AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pascal Bernard (Traducteur)
ISBN : 2290352802
Éditeur : J'ai Lu (01/03/2007)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 49 notes)
Résumé :


Ward Hopkins, ex-agent de la CIA, tout comme Nina Baynam, en congé du FBI, ne se berçait pas d'illusions : toute victoire contre les Hommes de Paille, organisation criminelle aux ramifications planétaires, ne pouvait être que provisoire.

Les faits ne tardent pas à leur donner raison : des cadavres mutilés sont retrouvés en Virginie, d'inquiétantes menaces circulent sur Internet. Impossible de ne pas les relier à la sinistre organisa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
anthony44
  18 octobre 2013
Le Sang des Anges est la conclusion glaçante de la trilogie des Hommes de Paille. Ward Hopkins et Nina Baynam vont devoir faire face une dernière fois à cette horrible organisation criminelle qui possède des ramifications dans le monde entier, ainsi qu'au sérial killer « L'Homme Débout » qui a réussi une fois de plus à s'en sortir.
Autant j'avais été déçu par l'intrigue du deuxième volet, autant là, j'ai retrouvé ce qu'il faisait le charme du 1er épisode : complot, suspense, nombreux rebondissements etc. J'ai été vraiment impatient de connaître le fin mot de l'histoire. L'intrigue est intéressante, des menaces liés aux hommes de paille sont proférés sur Internet, nos trois personnages vont essayer de découvrir l'ampleur de ce complot et de démanteler l'organisation. La fin du roman est haletante, j'ai été vraiment surpris.
Michael Marshall se rattrape après « Les Morts Solitaires » décevant, les personnages sont toujours aussi attachants, l'intrigue est très bien ficelée et la fin est vraiment étonnante. L'ensemble de la trilogie est vraiment sympa à lire pour les amateurs de roman policier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dazboness
  05 octobre 2009
Troisième volet des aventures de Ward Hopkins, Nina Baynam et John Zandt face à l'Homme Debout et les Hommes de Paille.
Une fois encore, Michael Marshall nous mène par le bout du nez avec ce roman. Car à mesure que l'on découvre les pages, on ne peut s'empêcher de vouloir lire la suivante, de savoir ce qui se passe, de savoir qui va gagner : les "bons" ou les "mauvais"... ou les "moins mauvais" ?
Une fois de plus, disparitions, meurtres, hystérie collective et théorie du complot se mélangent habilement afin de nous faire tourbillonner dans un monde sombre et dément, celui de l'Homme Debout. Celui dans lequel il faut tuer par nature, afin d'être soi-même.
Les qualités narratives sont toujours au rendez-vous, tout comme la profondeur des personnages principaux, mais aussi celle des personnages de moindre intérêt, que ce soient d'un camp ou de l'autre.
Un roman plein de tension, de peurs, d'espoirs... la recette réussie et réutilisée des deux premiers volumes de cette saga de l'horreur moderne. Et un final retentissant s'il en est.
Une fois encore, l'on se rend compte que l'on ne peut lâcher ce livre avant la fin, et qu'il est encore plus plaisant de le lire dans une semi-obscurité, afin de rassurer notre inconscient tout en le soumettant à l'aiguillonner de pensées inquiétantes sur l'Homme et ses aspirations.
Car même si nous ne sommes pas tels que les personnages de ce roman, certaines personnes peuvent-elles l'être ? Probablement pas aussi ressemblantes, mais l'idée nous traverse le temps d'un livre et c'est ce qui démontre toute la qualité de celui-ci : il nous entraine plus loin que nous ne pourrions le supposer et l'admettre, et il ne nous y perd pas... il nous permet de retrouver notre propre monde, secoué par l'intensité de ce qui reste une simple "histoire", mais de retour dans notre monde tout de même.
Lien : http://homelaet.canalblog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sigeric
  22 février 2008
Pas terrible
Les histoires sont mélangées
On s'y perd un peu par moment et la fin s'avère un peu décevante
Commenter  J’apprécie          30
Colibrille
  04 avril 2014
La trilogie des Hommes de paille est un bon thriller mais pas forcément de ceux que je préfère, ces thrillers où les théories de conspiration sont nombreuses, où des hommes de l'ombre agissent pour le chaos. La fin laisse un goût d'inachevé. Une grosse explosion pour clôturer une trilogie, je trouve ça un peu simpliste.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MocchaMoccha   21 juin 2019
La fillette avait repris ses jeux solitaires dans la rue. Jim fronça les sourcils. Il aurait fallu qu'un adulte la surveille, qu'un adulte s'installe sur les marches, avec une bière si nécessaire, mais qu'on garde un œil sur elle. Les résidents de Benboro Park se connaissaient entre eux, mais ça ne suffisait pas. Le mal frappe facilement les enfants. Trop facilement. Si facilement que c'en est déprimant. Dans un monde normal, on se serait organisé de façon à protéger les innocents, afin que chaque individu vive sa vie et se dise en bout de course : "En fin de compte, ce n'était pas si mal". Mais était-ce jamais le cas ? Chacun passait son temps à regarder du mauvais côté. Au lieu de penser plans de carrière et pelouses impeccables, de se focaliser sur les chaussures à la mode, les régimes minceur ou la célébrité, au lieu d'être obsédés par l'image qu'ils renvoyaient ou qu'ils se faisaient d'eux-mêmes, les gens devraient veiller les uns sur les autres, sur leurs enfants, leurs parents, leurs conjoints et leurs animaux de compagnie. Se consacrer à protéger ces trésors que sont les êtres aimés, car il fallait toujours un deuil ou une cassure pour mesurer tout ce qu'ils avaient de merveilleux, d'unique. Mais les gens n'y pensaient jamais à l'avance, parce qu'ils étaient stupides. Parce que la vie était un puits de distractions. Parce que c'était comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KilianjKilianj   19 mars 2014
Ce que veut le gosse frappé, c'est qu'un adulte vienne gifler le frappeur. Il veut commettre un acte violent sans l'avoir fait - tirer avantage du geste sans devoir l'assumer. Voilà le genre de gosse qui, plus tard, portera plainte contre son voisin pour s'être cassé la gueule dans son allée, après avoir passé l'après-midi à lui bouffer ses hot-dogs et à lui vider ses bières.
Commenter  J’apprécie          00
KilianjKilianj   05 mars 2014
Se consacrer à protéger ces trésors que sont les êtres aimés, car il fallait toujours un deuil ou une cassure pour mesurer tout ce qu'ils avaient de merveilleux, d'unique. Mais les gens n'y pensaient jamais à l'avance, parce qu'ils étaient stupides. Parce que la vie était un puits de distractions. Parce que c'était comme ça.
Commenter  J’apprécie          00
sylsolsylsol   06 avril 2013
L'hôpital avait dû ouvrir ses portes en fanfare dix ans plus tôt, pour être aussi vite oublié. C'était l'oeuvre d'un architecte rêvant de postérité et muni d'une règle bien droite, qui se mit sans doute des baffes en s'apercevant qu'il avait oublié les fenêtres, ainsi que le fait que des gens risquaient d'y séjourner.
Commenter  J’apprécie          00
KilianjKilianj   19 mars 2014
Nous sommes les premiers animaux à comprendre la mort, et nous avons besoin de montrer que nous sommes pas impuissants face à elle. Nos trente mille ans de meurtres ne constituent peut-être qu'un acte de défi, un cri de vengeance : nous savons que la mort approche, alors parfois nous croisons le fer.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michael Marshall Smith (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Marshall Smith
Vidéo en anglais. M.M. Smith parle de son roman "The Servants" ("Les domestiques").
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre