AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2914721900
Éditeur : Editions P'tit Louis (01/10/2014)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Ordinateurs en folie... Smartphones ensorcelés... Quel est donc ce "virus" qui menace la Grosse Cité ? A peine remis de sa rencontre avec le Pizz'Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l'évidence : un nouveau lutin menace la ville ! Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ca sent déjà le grillé... Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses cinq soeur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  25 avril 2016
Ceux qui me suivent régulièrement, savent que j'aime tous les livres et travaillant auprès des enfants, je m'intéresse beaucoup à leurs lectures.
Je voudrais aujourd'hui, vous faire découvrir les tomes 2 et 3 des Lutins Urbains.
Un univers totalement et fantastiquement drôle.
Un monde imaginé par Renaud Marhic et destiné aux jeunes lecteurs entre et 12 ans et qui les entraîne dans un présent où les marques commerciales sont partout ( un pied de nez à notre société de consommation à outrance?). Un monde peuplé de lutins, il suffit d'y croire pour qu'ils existent( ce qui est le rêve de tous, petits et grands), truffé de jeux de mots potaches et bon enfant ( tout ce qu'aime le jeune public).
J'ai beaucoup ri avec ces 2 tomes des aventures de ce Gustave Flicman.
De sympathiques illustrations et des explications en marge qui permettent de parfaitement comprendre le pourquoi du comment.
Une lecture intelligente, qui initie les jeunes lecteurs à la fantasy sans être cul-cul, gnan-gnan.
Nous sentons ici un auteur passionné et investi, qui a su garder son âme d'enfant…
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
paulmaugendre
  24 avril 2018
Un gamin en pyjama rouge, affublé d'un bonnet, en plein milieu de la Très Grande Cathédrale, cela dépasse les bornes ! Gaby, le veilleur de nuit depuis un demi-siècle n'avait encore jamais été confronté à une telle situation. Et malgré ses soixante-dix ans passés, il n'hésite pas à s'élancer sur les traces de ce trublion, quatre-cents marches à monter pour rejoindre la flèche. La flèche de la Très Grande Cathédrale, mais faut dire que le gamin c'est aussi une flèche. En fait de gamin, il s'agit d'un bonhomme qui le nargue, avec ses petits yeux ronds bleu acier sous de gros sourcils froncés et sur une moustache touffue.
Gaby fait sa déposition au commissariat de la Grande Cité, mais personne ne veut prendre en compte sa déclaration. Même pas Gustave Flicman, le jeune policier qui vient de se faire bousculer par un éléphant rose. Réflexion faite, ce n'est que la femme du commissaire Velu qui telle une furie culbute tout sur son passage. Une erreur de transmission de message, et un ménage qui capote. Velu avait écrit à sa chère et tendre : Poupoule (c'est un petit surnom aimable), as-tu pensé à acheter des merguez ? message qui, vous en conviendrez, n'est pas de nature à semer la semoule de couscous aux quatre vents de la discorde. Seulement cette impétueuse épouse aurait reçu la communication suivante : Bouboule, as-tu pensé à te jeter de la falaise ?, ce qui bien évidemment ne peut que mettre en boule la réceptrice de cette boulette de la communication. Et quand Gustave consulte sa montre, en fin de journée, à 17h00, celle-ci indique 04h00 du matin. Fuseau horaire de Vladivostok. Encore un patelin que Gustave est incapable de situer sur une carte.
Et tout va de mal en pis. Pourtant il avait été sermonné lors de sa première aventure (voir L'attaque du Pizz' Raptor) et il a bien appris sa leçon, il ne faut pas croire en l'existence des Lutins Urbains. Donc il n'y croit pas, pourtant les événements qui viennent de se dérouler et ceux qui vont suivre, que je n'évoquerai qu'avec parcimonie, vont l'inciter à changer d'opinion.
Une affichette apposée sur la vitrine d'un commerce, une boulangerie pour être précis, annonce la tenue d'une conférence à l'Université d'Onirie avec le Professeur B. en blouse blanche et Loligoth. Ou encore il aperçoit une silhouette ressemblant traits pour traits et couleur de bonnet identique, au personnage décrit par Gaby le veilleur. Les becs de gaz, qui ne sont plus à gaz mais électriques s'éteignent lors du passage du gnome, comme pour le saluer. Gustave le suit jusqu'à une décharge, pardon une déchetterie selon l'appellation officielle en vigueur, et le voit afficher un sourire béat à la vue de tous les frigos, postes de télévision, ordinateurs bons pour le recyclage car ayant atteints la fin de leur espérance de vie programmée. Sans oublier de parler du Troll ou du Supérieur Inconnu qui se déplace en moto. Et autres événements et épisodes auxquels notre jeune ami va être confronté et lui qui ne veut pas croire aux Lutins Urbains, va être servi.
Evidemment ceci est une extrapolation dans un monde féérique de notre monde actuel. Et ce court roman n'est pas uniquement destiné aux enfants comme le titre de la collection tendrait à nous le faire croire. Bug le Gnome (aurais-je oublié de vous le présenter ?) est une entité à laquelle nous sommes quotidiennement confrontés, dans notre vie professionnelle ou au cours de nos loisirs. Juste au moment ou vous alliez vous servir de vos téléphone portable, celui-ci refuse obstinément de fonctionner, de même que votre ordinateur, ou tout autre appareil moderne dont vous avez un besoin immédiat et qui est indispensable alors que lorsque vous ne le possédiez pas, vous le jugiez superflu. Et Bug le Gnome passe par là, et c'est le chambardement. Et il n'est pas le seul, car les Lutins Urbains, qui ne le sont pas toujours urbains ou policés, constituent votre environnement sans que vous le sachiez. La sorcellerie de nos ancêtres s'est adaptée au goût, mauvais goût, du jour.
Sous des dehors humoristiques, Renaud Marhic nous montre que nous sommes devenus esclaves du progrès, et que, comme nous ne pouvons le combattre, autant essayer de s'y adapter avec philosophie. Souriez, vous êtes peut-être espionné ! Ce n'est pas pour autant qu'il faut bouder votre plaisir de la lecture, au contraire, Bug le Gnome est un antidote à la morosité.

Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  29 juin 2015
Nous (mon fils et moi) remercions les Lutins Urbains ainsi que leur créateur, Renaud Marhic pour nous avoir fait parvenir le second volet des aventures de Flicman et compagnie. Mon fils préfère cette couverture au premier et pourtant il l'avait beaucoup regardé avant de tourner la première page. Très colorée, avec les personnages les plus importants de l'histoire, enfin presque.
Bug le Gnome est comme qui dirait celui qui empêche tout le monde de tourner en rond. Entre des pannes de courant, des courts-circuits, des dérives électroniques et bien d'autre encore, ce petit personnage cause bien des soucis à toute la population de Grosse Cité. Gustave Flicman, Lol, le professeur, sans oublier l'homme à la moto qui sont les plus importants, mais pas que ceux-là.
Gustave est un homme qui a les pieds sur terre, et qui ne veut pas croire en l'existence des lutins, mais il n'y arrive pas et revient inexorablement vers l'université du professeur. Il veut comprendre ce qui se passe dans sa ville, les messages reçus ne ressemblent plus à ceux qui sont envoyés et il semble que le seul moyen de faire disparaitre ce problème serait de tout mettre hors service. Est-ce vraiment la solution ?
Nous avons donc retrouvé les premiers personnages, mais aussi quelques nouveaux. Ce Bug le Gnome est énigmatique. D'où sort-il ? Que veut-il ? Quel est son but ? L'auteur nous donne les informations les unes après les autres, de telle sorte que nous ne nous ennuyons pas. Entre la publicité qui est omniprésente dans chacun des gestes, pensées et système, et ce besoin de tout faire fonctionner correctement, notre cher flic Gustave va avoir de quoi bosser. Et nous nous amusons à le suivre.
L'humour est toujours aussi présent, sous la forme de jeux de mots. Plus d'actions aussi, les personnages sont en perpétuels mouvements. Par contre, dans ce second tome il m'a fallu expliquer un peu plus de termes à mon fils, que le premier. Sinon, la lecture est toujours aussi rapide et amusante malgré certains passages plus compliqués pour un jeune enfant. Mon fils m'a également fait la réflexion qu'il aurait aimé savoir plus de choses sur Loligoth, par exemple. Il est vrai que nous en savons peu sur les autres protagonistes. Par contre il adore les soeurs de Flicman et leur façon de lui parler, et aussi Kevin Jackfort, mais nous ne dirons rien sur lui.
Leur aventure est drôle, bourré de préjugés en tout genre. Les "psiiiiit" tordants qui appelles le lecteur à faire une pause dans l'histoire ainsi que les différents titres de chapitre plaisent beaucoup. Des personnages qui sont amusants et faciles à suivre. Une bonne suite pour les petits, mais qui sera également un bon moyen de détente pour les plus grands.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-lutins-urbains-tome-2-le-dossier-bug-le-gnome-renaud-marhic-a118037082

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Walkyrie29
  14 novembre 2016
Dans ce second opus qui allie toujours autant humour loufoque et enquête policière, Gustave Flicman a décidé de ne plus croire au monde des Lutins, enfin du moins de se persuader que ses mésaventures précédentes étaient liées à son imagination. Sauf qu'un drôle de bonhomme habillé en pyjama rouge semble s'attaquer à la technologie locale, affectant particulièrement toutes les sources d'énergie du secteur. Gustave n'a pas d'autres choix que de se reprocher de l'Université d'Onirie et de ses habitants pour l'aider à contrer cette nouvelle menace.
Nouveau tome, nouvel enquête, nouvel menace pour les humains de Grosse Citée et donc nouveau lutin dans les parages… Et oui, après avoir contrer les frasques du Pizz'Raptor, c'est au tour de Bug le Gnome (aucun lien avec Buz l'éclair !) de faire des siennes ! Ce gros bonhomme au look de père Noël adore la technologie, il n'hésite d'ailleurs pas à semer quelques virus, à grignoter quelques câbles voire même à menacer un site nucléaire. Il faut l'arrêter ! Gustave Flicman, bien décidé à sortir de ses croyances ridicules pour la lutinologie, se retrouve bien malgré lui sur le coup, et toujours bien malgré lui, se retrouve à côtoyer de nouveau le Professeur B et sa gothique assistante Loligoth pour arrêter ce nuisible.
On peut y voir une nouvelle fois un regard sur notre société de surconsommation, dont ici la technologie et le numériques sont visés. Quelque chose faite de manière intelligente et ironique pour amener le jeune lectorat à réfléchir sur le sujet. C'est un peu une espèce de satyre de ces « jouets » dont on use et abuse, et qui lorsqu'ils posent des problèmes de fonctionnement nous rendent défaillants. Il est bien connu que de vivre sans portable, sans ordinateur ou pire encore sans lumière est juste invivable (vous sentez l'ironie de la phrase ? Sauf que malheureusement pour beaucoup l'une de ces situations sera une catastrophe !). En tous cas à Grosse Citée, les catastrophes s'accumulent. L'auteur continue également dans sa lancée sur le lobbying des grandes marques au coeur de cet univers (en espérant que ce ne soit pas une prévision pour le nôtre…).
L'auteur joue toujours avec son lectorat avec ses clins d'oeil, ses interruptions dans l'histoire et ses fameux « Pssiit ». Une fois encore, le reportage est très bien fait, le Petit reporteur de l'Imaginaire a bien fait son boulot. le récit est dynamique, bourré d'humour, d'action et de jeux de mots.
En bref, une nouvelle enquête digne de la première, les personnages d'Onirie ont davantage de présence, l'humour est toujours au rendez – vous et ces petits êtres que l'on appelle Lutins Urbains sont toujours aussi tordants et, disons – le, désagréables pour les hommes ! (personnellement, je les adore !) Un second opus qui garde des ingrédients qui, une nouvelle fois, fonctionnent à merveille.
Je remercie l'auteur Renaud Marhic pour m'avoir permis de découvrir à nouveau ses petits monstres.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leinavaleski
  22 juin 2015
Déjà, un grand merci à l'auteur pour m'avoir fait découvrir ces lutins ! Pour en savoir plus, c'est par ici. Je vais faire une chronique groupée pour les deux premiers tomes car j'ai la même chose à dire sur chaque.

Les personnages sont tous intéressants : le prof, Lol et Gustave qui, lui, en plus, est très attachant. J'ai vraiment eu de la peine pour lui quand je l'ai vu collectionner des galères, ce qui lui arrive assez souvent... Mais j'ai surtout aimé les lutins : chacun a sa spécificité dans ses pouvoirs comme dans sa personnalité. J'ai adoré les voir en action : que ce soit pour un acte répréhensible ou pour aider, c'est toujours surprenant. Je ne vais pas vous parler de chaque lutin car la découverte de chacun d'eux a été un vrai moment d'amusement mais je peux quand même vous dire que mon préféré est le troll qui m'a fait plus rire que les autres avec sa forte personnalité.

Ce qui m'a le plus plu dans ces deux tomes, c'est l'inattendu. Durant cette lecture, on va de surprise en surprise : à chaque page tournée, c'est une occasion de voir arriver quelque chose de totalement farfelu. C'est très plaisant de se dire que tout peut arriver et ne pouvoir s'attendre à rien dans un récit qui garde quand même une cohérence. Certes c'est un peu la folie mais ça va quelque part. Pour un livre jeunesse, il faut reconnaître que c'est travaillé au niveau des rôles de chaque lutin, du monde créé et des relations entre les personnages. Ce n'est pas juste une accumulation de lutins loufoques qui partent dans tous les sens, c'est une intrigue construite autour d'événements gênants aux conséquences assez sérieuses dont la résolution n'est pas évidente a priori et où chacun trouve sa place.

Cette lecture fut un retour en enfance dans un monde où il suffit d'y croire pour que des choses existent, une idée que l'enfant en moi adore. Et l'adulte que je suis a aussi trouvé son bonheur dans les multiples références et dans les quelques passages plus complexes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2015
" - Petit ! Petit ! Petit !...

Le professeur n'en finissait plus d'appeler. Gustave se racla la gorge.

- Excusez-moi, mais si c'est tout ce que vous avez trouvé pour le retenir, vous feriez peut-être mieux de l'attacher, non?

- Ne dites pas de bêtises, mon jeune ami ! J e suis en train d’émettre des infrasons que seuls les lutins perçoivent... c'est grâce à ce pocédé que j'ai pu contenir Bug ici. Mais c'est plus fort que lui : la ville l'attire encore et toujours...

- Au fait, on peut savoir pourquoi il a décidé de s'en prendre à la Grosse Cité ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ptitelily01ptitelily01   25 mars 2015
Avant de commencer la lecture de ce livre
et afin de profiter au mieux de cette histoire,
veuillez éteindre votre téléphone portable,
votre baladeur MP3, et votre console de jeu
préférée.
Il est également conseillé de mettre hors
tension tout appareil électrique se trouvant
dans la pièce où vous êtes installé. (Pour
une sécurité optimale, faites disjoncter le
compteur EDF de votre habitation.)
Néanmoins, comme toute histoire de
lutins, ce livre est susceptible d’entraîner
chez certains lecteurs des effets plus ou
moins gênants : démangeaisons, bourdonnements
d’oreilles, picotements des genoux,
zéro pointé en dictée, gros râteau devant les copains ou les copines, votre tante Aglaé
vous refile les slips que votre arrière-arrièrepetit(e)-cousin(e)
portait à votre âge… (Elle
repassera lundi pour les chaussettes, promis !)
Dans tous les cas, inutile d’arrêter la
lecture ni de consulter un médecin. Courez
chez votre libraire acheter un deuxième
exemplaire de ce livre et offrez-le à qui vous
voulez. Les symptômes disparaîtront aussitôt.
(Enfin… pour vous.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
manue14manue14   24 janvier 2017
Qu’est-ce que c’était encore que ça ? Un enfant en pyjama ? Ici ? A bientôt minuit ? Au beau milieu de la Très Grande Cathédrale ? Depuis la cinquantaine d’année qu’il surveillait les lieux, Gaby, le veilleur de nuit, pensait avoir tout vu : des touristes qui oubliaient l’heure et se laissaient enfermer… des SDF cherchant à se protéger du froid… de jeunes casse-cou venus escalader en douce la flèche du monument… Mais un gamin en pyjama rouge, ça jamais ! (Et puis ce bonnet assorti, avait-on idée ?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   24 janvier 2017
Avertissement : Avant de commencer la lecture de ce livre et afin de profiter au mieux de cette histoire, veuillez éteindre votre téléphone portable, votre baladeur MP3, et votre console de jeu préférée. Il est également conseiller de mettre hors tension tout appareil électrique se trouvant dans la pièce où vous êtes installé (pour une sécurité optimale, faites disjoncter le compteur EDF de votre habitation)...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UnMondeLivresqueUnMondeLivresque   21 mai 2016
"Bug le Gnome ne s'est jamais laissé dépasser par le progrès, comprenez-vous? Il a su adapter ses effets pour, en toutes circonstances, conserver sa capacité de nuisance.Ainsi a-t-il accueilli avec joie l'arrivée de l'électricité. [..] Inutile que je vous explique qui est à l'origine des lumières qui s'éteignent et des baisses de tension..."
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman humoristiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13851 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre