AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290055980
Éditeur : J'ai Lu (06/02/2013)

Note moyenne : 3.01/5 (sur 51 notes)
Résumé :
1918. Récemment démobilisé pour blessure, Alex White s’installe à Gatford, un paisible village anglais, cadre idéal pour sa convalescence.

Les bois environnants sont réputés hantés par des esprits capricieux et maléfiques, mais ce ne sont sûrement que des racontars.Pourtant…

Une effrayante rencontre dans la forêt va conduire Alex chez Magda, une veuve au charme si envoûtant qu’on la dit sorcière.

Malgré ses avertisseme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Joualvert
  10 avril 2018
Oserai-je avouer que j'aurais aimé être le héros d'une semblable aventure ? Mais, me direz-vous, qu'y a-t-il de plaisant à se faire poursuivre par une sorcière hystérique brandissant poignard et bien déterminée à vous trucider ? Je répondrai que certes le protagoniste de cette histoire essuie quelques revers, mais il y a des compensations... Démobilisé pour blessure pendant la 1ère guerre mondiale, il se retire dans un endroit reculé d'Angleterre, patelin d'un de ses compagnons d'armes, où il sera confronté au folklore local de façon éminemment concrète. J'ai été enchanté par l'histoire, également par la narration. Elle nous est faite par le vieillard en fin de vie qui se remémore cette extraordinaire et marquante expérience de sa jeunesse, ainsi que sa subséquente carrière d'écrivain d'horreur (ce qui n'est pas sans rappeler la situation de Matheson lui-même au moment de l'écriture), sur un mode facétieux entrecoupé de nostalgie.
Commenter  J’apprécie          90
LiliGalipette
  11 octobre 2016
Au soir de sa vie, Alexander White, connu sous le nom de plume d'Arthur Black, raconte l'étrange aventure qu'il a vécue après la guerre et qui a donné naissance à sa vocation d'écrivain. « En avant pour l'histoire de fou. J'écris ‘histoire de fou', mais tout est vrai, permettez-moi de le répéter. » (p. 61) Démobilisé après une blessure dans une tranchée française, Alex a voulu réaliser le souhait de son ami Harold Lightfoot en se rendant à Gatford. La charmante bourgade anglaise est cependant loin d'être un havre de paix pour le jeune soldat. Alex découvre l'existence des fées et des sorcières et expérimente douloureusement leurs pouvoirs. Qui en a après lui ? Est-ce la voluptueuse Magda ou l'évanescente Ruthana ? Faut-il croire les contes de bonnes femmes racontés par les habitants de Gatford ? Une chose est certaine : il n'y a rien à gagner à quitter le sentier dans la forêt.
De Richard Matheson, je n'ai lu que Je suis une légende, fable futuriste dont je garde un souvenir puissant : la réflexion sur la place de l'homme dans l'univers est brillante. J'attendais un texte de la même envergure et du même souffle. Me voilà un peu déçue. D'autres royaumes est un charmant récit fantastique avec ce qu'il faut de peur et de suspens pour susciter et maintenir l'intérêt. Mention spéciale pour les nombreuses prétéritions qui annoncent la catastrophe et empêchent de reposer le bouquin. Mais ce roman souffre de la comparaison avec le précédent récit vampirique. Si je ne savais pas que ce texte était de la main de Richard Matheson, j'aurais pu croire qu'il était l'oeuvre honnête, mais un peu facile, d'un auteur de littérature young adult. Lecture plaisante, mais un peu décevante. Je vais toutefois continuer à découvrir cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Chiwi
  14 avril 2015
L'oeuvre de Matheson est incontournable mais commence à être ancienne. D'autres royaumes est présenté comme le premier roman inédit de Matheson depuis dix ans mais autant le dire tout de suite il n'aura pas l'aura des grands romans de Matheson.
D'autres royaumes est le récit d'un vieillard au crépuscule de sa vie. Il nous relate ce qu'il s'est passé dans les bois lorsqu'il avait vingt ans. Alors le récit peut être imprécis, il s'en excuse, sa mémoire n'est plus aussi vaillante. Comme il a été écrivain, il n'hésite pas à faire des critiques sur sa propre écriture, sur son propre style. Ça donne alors parfois une tonalité un peu cynique.
Par contre en ce qui concerne le petit peuple qu'Alex va rencontrer, découvrir et aimer, je n'ai pas trouvé cela très original. Oui il rencontre des êtres beaux, chaleureux (tous sauf un) dont il va tomber amoureux. Mais ça n'apporte pas grand chose. Même lorsqu'Alex nous raconte la petite année de vie en leur compagnie je me suis ennuyé. A la rigueur, les moments où Alex est en compagnie de Magda la sorcière sont plus intenses, plus malsains.
D'autres royaumes met en scène des personnages du folklore traditionnel (fées, sorcière et autres créatures surnaturelles) mais qui à mon sens n'apporte pas grand chose. Ce qui vaut peut-être la lecture c'est le procédé du vieillard qui revit les événements de manière rétrospective et qui peut avoir des petites remarques humoristiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
temps-de-livres
  26 août 2014
Arthur Black, célèbre écrivain d'horreur écrit sa biographie et se dévoile à ses lecteurs. Alex White est son véritable patronyme et à 18 ans, une singulière aventure lui est arrivé. Démobilisé après la grande guerre, il s'installe dans un village anglais. Malgré les avertissements, il se rend dans les bois. Il y rencontrera ses mystérieux habitants…
Richard Matheson. Un nom qui est source d'inspiration pour de nombreux lecteurs. Ce célèbre auteur a oeuvré pour la littérature, le cinéma et la télévision, mais toujours dans le registre science-fiction/fantastique. Plusieurs de ses oeuvres furent adaptées. On peut citer Duel, Quelque part dans le temps ou Je suis une légende (3 adaptations cinématographiques en 40 ans). Peut-on comparer tous ses écrits avec D'autres Royaumes ? Certainement pas. Ce dernier est trop différent.
La plupart des oeuvres de Richard Matheson se passent dans notre réalité jusqu'à ce que quelque chose/quelqu'un la fasse basculer dans le bizarre. Avec D'Autres royaumes, cette ambiance est plus tenue. Nous tenons pour acquis la réalité des habitants de la forêt.
Alex White (82 ans) raconte ce qui s'est passé l'année de ses 18 ans. Structuré en plusieurs parties, on peut voir l'évolution d'un adolescent à celui de soldat, puis d'un blessé (dans tous les sens du terme) à celui d'homme. le récit est un mélange de bilan, de romanesque et de féérique. On a l'impression que Richard Matheson fait le bilan de sa vie. Si le jeune Alex White tente de construire sa vie, le vieux Alex rappelle que son récit est véridique, qu'il n'était qu'un adolescent et fustige toutes les écrits "à la Arthur Black". L'auteur n'oublie pas l'humour, quelque peu grinçant. En effet, il se permet plusieurs digressions, qui n'ont pas forcément de rapport avec l'histoire. Les personnages qui entourent Alex ont un certain poids. Harold, l'ami anglais qui va parler de sa ville natale. Magda, la veuve-mère éplorée et si aimante. Ruthana, la femme parfaite. Gillis, son frère jaloux et Garal, le père posé. Tous vont faire avancer Alex dans cette aventure mystérieuse, merveilleuse mais aussi effrayante.
En refermant le livre, on ne sait pas quoi éprouver. A mi-chemin de l'ironie et de la mélancolie, les personnages semblent regretter leurs actions, mais ne font rien pour aller de l'avant. Un sentiment paradoxal quand le décor, voire la mise en situation est "paradisiaque". Richard Matheson joue admirablement avec nos nerfs. Il déconstruit les codes de la fantasy pour en faire un roman concept : brillant !
Lien : http://wp.me/p2mLsa-93
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
yowie
  27 mai 2015
J'ai tout lu de Richard Matheson. ...sauf ce roman! Mais il vient à peine de sortir en français. de plus cela faisait dix ans que l'auteur n'avait rien écrit.
C'est toujours difficile d'écrire de nouveau après une longue absence.
Et de fait j'ai pas particulièrement aimé ce roman.
Moche! Une histoire d'amour en fait...
Vous connaissez Poussière d'étoile de Neil Gaiman? le cadre au début est sensiblement le même. Un village anglais vraiment perdu qui vit sur la lisière du royaume des fées.
Un soldat de dix-huit ans démobilisé vient y trouver l'amour.
Son coeur est pris entre une sorcière et une fée. Qui est la gentille et qui est la méchante? C'est tout!
Vraiment moche!
De plus, comme le narrateur semble être le soldat mais devenu vieux à la retraite il passe son temps à nous tarabuster comme quoi cette histoire est véridique. Sérieux! Il revient constamment là-dessus. Tannant!
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
Telerama   26 juin 2013
Matheson, au crépuscule de sa vie, s'interroge sur son statut d'icône de la littérature fantastique. C'est à la fois caustique et émouvant.
Lire la critique sur le site : Telerama
Elbakin.net   25 mars 2013
On se rend vite compte que le roman ne se veut de toute façon pas vraiment ambitieux. Léger, il déroule une histoire dont on sait très bien qu’on ne la relira jamais une fois le livre refermé. Sur le moment, elle n’a cela dit rien de désagréable.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MaksMaks   09 décembre 2015
13

Permettez-moi de passer directement au chapitre quatorze. Treize constitue un problème numérique bien connu (j’aime cette formulation). Ce n’est pas difficile à comprendre. Un exemple ? Vous ne trouverez pas de treizième étage dans les bâtiments américains.
Laissez-moi faire de même pour mon gratte-ciel de papier. Pas trop mal, comme idée, non ? Un immeuble écrit. J’aime bien.
Bref, pas de chapitre treize, en tout cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Acr0Acr0   12 décembre 2014
Non, car je doute de revenir ici, ai-je immédiatement pensé. Trop de petites choses embarrassantes (pas mal, ça, tiens).
Commenter  J’apprécie          30
Acr0Acr0   12 décembre 2014
─ Ne quittez pas le chemin, jeune homme.
Je n’ai pas tenu compte de son avertissement.
J’aurai dû.
Commenter  J’apprécie          30
Acr0Acr0   12 décembre 2014
Il s’est tu un instant. Une vraie torture. Son silence était si… Euh… Silencieux.
Commenter  J’apprécie          40
Acr0Acr0   12 décembre 2014
Elle m’a repris le bras. Une douce étreinte, cette fois (pas mal, ça, non ?)
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Richard Matheson (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Matheson
Adaptation #38 : Je suis une légende
autres livres classés : wiccaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'homme qui rétrécit

Richard Matheson a écrit ce roman...

dans les années 30
dans les années 50
dans les années 70
dans les années 80

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme qui rétrécit de Richard MathesonCréer un quiz sur ce livre