AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782362291401
144 pages
Éditeur : Editions Bruno Doucey (05/01/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Un an après la publication d’Une île en terre, Yvon Le Men nous offre le second volume de sa trilogie, Le poids d’un nuage. L’heure n’est plus à l’espace clos de l’enfance, aux parents, aux voisins, mais aux fenêtres que l’on ouvre, aux portes que l’on pousse. L’oiseau ne chante plus sur son arbre généalogique, il vole désormais à la rencontre du monde. « On grandit… On s’ouvre au dehors », écrit le poète dans les premières lignes du livre. Et de raconter cette ouve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
sabine59
  14 juillet 2017

Je regrette un peu de ne pas avoir lu d'abord le premier tome de cette trilogie poétique, qui, d'après les informations données, évoquait plutôt l'enfance. Ce tome 2 , comme l'auteur le précise en introduction ( très belle, un poème à elle seule) " ouvre les portes, les fenêtres " et se tourne donc vers le vaste monde.
Je connaissais quelques poèmes d'Yvan le Men, au nom si ancré dans sa Bretagne natale, et qu'il sait si bien chanter.
J'ai retrouvé dans le recueil ces vers courts et frémissants ,instants captés au vol, touches picturales du paysage marin, plusieurs poèmes sont d'ailleurs des impressions de tableaux d'Eugène Boudin, de Monet, des estampes d'Hokusai.De ce fait, les couleurs sont très présentes dans les textes:
" qui annonce la couleur
le passant
le paysage

le poète
ou le poème?"
Les poèmes évoquant Ile-Grande et le Mont Saint Michel, deux endroits que j'aime beaucoup m'ont particulièrement touchée.
J'ai , moi aussi, comme le poète tenté d" écouter les paysages, oreilles ouvertes,jusqu'au bout du silence qu'ils font dans nos yeux" et c'est tellement apaisant, une écume de fraîcheur, une vague d'infini...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   19 juin 2017
"La Première feuille "

C'est peut- être
La première feuille
Que je vois

Se tromper
De saison
Cette année


Elle manque de lumière
Comme nous
Les êtres humains

Un peu végétaux
Un peu divins
Beaucoup mortels .
Éditions "Bruno "Doucey"
Commenter  J’apprécie          240
sabine59sabine59   14 juillet 2017
La main verte

Ma bibliothèque
n'est pas rangée

par pays
par genres
par noms
prénoms

elle est rangée
par le hasard
de ma main

verte
parfois

qui trouve le bon livre
au bon moment (...)
Commenter  J’apprécie          180
sabine59sabine59   14 juillet 2017
Intersigne

Vague à l'âme

ce désir
de prendre par la mer
se confier au vent
se jeter dans la mer

de mélanger le bleu avec le bleu

vague à l'âme
ce désir d'en finir avec le corps

Cap Fréhel, automne
Commenter  J’apprécie          170
xavpoxavpo   28 avril 2019
LA MERVEILLE 1

Sur ma page de gauche
la mer
sur celle de droite
les prairies

et par la tranche
là où le livre se déplie
se déploie

le chemin mène au Mont
aux frontières de l'histoire
et de la géographie

nous sommes encore en Bretagne
encore sur la terre

mais déjà les bleus nous élèvent
jusqu'aux bleus des peintres
qui passent leur vie
les mains dans la lumière
...
Commenter  J’apprécie          60
pgremaudpgremaud   24 janvier 2017
C'est peut-être
la première feuille
que je vois

Se tromper
de saison
cette année

elle manque de lumière
comme nous
les êtres humains

un peu végétaux
un peu divins

beaucoup mortels.

(La première feuille)
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Yvon Le Men (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yvon Le Men
Avec Arthur H, Rim Battal, Seyhmus Dagtekin, Maud Joiret, Sophie Loizeau, Guillaume Marie, Emmanuel Moses, Anne Mulpas, Suzanne Rault-Balet, Milène Tournier, Pierre Vinclair & les musiciens Mathias Bourre (piano) et Gaël Ascal (contrebasse) Soirée présentée par Jean-Yves Reuzeau & Alexandre Bord
Cette anthologie reflète la vitalité impressionnante de la poésie francophone contemporaine. Quatre générations partagent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 17 ans, les plus âgés sont nonagénaires. Ils sont ainsi 94 à croiser leurs poèmes sur la thématique du désir, un mot aussi simple que subversif.

ADONIS – ARTHURH – Olivier Barbarant – Linda MARIA BAROS Joël BASTARD – Rim BATTAL – Claude BEAUSOLEIL – Tahar BEN JELLOUN – Zoé BESMOND DESENNEVILLE – Zéno BIANU – Carole BIJOU – Alexandre BONNET-TERRILE – Alain BORER – Katia BOUCHOUEVA – Julien BOUTREUX – Nicole BROSSARD – Tom BURON – Tristan Cabral – CALI – Rémi Checchetto – William CLIFF – François de CORNIÈRE – Cécile COULON – Charlélie COUTURE – Laetitia CUVELIER – Seyhmus DAGTEKIN – Jacques DARRAS – Michel DEGUY – Chloé DELAUME – René Depestre – Thomas DESLOGIS – Ariane DREYFUS – Renaud EGO – Michèle FINCK – Brigitte FONTAINE – Albane GELLÉ – Guy GOFFETTE – Cécile GUIVARCH – Cécile A. HOLDBAN – Philippe JAFFEUX – Maud JOIRET – Charles JULIET – Vénus KHOURY-GHATA – Anise KOLTZ – Petr KrÁL – Abdellatif LAÂBI – Hélène LANSCOTTE – Jean LEBOËL – Yvon LE MEN – Perrine LEQUERREC – Jérôme LEROY – Hervé LETELLIER – Sophie LOIZEAU – Lisette LOMBé – Mathias MALZIEU – Guillaume MARIE – Sophie MARTIN – Jean-Yves MASSON – Edouard J.MAUNICK –
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
921 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre