AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1021401099
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (30/08/2013)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Un an après la catastrophe du 11 mars 2011, Noriaki, 14 ans, prend sa plume pour écrire au président de la TEPCO, la compagnie qui gérait la centrale nucléaire de Fukushima...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  02 novembre 2013
Noriaki attend son père, ingénieur à la centrale de Fukushima. Mais le 11 mars 2011, suite à un tsunami, la centrale est endommagée et son père ne revient pas. Il s'est porté volontaire pour rester travailler dans la centrale nucléaire. Un an plus tard, l'enfant écrit au président de la Tokyo Electric Power Company. Il raconte l'histoire de son père et l'attente de sa famille. Son père était-il un héros?
Un court livre qui nous interroge sur le rôle tenu par les hommes qui par devoir sont restés au mépris de leur vie pour tenter de sauver celle des autres. Victimes ou héros? Tout est question de point de vue. L'auteur semble nous donner l'adresse de la TEPCO pour que nous puissions nous aussi interpeller la société responsable du site de Fukushima.

Lien : http://t.co/Iu30Ee3pMj
Commenter  J’apprécie          151
Sharon
  28 mars 2014
Un auteur japonais aurait-il pu écrire Mon père n'est pas un héros ? Je n'en suis pas sûr. Pourtant, le texte de Christophe Léon est d'autant plus fort qu'il est concis. Ce n'est pas une lettre ouverte dans un journal, ce n'est pas un témoignage mis sur un réseau social, non, c'est une lettre privée au patron de l'entreprise qui employait le père du narrateur, un an après le drame de Fukushima. Noriaki a 14 ans, et suffisamment de recul, de maturité, pour analyser ce qu'il a vécu, pour exprimer son ressenti, et sa colère.
Noriaki, sa petite soeur Emiko et ses parents formaient une famille unie, avant la catastrophe. Une famille ordinaire : le papa est ingénieur, la petite soeur va au jardin d'enfants. Les parents sont soucieux de leurs enfants, de leur réussite, sans excès. Ils participent aux fêtes japonaises traditionnelles.
Puis vint Fukushima. Noriaki retranscrit alors les différentes étapes de ce qui a eu lieu, et surtout le geste fort de son père, et d'autres avec lui, qui se sont portés volontaires. Qui sont restés à leur poste. Qui ont aidé les secouristes. Non pour la gloire ou l'argent. Par devoir. C'est vraiment le mot qui ponctue le texte : devoir. Il raconte aussi l'envers du décor, les familles, qui ne savent rien ou presque, les médias, quasiment muets, l'obligation de chercher de véritables informations sur internet. Et enfin, le dénouement. le soulagement ? Pas vraiment.
Mon père n'est pas un héros est un texte court et fort.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Transfuge
  03 février 2016
2012. Un adolescent dont le père est décédé des suites de la catastrophe nucléaire qui a eu lieu en 2011 à Fukushima, au Japon, écrit une lettre au président de l'entreprise qui gérait la centrale. Il lui explique comment lui et sa famille ont vécu cette intense et dramatique période pendant laquelle son père s'est senti obligé, pour le bien du pays, de rester sur le site pour tenter de limiter les dégâts. Comment il s'est sacrifié pour la nation. Et comment lui, son fils, refuse de considérer son père comme un héros. Non; son père n'est pas un héros. C'est une victime.
Un tout petit récit très fort, comme sait le faire cet auteur. Pas de commisération, pas d'agressivité. Simplement des faits et une constatation, puis un avis, comme un couperet.
Peut être lu à voix haute et suivi d'une discussion. A partir de 13 ans.
Commenter  J’apprécie          10
lireaucdi
  27 avril 2017
J'ai adoré ce livre car Noriaki qui n'a que 14 ans, joue l'enquêteur pour connaître la vérité autour de la mort de son père.
Ce livre m'a extrêmement touché car c'est une histoire vraie.
J'ai trouvé très courageux le père de Noriaki qui s'est porté volontaire pour contenir la radioactivité. C'est un vrai héros!
C'est le premier livre que j'ai vraiment aimé !
Samir
Commenter  J’apprécie          00
cdi_Chabris
  19 octobre 2014
Un an après la catastrophe, Noraiki raconte comment il a vécu l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Son père s'est porté volontaire pour aller à la centrale pour sauver le Japon. L'histoire est très émouvante car le père de Noraiki se sacrifie pour la Japon. C'est un livre très court mais qui explique très bien.
Maëva
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
orbeorbe   02 novembre 2013
Cette flamme est pareille aux cœurs des réacteurs de la centrale de Fukhushima où je travaille, Noriaki, elle durera éternellement tant qu'il y aura des hommes pour s'en occuper, et elle nous apportera la lumière, la chaleur et la force.
Commenter  J’apprécie          100
Video de Christophe Léon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Léon
Rencontre avec Christophe Léon autour de "Silence, on irradie !"
autres livres classés : fukushimaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Delit De Fuite

Qui est l'auteur

Florance Cadier
Christophe Léon
Benoit severac

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Délit de fuite de Christophe LéonCréer un quiz sur ce livre