AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B07HY86YBK
Éditeur : (01/10/2018)

Note moyenne : 4.83/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Quand le passé revient pour se venger, quand les vieux secrets ressurgissent, la mort ne peut être que la seule échappatoire?Lille, septembre 2016.Six ans après la terrible affaire de la Deûle, des corps de jeunes hommes sont retrouvés la bouche scarifiée, pieds et mains liés, immergés dans un canal. Qui sont-ils et pourquoi les a-t-on tués ? C'est ce que Véronique De Smet et Bettina Rosco tenteront de découvrir, dans une enquête complexe dont elles ne sortiront pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
ValerieLacaille
  14 mars 2019
Voici un thriller tout à fait féminin ! Alors que deux jeunes hommes sont trouvés assassinés et défigurés, ce sont deux femmes qui vont mener l'enquête, sur les pistes d'une tueuse en série ! Elles vont se faire aider, en outre, par une psychologue et une voyante !
Un thriller qui se lit d'une traite, et qui ne fait pas de « chichi » malgré sa part de féminité non négligeable. Disons le tout haut, les femmes aussi sont capables des pires atrocités. D'autant plus lorsqu'on ne leur a pas fait de cadeau dans l'enfance ou l'adolescence. Ici, tous les protagonistes féminins ont eu leur part de souffrances.
Le rythme est effréné. Amélie de Lima se sert de sa commissaire fétiche, Véronique de Smet, pour secouer les inspecteurs de la P.J. lilloise, quitte à utiliser des méthodes peu conventionnelles. Avec sa collaboratrice belge, Bettina, elles vont devoir user de leur instinct et mettre de côté leurs blessures personnelles pour pouvoir avancer main dans la main dans cette étrange enquête. le milieu dans lequel elles vont évoluer sera des plus glauques. Âmes sensibles s'abstenir !
Un seul petit bémol, pour moi, réside dans le manque de profondeur de l'enquête et des personnages. Ces derniers mériteraient d'être plus étoffés. Toutefois, j'ai vraiment apprécié l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Soukiang
  04 octobre 2018
Comment se remet-on d'une affaire criminelle qui a laissé des traces indélébiles au point de vous faire perdre ce qui vous tenait le plus à coeur dans votre vie ?
La commissaire de Smet panse encore ses blessures quand de nouveaux meurtres sont commis à Lille.
Cette ville qui lui a permis de tout connaître, le meilleur comme le pire.
Mais si le cauchemar ne faisait que commencer ...
Quand vous avez publié un premier roman qui a fait l'effet d'une bombe dans le milieu très prisé du roman policier ou thriller, quand des auteurs ont creusé ou creusent encore et toujours un sillon déjà bien ouvert, faire preuve d'originalité et de singularité pour se démarquer d'autres devient un leitmotiv obligé, comment arriver encore à captiver son public, à éviter des redites, à coller au plus près de la réalité ou pas, tant que la lecture de romans à suspense reste un plaisir paradoxalement coupable à l'idée de découvrir des meurtres pour en mesurer toute la violence et celui de participer à l'intrigue, dans la peau des enquêteurs, dans celle des victimes et surtout celui que l'on ne voit pas, cette figure mystérieuse qui ne cesse d'échapper aux griffes de l'autorité, aux affres de la destinée, à la mainmise de ses démons intérieurs ou encore par la disparition de toute cette logique et lucidité qui finissent par dépérir, au fil du temps, ce qui définit l'être humain dans son essence, son humanité.
Depuis toujours, le bien et le mal sont des notions relevant de l'abstraction tant la frontière qui les délimite demeure flou, rien n'est jamais figé dans une case préétablie, tout reste encore à émerger voire à immerger définitivement dans les limbes de l'oubli, dans cette limite qui peut exploser à tout moment, dans le doute, mieux vaut s'en tenir à l'apparence, à cette vision rassurante pour prétendre évoluer dans une société qui ne cesse de stimagtiser les victimes, d'honnir les assassins sans prendre la peine de toujours comprendre leur psyché, il est plus rassurant de se cacher les yeux et ne voir que le bon côté de la vie, si la mort frappe à votre porte, pourriez-vous la regarder en face ?
Un style vif, le personnage principal, Véronique de Smet, est dans cette phase du déni, de la culpabilité qui la ronge, jour après jour, cette nouvelle affaire peut lui apporter un ressort nécessaire, rebondir pour vaincre ses fantômes du passé mais avec le risque de la faire replonger encore plus, cet équilibre précaire n'est pas sans rappeler combien la fragilité humaine est la source de tous les maux, son association avec une autre enquêtrice venue prêter main forte renforce cette impermanence des choses, dans cette cohabitation naissante et complexe, dans ce duel de non-dits, dans ces étincelles qui risquent de les anéantir un peu plus chaque jour, que les investigations piétinent au gré des maigres récoltes d'informations, l'auteure continue son travail de sape pour éclairer des zones d'ombre de certains personnages déjà entrevus dans le silence des aveux, cette nouvelle histoire prenante et terrible dans ses révélations, il est fortement conseillé de suivre la trame narrative en partant de l'amorce du premier roman.
Le plaisir renouvelé de retrouver cette plume incisive ponctuée de dialogues courts et participant à donner un rythme, si cette nouvelle affaire recèle moins de pages dans la forme, elle n'en reste pas moins du plus bel effet, l'essentiel est invisible pour les yeux, faire triturer ses méninges, embarquer de nouveau dans les rouages passionnants de la psychologie humaine, des deux côtés, tremblements de coeur pour arrimer à bon port, sans perdre le nord, tout peut exploser à chaque page et je confirme cette faculté de l'auteure à surprendre, à chaque page tournée, se prendre au jeu, se recroqueviller davantage dans sa zone de confort qui peut prendre le large à tout instant de la lecture, interpeller sa conscience, briser la loi du silence, caresser les prémices du mal, le poids de la culpabilité et de toute cette engeance qui tournicote dans l'espace clos, les cris des âmes perdues comme les réminiscences d'un passé jamais éteintes.
L'atmosphère de la ville contribue à rendre une intrigue hypnothique, le soleil perce rarement dans cette région frontalière avec la Belgique, les rues pouilleuses rivalisent des endroits lugubres évoqués, l'inévitable désespérance qui prend racine au coeur des protagonistes, dans l'écho des flots de la Deûle si proche, si loin, les spectres qui arpentent le parcours des enquêteurs pour mettre des bâtons dans les roues, il faudra toutes les ressources pour récolter des indices, pour trouver l'aiguille dans une botte de foin, ce sentiment d'urgence devant une situation qui échappe au raisonnement rompu, rien ne sera épargné à personne, si le silence des aveux était déjà frénétique dans sa construction imparable, A fleur de bruine serait sa cerise sur le gâteau tellement rien ne se passera comme prévu, comme le tableau de Gaudi, le parcours jalonné de bombes à retardement risque de décourager et d'entonner le chant funeste du destin plus tôt que prévu ...
L'incertitude, s'imprégner de chaque séquence comme la volonté de toucher d'encore plus près des ombres, de soulever la carapace qui enveloppe tout un chacun, dans ses velleités et naufrages émotionnelles, l'histoire s'oriente alors vers une montée en puissance dans les graves, vers l'inaltérable descente aux enfers ou le purgatoire, le plaisir se transforme en épreuves, la rédemption a un prix, Véronique de Smet et ses acolytes sont-ils prêts à accepter la vérité ?
A voir le double dans ce miroir sans tain, dans cette ambiance chloroformée, les vivants et les morts cohabitent dans un vase clos, comme si les frontières du visible et des mystères de la vie avaient fini par fusionner dans une même étreinte, dans sa dimension onirique et symbolique, se prendre tel l'ange foudroyant et salvateur d'un monde définitivement perdu, il reste toujours cette ultime once d'espoir, de sacrifices à damner les pions de la providence, peut-être un pied de nez à tout ce qui se rapproche le plus de sacralisé, briser des tabous pour enfreindre des lois et des règles afin de redistribuer d'autres cartes.
Bousculer les codes du thriller, pénétrer toujours plus dans l'inconscience des êtres en proie au poids du passé, ce n'est pas le premier livre qui en propose sa définition mais l'auteure a su déjouer les pièges de la redite, de ces longues démarches investigatrices qui enlisent et ralentit la cadence du temps, ce temps qui est le moteur de toutes les vies, un temps pour aimer, un temps pour vivre et un temps pour ... mourir, dans l'écorché vif qui sommeille en chacun de nous, peu ou prou, dans nos peines et traumas invisibles aux yeux, il est des secrets qu'il vaut mieux préserver, ce qui amène alors à l'aspect éprouvé de l'empathie, ce désir de protéger son prochain, qu'il fût sien ou étranger, l'amour peut alors trouver sa voie, dans ce monde de ténèbres et de terreurs nocturnes.
Si vous aimez les polars nerveux, si vous désirez lire un thriller psychologique qui sort des sentiers battus, le week-end se profile, pourquoi ne pas alors faire d'une pierre deux coups en découvrant et le silence des aveux et A fleur de bruine, vous n'en sortirez pas indemne et vous ne lirez plus seulement pour le plaisir de la lecture mais peut-être aussi apprécier encore plus certains aspects de la vie dont je vous laisse le soin d'en sonder les particules dans ces deux romans passionnants et addictifs.
Pour les fans de la première heure, d'abord en juin 2017 quand ils ont pris le risque de découvrir une nouvelle auteure , Amélie de Lima avec le silence des aveux puis en novembre avec la nouvelle version corrigée, c'est comme le vélo, de l'eau a coulé sous les ponts mais ça ne s'oublie pas, retrouver Véronique de Smet et son caractère ambivalent, sa fougue de traquer les meurtriers et de rendre hommage aux victimes innocentes pour leur dernier repos éternel.
Comme pour le silence des aveux, j'attribue sans hésiter un coup de coeur pour cette suite directe, A fleur de bruine, un thriller sans concession et une plume qui excelle de nouveau à rendre une intrigue tortueuse, totalement et définivitement bouleversante dans son aptitude à toucher, si c'était possible encore, à l'âme déboussolée de ses personnages, à créer une ambiance sombre et baignant dans un clair-obscur, à cotoyer de nouveau les abysses du mal ...
❤️❤️❤️
Mention spéciale, une fois de plus, à Inès Bouche pour la superbe couverture ❤️
A fleur de bruine d'Amélie de Lima, le nouveau thriller jouissif de l'auteure du Silence des aveux !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
edco6974
  11 octobre 2018
Et voici le troisième bébé de l'auteure Amélie de Lima. J'avais déjà beaucoup apprécié les deux premiers alors que penser du troisième?
Le roman serait-il à la hauteur des deux premiers et confirmera dès lors son talent ou sera à l'inverse un flop qui me minera car même si on aime la façon d'écrire d'un auteur, on ne peut décidément pas adhérer à tous ses romans. Dans ce cas-ci, quel est mon avis?
Pour commencer, j'aime beaucoup les thrillers donc c'est déjà un bon point.
Ce que j'ai trouvé différent par rapport à beaucoup de livres du même type, c'est que l'histoire ne tourne pas exclusivement autour de l'enquête même si ça concerne des meurtres "très moches", glauques en un mot. Ici, je dirais que l'enquête est "presque" secondaire mais pas dans le mauvais sens du terme mais ça j'y reviendrais plus loin.
J'ai eu l'impression qu'Amélie de Lima a tenu à mettre en avant la vie des policiers afin que le lecteur voit enfin qu'un flic est aussi un être humain avec sa vie privée, ses qualités, ses défauts et que tous ses paramètres doivent être pris en compte non seulement dans leur vie de tous les jours mais que cela peut influer sur leur travail. On a tous cette vision un peu idéaliste du policier qui est là pour sauver les citoyens avant toute chose mais on a tendance à se dire que c'est leur travail et que le reste ne doit pas être pris en compte. Pourtant,on découvre tout au long de cette histoire que le privé rejaillit sur le travail de Véronique de Smet et de Bettina Rosco qui pour une fois sont des flics au féminin. Elles sont les héroïnes de ce roman et ça fait du bien car je ne suis pas une féministe pure et dure mais ça change et ça ne fait pas de mal. Elle démontre aussi que les enquêtrices sont tout aussi douées pour ce métier que les hommes et qu'elles sont aussi respectées dans leur travail malgré quelques soucis (en sachant que dans la réalité, il est très difficile d'être une femme flic). J'apprécie énormément le fait qu'elles ne sont pas parfaites, qu'elles aient leurs faiblesses comme tout le monde.
Je reviens sur ce que je voulais dire concernant l'enquête de ce roman. Je dois bien avouer qu'elle n'est pas simple mais plutôt assez complexe car il faut vraiment attendre le dénouement pour connaître "le comment du pourquoi" comme on dit. Il y a une très belle recherche dans le déroulement de l'enquête avec ses réussites et ses ratés bien évidemment. Il faut une sacrée dose d'imagination pour concocter une telle histoire qui mêle une enquête aussi trouble et vie privée des divers personnages car certes il y a les 2 enquêtrices mais il y a d'autres personnages qui gravitent tout autour d'elles (l'équipe etc...).
Mais elle ne s'est pas arrêté à ça car l'action se déroule chez moi en Belgique... Très contente.... Elle a donné énormément de détails sur les décors, lieux etc... ce qui me dit qu'elle a fait des recherches sur cette belle ville de.... (à vous de lire pour savoir où ça se déroule).
En peu de mots comme en beaucoup, j'ai kiffé ce roman. Une enquête très recherchée, des personnages proches de la réalité et un décor très agréable malgré tout que c'est le lieu des crimes. J'ai eu l'impression d'être dans le roman car elle a su combiner vie privée et vie professionnelle et entraîne ses lecteurs et lectrices dans son monde et si en plus on a la réponse à nos questions qu'à la fin... Que demander de plus????
Je souhaite beaucoup de succès à ce troisième roman qui le mérite amplement (du moins pour ma part) et vivement le quatrième.
Je précise que je ne fais en aucun cas une chronique de complaisance et je ne fais de publicité en disant du bien d'un roman quand je ne le pense pas. Je fais mes chroniques avec mon coeur et pas pour faire plaisir.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesMotsdeLau
  13 février 2019
Bonsoir chez vous, me voici ce soir pour vous parler du dernier livre d'Amélie de Lima « À fleur de bruine »
Titre : À fleur de bruine
Auteure : Amélie de Lima
Éditeur : Auto-édition, le 06 octobre 2018
Pages : 272
Prix : Broché : 9,99€ / Numérique : 2,99€
http://www.ameliedelima.com/
Nous sommes en octobre 2016 dans le nord de la France, quand la commissaire Véronique de Smet est appelée aux abords d'un canal, sur les lieux d'une scène de crime. le cadavre de l'homme repêché présente de nombreuses traces de mutilations et de séquestrations.
Une enquête délicate qui n'est pas sans lui rappeler une ancienne affaire dont elle avait la charge et qui lui a laissé de profondes cicatrices. Quelques jours plus tard, un deuxième homicide est signalé dans une autre ville.
Les deux meurtres présentent les mêmes caractéristiques, Véronique va devoir faire équipe avec Bettina une inspectrice venue de Tournai.
Leur collaboration sur cette affaire s'annonce tendue, chacune ayant pour habitude de diriger une équipe en solo.
Le temps est compté, elles devront prendre sur elles afin de stopper la vague de terreur qui est en train de frapper la région.
« À fleur de bruine » est la suite du roman « le silence des aveux » aussi il est préférable d'avoir lu cette première histoire avant d'attaquer cette lecture. Vous pourrez bien sûr lire ce livre à part, mais pour mieux profiter du vécu des personnages, je vous conseille de vous plonger là où tout a commencé.
Nous retrouvons la commissaire Véronique, qui a bien souffert et qui peine à se reconstruire suite à une affaire encore bien trop présente dans sa tête et dans son coeur.
Le personnage de Bettina est nouveau dans ce décor, pour moi elle apporte un vrai plus dans cette intrigue, elle est assez secrète dans les débuts ce qui aura pour effet de titiller ma curiosité.
L'auteure traite de nombreux sujets dans ce livre, comment se reconstruire suite à une trahison, une perte, que ce soit au niveau amical, mais aussi familial.
La lumière n'est pas loin, mais le prix à payer pour guérir de ses blessures peut amener son lot d'embuches supplémentaires.
La famille, ce noyau que l'on croit inébranlable, ce cocon de sécurité pour la plupart des gens peut s'avérer être source de malheur pour d'autres. le viol, l'inceste ces choses terribles qui vont briser des vies et qui seront alimenter par la haine et la vengeance. Comment ne pas prendre pitié de certaines situations ? Peut-on commettre l'irréparable et rester impuni de tous actes lorsque l'on a vécu soi-même l'enfer?
Vous l'aurez donc compris en plus de cette enquête criminelle il y aura une immersion dans le passé douloureux des personnages.
Une plongée dans les souvenirs pour tenter de se reconstruire et ainsi chasser les démons du passé.
J'avais lu « le silence des aveux» en lecture personnelle il y a quelque temps aussi j'ai été ravie d'avoir eu l'opportunité de lire ce nouvel opus.
Je remercie Amélie, l'auteure de ce thriller pour l'envoi de son roman en SP.

Lien : https://lesmotsdelau.fr/l/a-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
tousimic
  27 novembre 2018
À Fleur de bruine - Amélie de Lima (2018)
💙💚💛🧡💜🖤💦
🖤 WOW !!! ❤️
💙💚💛🧡💜🖤💦
J'en ai encore la chair de poule... Quelle histoire poignante !!! J'ai lu les 171 pages presque d'une traite ! Je suis encore plus bouleversée qu'après son premier bouquin 😥😫😢 Mes questionnements ont été résolus, mais j'ai éprouvé des problèmes de conscience terribles... ouf .... Amélie, tu as un don extraordinaire pour nous rendre tes personnages sympathiques, alors qu'ils sont meurtris, blessés et profondément poqués. J'ai gagné un petit trésor grâce à ton concours et j'ai terriblement hâte de te lire encore et encore ! Quelles émotions tu nous fait vivre par procuration.
❤️❤️❤️❤️❤️
Résumé :
Quand le passé revient pour se venger, quand les vieux secrets ressurgissent, la mort ne peut être que la seule échappatoire?Lille, septembre 2016.Six ans après la terrible affaire de la Deûle, des corps de jeunes hommes sont retrouvés la bouche scarifiée, pieds et mains liés, immergés dans un canal. Qui sont-ils et pourquoi les a-t-on tués ? C'est ce que Véronique de Smet et Bettina Rosco tenteront de découvrir, dans une enquête complexe dont elles ne sortiront pas indemnes?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ValerieLacailleValerieLacaille   09 mars 2019
Alors, dans un instant aliéné, elle se laissa tomber sur les rails, légère comme un oiseau, caressant de ses ailes les bras de fer de son invité.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   04 octobre 2018
Elle ne portait aucun bijou mis à part une alliance qui semblait incrustée dans son annulaire. Ses moments de répit, rien qu’à elle, elle ne les vivait que devant la télé. Elle dévorait sans compter toutes les séries américaines qui dépeignaient l’univers policier. Des séries qui lui retranscrivaient de manière édulcorée le monde dans lequel elle vivait, en tant qu’inspectrice à la Police Judiciaire Fédérale de Tournai. Alors elle s’imaginait à bord d’un jet privé, partant à l’aventure comme profiler pour le FBI ou comme experte en informatique pour décrypter les conversations cachées des détenus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 octobre 2018
Il était si doux, si attentionné, si passionnel. Maintenant, il n’était plus qu’une âme sombre, emprisonnée dans son propre corps.
Si seulement… si seulement rien de tout ça n’était arrivé, si seulement elle pouvait gommer le passé comme on gomme une phrase raturée. Juste un mot, juste une fraction de seconde, un mouvement. Remonter dans le temps, c’est tout ce dont elle aurait besoin pour récupérer l’homme qu’elle avait tant aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 octobre 2018
Elle avait tout perdu en à peine quelques semaines. Ses repères, sa vie, son monde. À présent, elle se sentait vide et inutile. Elle ne faisait que penser à son existence et au fait que personne ne la pleurerait si elle venait à disparaître. Alors oui, plusieurs fois elle y avait pensé… elle s’était noyée dans l’alcool, dans les médicaments. Au péril de sa vie, au péril de sa mort, elle avait survécu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 octobre 2018
Les deux amants se laissèrent alors bercer par l’incessante mélodie de la douce pluie. Elle n’avait pas cessé de tomber et, au contraire, continuait d’effleurer nonchalamment les feuillages des arbres centenaires et la peau de leurs corps dénudés, créant une atmosphère féerique et divine à la fois.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1734 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre