AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756411156
425 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (04/03/2015)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 102 notes)
Résumé :
Qu'il joute ou qu'il guerroie, le chevalier errant n'a d'autre code que celui de l'honneur. Il loue ses services aux causes les plus nobles et prend la défense des opprimés. Ser Arlan suit cette ligne de conduite et l'inculque à son écuyer Dunk. La rencontre de ce dernier avec un étrange garçon qui se fait appeler Oeuf va changer à jamais son destin.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  06 mars 2018
Je n'en peux plus d'attendre après G.R.R Martin !
Alors à défaut de la suite du Trône de fer que je ne désespère pas de voir venir un jour, il faut bien se mettre quelques petits amuse-gueules sous les crocs...
Chroniques du chevalier errant est un recueil de trois nouvelles narrant les aventures de Dunk - un chevalier errant comme le titre l'indique- il y a quatre-vingt-dix ans avant les évènements du Trône de fer, époque où les Targaryen régnaient encore en maîtres sur le royaume des Sept couronnes.
Dans la première nouvelle, alors qu'il est en route pour participer à un tournoi, un gamin au crâne rasé se faisant appeler l'Oeuf s'attache à ses pas et insiste pour devenir son écuyer. Dunk râle un peu mais, n'étant pas un mauvais bougre, finit par accepter et il fait bien car en réalité, il s'agit du fils de Maekar, prince de Lestival, qui n'est autre que le propre fils du roi !
A travers ces trois nouvelles, j'ai retrouvé avec grand plaisir l'univers de Westeros. Il s'agit surtout ici de nous faire part du monde des chevaliers tel qu'il pouvait l'être au Moyen-âge, constitué de tournois, de joutes, de banquets, de guerres de clochers...et j'avoue que G.R.R. Martin s'y entend plutôt bien pour relater l'atmosphère qui pouvait y régner.
Mais, ce n'est pas tout. On en apprend aussi un peu plus sur ce qui s'est passé lors du règne des Targaryen. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la guéguerre entre les grands seigneurs de Westeros avait déjà commencé, ces derniers prenant alors parti soit pour la descendance légitime mais un peu molle d'Aegon l'Indigne, soit pour la descendance des bâtards d'Aegon que ce dernier avait légitimé sur son lit de mort. Comme quoi, la guerre des trônes avait bel et bien commencé depuis longtemps !
D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que Tyrion offre à son neveu Joffrey, le jour de ses noces, les Vies de quatre Rois , "ouvrage que se devraient de lire tous les rois" et qui relate "l'histoire des règnes de Daeron le jeune Dragon, de baelor le Bienheureux, d'Aegon l'Indigne et de Daeron le Bon." Il aurait dû en prendre de la graine le petit blondinet au lieu de railler son oncle ...
Bref, ces trois nouvelles sont fort intéressantes mais également très plaisantes à lire de par le caractère et l'attitude de chacun des personnages. Les relations que Dunk entretient avec l'Oeuf sont réjouissantes et m'ont fait sourire plus d'une fois. Dunk tient un peu de Bronn et du Limier à la fois dans sa façon irrespectueuse de rabrouer le petit tout en veillant sur lui comme une mère poule couve ses oeufs...
Les autres personnages secondaires ne sont pas en reste mais j'avoue que je m'y suis parfois un peu perdue et que je ne savais plus qui était qui. (surtout dans la troisième nouvelle)
Voilà..Vous savez quoi ?
Je vais poser le Trône de fer sur ma table de chevet et le picorer tranquillement, en attendant la suite..Sait-on jamais !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
domisylzen
  13 juin 2016
Je n'ai pas lu le trône de fer, pas vu non plus la série télévisée. Toujours eu du mal avec les trucs dont on nous rebat les oreilles. En fait j'ai acheté ce pré-tome parce qu'il n'était pas cher et que j'avais bien dépassé la date d'achat chez France-loisirs, fallait donc que je me bouge la fesse gauche.
Séparé en deux histoires bien distinctes, bien que celles-ci se suivent, j'ai plus adhéré à la première qu'à la seconde. Paraitrait que certaines éditions en comporte trois. Serait-ce pour ça que je l'ai payé moins cher ?
Ser Duncan, Dunk le balourd, a été armé chevalier. Il compte bien participer au tournoi de Cendregué et le remporter. En chemin il rencontra l'Oeuf, un jeune garçon qui en connaît long comme le bras sur la chevalerie. Après avoir refusé une première fois il deviendra son écuyer.
Un récit bien rythmé avec une foultitude de descriptions qui vous plonge dans une époque médiévale. Un héros avec un visage très humain qui se prend aussi les pieds dans le tapis donne de la vraisemblance à l'ensemble. J'ai plutôt bien aimé sauf le début de la deuxième histoire ou je m'y suis un peu perdu.
Pas sûr, après cela que je lise la série des trônes de fer mais si je la trouve à pas cher … en espérant que tous les chapitre y soit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Aurelien38
  25 juin 2019
Les chroniques du chevalier errant retrace les aventures de Duncan le Grand, aussi appelé Dunk, et de son écuyer l'Oeuf, un descendant de la famille Targaryen. Nous retrouvons ces personnages à travers trois courtes histoires : le chevalier errant, l'épée lige et l'oeuf de dragon.
La première histoire raconte la rencontre de Dunk et de l'Oeuf à l'occasion du tournoi de Cendregué. Ce tournoi sera également l'occasion pour tout les grands du royaume de se réunir. le tournoi débute, mais il va rapidement prendre une autre tournure pour Dunk qui va devoir défendre sa vie.
La seconde met en scène Dunk qui a loué son épée au seigneur de Cendregué que le chevalier errant porte en haute estime. Cependant un conflit de voisinage entre seigneurs va éclater et Duncan se rend compte que le seigneur n'est pas aussi honorable qu'il le prétend. Cependant Dunk va devoir résoudre les conflits faute de quoi, il pourrait ne pas sortir vivant de cette aventure.
Enfin, la dernière histoire remet en scène Dunk à l'occasion d'un tournoi se déroulant à Murs-Blancs. cette fois-ci, le chevalier et son écuyer se retrouvent en plein milieu d'une conspiration qu'il va falloir déjouer. Cependant la chose ne sera pas aisée lorsque de hauts personnages se retrouveront impliqués…
Ces trois histoires permettent de se replonger dans l'univers du trône de fer 90 ans avant les évènements du livre et de la série. Bien que d'inégales qualités, ces trois récits sont un pari réussi puisque l'on ressent bien l'ambiance de Westeros. On y retrouve des noms et des lieux familiers et c'est d'ailleurs ce background richement développé avec de nombreuses histoires sur les chevaliers, seigneurs, blasons, et lieux qui rendent ce récit très intéressant. Au delà de Dunk, qui ressemble au personnage de Brienne de Torth dans le trône de fer, et de son écuyer, l'univers mis en scène par G.R.R. Martin est richement développé dans ces nouvelles.
Par ailleurs, je conseille vivement à tous les lecteurs de lire avant cet ouvrage Game of Thrones : les origines de la saga. La longue chronologie des rois Targaryens qui y figure permet d'avoir toutes les connaissances essentielles pour la compréhensions des références et anecdotes disséminées dans Les chroniques du chevalier errant. Ainsi on ne sera pas surpris de découvrir des références à des évènements passé comme la bataille du champ de feu ou la rébellion Feunoyr.
Si les première et troisième nouvelle sont très intéressantes et mettent en scène Dunk au milieu des hommes importants du royaume, la seconde n'est pas de la même qualité. En effet, cette seconde nouvelle est la seule ombre au tableau. Elle sert de transition et annonce la troisième histoire et permet d'apprendre énormément d'informations sur cet univers, cependant, comme pour le trône de Fer, la traduction française de Jean Sola gâche complétement la lecture. On se rend vraiment compte à travers cet ouvrage avec trois traducteurs différents, que Jean Sola ne reprend pas du tout le style de l'auteur et qu'il y rajoute un style médiéval qui n'a pas lieu d'être. de plus certaines phrases n'ont aucun sens et gâchent le plaisir de la lecture. C'est en partie à cause de cette traduction que j'ai arrêté la lecture du Trône de Fer, heureusement qu'ici il n'a traduit qu'une seule nouvelle. J'espère vivement que les éditions J'ai Lu feront une nouvelle traduction par Patrick Marcel des premières intégrales.
Je recommande cet ouvrage à tous les amateurs du Trône de fer et aux nostalgiques de la série qui vient de se terminer, il s'agit d'un bon moyen de prolonger l'aventure et je recommande particulièrement la lecture en parallèle de Game of Thrones : les origines de la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RazKiss
  21 juillet 2016
Je connaissais déjà Dunk et l'Oeuf ayant fait un peu les choses à l'envers en lisant d'abord "L'oeuf de dragon". J'ai vite compris qu'il y avait eu d'autres nouvelles avant parce que les deux personnages parlent souvent d'évènements passés. J'ai donc réparé mon erreur et enfin découvert comment Ser Duncan a rencontré son précieux écuyer.
Dans la première nouvelle, Dunk compte bien participer au tournoi de Cendregué et en devenir le champion. Mais tout ne se passe pas vraiment comme prévu... On apprend pas mal de choses sur les tournois, on découvre ce qu'est un Jugement des Sept et, pour les fans de la maison Targaryen, on fait la connaissance de pas mal de membres de la famille royale.
Dans la deuxième nouvelle, en pleine période de sécheresse, Dunk et l'Oeuf sont au service d'un petit seigneur (le titre de "Ser" et le domaine de Piéferme sont à peu près tout ce qui reste à Ser Eustace Osgris...) et tentent de régler son conflit de voisinage avec celle qu'on surnomme la Veuve rouge. Mais le passé de Ser Eustace n'est pas très clair, Dunk est loin de se douter de ce qu'il lui cache...
J'apprécie toujours autant les deux personnages principaux ! Dunk est marrant, c'est une sorte de Gaston Lagaffe médiéval. Il ne ressemble en rien à un chevalier, malgré son sens de l'honneur et son courage (d'ailleurs, il en a plus que la plupart des chevaliers). Heureusement que l'Oeuf est là pour l'aider, c'est un gamin un peu insolent mais terriblement intelligent. Les deux histoires sont pleines de rebondissements et il est toujours difficile de deviner comment elles se terminent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FeyGirl
  19 février 2019
Dans l'univers du Trône de Fer, un chevalier errant est un chevalier souvent pauvre, qui offre ses services à des nobles riches et puissants en échange d'une rétribution.
J'ai pris un immense plaisir à lire ces trois nouvelles : l'histoire se passe 90 ans avant la saga principale du Trône de Fer, en mettant en scène un jeune chevalier errant, Dunk, et un garçon nommé Oeuf qui veut le suivre partout. On comprend vite que le chevalier n'est peut-être pas adoubé, mais c'est un homme simple et juste, se jugeant lui-même balourd, auquel on s'attache très rapidement… et qui se retrouvera avec un écuyer hors du commun. le connaisseur de l'univers créé par l'auteur sait en effet que le jeune garçon est promis à un grand destin… dans lequel il entraînera le chevalier.
L'histoire est plus légère que la saga principale, et elle nous plonge dans le monde des gens sans le sou, confrontés à intervalles réguliers aux nobliaux et aux seigneurs… voire à la famille régnante des Targaryens.
Nous assistons à des tournois, des conflits entre nobles, et bien évidemment à des complots, à une époque plus paisible que celle de la saga principale, même si lors de la dernière nouvelle nous devinons que ce calme n'est que de façade.
J'ai un petit coup de coeur pour la première nouvelle où nous découvrons Dunk et l'Oeuf, mais dans les trois récits l'auteur sait nous présenter des personnages secondaires extrêmement intéressants et il en profite pour développer encore plus son univers. On comprend que chacune des trois aventures aura des conséquences soit pour l'avenir des Sept Couronnes, soit pour celui de nos deux héros. Il serait prévu au total une dizaine de nouvelles mettant en scène Dunk et L'Oeuf, j'ai hâte de lire la suite quand elle sera publiée !
Un indispensable pour apprendre de nombreuses choses sur cet univers ! Là aussi, George R.R. Martin s'amuse à laisser dans le texte des indices sur le destin des protagonistes…
Un aparté sur la traduction : ces trois nouvelles ont été traduites par trois personnes différentes, dont l'ancien et le nouveau traducteur de la saga. L'importance fondamentale de la traduction pour le plaisir de lecture saute aux yeux ! La deuxième nouvelle a été traduite par Jean Sola, l'ancien traducteur du Trône de Fer (intégrales 1 à 4), et dont le travail a souvent été critiqué : surinterprétations (« elle susurre » pour « she says »), et surtout un style qui se veut médiévalisant mais qui est très lourd, à l'opposé du texte original ! de fait, la version française de cette deuxième nouvelle est un peu indigeste. Alors que la troisième nouvelle, traduite par Patrick Marcel qui est aussi le traducteur de l'Intégrale 5, est beaucoup plus fluide. Je me prends à rêver d'une nouvelle traduction de la saga, mais en attendant j'ai le projet de la relire en VO (la version numérique n'est vraiment pas chère).

Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   04 mars 2018
Le prince Aerion ne leur accorda pas la moindre attention.
" Espèce de petit morveux impudent", dit-il à l'Œuf, crachant du sang aux pieds du garçon. " Qu'est-il arrivé à tes cheveux ?"
- Je les ai rasés, cher frère, répliqua tranquillement le gamin, pour ne pas te ressembler."
Commenter  J’apprécie          110
RazKissRazKiss   21 juillet 2016
Le prince Daeron haussa les épaules avec lassitude.
"L'Oeuf dit vrai. Aerion est un monstre. Il s'imagine être un dragon qui a pris forme humaine. C'est pour cela qu'il a si peu apprécié le spectacle de marionnettes. Quel dommage qu'il ne soit pas né Fossovoie ! Il se serait pris pour une pomme et nous aurions tous été bien plus tranquilles."
Commenter  J’apprécie          50
domisylzendomisylzen   13 juin 2016
Dans l'après midi, les selles seront assez brûlantes pour nous faire cloquer le derrière.
Commenter  J’apprécie          120
MuchaMucha   19 mars 2015
Ce n'était pas un hasard si son écuyer était chauve. L’Œuf avait les yeux mauves de l'ancienne Valyria, et des cheveux qui brillaient comme de l'or battu et des fils d'argent tressés ensemble. Autant porter une broche avec un dragon à trois têtes que de laisser pousser sa chevelure. L'époque était périlleuse à Westeros, et... bref, mieux valait ne pas courir de risques.
Commenter  J’apprécie          10
PantasiyaPantasiya   03 janvier 2018
-Si je m'aventure à vanter ses grâces et sa beauté quand elle est vieille et couverte de verrues, elle me prendra pour un sacré menteur.
-Vous n'avez qu'à trouver quelque chose de vrai à dire sur sa personne. C'est ce que fait mon frère, Daeron. Même les putes hideuses et décaties peuvent avoir de jolis cheveux ou des oreilles bien ourlées, il dit.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de George R.R. Martin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre