AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203168534
Éditeur : Casterman (21/11/2018)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Poisons, sentiments et rivalité ne font pas bon ménage.
11 av. J.C., Malgré son deuil, Alix est envoyé par Auguste dans la cité de Pétra. Sur la route, Alix et Enak ont bien du mal à ne pas penser à ceux qu’ils ont laissés derrière eux... Mais voilà qu’apparaît l’intriguant Alexandre, fils du ministre Syllaios, pour les guider à travers la ville. Entre le cynique Syllaios qui complote pour entrainer Rome dans sa prise de pouvoir et la reine Hagirû bien décidé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  17 février 2019
Un scénario moyen mais une lecture intéressante, rivalités amoureuses, empoisonnements, diplomatie, complots s'entrechocs avec habileté.
Les dessins de la cité mythique de Petra sont magnifiques, on est au spectacle!!!
l'intérêt principal de l'album réside donc dans les dessins et ce n'est déjà pas si mal.
Commenter  J’apprécie          540
Alfaric
  26 novembre 2018
Dans ce tome 8 Alix et Enak toujours en deuil de leur fils (oui je sais, ça sonne très gay friendly mais c'est la série qui veut cela ^^) vont route vers le royaume des Nabatéens envoyés par Auguste remplir une mission diplomatique. C'est la guerre larvée entre le roi Obodas et le ministre Syllaios, arbitré par la reine Hagirû et son amant Rabbel chef de la garde royale, et Auguste offre son soutien donc le trône à celui des deux qui livrera le secret des routes vers l'Arabie Heureuse, l'Océan Indien et les Indes… Une contre-offre est offerte à Auguste : l'aide des Nabatéens pour annexer la Judée qui sous la direction d'Hérode est au bord de l'insurrection contre les Romains. Sauf que nous sommes dans les cités des poisons où se marchandent les produits de trois continents, et qu'un mystérieux espion observe les uns et les autres !
C'est un tome graphiquement très beau centré sur Pétra et le Wadi Rum ici réalisé par Thierry Démarez aux dessins et Jean-Jacques Chagnaud aux couleurs. Scénaristiquement c'est classique mais efficace dans la lignée de la période tragique de la série mère ("L'Enfant grec", "La Tour de Babel", "L'Empereur de Chine"…), du coup c'est très dommage qu'après les délires adolescents du fils d'Enak les principaux rebondissements reposent sur les délires adolescents du fils d'Alix : le romain Titus s'est entichée de la galate Camma et l'emmène en voyage avec lui à Pétra, mais elle flash sur le beau-gosse Alexandre fils du ministre Syllaios donc il boude et il psychote au point d'omettre de parler à Alix de tous les complots qui se trament dans l'espoir que la résolutions de ses derniers le débarrassent de son rival amoureux… Soupirs…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
tchouk-tchouk-nougat
  22 avril 2019
Alix n'a pas le temps de se remettre de la fin tragique de son fils adoptif Kephren, il est aussitôt envoyé en mission diplomatique u royaume Nabatéen. Dans la splendide Petra, le ministre Syllaios souhaite être roi à la place du roi et cherche donc l'appui de Rome pour assouvir sa soif de pouvoir mais la reine Hagiru tente par tous les moyens de sauver son trône.
Un tome sympathique d'Alix senator qui se lit facilement. Alix a un rôle plutôt passif dans cette histoire et le fond du scénario repose sur l'amourette de son fils pour Camma et de sa jalousie qu'il entretient pour le fils du ministre. J'ai moyennement adhéré à cette partie mais l'ensemble reste cohérent.
Le dessin est très bien réalisé et c'est avec plaisir que l'on découvre la cité nabatéenne dans toute sa splendeur.
Commenter  J’apprécie          160
umezzu
  19 juin 2019
Une magnifique couverture montrant Alix devant le temple de Petra, puis … pas grand-chose.
L'album se résume à des complots de cour chez les Nabatéens, des intrigues princières pour obtenir par l'entremise d'Alix le soutien de Rome à des politiques d'expansion territoriale.
Tout cela est plat, sans souffle. Les cauchemars récurrents qui rythment la bande dessinée n'apportent pas grand-chose.
C'est peu de dire que j'ai été déçu par cet album. Je vais rapidement relire un épisode de la série originelle pour me réconcilier avec le personnage de Jacques Martin.
Commenter  J’apprécie          160
Vexiana
  19 décembre 2020
Nous suivons Alix, Titus, Camma et Enak, qui a beaucoup de mal à se remettre de la mort de son fils, dans le désert, au royaume des Nabatéens dans un but diplomatique.
Entre propositions, contre-propositions, trahisons et rivalité, c'est un programme chargé pour le sénateur mais, malheureusement, l'intensité de ces pourparlers est profondément allégée par la part de narration importante prise par les émois un peu ridicules et insipides de Titus qui en devient presque aussi insupportable que Kephren l'était.
Je retiendrai surtout de ce tome la splendeur du désert et de Pétra. Si je n'aime pas trop le traitement physique apporté aux personnages, je reconnais une bonne maitrise des paysages et des décors à Demarez.
Commenter  J’apprécie          61


critiques presse (2)
BDGest   08 janvier 2019
L’esprit de Jacques Martin est respecté, l’esthétique est soignée et la narration est de qualité. Le visuel de l’album est superbe, ravissant le regard sur les intérieurs comme les extérieurs, les perspectives profondes ou les gros plans, le mouvement des personnages aussi bien que l’aspect des objets.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom   27 novembre 2018
L’écriture elle aussi moderne de Valérie Mangin parvient à rester dans les pas du raconteur d’histoires épiques qu’était Jacques Martin tout en apportant sa petite musique personnelle. Un album une fois encore réussi, prouvant que l’on peut encore proposer de belles choses avec un héros considéré par certains comme ringard, à condition d’avoir du talent. Et ce duo en a à revendre !
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   24 novembre 2018
- Tu as encore largement le temps d’habituer ton corps à toutes les potions mortelles avant d’avoir de vrais ennemis.
- On peut s’habituer à être empoisonné ?
- Oui, c’est Mithridate, l’ancien Roi du Pont, qui en a eu l’idée. Il suffit de prendre chaque jour des doses de poisons de plus en plus fortes. A la fin, on ne risque plus rien du tout. Je pourrais boire une pleine coupe de venin sans même m’en apercevoir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AlfaricAlfaric   13 décembre 2018
- Mais c’est ton ami, le chef de la garde, qui a servi à boire au roi… Ce soldat se laisse humilier comme un esclave ;
- Non. C’est la tradition ici : les convives remplissent les coupes à tour de rôle.
- Hum… Si on faisait cela au Palatin, il y aurait des gens empoisonnés tous les soirs.
Commenter  J’apprécie          160
AlfaricAlfaric   16 décembre 2018
- Tu ne trouves pas l’empire assez grand comme ça, Quintus ?
- « Auguste », ça signifie « augmenter », Alix. Je suis sûr que notre empereur a vocation à l’augmenter encore.
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   30 décembre 2018
- Lidia m’a raconté que le ministre était tombé fou amoureux de la princesse Salomé pendant un banquet en Judée.
- Oui et elle t’a dit aussi qu’il avait reculé quand le Roi Hérode lui avait demandé de se faire circoncire pour pouvoir épouser sa sœur ? L’amour est peureux dans cette famille.
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   23 décembre 2018
- J’ai appris pour la mort de ton fils… Je suis désolé.
- Syllaios… Je ne souhaite à personne de connaître la même chose, même pas à mes ennemis.
Commenter  J’apprécie          160

Lire un extrait
Videos de Valérie Mangin (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Mangin
ALIX, l'esclave gaulois devenu sénateur romain est de retour à Khorsabad sur les traces de son passé ! Entre les souvenirs et le devoir d'empêcher un nouveau conflit, Alix va connaître de nouvelles aventures dans la cité assyrienne.
ALIX SENATOR - Tome 11 de Valérie Mangin et Thierry Démarez en librairie https://bit.ly/AlixSenatorT11
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
497 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre