AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253242147
480 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (03/02/2021)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Max et Pip forment un couple on ne peut plus solide. Cependant, ils doivent faire face à la décision la plus lourde et importante de leur vie et ils ne parviennent pas à trouver un accord. Les conséquences de ce choix impossible menacent de dévaster leur couple et rien ne sera jamais plus comme avant.
Clare Mackintosh change de registre avec ce roman émouvant et captivant que vous ne pourrez lâcher avant la fin.
« Un roman magnifiquement écrit, fascina... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  11 janvier 2020
👪🧸Et si ... voilà la grande question de ce roman.🧸👪

Dylan Adams, petit bonhomme qui n'a pas encore trois ans souffre d'une tumeur au cerveau. Malgré les nombreux soins, sa vie est menacée. Ses parents, Max et Pip se retrouvent face à un choix inimaginable, prolonger ou non la vie de leur fils. Max désire par-dessus tout profiter encore de la présence de son fils quitte à l'emmener aux États-Unis subir des soins lourds et devoir se charger d'un enfant très handicapé pendant le temps qu'il vivra. Pip quant à elle s'est fait la promesse de protéger son fils lorsqu'il est né. Elle n'a pu le faire face à la maladie, mais décide de respecter sa promesse en laissant Dylan partir sereinement et humainement.
Deux conceptions de la vie. Deux parents. Un choix difficile... qu'un juge s'apprête à trancher.

Ce roman est émotionnellement beau. L'histoire de cette famille est triste et pourtant, l'auteur y instille au fil des pages une telle note d'espoir, de bonheur qu'on termine ce livre ragaillardi et non déprimé.

Clare Mackintosh nous propose dans ce livre un angle fascinant pour traiter ce drame : la possibilité de suivre les conséquences de ces deux options. Les chapitres s'alternent au fil des années et nous permettent de suivre les conséquences de ces deux choix. le lecteur suit Max qui demandait à prolonger la vie de son fils ; Pip qui elle demandait à ce qu'on le laisse partir en paix. Sans le savoir, leur destin bascule dans les deux cas, ce choix étant irréversible. Cependant, une étincelle d'espoir se fait jour dans chacune de ces destinées via le désir d'avancer.

L'autre élément marquant de ce roman concerne les aspects secondaires de l'intrigue avec Chester, le patron de Max qui se moque de ce qui se passe et ne désire qu'une chose, que cette affaire soit réglée pour reprendre le travail. La sphère médiatique est également abordée au travers des journaux prêts à se nourrir de ce genre de tragédie pour faire de l'audience sans penser à l'impact sur les familles. Ne parlons pas non plus des réseaux sociaux qui sont assez bien décrits dans leur emballement, leur prise de position à un moment T pour ensuite vous oublier et passer à une autre cause.

Au final, ce roman est inoubliable et touchant. Je doute qu'il laisse quiconque indifférent en bien comme en mal. L'auteure nous offre deux manières de lire son livre. Intégralement en suivant les conséquences et les impacts selon le choix validé ; ou bien, de ne lire que les parties concernant le choix que vous préférez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1481
cardabelle
  30 décembre 2019
.
Dylan , un enfant malade . Gravement . Un bébé qui n'a pas trois ans ...
Pip et Max ,ses parents contraints de prendre une décision "inimaginable "...
Sans doute , cette chronique est-elle la plus délicate qui soit : mettre en mots un avis personnel sur l'évocation de la douleur absolue de l'autre . Inconvenant quelque part .
Alors , pour prendre un peu de distance , je me raccroche à l'aspect fictif du récit bien que cette histoire soit inspirée par le propre vécu de l'auteure . Elle le mentionne par une note personnelle .
" En 2006 , mon mari et moi avons été contraints de prendre une décision inimaginable : garder en vie notre fils gravement malade ou débrancher son respirateur artificiel et le laisser mourir.
[...] il ne se passe pas un jour sans que je me demande si j'ai commis une erreur . Mon fils me manque tous les jours " ( P.457 )
Donc , inutile de préciser que cette lecture est éprouvante .
Ce cauchemar est un questionnement permanent qui s'égrène au fil d'un roman choral , divisé en deux parties : " avant " c'est à dire la lutte et l'espoir ,la colère , le doute etc ...et " Après " .
La première partie évoque bien sûr l'enfant et sa famille ainsi que les liens avec l'équipe soignante et les autres patients .
Si la situation dramatique permet une photo élargie de l'hôpital , l'auteure s'en sert aussi pour dénoncer l'inhumanité du monde des affaires (celui de Max) ou celui des charognards de toutes sortes car rien ne sera épargné à Pip et Max , l'affaire sera médiatisée , la torture morale est sans limites .

En seconde partie , le ton change . L'auteure propose des vécus différents selon les choix des parents , selon ce qui reste du couple aussi .
Je regrette cette partie . Les histoires selon les "choix " de Pip ou de Max sont des tranches de vie , certes , mais c'est au lecteur de choisir la fin .
Malgré la gravité du thème , je m'autorise à parler de la qualité littéraire du roman . Ici et là bien des moments d'agacement dus soit à trop de pages scénarisées soit à quelques négligences grammaticales . Il fallait que je le dise !
Sinon , sachant donc que ce roman semble être pour l'auteure une forme de témoignage ou un petit pas vers une résilience toute relative , je salue bien évidemment son courage . La vie lui aura apporté un certain recul pour parler sans pathos de ce sujet . Mais , elle souligne bien que le temps du deuil est propre à chacun .

Une chose est certaine , cette histoire nous met face à nous-mêmes ,impossible de ne pas s'identifier. Moi aussi , je suis une maman ...
Mais , à chacun ses questions .
Cette lecture , je ne l'aurais sans doute pas choisie si l'équipe de Masse Critique ne me l'avait pas proposée et je les en remercie ainsi que les éditions Marabout .
Elle me restera longtemps en mémoire .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          646
Yaena
  12 janvier 2020
Évidemment, cette critique est délicate à écrire compte tenu du thème abordé : la fin de vie d'un enfant en bas âge gravement malade, ce qui soulève la question de l'acharnement thérapeutique. Où s'arrêtent les soins, où commencent l'acharnement ? Un sujet délicat, principalement du point de vue émotionnel mais aussi, juridique, médical, éthique... et surtout un sujet qui fait polémique avec d'ardents défenseurs dans les deux camps. Chacun a son point de vue sur la question et une opinion souvent bien tranchée, mais ne nous leurrons pas, ces certitudes peuvent complètement flancher une fois qu'on se retrouve face à ce dilemme.
Ce roman ( puisque l'histoire est inventée même si l'auteur s'est inspirée de son vécu) se compose de deux parties : avant le choix et après le choix.
Nous vivons le quotidien de Pip et Max qui tentent de jongler entre la maison, le travail et l'hôpital tout en gardant la tête hors de l'eau. Leur vie se résume à un numéro d'équilibriste : continuer à gagner de l'argent donc à travailler mais sans oublier de passer du temps à l'hôpital, ne pas céder au désespoir mais pas non plus à l'espoir, ne pas abandonner mais ne pas non plus se bercer d'illusion, ne pas devenir une infirmière mais quand même faire les soins si on veut s'occuper de son enfant… un seul écart et il faudra remonter la pente pour retrouver le point d'équilibre. Une dépense d'énergie qu'un parent qui a un enfant en réa se doit d'éviter. Ce n'est pas un sprint c'est un marathon et le pire c'est qu'on ne peut même pas espérer qu'il se termine de peur que l'issue ne soit fatale. Des vies en suspend jusqu'à ce que l'équilibre se rompe et qu'il fasse faire un choix : poursuivre les soins ou laisser leur fils partir. Pour l'un la question se pose en ces termes : continuer à se battre ou abandonner, pour l'autre : libérer son fils ou prolonger sa souffrance ? Deux points de vue qui s'affrontent deux parents persuadés de faire ce qu'il y a de mieux pour leur enfant. Ce qui est inadmissible et indécent c'est quand l'opinion publique s'en mêle et que tous ces gens bien pensants persuadés de détenir La Vérité prennent position et crachent leur haine sur le parent qui a une autre opinion. de quel droit ? C'est tellement facile de juger quand on est pas émotionnellement impliqué. Réfugié derrière un écran confortablement installé il faut avoir une haute estime de soi pour penser savoir mieux que ceux qui vivent l'enfer depuis des mois. On ne devrait pas pouvoir jeter sur la place publique ce qui est du domaine de l'intime. Quand s'ajoute à cela un patron qui ne pense qu'à son chiffre d'affaire et n'a que faire des états d'âme de son employé on se dit qu'il faut avoir un sacré tempérament pour ne pas devenir fou et se mettre à hurler.
La seconde partie du livre tente de mettre en scène la vie de Pip et Max après que la décision ait été prise et l'auteur va explorer les 2 choix et l'impact que cela aura eu sur leur vie et sur leur couple. Personnellement je n'ai pas du tout aimé l'idée. Je comprend le raisonnement mais je n'adhère pas. Quand on prend ce genre de décision il n'y a pas de seconde chance une fois qu'elle est prise il n'y a pas de retour arrière possible et jamais on ne saura ce qui se serait passé si on avait tourné à gauche au lieu d'aller à droite. Et surtout inutile de l'imaginer sous peine de sombrer dans le désespoir ou la folie.
Cette lecture est certes touchante mais elle restera pour moi en demi teinte. Bizarrement je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage de Dylan, peut être parce que nous avons très peu d'éléments sur le petit garçon qu'il était avant sa maladie, simplement des bribes. Je ne suis pas non plus convaincue par les relations entre Max et Pip à partir du moment où ils sont en désaccord, cela me paraît bien trop « pacifique » compte tenu de l'enjeu. Dans cette deuxième partie j'ai d'ailleurs ressenti quelques longueurs. Par ailleurs j'ai parfois était agacée par quelques couacs grammaticaux et de conjugaison qui n'ont pas non plus gâché ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
kade_read
  29 décembre 2019
Je n'avais pas encore eu le plaisir de découvrir la plume de Clare McKintosh jusque-là. C'est chose faite et, je remercie les équipes de Babelio et des éditions Marabout pour m'avoir permis de le faire. Vu qu'il n'y avait aucune critique, je n'attendais rien de ce roman. Et ce fût une très bonne chose ! Je l'ai découvert avec mon propre ressenti et ai laissé mes propres émotions parler. Était-ce un coup de coeur ? Non, mais il n'en reste pas moins un très beau roman.
Dès le départ, l'intrigue ne peut que nous émouvoir. C'est un sujet aussi délicat que tabou … parce que ce genre d'événements ne devraient simplement jamais arriver. C'est contre-nature ! Aussi incompréhensible qu'inacceptable. On est littéralement emporté par cette histoire. On a espoir alors on souhaite découvrir la fin. On oublierait presque que peu importe le temps que cela puisse prendre, il y a toujours une fin. Et qu'il n'y a rien d'agréable aux fins …
L'auteure n'a pas développé le côté émotionnel de l'intrigue et, c'est très bien. Elle n'essaie pas de nous apitoyer. Elle nous raconte et nous expose une réalité plus que brutale. de ce fait, on ne s'attache pas forcément à Pip et à Max. Tout ce qu'on se demande c'est : «  Et moi, qu'aurais-je fait ? Quelle serait la meilleure solution, à mon sens ? » - On lit les arguments de l'un puis de l'autre et on se range d'un côté. Pour ma part, je ne me suis pas attachée à Dylan non plus. Peut-être une sorte de barrière protectrice pour pouvoir continuer ma lecture. Il faut dire que c'est un roman qui nous renvoie à nos propres vies : « Et si je viens à concevoir un enfant et qu'il tombe gravement malade ? Et si le bonheur que je m'imagine se mue en véritable enfer ? Si au lieu de lui apporter joie et bonheur, lui donner la vie signifierait souffrance ? … » - C'est un roman difficile pour moi qui n'ai pas d'enfants. Qu'en sera-t'il pour une mère ? Je n'ose l'imaginer. 
L'histoire de Pip, Max et Dylan m'a réellement emportée. Malheureusement, les « après » beaucoup moins. Pourquoi ? Parce que je n'aime pas ces romans où on ne me donne pas un fin. Comme si l'auteur ne voulait décevoir personne et permettre à chacun de choisir la fin qu'il désire … Malheureusement, il y a des choix qui n'en sont pas vraiment. Ce ne sont que des obligations grimées en choix. le choix de Pip et de Max n'était pas réellement un choix autant que le choix de cette fin n'en est pas un. Tous deux sont imposés. J'aurais préféré un roman plein d'espoir avec une rémission, ou un roman mitigé avec une rémission suivi d'une rechute ou encore, un roman sombre avec un arrêt immédiat des traitements. Mais un roman avec une vraie fin … parce que les fins permettent de tourner la page, de passer à autre chose. C'est une douleur nécessaire. 
Je comprends toutefois le choix de l'auteure, bien que je ne l'admettes pas : il n'y a ni de bons choix, ni de mauvais choix. Il n'y a que des points de vue …. égoïstes, parfois. Comment en vouloir à un parents de tout mettre en oeuvre pour essayer coûte que coûte de guérir son enfant ? Comment en vouloir à un parent qui ne souhaite que protéger son enfant des souffrances physiques et mentales auxquelles il serait confronté en continuant le protocole médical ? C'est impossible ! Et comme le démontre très bien l'auteure, ces parents s'en veulent déjà assez pour leur choix. Un choix qui les poursuivra jusqu'à la fin de leur vie. Un choix, qui souvent, les détruira profondément. 
Alors après une telle épreuve, comment faire à nouveau confiance à la vie ? Comment avoir le goût d'avancer ? Comment continuer à vivre lorsqu'on a le sentiment d'avoir tout perdu ? Parce qu'avec la perte d'un enfant, c'est une partie de l'âme des parents qui meurt. Il en faut le décider et faire des efforts pour y parvenir. La vie, finalement, n'est qu'une succession de choix. Ni bons, ni mauvais. Juste des choix …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mimo26
  09 janvier 2020
Quel merveilleux roman !
Que deviendra notre vie après avoir fait le choix d'un acharnement thérapeutique ou le choix de laisser partir un enfant après une longue maladie incurable...
Quel bon choix prendre ?
Qu'a deviendra notre couple ?
Une maladie, deux choix, deux destins...
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, même si après celle-ci je ne sais Quel choix en temps que maman j'aurais pris...
Les plus à même de témoigner sont les parents qui sont passés par là...
Je recommande ce roman, qui nous fait beaucoup nous remettre en question et qui nous fait réfléchir sur qui serions-nous Max ou pip?
Et si vous étiez l'un d'eux auriez-vous fait vraiment le bon choix ?
Un couple avec un enfant condamné à t'il une chance de survivre à la perte d'un enfant ???
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   19 octobre 2020
Auteure renommée de polars, la Britannique Clare Mackintosh s'est momentanément tournée vers un autre genre littéraire pour son nouveau roman.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   03 janvier 2020
Ces derniers mois, nous avons appris qu'espoir et désespoir sont les deux faces d'une même pièce et à quel point il est facile d'osciller de l'un à l'autre. Nous avons appris la prudence, à demander au lieu de supposer, à prendre chaque jour, chaque heure même, comme ils viennent.
Commenter  J’apprécie          870
Souri7Souri7   04 janvier 2020
Parfois, la justesse d'une décision ne nous apparaît qu'une fois que nous l'avons prise. Soit elle s'impose en douceur comme une évidence, soit elle vous reste dans un coin de l'esprit, hideuse, mal fichue. [...]
Commenter  J’apprécie          800
Souri7Souri7   11 janvier 2020
[...] Nous ne pouvons prédire l'avenir quand nous faisons des choix difficiles dans la vie, mais nous pouvons décider à quoi ressembleront les années qui suivront. Nous pouvons faire le choix de revivre.
Commenter  J’apprécie          820
Souri7Souri7   07 janvier 2020
Nous sommes habitués à ce que la science nous fournisse des réponses. Des remèdes, des avancées, des découvertes. Mais les questions restent plus nombreuses que les réponses.
Commenter  J’apprécie          910
baradoz56baradoz56   06 septembre 2020
Je pose une main délicate sur le front de Dylan et caresse ses cheveux. Ils repoussent en fines mèches claires, comme quand il était bébé. Seront-ils toujours bouclés ? Vireront-ils au brun, comme quand il a fêté ses deux ans ? Du doigt, je suis la courbe de son nez en prenant soin d’éviter le tuyau étroit qui serpente par l’une de ses narines jusqu’à son estomac.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Clare Mackintosh (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clare Mackintosh
La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Votre libraire Gérard Collard vous présente ses dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! • • le Coeur battant du monde de Sébastien Spitzer aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1072830-article_recherche-le-coeur-battant-du-monde.html • Avant toi de Jojo Moyes aux éditions Hauteville https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1067549&id_rubrique=12 • le choix de revivre de Clare Mackintosh aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1070144-litterature-anglophone-le-choix-de-revivre.html • La Part des flammes de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=6913&id_rubrique=39 • La femme révélée: roman de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de poche https://www.lagriffenoire.com/1069006-poche-la-femme-revelee.html • Mon Frère, ce zéro de Colin Thibert aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/1071228-romans-mon-frere--ce-zero.html • Nos secrets trop bien gardés de Lara Pescott et Christel Gaillard-Paris aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1070113-litterature-anglophone-nos-secrets-trop-bien-gardes.html • le docteur Jivago de Boris Leonidovic Pasternak aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=19776&id_rubrique=8 • Filles de la mer de Mary Lynn Bracht et Sarah Tardy aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=142013&id_rubrique=12 • Pachinko de Min Jin Lee et Laura Bourgeois aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1068382&id_rubrique=12 • le Mystère de la dame en noir : Sherlock, Lupin et moi (Tome 1) de Irène Adler, Iacopo Bruno aux éditions Albin Michel Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/64705-romans-le-mystere-de-la-dame-en-noir---sherlock--l-upin-et-moi---tome-1.html • Dernier Acte à l'opéra: Sherlock, Lupin & moi (Tome 2) aux éditions Albin Michel Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/79396-romans-dernier-acte-a-l-opera---sherlock--lupin---moi---tome-2.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #lapetitelibrairie #conseillecture #editionslivredepoche #editionshauteville #editionsheloisedormesson #editionsrobertlaffont #editionsfolio #editionspocket #editionscharleston #editionsalbinmicheljeunesse #editionsgallimardjeunesse #editionsdelarchipel #editionsplon #editionscalmannlevy #editionsstock
+ Lire la suite
autres livres classés : Acharnement thérapeutiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Te laisser partir" de Clare Mackintosh.

Comment s'appelle la femme de Ray ?

Kate
Mags
Bethan

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Te laisser partir de Clare MackintoshCréer un quiz sur ce livre

.. ..