AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505081388
200 pages
Éditeur : Kana (28/06/2019)
3.72/5   23 notes
Résumé :
Akira a 18 ans, et elle est en classe de première.
Après avoir passé le nouvel an au Garden, la neige a commencé à recouvrir toute la ville.
Kondô est au chaud chez lui, plongé dans l'écriture de son manuscrit.
Son cadeau en main, une écharpe qu'elle a tricotée, Akira sort de chez elle. "Le temps va vite changer", pense-t-elle...
Le temps a passé depuis leur première rencontre, et chacun d'eux s'apprête à écrire son histoire dans le c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 23 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

XanderOne
  30 juin 2019
Et voilà, le dernier tome de « Après la pluie » vient enfin de sortir. Malheureusement, il confirme tous les doutes et toutes les craintes que je nourrissais à propos de ce titre. C'est donc une conclusion archi prévisible et sans aucune prise de risque qui nous est présentée ici.
Ce manga nous proposait un amour impossible entre deux personnages à l'écart d'âge assez prononcé. En démarrant sa lecture de « Après la pluie », le lecteur pouvait s'attendre à un récit poétique où les sentiments allaient être explorés dans toute leur complexité. Malheureusement, tout cela n'a été qu'à peine survolé. Jun Mayuzuki se contente de nous livrer une armée de poncifs et d'émotions préfabriquées qui sonnent finalement faux.
La morale n'est jamais écornée au cours de cette série. Cela rend le comportement des personnages parfois presque ridicule. Ce quarantenaire n'ayant pas réussi sa vie se trouve flatté par les sentiments qu'une belle jeune fille nourri à son égard. Mais à aucun moment il n'imagine la douceur du péché auquel il aurait pu succomber ??? Alors de deux choses l'une : Soit cet homme est la personne la plus respectueuse au monde des conventions sociales, soit nous découvrons un mangaka qui ignore totalement que la libido est une chose courante chez l'être humain…
Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas du tout satisfaite par cette fin mollassonne que je sentait malheureusement arriver depuis quelques tomes. Bien entendu, tout est beau, tout est poétique. Mais ce titre est un seinen et non un shojo. J'en attendais donc beaucoup plus. J'aurais souhaité un traitement vraiment adulte pour un sujet tel que celui-ci.
J'ai un peu l'impression d'être l'une des très rares lectrices à ressentir une telle déception pour cette évolution (ou plutôt absence d'évolution) d'une série que j'avais pourtant adoré à son démarrage. Je ne comprend pas cet engouement pour une histoire qui est restée au point mort tout du long et qui nous a en plus présenté une armée de personnages secondaires dont on se souci finalement comme d'une guigne.
En bref, si vous faites parti de ceux qui n'ont pas encore découvert « Après la pluie » et que vous vous interrogez sur la pertinence de commencer ce manga, je vous dirais d'y réfléchir à deux fois. Si vous ne recherchez que de belles planches et une ambiance douce et sirupeuse à souhait, vous avez frappé à la bonne porte. Si en revanche, vous préféréez les scénarios travaillés et fouillés où chaque réaction sonne juste et où les postulats de départ donnent lieux à de sacrées évolutions, alors là, il est urgent de rebrousser chemin et de ne surtout pas investir le moindre centime dans cette série qui fait tout de même dix tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bouvy
  28 juin 2019
Il neige à gros flocon. Masami reste cloîtré dans son appartement et travaille sur son roman. Il croit avoir aperçu Akira par la fenêtre mais avec cette tempête de neige, il pense que c'est un vision, une sorte de mirage. La sonnette de son appartement retenti et, quand il ouvre la porte, il est surprise de voir la jeune fille devant lui. Gêné, son appartement est sens dessous dessous, le frigo est vide et il ne reste que du café soluble à boire. Mais Akira qui voit son patron avec les yeux de l'amour ne s'attache pas à ce genre de détails. Entre eux, le courant passe mais le patron a peur de la suite des évènements. En même temps, il se met à rêver qu'il a le même âge que la jeune fille et qu'ils sont ensemble au lycée. Akira se rend compte que Masami était en train d'écrire. Lui est de plus en plus mal à l'aise et se sent attiré par la belle demoiselle. La neige continue de tomber. Avant la nuit, il décide de raccompagner Akira jusqu'à la gare bien que visiblement, la jeune fille ne veut pas rentrer chez elle. Arrivés à la gare, les deux amis apprennent que les trains sont bloqués par la neige et que toutes les correspondances annulées. Ils reviennent chez Masami qui propose de raccompagner Akira en voiture. Cette dernière refuse de monter dans le véhicule mais Masami se dit que s'il l'a fait rentrer chez lui, il risque de franchir les barrières morales qu'il s'impose. Akira est têtue et la pluie se met à tomber et remplace la neige…
Voilà le dernier opus d'une série romantique bien sage et bien gentille. Trop peut-être. La chute était imprévisible. Elle décevra certains lecteurs et en émouvra d'autres. Pour ma part, cette série ne m'a pas laissé indifférent bien que j'aurais souhaité une autre fin. Celle-ci est assez floue, d'ailleurs. Elle laisse l'imagination du lecteur vagabonder, un peu comme une symphonie inachevée. Les dessins sont toujours assez froids, d'un graphisme très léché, presque géométrique. Les personnages sont candides, leurs sentiments ne transparaissent pas toujours dans leur regard assez inexpressifs, si ce n'est de temps en temps une larme ou un sourire. C'est très statique mais la romance fonctionne. Elle est séduisante et arrive à émouvoir les lecteurs qui comme moi, ont un coeur d'artichaut. Bref, un bilan mitigé mais je ne regrette pas ma lecture. Lu en format numérique, KINDLE, avec une très belle numérisation.
Akira Tachibana : jeune fille de 17 ans. C'est encore une lycéenne. Elle faisait partie de l'équipe d'athlétisme et était la meilleure avant de se blesser au tendon d'Achille. Elle est du genre triste. Elle travaille comme étudiante dans un restaurant. Elle est secrètement amoureuse de son patron, Masami Kondô.
Masami Kondô : C'est le deuxième personnage principal. Il a 45 ans et ne se rend pas compte que la jeune étudiante Akira est amoureuse de lui. Il est plutôt du genre timide et effacé, ordinaire et est aussi passionné de littérature. C'est un homme divorcé qui a un petit garçon.
Yuto Kondô : enfant, c'est le fils de Masami. le garçon est parfois avec son père dans le restaurant et est très attaché à Akira qui s'occupe parfois de lui.

Haruka Kyan : l'ancienne amie d'Akira dans l'équipe d'athlétisme, qui reste ferme dans le maintien de leur amitié après la blessure d'Akira.
Yui Nishida : jeune femme membre du personnel du restaurant qui a les cheveux blonds et une personnalité enjouée. Elle a le béguin pour Takashi.
Takashi Yoshizawa : le camarade de classe d'Akira qui avait le béguin pour elle. Il travaille également au restaurant avec Akira en tant que personnel de cuisine.
Ryosuke Kase : Un chef dans le restaurant qui s'intéressait sexuellement à Akira. Quand il a appris la passion d'Akira pour Masami, il l'a fait chanter en la forçant à sortir avec lui pour garder son secret intact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Tachan
  30 juin 2019
En ouvrant ce dernier tome d'Après la pluie, je dois avouer que j'appréhendais autant que j'attendais la fin imaginée par Jun Mayuzuki. Tout au long de la série, j'ai aimé la poésie et la mélancolie qui s'est dégagée de l'histoire, j'ai aussi été subjuguée par le charme des dessins et le sens de la mise en page de l'autrice.
J'ai beaucoup aimé que l'on s'intéresse tout au long de ces 10 tomes à l'histoire d'Akira, cette adolescente sur une corde raide, qui avançait un peu à vue. J'ai par contre été beaucoup moins séduite par la romance qui avait été introduite qui m'a toujours laissée mal à l'aise. Je craignais donc un peu la conclusion pour cela.

Cependant, malgré un début qui me l'a fait craindre, l'autrice n'est pas tombée dans le piège. Elle a poursuivi ce qu'elle faisait depuis le début, nous conter les années de lycée d'Akira en s'attardant sur les décisions importantes qu'elle doit prendre pour sa vie. Oser revenir vers quelque chose qui nous a fait souffrir, nous a fait perdre tout espoir à un moment de notre vie n'a rien de facile. Akira se sera longtemps questionnée là-dessus, du coup la décision qu'elle finit par prendre n'en a que plus de retentissement.
Pour autant, je n'ai pas été autant emportée par ce tome que par d'autres. J'ai trouvé toute la première moitié poussive. La rencontre avec le Patron, qui est censée être un moment déterminant est plate. Je n'ai pas réussi à évacuer le malaise que je ressens quand je les vois ensemble et du coup je n'ai pas été emportée par ce qui se passait. L'idée des histoires "et si..." n'était pas mauvaise mais ça manquait clairement d'émotion. C'était juste amusant pour montrer leur énorme différence de perception du monde et des autres, ce qui montre qu'ils sont trop différents. Bref, heureusement les derniers moments, ceux qui suivent cette journée et surtout la révélation qu'Akira a eu sur elle-même sont bien meilleurs. Ils m'ont redonné le sourire et surtout ils m'ont redonné foi en la série, me montrant qu'elle ne s'était pas perdue mais avait juste pris un long détour avant d'arriver à destination, et terminer la série sur le visage radieux d'Akira est ce que je souhaitais le plus.
Après la pluie aura été une très belle série à suivre. Dans ce dernier tome, un poil en-dessous, je retiendrai encore la science de la mise en page, des cadrages et du dessin de la mangaka, qui est décidément à suivre pour cela. C'est superbe, plein de poésie mais aussi de charme et elle croque parfaitement aussi bien l'adolescence que l'âge adulte et leurs particularités. C'est superbe, tout comme la métaphore filée sur la pluie qu'elle a développée tout au long de son oeuvre. Décidément le charme d'Après la pluie aura été très efficace sur moi.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sabrina1988
  09 janvier 2021
Akira, une jeune fille de 17 ans est étudiante et a un job de serveuse dans un restaurant le reste du temps.
L'entreprise, héritage familial, est gérée par Masami Kondô, un quarantenaire divorcé, père d'un enfant.
Le patron n'a rien d'un homme sûr de lui, il est calme, gentil et même beaucoup trop gentil, que ce soit avec les clients du restaurant ou ses employés. Toujours en train de s'excuser, et cela a le chic d'énerver certains de ses employés, qui préféreraient être dirigés par un homme de caractère.
Il se laisse marcher sur les pieds sans réagir.
Pourtant, Akira est tombée sous le charme de cet homme qui a presque 30 ans de plus qu'elle.
On apprend que l'héroïne était une athlète confirmée mais qu'elle a dû tout arrêter à la suite d'une blessure à la cheville. C'est alors qu'elle avait rencontré celui qui allait devenir son patron.
Tome 10 / 10 :
Tome final tant attendu ! Ce final reste dans la même veine que le reste de l'histoire : tout en douceur et en tendresse.
J'ai trouvé ce final décevant. Certains passages laissent penser à un rebondissement, mais finalement tout le monde reste sage, trop sage.
Bien sûr, le côté poétique de cette série est indéniable, mais il lui aura manqué une touche de fantaisie, de grain de folie pour la rendre impeccable à mes yeux.
J'ai beaucoup aimé le passage dans lequel Kondô s'imagine étudiant du même âge qu'Akira, qui montre qu'il est tourmenté entre le coeur et la raison, entre ses sentiments et la morale.
La fin reste floue, et donne libre cours à nos suppositions. Dommage.
Surprenant que ce manga soit classé en seinen et pas en josei.
Bonne surprise que cette histoire car j'avais peur de tomber dans une histoire trop fleur bleue et en fait pas du tout, tant la mangaka a travaillé le côté psychologique des protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lesvoyagesdely
  01 juillet 2019
C'est avec beaucoup d'émotions entre une énorme envie de les retrouver mais également la tristesse de les quitter, et peut être une certaine appréhension car un dernier tome est une affaire compliquée. Ils vont également nous rafraîchir virtuellement car il est question de neige, de tempête de neige, et de pluie. D'ailleurs Akira va braver une tempête de neige pour aller voir Kondo et passer une journée avec lui. Une journée magique, importante, qu'aucun ne devrait oublier. Akira pense qu'elle ne l'oubliera jamais, Kondo a plus de doutes. Nous voyons Kondo tentait de vivre au mieux, mais l'état de son appartement n'est pas des meilleurs. Chacun pense à l'autre, et Akira n'a pas hésité à utiliser ses mains pour lui faire un cadeau. Qui pourrait les juger ? Ils sont tendres, bienveillants, et nourrissent des sentiments complexes. Mais il n'y a aucun mal à ce qu'ils passent du temps ensemble, échangent. Ils se sont beaucoup aidés au cours de ces 10 tomes, s'aident à avancer, à travailler leur confiance, à se donner le courage à aller de l'avant. Kondo s'est rappelé sa jeunesse grâce et à travers elle. Et s'il avait connu Akira au lycée ? Mais j'apprécie aussi qu'il reste réaliste, n'abuse pas d'elle, qu'ils ne vont pas trop loin. Ils avaient besoin l'un de l'autre, et se sont beaucoup épaulés. Des sentiments incontrôlables sont nés entre eux. Les dessins sont un autre point fort du titre, ils sont très beaux, fins, et nous entraînent dans l'histoire, surtout qu'énormément d'élément passent dans les expressions du visage d'Akira. Nous avons également par moment un focus sur ses yeux. Un travail des plus remarquables a été effectué sur ce titre montrant la complexité de la vie, des sentiments, des épreuves que nous infligent la vie, la difficulté de se relever, de garder confiance, de savoir quel chemin prendre. Aucun n'a que des avantages en tout cas, mais chacun fait de son mieux. Nous avons rencontrés plein d'autres personnages autour d'Akira et de Kondo, tout aussi intéressants. Mais c'est bien la merveilleuse Akira qui donne toute la force à ce manga, cette histoire, par ce qu'elle traverse, ses paroles, ses actions, les expressions de son visage. Intelligente, belle, tendre, bienveillante, elle a su et le mangaka a su faire de cette histoire une pépite, alors qu'en lisant le résumé nous aurions été peu à parier dessus. Je recommande à tout le monde ce manga en 10 tomes, qui quelque part est comme magique.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BouvyBouvy   28 juin 2019
Les fleurs fanent après avoir fleuri et la vie ne revient pas en arrière. Il faut continuer à profiter de l'instant présent.
Commenter  J’apprécie          51
Stephanie39Stephanie39   25 juillet 2020
La vie est parfois difficile à comprendre...
Commenter  J’apprécie          30
Sabrina1988Sabrina1988   09 janvier 2021
Aujourd'hui face à une telle pureté...
...j'ai presque du mal à trouver mon souffle...
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   09 janvier 2021
Elle avait envie que la pluie s'arrête...
...alors que moi, pas du tout...
Commenter  J’apprécie          00
Sabrina1988Sabrina1988   09 janvier 2021
La vie est parfois difficile à comprendre...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4248 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre