AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Igor Kordey (Autre) Desko (Autre)Darko Macan (Autre)
EAN : 9782413047704
55 pages
Delcourt (01/04/2022)
3.78/5   43 notes
Résumé :
Arizona, 1875. Un gang d'esclaves affranchis, dirigé par un mystérieux Milord, terrorise tout un état. River Bass, premier afro-américain de l'US Marshal Service, est le seul à pouvoir l'infiltrer. Il a accepté l'étoile pour le respect et l'égalité, mais il ne sera confronté qu'à la cruauté du monde. Bass sera démasqué par le gang infiltré et son combat pour la justice s'arrête là. Commence alors celui pour sa vie...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 43 notes
5
4 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Crossroads
  11 décembre 2020
Tudieu, la belle BD que voilà !
1875, Arizona, peut pas dire que le Black Power soit à la mode.
Alors si, peut-être en tant que douteux agrément décoratif de moult arbres aux pendus mais c'est bien là sa seule et triste prérogative.
C'est dans cette position plutôt inconfortable que nous découvrons River Bass, le seul gars susceptible de passer de statut de macchabée imminent à celui de néo marshal.
Et c'est ce qu'il fit, le bougre, missionné en tant qu'infiltré à la solde de l'État pour démonter un gang d'esclaves affranchis qui fait rien que foutre le boxon partout où il passe.
Bonne chance, l'ami, tu en auras grandement besoin.
Posé, réfléchi, charismatique, ce marshal atypique possède pas mal d'atouts qui le rendent immédiatement attachant et sympathique.
Pour contrebalancer, il nous faut un vrai salopard que l'on se plaira à haïr, le mal nommé Milord et ses manières aux antipodes de son titre honteusement usurpé.
Le trait s'avère séduisant contrairement à la colorisation que j'ai trouvé un brin agressive pour mes yeux de myope visiblement devenus trop délicats.
Basée sur l'histoire de Bass Reeves qui fut le premier shérif adjoint noir à l'ouest du Mississippi, cette série possède tous les ingrédients d'une belle et grande série en devenir, tant par son caractère original que sa propension à construire des scénarios qui tiennent la route.
To be continued...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
bibiouest
  18 août 2018
Une nouvelle BD Western, encore!!!
Celle ci est original, comme quoi le thème du Western est innépuisable, un esclave afffranchi, se retrouve être le premier marshal noir des états-Unis.
Les doutes de notre héros quant aux motivations de son embauche et la conditions des noirs (même affranchi) ainsi que la violence sont bien retranscrites.
Darko Marcan le scénariste et dessinateur à évidemment beaucoup de talents, mais je dois dire que le coloriste m'a épaté, Desko, il suffit de regarder la première page pour être admiratif.
Au final une idée originale et une série à découvrir...
Commenter  J’apprécie          440
saigneurdeguerre
  03 août 2021
Arizona 1875.
Un homme, assis sur un cheval, bras liés dans le dos, a le cou enserré dans une corde attachée à une solide branche.
Tentative de suicide ? Ah, oui ? Avec les bras attachés dans le dos ?
Disons qu'il est peut-être victime d'un malentendu. le colonel Terrence B. Helena, qui dirige un groupe de marshals voulait s'assurer que monsieur Bass, un Noir, le presque mort, n'était pas en réalité un certain Bill Derby, malfaiteur qui effraie même les hommes du marshal. Celui-ci semble avoir réglé l'affaire, et après avoir vérifié l'identité du presque pendu s'en vient le délivrer. Il le délivre, mais n'en reste pas là ! Il lui fait une proposition… Honnête !
Critique :
Scénario violent, âmes sensibles s'abstenir ! Darko Macan met en scène un personnage inspiré de Bass Reeves, shérif adjoint qui a réellement existé et qui aurait procédé à plus de 3000 arrestations. Mais son Bass à lui mène une existence bien différente du personnage réel.
Dans ce premier tome, on assiste à l'engagement de Bass comme marshal pour contrer un gang de blacks particulièrement violent. Bass reçoit pour mission de l'infiltrer…
Le dessin de Kordey plaira certainement à beaucoup de monde. Je n'ai pas été particulièrement séduit.
L'histoire tient la route. J'ai cependant du mal lorsqu'on prend un personnage qui a réellement existé et qu'on lui fait faire autre chose que ce qu'il a accompli, alors que cet individu était extraordinaire et qu'on aurait pu narrer sa véritable existence. Manque de documentation ? Paresse du scénariste ? Envie d'originalité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Davalian
  01 décembre 2019
C'est en 2017 que les éditions Delcourt ont lancé leur série de western : Marshal Bass, en frappant un grand coup et en annonçant, rien de moins, que deux albums pour la même année. Aujourd'hui, le cinquième album est déjà disponible.
La quatrième de couverture annonce le programme : nous allons suivre les aventures du premier Noir à devenir marshall. Dommage que ses quelques lignes en révèlent autant sur le personnage, son passé et surtout sur le scénario de l'album.
L'histoire avait pourtant tout pour plaire. Les premières planches en disent d'ailleurs assez long avec une entrée en matière des plus originales. La suite de l'histoire est plus convenue. le scénario laisse la part belle à l'infiltration d'un gang de Blacks et à l'action. L'on pourra regretter ici et là certaines détails macabres et des séquences pour adultes…
Les dessins sont plaisants et particuliers. Les visages tout particulièrement sont traités de manière presque humoristique. le recours à la rondeur, ou à des traits trop aiguisés est d'abord agréable mais finit pas lasser. Autant les paysages et les passages en ville sont réussis, autant certains détails manquent de précision. Malgré tout, l'ensemble reste plaisant, notamment grâce à une mise en scène qui révèle de belles surprises (notamment une séquence sur une double page de toute beauté).
Black & White n'est sans doute pas de taille à concurrence la série Undertaker, il n'en reste pas moins un album prometteur, qui peut d'ailleurs se lire de manière indépendante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
umezzu
  15 janvier 2018
Quand la BD western rencontre Tarantino.
1875, River Bass, un black affranchi, se retrouve chargé en tant qu'aide US Marshall d'infiltrer un gang de noir, anciens esclaves, qui sème la terreur en Arizona. Leur chef Milord est un blanc, méprisant ses hommes, et trouvant son plaisir dans la violence. Bass ne doit sa survie qu'au témoignage complaisant d'un bon gars, Beef, qui, pour ses propres raisons, accepte de voir en lui un bandit qu'il a connu. Mais Bass n'est pas au bout de ses peines.
C'est saignant, tranchant, sans grande morale… bref l'analogie avec certains films de Tarantino s'impose. le tout serait assez sombre, sans une forme de deuxième degré, portée notamment le duo de blacks sympathiques, Beef et Pork, qui ne cessent de se chamailler. le dessin a un certain style, adapté au sujet.
Un western inattendu et plaisant.
Commenter  J’apprécie          173


critiques presse (3)
ActuaBD   13 juillet 2017
Il y a du Tarantino et Leone dans Marshal Bass : dans cette tension crépusculaire, où l’affrontement des égaux ne fait pas toujours parler la poudre ; mais aussi dans la personnalité de ces hommes qui mêlent arrogance et ironie, là où les valeurs humanistes semblent se dissiper dans les grands espaces.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   16 juin 2017
Croisement ou simple référence, l’ensemble est en tout cas réussi, avec une ambiance tantôt pleine d’humour décapant, tantôt d’un sérieux crispant.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   13 juin 2017
Un premier tome engageant pour un Marshal adjoint que l’on devrait revoir avec plaisir très bientôt (en 10/2017) dans une nouvelle chasse à l’homme intitulée Meurtre en famille.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
umezzuumezzu   15 janvier 2018
La pendaison sans procès étant, en fin de compte, interdite par loi, je vous suggère vivement de stopper ce que vous êtes en train de faire au plus tôt. Je vous en serai reconnaissant.
Commenter  J’apprécie          110
Flocava1Flocava1   07 avril 2022
Tu trouves ça normal que ces pauvres diables aient du plomb dans le ventre à cause d’une poignée d’or? Tu trouves ça normal qu’on ait fait sauter la cervelle d’une femme, tout ça parce qu’elle a été un peu fougueuse ? C’est normal que ce monde soit toujours rempli de peine ? Qu’il y ait toujours eu des nantis et des pauvres ?
Commenter  J’apprécie          10
py314159py314159   06 avril 2022
La foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit. Les balles non plus.
Commenter  J’apprécie          30
mikaelunvoasmikaelunvoas   02 novembre 2020
Et je n'aime pas ce travail qu'on t'a proposé ! C'est un nid à ennuis, voilà ce que c'est !
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   04 novembre 2020
La vie c'est comme une piste de course, on arrête jamais de tourner en rond. Bien sûr il arrive qu'on se plante et qu'on se brûle. Mais si de virage tu ne prends, tu seras toujours impuissant.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Darko Macan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Darko Macan
Darko Macan - Kontakt interview - Fantasy Hrvatska - ajoutée le 6 mai 2012.
autres livres classés : esclavageVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre