2020
Le narrateur est un très vieil homme parvenu au bout de sa vie. Paralysé, celui qui fut un cinéaste célèbre et adulé est devenu dépendant pour ses gestes quotidiens de l'aide d'une infirmière et de celle de sa femmes Zee de 20 ans sa cadette. Mais la faiblesse du corps n'implique pas la faiblesse de l'homme.
Eddie, un soi-disant admirateur du grand cinéaste, plus ou moins critique dans le milieu du cinéma et complètement pique-assiette, est là tous les jours, près de la femme encore jeune de Waldo. Les bruits dans la chambre voisine et les regards des amants ne laissent aucun doute au vieil homme. Il est trompé sous son nez dans sa maison et son impuissance physique le laisse à la merci de tout ce qui peut arriver.
Enfin pas tant que ça : l'impuissance physique ne signifie pas incapacité à se défendre, voire attaquer. Mais qui manipule qui ? Qui est qui ? Eddie est-il un escroc qui veut profiter de Zee? Est-il ébloui par la gloire du grand cinéaste ? Zee est-elle une femme aimante et dévouée à son mari, mais infidèle car depuis trop long temps privée des plaisirs de la chair? Attend-elle avec impatience le décès de l'impotent pour vivre sa vie et profiter de l'argent, quitte à en accélérer la survenue ? Et Waldo qu'espère t'il ? Virer cet homme de chez lui et retrouver sa femme ? Pourtant, il comprend bien que sa femme est encore jeune... Ou bien est-il en train de construire un dernier film avant sa fin imminente? En tout cas, l'auteur manipule son lecteur ! L'air de rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
silencieuse1
  01 septembre 2017
"La vieillesse est une nouvelle enfance" dit le personnage principal, au seuil de la mort... C'est également le moment tragique où il faut se détacher de ses biens, de ses amours, de ses rancoeurs ... Mais, peut-on réellement oublier le contact des corps, le désir qui fait monter la fièvre, le sexe de la femme aimée, l'odeur de l'amour ?
"L'air de rien" est un texte troublant qui évoque cela avec cruauté et humour, d'un ton mordant et sans aucune concession. L'auteur n'hésite pas à employer les mots qui parlent pour décrire ce qu'il ressent intimement, dans sa jalousie face à cette jeunesse vaine et prétentieuse qui lui volera ses dernières illusions.
Un roman troublant, dans son sujet et dans son écriture.
Commenter  J’apprécie          10
aliasdam
  31 octobre 2017
Waldo, notre héros est un handicapé au passé professionnel cinématographique glorieux. Il est marié à une jeune femme et la soupçonne d'avoir une liaison avec un ami commun, critique de cinéma. Waldo décide alors de les piéger.
Comédie noire, cinglante sur le couple/la routine/les non-dits & la jalousie. Qui épie qui? Qui s'en sortira? Jolie comédie de moeurs mais qui manque d'explosions.
Commenter  J’apprécie          10
ChezLo
  16 décembre 2017
A Londres, Waldo est un vieillard en perte d'autonomie, un homme d'importance, reconnu, cinéaste mais qui est devenu incapable de sortir de chez lui. Un homme respectable mais qui pourtant n'ignore rien de la nouvelle vie de sa femme Zee qui le trompe avec Eddie sous leur propre foyer. Mais il l'aime, mais elle l'aide au quotidien à se mouvoir, s'alimenter, s'allonger. Mais il rumine intérieurement sa jalousie, rêvant de les piéger, songeant à une vengeance imparable.

L'air de rien, je l'aurais bien vu au théâtre, une pièce autour d'un triangle amoureux, un huis clos cynique. le roman ne m'a guère émue, je n'en retiendrai je pense que peu de choses.
L'humour grinçant de ce vieil aigri impuissant sauve le récit, son regard sans illusion sur l'histoire d'amour que vit sa femme, son langage et ses pensées crues, son autodérision, cela fait du bien à lire.
Dans la première partie du roman, Waldo est presque voyeur, scruteur , dévisageant sa femme pour y lire les marques du mensonge et du plaisir accompli.
(...............]
Lien : https://chezlorraine.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeMonde   08 décembre 2017
Derrière la comédie légère passent toutes les angoisses de l’ex-grand mâle dominant. Le vertige du Rien. Mais aussi l’imagination débridée de ce légume excentrique. Sa spirituelle perversité.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
LoloKiLiLoloKiLi   17 janvier 2018
– Si tu veux en savoir plus sur ses différentes qualités…
– Je n’ai jamais été aussi impatient.
– Eh bien, Eddie est connu pour être un cunnilinguiste extraordinaire. C’est le Jacques Cousteau du ramonage de berlingot. Il peut se tenir à la tâche pendant des heures sans reprendre son souffle. Mais il lui a donné quelques morpions en prime.
– Quelle est sa technique avec les femmes ?
– Il leur vend de l’avenir. De l’espoir. Il leur répète à quel point elles sont belles, intelligentes. Il leur dit qu’ils iront vivre à New York ou à Rio. Ils se lanceront dans les affaires. Ils se mitonneront des petits plats, se diront des petits mots doux et se feront des petits câlins jusqu’à la fin de leurs jours.
– Les gens sont si faciles à berner ?
– Ils fuient la vérité comme ils fuient Ebola. Je n’ai pas besoin de te le rappeler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
LoloKiLiLoloKiLi   16 janvier 2018
J’ai aussi compris que la transgression elle-même définit les règles qu’elle cherche à contourner. Il n’y a rien qui renforce autant la norme que les conduites déviantes.
Commenter  J’apprécie          230
LoloKiLiLoloKiLi   15 janvier 2018
La sexualité, c’est comme l’art : si vous savez ce que vous faites, c’est que foncièrement, vous n’en savez rien.
Commenter  J’apprécie          194
andreas50andreas50   27 juillet 2019
Le narcissisme est notre religion. La canne à selfie est notre croix et nous devons la porter partout où nous allons.
Commenter  J’apprécie          141
rkhettaouirkhettaoui   28 mai 2018
On pourrait dire qu’à cette époque, c’était quelqu’un de trop bon et que ce n’était justement pas bon pour elle. Sa vie manquait de plaisirs.
Elle en a découvert quelques-uns depuis. Et voilà qu’elle rattrape le temps perdu. Il n’est jamais trop tard. Alors que j’entends toujours ces voix, je suis à la fois horrifié et excité. Si, avec le temps, l’acuité sexuelle s’estompe, j’ai compris que la libido, à l’instar d’Elvis et de la jalousie, ne meurt jamais. Je connais des copulateurs de quatre-vingt-cinq ans. Qui a jamais dit qu’il était besoin d’une érection, d’un corps ou d’un orgasme pour avoir une vie sexuelle ?
Je me mets à imaginer ce qu’ils sont en train de faire, les positions qu’ils essaient. S’est-elle mise à genoux ? S’embrassent-ils quand la passion s’empare d’eux ? À chaque corps, un animal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hanif Kureishi (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hanif Kureishi
Hanif Kureishi - Le dernier mot .Hanif Kureishi vous présente son ouvrage "Le dernier mot" aux éditions Bourgois. Traduit de l'anglais par Florence Cabaret. Rentrée littéraire janvier 2014. http://www.mollat.com/livres/kureishi-hanif-dernier-mot-9782267025835.html Notes de Musique : ?Dogs 1? (by Vio/Mire). Free Music Archive
autres livres classés : angleterreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous reprendrez bien un peu de Physique, oui ?

L’électricité circulant dans un fil électrique, c’est quoi ?

c’est une sorte de feu qui se propage dans le fil
c’est un fluide lumineux
ce sont des charges électriques en mouvement
c’est une vibration du métal dont est fait le fil

12 questions
10 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre