AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Sylvie Lucas (Traducteur)
EAN : 9782757801642
316 pages
Points (16/05/2007)
3.57/5   220 notes
Résumé :
Voici notre cher Dexter – expert judiciaire de la police de Miami le jour, tueur en série la nuit – doublement menacé. D’un côté le sergent Doakes, insensible à son apparence de gentleman, traque le « Passager Noir », l’autre moi sanguinaire et justicier de Dexter. De l’autre, un psychopathe particulièrement pervers laisse Dexter sans voix alors que son appétit meurtrier se réveille. Lequel de ces monstres rattrapera l’autre le premier ?

Présentation ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 220 notes

fnitter
  10 juillet 2015
Second tome de la licence également publié sous le titre de Dexter revient.
Dexter aurait-il trouvé son maître en matière de boucherie ? Un agent spécial est dépêché de Washington pour arrêter le Dr Danco, Docteur es torture et découpage en tout genre. Dexter limite admiratif a ses propres victimes mais le brigadier Doakes le tient à l'oeil. Normal, entre tueurs, on se reconnaît.
Retour de notre psychopathe serial killer adoré et ses plaisirs pervers. Bon il faut avouer que nous prenons nous- même un certain plaisir à le suivre.
Construit sur le même schéma que le premier tome. (Un gros méchant qu'il faut stopper, pendant que Dexter en élimine un ou deux autres tout en construisant sa vie de famille avec Rita et faisant semblant d'être normal).
Cela se lit vite et bien, ce n'est pas particulièrement gore. Quelques redites en début de roman pour reposer le personnage, mais rien de rédhibitoire.
En route pour les démons de Dexter.
Commenter  J’apprécie          600
PinkCatReading
  23 décembre 2010
Dans ce nouvel opus, nous retrouvons Dexter confronté à plusieurs problèmes : le sergeant Doakes le surveille de prêt ce qui l'empêche d'exercer ses talents de serial killer éthique. Il se réfugie donc sous son masque social avec Rita et les enfants et il se rend même compte que la personnalité de Cody se rapproche de la sienne. Pour finir, un serial killer issu du passé militaire de Doakes, et qui aime découper ses victimes morceaux par morceaux face à un miroir, empiète sur la non vie sociale de Dexter qui ne peut décidemment pas satisfaire son Dark Passenger tranquillement.
J'ai autant aimé que le premier volume, si ce n'est plus car l'histoire ne suit pas la série (ou l'inverse en fait) et du coup, on se retrouve avec une histoire originale et pas à lire ce qu'on a déjà vu. Vous me suivez?
Dexter ne tue que 2 fois. Un peu de relâchement donc mais ce n'est pas de sa faute, il est obligé de mettre son Dark Passenger en mode pause car le sergeant Doakes (Albert dans le livre, James dans la série) le surveille de très très prêt. On retrouve cette confrontation dans la série également avec une scène mémorable où Dexter met un coup de tête à Doakes à l'abri des regards pour qu'il l'agresse devant tout le monde et que Doakes passe pour un cinglé. Dans le livre, ça passe plutôt par de gentils noms d'oiseaux et des regards noirs. Doakes ne pousse pas autant son investigation sur Dexter que dans la série et ils travaillent même ensemble (si, si!) pour coincer le serial killer (pas Dex, l'autre).
Ensuite, la présence de Rita et des enfants est aussi importante, surtout pour sauvegarder les apparences et Dexter semble prendre son mal en patience à coup de soirée bière light sur le canapé. Oh...horreur...le pauvre...mais ces longs moments passés avec eux le mène à cerner un peu mieux la personnalité de Cody et il découvre que quelque chose cloche...enfin non...plutôt qu'il a un fils spirituel dirons-nous. Idée super intéressante car Dexter se fait des films sur comment il pourrait transmettre le code de Harry à Cody si celui çi développe les mêmes pulsions que lui. Dommage que l'idée ne soit pas transposée dans la série mais celle çi est plus riche au niveau de l'intrigue donc bon, ça fait balance.
Enfin, le tueur de cet opus, le Docteur Danco, qui découpe petit à petit ses victimes devant un miroir pour qu'elles soient bien "conscientes" de ce qui se passe remplace honorablement le tueur des palmiers de la saison 2 qui apparait du coup bien plus soft!!. Les scènes ne sont pas insoutenables mais avec de l'imagination c'est cracra quand même. Debra qui est passée à la criminelle demande l'aide de Dexter car il faut bien un monstre pour arrêter un autre monstre. Je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'elle avait découvert la vraie nature de son frère mais elle doit avoir un doute. Dexter enfile donc la jupe de Miss Marple et là, j'ai trouvé les ficelles un peu grosses, trop fort Dexter, serial killer, profileur et super flic...mouais...
Toujours de l'humour (noir si possible) et de l'esprit avec en vrac : Dexter attaqué par un paon en pleine nuit, la bague d'un mort qui devient bague de fiançailles, Dexter qui se dit que s'il participait à Survivor, ça donnerait un réel sens au titre de l'émission...
Toujours ce côté quand même dérangeant parce que limite amoral mais jouissif aussi...
Un deuxième volume qui prend un chemin différent de la saison 2 de la série ce qui fait bien plaisir car c'est comme découvrir une nouvelle histoire et quand on est Dexter addict, ça fait toujours une dose de plus. Je me suis surprise à rire et à articuler "ex-ce-llent" plusieurs fois, et je ne me pose même pas de question sur ma santé mentale, non, même pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissG
  30 décembre 2013
Dexter est de retour.
Expert judiciaire dans le domaine du sang à la police de Miami le jour, la nuit il se transforme en tueur en série, laissant ainsi la place à son Passager Noir.
Formé par son père adoptif Harry, lui-même policier, il assouvit ainsi sa vraie nature de tueur, l'appel du couteau et du sang qu'il ressent régulièrement, en suivant toujours le code mis au point par Harry pour canaliser le Passager Noir de Dexter vers des personnes qui méritent de mourir.
Harry est mort, sa femme aussi, depuis de nombreuses années la seule famille de Dexter se résume à sa soeur Deborah, travaillant elle aussi à la police de Miami.
Dexter le dit lui-même, il ne se considère pas comme un être humain mais comme un animal sanguinaire, toutefois il fait semblant d'être humain, d'éprouver des sentiments, de vivre une vie normale, en quelque sorte de ressembler à son père : "Ma seule raison d'avoir parfois souhaité être un être humain, c'était de lui ressembler davantage.".
Mais son gros problème du moment, c'est qu'il a éveillé les soupçons du sergent Doakes qui le suit à la trace, l'empêchant de finir un passe-temps commencé : "Je suis un monstre méthodique; j'aime bien finir ce que je commence, et de savoir que quelque part un type se baladait partout avec ses pompes ridicules, muni d'un appareil photo qui en avait trop vu, j'étais impatient de suivre ces empreintes et d'achever mon petit projet en deux temps."; tandis que dans le même temps un tueur particulièrement pervers sévit à Miami, laissant ses victimes vivantes mais dans un tel état que la mort serait une délivrance.
Dexter se réjouit, il a un nouveau camarade de jeu à sa hauteur, voire même qui le dépasse : "Cela aurait été très rassurant de pouvoir me tourner vers une puissance supérieure, mais bien sûr je n'en connaissais qu'une seule. Et le Passager Noir avait beau être fort, leste et ingénieux, imbattable pour ce qui était de traquer le gibier dans la nuit, serait-il lui-même à la hauteur ?", et comme c'est sous couvert d'une enquête de police cela lui donnerait presque une forme de légitimité.
En faisant de Dexter le narrateur de l'histoire et le laissant interpeller le lecteur, Jeff Lindsay a créé un personnage qui, s'il est horrible par les actes qu'il commet, n'est pourtant pas antipathique pour le lecteur.
Au contraire, celui-ci a même tendance à aimer les réflexions de Dexter, souvent ironiques : "La définition d'une vie heureuse est de pouvoir contempler avec fierté les projets que l'on a réalisés et d'en avoir de nombreux en perspective et, en ce moment, c'est exactement ce qu'il m'arrivait. Quel bonheur d'être moi !", et à être en quelque sorte dans sa tête.
Dexter a une forme d'humour particulier, réussissant à faire passer son comportement pour acceptable auprès du lecteur, le rendant presque sympathique.
Il n'y a pas de réel suspens dans cette histoire, le lecteur apprend assez vite qui est le tueur, je dirai même que la confrontation finale est assez décevante par sa rapidité.
Il y a un petit jeu du chat et de la souris mais pas de quoi tenir en haleine, l'auteur a donné la part un peu trop belle à Dexter au détriment du tueur, ce que j'ai regretté car j'attendais autre chose de la rencontre entre ces deux personnages.
Il n'empêche que j'ai lu ce livre pour me détendre et en ce sens il a bien rempli son rôle.
Il ne faut donc pas y chercher un thriller haletant mais plus plus un thriller pour se détendre et ne pas trop se prendre la tête, avec le personnage si particulier de Dexter et les relations qu'il entretient à la fois avec sa soeur Deborah et également avec Rita et les deux enfants de celle-ci.
Dernier point à ce sujet, je trouve un peu regrettable que l'auteur ait choisi de banaliser en quelque sorte la nature de tueur de Dexter en la transmettant à d'autres personnages.
C'est un peu trop facile et pas forcément le reflet de la réalité, sachant que le personnage de Dexter a très certainement été inspiré par un tueur ayant réellement existé et qui a été exécuté il y a un an, un ancien policier de Miami qui a tué plusieurs trafiquants de drogue, cela ne veut pas dire pour autant que ce genre de personne court les rues.
"Dexter revient !" est un plaisant deuxième tome de cette série, une lecture qui ne demande pas une grande concentration et qui permet de se changer les idées, avec le personnage si intrigant et pourtant attachant de Dexter.
Un bon thriller qui plaira aux amateurs mais pas forcément aux puristes de ce genre littéraire.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sofynet
  08 mai 2012
Alors que dire, sans spoiler, de ce deuxième volet ? Tout d'abord, j'aimais beaucoup l'ancien titre, "le passager noir", beaucoup plus évocateur... Mais bon, le titre ne fait pas tout !
J'ai retrouvé avec un certain plaisir mon serial killer préféré et son introspection non dénuée d'un certain humour noir. Les échanges qu'il entretient avec lui-même et son passager noir sont plutôt savoureux pour qui aime ce genre de cocasserie.... L'histoire reprend la trame du premier tome, ou d'une saison de la série : Dexter et ses démons face à un tueur plus pervers que jamais... Et celui-ci est vraiment particulièrement pervers, c'est assez horrible. La traque - les traques - commencent. Dex a pour "alliée", pour pillier, Deb, sa "soeur", même si leur relation peut être difficile. Il entretient une jolie relation de façade avec Rita, mais s'attache beaucoup à ses enfants. Mais surtout, surtout, il a pour principal adversaire Doakes, collègue de Deb, et prêt à tout pour trouver la faille chez Dexter... Ajoutez à cela Kyle le super agent, et vous avez les ingrédient parfait pour 320 pages de thriller grinçant.
J'ai aimé les interactions entre les personnages, même si certains restent beaucoup plus en retrait. J'ai à nouveau beaucoup apprécié l'écriture fluide et facile à lire de Jeff Lindsay, qui va à l'essentiel tout en saupoudrant habilement le tout d'humour noir et de formules bien tournées. J'ai appréciée de voir que le livre différait quelque peu de la série, mais sans que les principaux personnages n'aient perdu leur saveur (enfin, c'est en fait pour ce volume la série qui diffère du livre, puisque le livre, si je ne m'abuse, est sorti avant). Une agréable lecture "détente" pour finir l'année scolaire...
Lien : http://sofynet2008.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LLCECarriat
  28 mars 2020
This book was wrote in 2005 by Jeff LINDSAY, an American writer who was interested by detective novels. Dearly devoted Dexter follow the life of Dexter, a Miami blood splatter analyst who works with his sister, Debra. What makes the main character special is that he has a dual personality. The first one is the « normal » one, his life of citizen with a job and a girlfriend in opposition to his second frame of mind which he calls « the black passenger ». This dark personality has impulses that push him to kill people that he deems worthy of death. He was trained by his adoptive father, Harry. Indeed, he himself had this kind of impulses. In this book, Dexter tries to find the main villain of the novel (a torturer from El Salvador) while killing one or two other little criminals throughout the story. All the while trying to appear natural and gradually building up his family life with Rita and her two children. However, he will be suspected throughout the story by one of his sister's colleagues, Sergeant Doakes, who will never give him a break.
The book represents very well « the black passenger », this personality which will guide the hero in all his actions. I really appreciated this book because the author plays a lot with black humor and describes the scenes of murder in realistic and distressing ways without making them gore. Dexter is also a very interesting character because we are constantly in his head and we can see that he has practically no emotions. Seeing and trying to understand his way of thinking is very pleasant. Then, I also found that the events are well-connected and that the author goes very quickly to the point, actually there are not too many boring descriptions. Only one thing did not please me very much, the end was rather predictable.
I highly recommend this book, it's easy to read, the story is interesting, the characters intriguing while being complex.
Enjoy your reading!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   11 juillet 2015
Le terme « petite amie » est une expression curieuse, surtout concernant des adultes. Dans la pratique, c'est un concept encore plus curieux. De façon générale, le terme désigne une femme, et non une gamine comme « petite » pourrait le suggérer, disposée à avoir des rapports sexuels, et non une relation d'amitié, avec un homme. De fait d'après ce que j'ai pu observer, il est fort possible d'éprouver de l'antipathie pour sa petite « amie » - la véritable haine, bien sûr étant réservée au mariage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
fnitterfnitter   11 juillet 2015
On peut raisonnablement s'attendre à trouver un certain nombre de chaîne sur un bateau. Mais la présence de menottes ne me semblait pas cadrer tout à fait avec ce contexte marin. Certes, il se pouvait qu'il y ait une explication parfaitement logique. MacGregor s'en servait peut-être pour des poissons particulièrement belliqueux.
Commenter  J’apprécie          240
TeaSpoonTeaSpoon   18 février 2013
De nouveau la grosse lune ronde, posée sur l'horizon de la nuit tropicale, et le cri qu'elle jette dans les ténèbres parvient aux oreilles frémissantes de la chère voix tapie dans l'ombre, le Passager Noir blotti bien au chaud sur le siège arrière de l'âme hypothétique de Dexter.

Cette lune vaurienne, cette Lilith braillarde et voyeuse qui, à travers le ciel vide, interpelle les coeurs sombres des monstres nocturnes du dessous, qui les somme de regagner leur joyeuse aire de jeux. Qui hèle, à cet instant précis, le monstre embusqué jusque là, derrière le laurier-rose, tigre rayé par le feuillage au clair de lune, attendant, tous ses sens aiguisés, le bon moment pour sortir de l'ombre. C'est Dexter dans la nuit, en train d'écouter les terribles suggestions qui lui sont murmurées et se déversent sans relâche au sein de sa cachette obscure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TeaSpoonTeaSpoon   17 février 2013
Je me retrouve souvent dans des situations où j'ai l'impression que tout le monde a lu le mode d'emploi sauf le pauvre Dexter qui ne pige rien et qui n'arrive même pas à emboîter la pièce a dans la pièce b. C'est en général lié à une émotion humaine naturelle, quelque chose qui est Universellement Compris. Malheureusement, Dexter vient d'un univers différent et il ne sent ni ne comprend jamais ces trucs-là. Tout ce que je peux faire, c'est tenter de recueillir quelques indices rapides afin de décider quelle expression prendre, en attendant que la situation retrouve son cours familier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
collectifpolarcollectifpolar   14 novembre 2021
Tous ces conseils étaient véritablement accablants pour un apprenti monstre de dix-sept ans. Je ne souhaitais rien d’autre que de passer à l’Acte, quoi e plus simple ? Aller danser u clair de lune avec la lame luisante qui volait dans ma main- un acte si aisé, si naturel, si doux – afin d’en finir avec toute cette absurdité et d’en venir au vif du sujet. Mais je ne pouvais pas, Harry rendait les choses compliquées.
- Je ne sais pas ce que je ferai quand tu seras mort, dis-je.
- Tu te débrouilleras très bien.
- Il y a tellement de choses à se rappeler.
Harry tendit une main et appuya sur la sonnette qui pendait au bout d’un cordon près de son lit.
- Tu t’en souviendras, dit-il. Il lâcha le cordon, qui retomba mollement sur le côté du lit, semblant lui avoir arraché ses dernières forces. Tu t’en souviendras. Il ferma les yeux et l’espace d’un instant je me retrouvai seul dans la pièce. Puis l’infirmière entra d’un air affairé avec une seringue et Harry ouvrit un œil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jeffry P. Lindsay (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffry P. Lindsay
Riley tente l'impossible - Jeff Lindsay - Ed. Gallimard - Série Noire
Disponibles en librairie et sur furet.com https://www.furet.com/livres/riley-tente-l-impossible-jeff-lindsay-9782072900686.html
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre