AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369560531
Éditeur : Editions Intervalles (15/03/2017)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 12 notes)
Résumé :
374 852.
374 852 vues en quelques heures seulement.
Postée sur YouTube à 5 h 56 ce matin, la vidéo faisait déjà le tour du monde.

Pendant les fêtes de Bayonne, Michel, un jeune chômeur, monte sur scène lors d’un concert et se lance dans un discours enflammé contre la classe politique. Dans la foulée, poussé par l’ivresse autant que par les encouragements du public, il annonce sa candidature à l’élection présidenti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Metehera
  17 février 2017
Avis mitigé pour ce roman.
Je tiens à remercier Babelio et les éditions Intervalles pour ce livre (opération Masse Critique de janvier). L'homme qui ne voulait pas devenir président est le troisième livre de Julien Leclercq publié aux éditions Intervalles.
J'ai bien aimé l'idée de suivre un homme « comme tout le monde » qui va se retrouver empêtré dans une galère pas possible, celle de devoir se justifier de ne pas vouloir devenir président …
Le roman est d'autant plus d'actualité en cette période de campagnes présidentielles et par les thèmes abordés. C'est après que ça se gâte !
A trop vouloir faire de son personnage principal un homme "comme tout le monde" l'auteur en a fait un looser ! Bien que concrètement Michel, ne soit pas vraiment le personnage principal du livre … les autres personnages intervenant et prenant par à l'histoire beaucoup plus de fois que lui !
Et parlons-en des personnages. Je les aie trouvés trop clichés et sans nuances. Bref, sans intérêts. Mais le personnage qui m'a le plus hérissé le poil c'est Alice ! Cette manipulatrice qui se croit tout permis …
D'ailleurs, je tiens à souligner qu'il n'y a que deux personnages féminins (un peu important) dans ce livre et qu'elles sont toutes les deux caricaturés à souhaits : la mère possessive et la manipulatrice à qui tout réussi en façade !
Petit bémol sur les scènes bien trop prévisibles et sans surprises pour ce style de roman. Les longueurs répétées n'ont pas arrangées les choses. Dommage …
Après, bien que la plume de Julien Leclercq soit un peu maladroite et assez simple, je l'ai trouvée quand même plutôt efficace.
Je recommanderais donc ce livre aux personnes qui n'ont pas peur des premiers romans et qui savent prendre du recul et ne vont pas trop espérer de ce style de livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Automn
  09 février 2017
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Intervalles pour l'envoi de ce livre en réponse à l'opération Masse Critique de janvier.
C'est le troisième livre de Julien Leclercq publié aux éditions Intervalles. L'auteur nous raconte ici l'histoire d'un trentenaire du nom de Michel Barrieu qui, suite à une fête et une prise de parole en public, se retrouve pris dans une véritable tourmente médiatique. Cela n'est pas pour déplaire à ses fidèles amis (d'enfance pour la plupart) qui prennent ainsi cela au sérieux et qui vont tenter de mener à bien ce projet présidentiel. Voici tous les ingrédients de L'Homme qui ne voulait pas devenir président.
J'avoue avoir apprécié cette lecture. J'ai passé un agréable moment en compagnie des personnages qui sont à la fois sympathiques et attachants. Ce roman n'est pas un coup de coeur mais je dirais quand même que c'est une bonne découverte. La plume de Julien Leclercq est assez simple mais cependant efficace. le roman est d'autant plus d'actualité en période de campagnes présidentielles et par les thèmes abordés. On peut observer un net changement d'attitude du personnage principal Michel au fur et à mesure. de plus le point de vue est alterné ce qui permet de connaitre les différents personnages qui entourent ce dernier et plusieurs histoires filent dans la trame principale. L'auteur parle de sujets plutôt concrets comme la politique tout en restant compréhensible et sans rentrer dans les détails compliqués, ainsi on ne s'ennuie jamais.
J'ai apprécié du début à la fin, il y rarement de longueurs. Pour conclure, même si je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de roman, j'ai beaucoup apprécié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
YvPol
  03 mai 2017
Ce roman qui débute comme une grosse blague s'avère bien plus profond qu'il n'y paraît. D'abord, il fait le point sur le désarroi des Français face à l'offre politique qui tourne sur elle-même depuis des décennies. Nos représentants se ressemblent, s'adoubent entre eux. Dès que l'un sort un peu du lot, il est moqué, raillé avant d'être fortement attaqué s'il commence à représenter un danger pour ceux qui s'autoproclament héritiers légitimes. Qui sont nos représentants au parlement ? Des médecins, des avocats, des notaires, des élus réélus réréélus... Des ouvriers ? Pas un. Qui, dans l'élection qui arrive dans dix jours, prend au sérieux Philippe Poutou, ouvrier ? Nathalie Artaud, prof ?
C'est de cela que parle ce roman, mais aussi de la difficulté de trouver du travail en France, de l'amitié et de l'ambition qui ne font pas toujours bon ménage, de la trahison, de l'amour... Ces six trentenaires sont les archétypes d'une génération qui se cherche et qui cherche à renouveler la société. Pas facile toujours de combiner les deux. Sans doute commencer par soi-même permet-il d'être plus apte à faire évoluer autour de soi plus ou moins largement.
Julien Leclercq décrit bien le malaise actuel dans la société et il en cherche les raisons et des solutions. Elles peuvent parfois paraître utopiques, mais c'est cela qui fait avancer. A n'être que dans la réalité, on gère le quotidien, sans vision d'avenir. C'est sans doute cela qu'il nous manque. Je me souviens d'un slogan et d'une chanson que mon papa passait souvent aux alentours de 1981 -et oui, que voulez-vous, tout le monde n'a pas eu, comme moi, la chance d'être élevé par des parents socialistes- et qui disait "Changeons la vie ici et maintenant". Michel apporte cela aux Français demandeurs de nouveautés, de fraîcheur. Une vision positive.
Le livre commence comme une blague écrivais-je plus haut et il devient de plus en plus sérieux, politique, tout en gardant une trame de comédie, de roman. C'est une lecture bien agréable et souhaitable avant d'aller glisser le bulletin dans l'urne. A lire avant ou après, en tous les cas en complément des programmes des candidats à l'élection du 23 avril prochain, qui paraissent bien ternes et usés à côté de Michel.
PS : pour ceux qui ont envie d'autre chose, allez voir du côte du mouvement Les colibris, plein de belles idées et d'actions... et une tournée avec des artistes, des ateliers, des lectures, ... bientôt à Nantes (j'y serai) et aussi à Marseille, Strasbourg, Toulouse.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PopcornandGibberish
  22 février 2017
En voilà un de roman qui a un pitch bien intéressant. C'est l'histoire de Michel, jeune trentenaire qui cumule petits boulots sur petits boulots pour ne pas perdre son chômage. Michel qui picole, qui fume, qui joue aux jeux vidéos. Bref, le mec à qui le mot « loser » convient parfaitement.
Et lors d'une énième beuverie à Bayonne, bourré comme un coing, voilà Michel qui interrompt un concert d'une super-star pour passer un coup de gueule de la plus haute importance : le gouvernement français est pourri et il faut changer ça. Problème, à l'heure du numérique et de l'instantanée, ce passage a été filmé par plusieurs personnes et se retrouve sur Youtube. Résultat : Des milliers de vues de personnes qui soutiennent Michel. de là, sa bande de copains décident d'en faire le Président de demain.
Je peux vous dire qu'après ce passage, je pensais que j'allais détester ce roman. J'étais vraiment contre l'idée que Michel soit un pantin seulement pour que ses amis se sentent mieux dans leur quotidien. Heureusement qu'Alice est là pour les secouer, mais même elle tombe dans les manipulations des garçons.
Michel n'est pas méchant, c'est seulement un grand enfant et ce que j'ai aimé à travers cette histoire est sa prise de conscience. Même si il rejette l'idée de devenir Président au départ, cela lui donne de l'assurance et une confiance en lui-même qu'il n'avait pas. Evidemment, il va y avoir une partie où il va devenir comme les politiciens car, malheureusement, même si on a envie de changer les choses, on se rend compte qu'il y a des codes à respecter. Mais, ne vous inquiétez pas, Michel saura se retrouver.
Ce que j'ai également apprécié dans ce roman est qu'on a le point de vue de chaque protagonistes qui entrent en scène. Cela donne du dynamisme au récit et surtout on peut avoir une vue globale de cette affaire. Même si j'étais énervée au début du roman et que je l'ai posé pendant deux jours entiers, quand je l'ai repris, j'ai été happé par l'histoire. L'écriture de Julien Leclercq est certes plutôt simple, mais on est direct dedans, on ne passe pas par quatre chemins.
En conclusion, L'homme qui ne voulait pas devenir Président est un roman plutôt sympa et qui est pile dans l'air du temps. Si le début m'a semblé difficile, j'ai vraiment été dedans jusqu'à la fin. Michel est un personnage que l'on voit grandir et qu'on a envie de protéger envers et contre tous.
Lien : https://popcornandgibberish...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lavieestunlongfleuvetranquille
  15 février 2017
Une fable moderne et rafraîchissante.
Comme toutes les fables, difficile d'y croire, surtout quand elle se déroule à notre époque.
A dire vrai, le picaresque héros ne nous aide pas à y croire, loin s'en faut.
Puis, tout doucement, le rythme s'impose. La galéjade devient espoir, la tension monte et nous voici en train de prier pour que la palingénésie électorale défaille...
Le style est déroutant, encore un peu tâtonnant, mais plein de promesses.
Finalement, et c'est un peu rebut recherché, cette oeuvre nous apporte un vent de fraîcheur naïve mais ô combien réconfortant.
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Julien Leclercq (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Leclercq
Catholique débutant, de Julien Leclercq
autres livres classés : ChômeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox