AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782302016224
48 pages
Soleil (22/06/2011)
4.4/5   15 notes
Résumé :
« Je me nomme Arawn. Je suis le seigneur de la Terre Brûlée. Le roi des enfers. Le souverain des morts. Les humains me redoutent. Ils ont raison. J’ignore la pitié. Je méprise la faiblesse. Je suis le Dieu de la colère. Le Dieu Vengeur. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Écoutez donc mon histoire… Je croyais connaître mon ennemi. Je le pensais loin de moi, sur les terres d’Erin... J’avais tort. Il avait toujours été là. Au plus près. Tout près de mon cœur. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Foxfire
  20 mars 2017
"Arawn" est décidément une série très réussie. Après un 1er tome très prometteur, la série est allée en s'améliorant encore de tome en tome. Ce 4ème volume est, pour le moment, celui que j'ai préféré.
Narrativement, ce tome est au top. Le Breton concocte un scénario parfaitement mené. L'intrigue avance à grands pas et regorge de rebondissements, de passages épiques (ah la grande scène de bataille !) et de séquences d'émotion (le destin de Deirdre). L'auteur propose également un flash-back passionnant et très pertinent qui donne un nouvel éclairage aux événements du 1er tome et permet de mieux comprendre les motivations des personnages tout en introduisant un nouveau personnage plus que prometteur.
Le dessin de Grenier est toujours aussi splendide. Mention spéciale aux paysages enneigés qui sont simplement sublimes, tout particulièrement lorsque les flammes s'invitent sur la blancheur immaculée.
Le cliffhanger final est insoutenable et donne envie de se jeter sur la suite même s'il sera difficile de faire aussi bien que ce tome.
Challenge B.D 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
RosenDero
  05 février 2017
Ouch, un tome qui dépote ! de nombreuses claques attendent le lecteur dans ce quatrième opus !
Sans tout dévoiler, disons notamment qu'Arawn se révèlera être issu du clan des hommes corbeaux de par son père Bran (le dessin m'a beaucoup fait penser aux Corbies que l'on retrouve dans l'adaptation BD de Terre d'Exil de R. A. Salvtore), ces humanoïdes qui ont jadis exterminé la race des amazones dont Siamh, sa mère, est la seule représentante encore en vie. Tout est lié, comme dans la plupart des mythologies, vous me direz.
Siamh, d'ailleurs, est au centre du récit, et on comprend tout des fameux osselets du destin si souvent mentionnés dans les tomes précédents ;) On fait la connaissance de Bran tout jeune, de son père et surtout de son frère : Fenris (dessin influencé par Terminator ? ^^).
Là où je trouve l'album extrêmement riche, c'est qu'en plus de servir plusieurs explications à de nombreux points qui paraissaient un peu fumeux, on suit également l'histoire avec toujours ce personnage de Math (belle ordure !), le rappel de la prophétie, et ce chaudron maléfique prêt à toutes les trahisons. Toutes !
Côté dessins, on reste sur le même ton. À noter que l'opposition Feu et Glace est du plus bel effet.
À suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Meygisan
  09 octobre 2016
Ce tome 4 annonce la couleur ( sanglante!) très clairement; intitulé "le chaudron de sang", il fait la part belle à ce personnage intrigant, qui mène la barre depuis le début. le récit s'oriente sur les desseins de ce dernier, qui deviennent un peu plus clairs mais restent tout de même bien mystérieux. En réalité, c'est plus le fonctionnement du chaudron qui nous est révélé par ses multiples jeux, ses phrases à double sens, et ses intentions cachées qui ne sont révélées qu'à un moment tragique. Et intentions riment toujours avec trahison. Désormais, les choses sont claires, c'est bien le chaudron qui soumet tous les protagonistes à son petit jeu, et les enjeux autant que les dénouements demeurent incertains. la seule certitude reste la guerre, violente, sanglante, brutale et semble être la malédiction de la fratrie, tout comme la trahison. Le Breton remonte jusqu'à la génération précédente, nous plongeant dans la jeunesse de Siamh, comme pour bien ancrer son récit ainsi que la malédiction et lui donner toute sa portée, toute son ampleur. le récit donne l'impression d'une histoire horrible, perpétuée depuis des siècles, se répète inlassablement, inexorablement, à l'image de cette magnifique planche de Sébastien Grenier ( pages 44 et 45), illustrant la bataille de Cad Goddum, et faisant directement écho à la première bataille du même lieu, et qui s'est déroulé dans un tome précédent. Elle fait également écho à la défaite et la déchéance d'Arawn, qui a tout perdu, et dont le destin va s'échiner à le dépouiller encore et encore...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MissAlfie
  08 septembre 2014
Voilà une série épique, grandiose, violente, sublime, bref, une complète réussite. le scénario d'abord participe à la réussite de l'ensemble par sa construction. L'histoire est racontée directement par Arawn depuis son royaume et en voix off, accompagné de son aide de camp dont il ne reste plus qu'un tête décapitée (mais qui parle). L'histoire est dans la plus pure tradition de l'heroic fantasy et aborde librement une mythologie que l'on situera dans les îles britanniques. le scénario est linéaire, progressif et monte en intensité au fur et à mesure de l'histoire. C'est vraiment très bon et il est difficile de décrocher des albums une fois qu'on est rentré dans le bordel. A noter pour le style, et c'est suffisamment rare pour être signalé, que les femmes ont une importance non négligeable dans l'histoire.
Le fait est que le dessin n'est pas en reste. En un mot, c'est juste magnifique. Techniquement, il faut savoir que Sébastien Grenier peint séparément chaque case de chaque planche en grand format avant de procéder à un assemblage. Les personnages sont magnifiques même si on pourra reprocher - et c'est vraiment pour la fine bouche - de voir des personnages stéréotypés à l'heroic fantasy : des hommes bodybuildés et des femmes bombasses à la poitrine généreuse (c'est charmant à regarder mais bon...). Les paysages sont majestueux, les couleurs flamboyantes, le mouvement et l'action magnifiquement retranscrits. Très clairement, l'image, le dessin, la peinture de Sébastien Grenier est un l'atout suprême de cette série.
Au final, Arawn est une brillante histoire qui vaut pour un dessin splendide qui appuie une histoire solide. L'ensemble est une vraie réussite qui mérite vraiment le détour dans l'univers de l'heroic fantasy. On notera que la série a fait des petits avec les Chroniques d'Arawn qui s'intéressent aux frères d'Arawn. Si le Breton est toujours au scénario, le dessinateur change au fil des deux tomes déjà parus. L'histoire est toujours aussi solide mais le dessin est plusieurs crans en dessous, beaucoup plus... informatisé.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   04 février 2017
C'est le secret le mieux gardé des amazones.
Il se transmet de mère en fille.
Depuis l'aube des temps...
Celle qui boit le sang encore chaud de ses adversaires prolonge sa vie, préservant sa chair des ravages du temps…
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Ronan Le Breton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ronan Le Breton
Bande-annonce du tome 2 de série de bandes dessinées "Oracle", scénarisé par Ronan Le Breton.
autres livres classés : prophétieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Monstres de la mythologie grecque

Je suis une créature hybride, mi-homme mi-cheval.

Le Minotaure
Le Centaure
La Cavale
La Manticore

12 questions
2910 lecteurs ont répondu
Thèmes : monstre , mythologie grecque , créatures mythologiques , mythologie , mythesCréer un quiz sur ce livre