AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266283405
Éditeur : Pocket Jeunesse (01/02/2018)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d'hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains. Ils font désormais régner la paix et la justice. Mais les super-vilains n'ont pas disparu... Parmi eux, Nova, qui a dédié sa vie à la lutte contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille.
Prête à tout, elle se fait passer pour l'un d'entre eux et infiltre leur repaire afin de les espionner. Mais lorsqu'elle se lie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  11 mars 2018
Ouvrage presque incontournable sur la blogosphère, « le gang des prodiges » m'a surtout attirée grâce à son auteure dont la plume m'avait déjà conquise avec la saga des chroniques lunaires. J'avais envie de voir Marissa Meyer s'illustrer dans une autre série différente des contes. Cet univers futuriste digne des comics comme les Avengers ou les X-Men a réussi à me plaire. J'ai beaucoup aimé l'ambiance, les pouvoirs plus ou moins intéressants des super-héros ainsi que les personnages principaux. Nova est une super-vilaine attachante. Surnommée « Nightmare » à cause de son pouvoir du sommeil, elle est passée du mauvais côté de la justice car sa famille a été décimée par ce qui s'apparente à de la mafia. Personne n'a été là pour la protéger. de ce fait, elle a toujours dû se battre seule et être débrouillarde. C'est une jeune femme intelligente, agile, rancunière et douée. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être et d'agir. Ses répliques, dignes des vieux comics ou de certains films, m'ont arraché quelques sourires. de son côté Adrian, qui dissimule une partie de son identité de super-héros, a su me convaincre. En plus d'être droit, il dégage un certain charme et a beaucoup de peps. Son pouvoir m'a fait songer à celui d'Ewilan de Pierre Bottero, ce qui m'a énormément plu… Son seul défaut est son obsession maladive pour Nightmare qu'il espère capturer pour obtenir des informations. Malheureusement pour lui, il ignore que la belle « Insomnie » qui a récemment rejoint leurs rangs n'est autre que celle qu'il espère intercepter… La romance entre les deux héros est facile, toutefois elle est plaisante à découvrir. Les pauvres n'ont vraiment pas conscience du sac de noeuds dans lequel ils se trouvent !
L'intrigue est très immersive : on creuse rapidement le passé et le caractère de chaque protagoniste, on découvre l'univers et on plonge dans cette quête de vengeance… de plus, les scènes d'action sont très bien retranscrites. C'est hyper dynamique et facile à imaginer. J'avais peur de me lasser après quelques combats entre les gentils et les méchants, mais ce ne fut pas le cas. C'est fluide, addictif et bien écrit. Retranscrit sur grand écran, ce doit être un régal ! Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé ce monde futuriste où la police ne sert plus vraiment à rien. Tout le monde se repose (à tort) sur les super-héros au point d'oublier que le commun des mortels peut être un héros à condition de bouger et de faire de son mieux. Cela fait réfléchir… J'ai d'ailleurs aimé que l'auteure ne fasse pas en sorte que ses personnages secondaires soient blancs ou noirs. En effet, elle propose un panel de protagonistes intéressants qui, même s'ils ont des traits de caractère bien définis, vont montrer plusieurs nuances. C'est surtout le cas des Anarchistes (les méchants) comme le Marionnettiste, Detonator ou Queen Bee… Les Renégats (les gentils) ont des tempéraments un peu plus simples, mais Marissa Meyer semble souvent en jouer. Plus d'une fois, Nova réalise à quel point ces héros sont ridicules avec leur code d'honneur ou leur façon d'être alors que les Anarchistes ne se gênent pas pour tuer ou aller loin dans leurs actes… Parmi les personnages, j'ai beaucoup aimé Max, un jeune Prodige mystérieux, condamné à vivre dans une annexe du QG des gentils… C'est un garçon touchant, mais qui a surtout un pouvoir très intéressant et prometteur ! Il me tarde de voir l'avancée du scénario le concernant !
Néanmoins, tout ne m'a pas plu… Par exemple, le scénario n'est pas vraiment innovant et les twists sont assez attendus, notamment le final que j'avais découvert très tôt : dès que l'on avait annoncé que l'on « ne retrouvait pas » le corps d'un personnage… En général, un protagoniste mystérieusement disparu ne l'est jamais… Alors quand on saute à pieds joints dans ce cliché, j'ai tendance à lever les yeux au ciel. Autre petit défaut : en très peu de temps, tout le monde fait confiance à Nova alors qu'elle s'intéresse à tout et se montre trop curieuse. C'est normal pour une nouvelle, mais il y a des limites… On ne devrait pas se livrer ou s'apprécier en si peu de temps et en sachant aussi peu de chose sur une personne. J'ai surtout été étonnée du fait qu'Adrian a des doutes sur son comportement cependant, il décide de passer outre à plusieurs reprises… Je trouve ça dommage… de plus, après avoir terminé ma lecture, je me suis demandé si Nova était réellement une méchante… En effet, elle est du côté des super-vilains car elle a été éduquée par eux et parce que les héros n'avaient pas été là pour elle lorsque sa famille a été décimée… Elle voue plutôt une haine sans nom aux Renégats qu'elle tient pour responsables du drame… Néanmoins, elle finit rapidement par nuancer sa vision des choses. Ses doutes sont compréhensibles toutefois, j'aurais espéré qu'elle campe un peu plus longtemps sur ses positions… On va parfois dans la facilité, ce qui aurait pu être évité. Malgré ces défauts, le reste était très agréable à suivre. Une série aussi clichée qu'immersive ! Je suis d'ailleurs curieuse de lire la suite ! J'espère qu'il y aura autant d'action que dans ce premier tome frais, dynamique et prenant.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Sourisetdeslivres
  08 février 2018
Marissa Meyer a, je trouve, créé son univers intelligemment pour que le lecteur ne se perdent pas et puisse entrer dans le roman en connaissance de cause.
Tu as la distribution des personnages, les renégats comme les anarchistes.
Ensuite 3 pages sous forme de lettre qui t'explique pourquoi le monde est tel qu'il est aujourd'hui, en particulier la ville de Galton ; puis, enfin, un prologue où tu rencontres une des principales héroïnes du roman Nova, âgée alors de 6 ans, ce qu'il va se passer pour que sa vie change à tout jamais et qu'elle devienne Nightmare 10 ans plus tard quand le livre commence réellement.
Dès le départ, j'étais déjà convaincue par l'histoire de Ace Anarchy, des prodiges, des renégats et du monde qui a sombré dans le chaos.
Nova ne s'est jamais remise de ce qu'elle a vécu à l'âge de 6 ans ; elle cultive sa vengeance envers les renégats, une rage qui la consume. Elle est déterminée à accomplir sa vengeance : tuer Captain Chromium et tout le conseil des renégats.
Elle n'est pas seule, 5 anarchistes vivent encore terrés dans les anciens tunnels.
Quand Cyanide lui suggère, d'infiltrer les renégats, en tant que Nova lors des épreuves destinées à recruter les nouveaux prodiges (des êtres comme toi, comme moi, dotés de pouvoirs allant de voler, défier les lois de la gravité, se changer en pierre, et tout ce que tu peux imaginer), au départ cette idée ne l'enchante guère, mais elle se rend vite compte que cela serait l'idéal pour elle observer ses ennemis. Au cours de sa démonstration, elle intègre l'équipe de Sketch ou Adrian, Smokescreen ; La tueuse rouge et Monarque c'est l'équipe qui l'a choisie, elle, Nova, alors qu'ils l'ont déjà rencontrée, mais sous le masque de Nightmare ainsi que du mystérieux Sentinelle qui détient plusieurs pouvoirs.
Tu vas me dire, mais avec tous ces noms tu ne t'y perds pas ? Pas du tout ; je t'ai donné les noms qu'ils se donnent grâce aux pouvoirs qu'ils détiennent, mais sinon ils se parlent en utilisant leur prénom ; très vite, tu comprends qui est qui et dans quel camp il est.
Ce qui m'a le plus plu dans ce premier opus ce sont les sujets soulevés et surtout le thème du bien et du mal. Les anarchistes comme les renégats ont une vision différente pour diriger Galston et le monde.
Je serais bien incapable maintenant de te dire vers quel camp mon coeur bascule, car l'un comme l'autre ont de bonnes idées, mais font aussi du mal autour d'eux.
Le thème est aussi abordé par le biais des deux héros du livre, Adrian et Nova.
Ils ont tous les deux une philosophie en tête qui n'est pas celle ni des renégats ni des anarchistes. Nova est, sans doute, l'héroïne dont les certitudes vont le plus être ébranlées au contact de Adrian et des autres renégats.
Ils ne sont plus ces êtres sans scrupule, ces super héros qui jouent à la star comme elle le pensait, mais des êtres humains avec des failles, des blessures, des craintes, de l'humour, des êtres humains tout simplement.
Plus elle côtoie Adrian et son équipe, mais surtout Adrian et aussi Max ce petit bonhomme de 8 ans qui te fera poser beaucoup de questions ; plus Nova réfléchit à ce qu'elle veut réellement.
L'écriture de Marissa Meyer est tout simplement prodigieuse. Elle te plonge directement dans le monde qu'elle a créé, mais en plus elle travaille une psychologie poussée de ses protagonistes.
Nova, que tu suis finalement dès son plus jeune âge ; ce qui l'a construit tel que l'ado qu'elle est aujourd'hui. T
u vas suivre son code de conduite, sa morale, les questions qu'elle se pose non seulement sur les renégats, mais aussi sur ceux qui sont censés être les gentils, les anarchistes.
Les recherches qu'elle mène contre les renégats.
Qui est la sentinelle ? Une de leurs inventions ?
Je te l'ai dit plus haut que ses certitudes vacillent au contact de Adrian, mais aussi par ce qu'elle voit et apprend.
Adrian est le second narrateur, le deuxième héros.
Tu as donc deux amis qui sont dans des camps opposés, mais sont-ils vraiment si opposés que cela ?
Bien sûr, Adrian lui ne connaît rien des aspirations de Nova.
Son but à lui découvrir Nightmare, elle a prononcé une phrase “Sans la peur il n'y a pas de courage” qui lui a rappelé un mauvais souvenir. Il doit découvrir ce qu'elle sait.
Si Nova est obnubilée par sa vengeance au point de commettre des erreurs de jugement ; Adrian lui aussi n'a qu'une idée en tête (retrouvez Nightlare) ; cela lui fera prendre de mauvaises décisions pour son équipe.
Si toi, lecteur, tu comprends, qu'au premier regard, bien avant que Nova fasse partie des renégats, il y a une attirance entre eux, Nova n'est pas prête à baisser sa garde ni à faire totalement confiance même si par plusieurs fois ses pensées vacilleront, tout comme Adrian qui cache un lourd secret et ne veut en parler à personne pour le moment.
Attention, c'est un tout début de romance, si on peut dire romance, elle ajoute un peu de piment, car nos deux héros s'entendent à merveille, mais ils sont de deux camps opposés, un amour interdit.
Je pense que cela sera développée dans la suite.
En tout cas, Adrian et Nova sont deux personnages complexes et complets. Oui, j'ai un faible pour Adrian, mais la jeune Nova m'a aussi convaincue. Aussi tête brûlée qu'elle soit ; elle cache sa peine sous ses airs caustiques, sa force mentale comme physique.
Tous deux sont blessés psychologiquement depuis leur enfance et ne s'en sont pas remis.
Ce ne sont pas les seuls personnages créés, tu vas en rencontrer bien d'autres, tous différents par leur pouvoir, mais aussi par leur psychologie. J'ai particulièrement aimé Max, Monarque et Cyanide.
Malgré cette foule de personnages que tu vas rencontrer, tu ne te perds à aucun moment entraîné que tu es dans l'intrigue. Tout au long de ma lecture, je n'ai pas su me positionner dans un cas ou dans l'autre et je ne le sais toujours pas.
Alors oui tu vas me dire, c'est bien tout ça, mais, l'intrigue, quid de l'action ?
L'intrigue, les intrigues, sont celles des deux camps, des deux héros. Les anarchistes veulent détruire les renégats ; les renégats éliminer les anarchistes, mais, est-ce que toutes leurs actions sont-elles vraiment louables et justes ?
L'action est présente du début à la fin, même si elle arrive plus au 2/3, je suis honnête avec toi. Ces actions amènent de nombreux rebondissements et révélations des deux côtés.
Le monde n'est pas tout noir ou tout blanc, mais comporte beaucoup de nuances de gris.
Encore une fois, Marissa Meyer m'a subjuguée par son talent. Au cours des batailles, des combats ou simplement lors d'une fête d'anniversaire ; elle te fait réfléchir sur tes propres valeurs.
Le fait d'écrire que tout le monde peut être un héros à condition de s'en donner les moyens par exemple, il ne faut pas toujours avoir un super pouvoir pour accomplir quelque chose d'héroïque.
De nombreuses fois, elle va te happer comme cela au cours de ta lecture tout en restant totalement fluide, addictive, intéressante et ô combien passionnante !
Je ne pensais pas autant adhérer aux superhéros, super-vilains, héros ou antihéros.
Eh oui ! Tu devras lire pour comprendre ce que je veux dire par là, l'auteure te montre que mettre les gens dans des cases, leur coller des étiquettes ne fonctionne pas, on ne connaît vraiment jamais quelqu'un. Est-ce que l'on se connaît soi-même ?
Je me suis aussi prise aux jeux des pouvoirs, quel pouvoir est-ce que j'aimerais posséder et qu'en ferais-je ?
Pour ce qui est du monde créé par Marissa Meyer, il est, actuellement, dirigé par le conseil des 5, les 5 renégats les plus puissants ; ceux qui ont vaincu les anarchistes. Ils oeuvrent à remettre le monde en route, surtout la ville de Galston qui reste un exemple dans le monde entier.
Ils s'occupent de relancer l'économie, rebâtir les infrastructures ; faire régner la paix et l'ordre, voter des lois, recruter et former les renégats, diriger, etc.
Ils veulent le bien, mais est-ce que s'octroyer le pouvoir n'a-t-il pas un prix ? Est-ce que chaque décision prise est juste. Encore une fois, la frontière entre le bien et le mal est très mince. Vouloir le bien oui, mais à quel prix ?
Que serais-tu prêt à faire toi pour que le bien règne sur la terre ?
C'est un livre passionnant, la lutte des faibles contre les forts, les deux camps vont être ébranlés, secoués.
Je te l'ai dit, au tout début de mon avis, j'ai dévoré ce livre.
Je voyais la fin arriver, je voyais le nombre de pages défiler, mais, je ne voulais pas quitter Nova et Adrian, pas du tout, ils vont trop me manquer et cette fin... c'est machiavélique de nous laisser en suspend comme cela.
Je t'ai dit et fait ressentir au travers de mon avis que je n'étais pas arrivée à me positionner pour l'un des camps ; c'est vrai, même en y réfléchissant en écrivant cet avis, non toujours pas. Il y a de bonnes idées chez les uns comme les autres et des faits condamnables aussi. J'ai changé d'avis en le lisant, choisissant un camp plutôt que l'autre, mais au fur et à mesure des découvertes, des informations, des révélations et rebondissements j'ai revu mes positions.
Un personnage m'a vraiment saisie, tout comme Adrian et Max qui ont encore bien des choses, je pense, à nous dévoiler, tout comme Nova et le conseil des cinq.
Un premier tome qui ne se contentent pas de poser les bases d'une saga non tu as tout en main et tout est finement orchestré et manoeuvré. Tu approuveras ou pas, tu admettras ou pas, tu seras horrifiée ou incrédule, une chose que je te promets c'est qu'à aucun moment tu ne t'ennuieras.
Entre bonnes raisons et mauvais arguments quel camp choisiras-tu ?

Lien : https://www.babelio.com/couv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lunartic
  08 juillet 2019
Do you have what it takes ?
Tout d'abord, un grand merci aux éditions Pocket Jeunesse pour le merveilleux concours Marissa Meyer qu'ils ont organisé. Cela fut une belle consolation, vu que je n'avais pas pu me rendre à Livre Paris pour rencontrer l'une de mes auteurs chouchoutes, alias Queen Marissa. Donc un énorme merci à PKJ, j'ai été comblée par ce lot incroyable qu'est ce fantastique roman et les superbes goodies à son effigie et à celui de la saga d'ores et déjà mythique des Chroniques Lunaires. Juste merci, merci, merci !
J'avais tellement hâte de me jeter sur ce nouveau bébé signé Marissa Meyer. Déjà parce que tous les livres de cette dernière sont des valeurs sûres. Ensuit parce que ce premier tome d'une duologie (tiens, ça, c'est déjà un bon point), in the end trilogie à ce qu'on m'a soufflé dans l'oreillette (c'est bien aussi les trilogies, on fait durer le plaisir, miam), inédite n'est pas issue de la lignée ô combien extraordinaire des réécritures de contes à laquelle notre virtuose Marissa nous a habitués. J'étais impatiente de découvrir si ce roman à la pure sauce sci-fi allait être à la hauteur de l'excellence de Marissa. A quoi cela servait-il de douter ne serait-ce qu'une seule seconde, je vous le demande. La main de maître a pondu une autre pépite. J'ai été SUB-JU-GUÉE par cet univers ultra-futuriste qui a pu naître grâce au soulèvement des Prodiges, des citoyens dotés de super-pouvoirs (j'ai l'impression de parler des Super Nanas là, lol - mais ils sont tout aussi stylés alors...) face à l'injustice des institutions corrompues. Il en a également résulté la scission des dits Prodiges en deux clans bien opposés, qui veulent la même chose mais en ne l'obtenant pas de la même manière.
Mon magnifique exemplaire dédicacé (laissez moi fangirler un peu s'il vous plaît *kiyaaaah* Voilà, c'est bon...) était accompagné de deux badges représentant chacune des teams. Autant vous dire que j'arbore fièrement celui des Renégats ! Certes, leur système de protection de la population a bien des failles, mais ils font véritablement de leur mieux dans une situation qui est bien galère. Et puis eux, au moins, ont un code d'honneur. Entre équipiers, ils ne se font pas des coups de p**** (Ça, c'est dit !) Enfin, on ne compte pas l'équipe de débiles de Freezer ou je ne sais plus quoi. Des brutes épaisses à la méchanceté gratuite et à l'égo surdimensionné, je ne sais pas ce que ça fait chez la crème de la crème que sont les Renégats. Je les renie, sans vergogne. Nah.
Honnêtement, les Renégats ont tout mon respect et ils méritent la vénération qu'on leur octroie, même si cela peut sembler un peu exagéré. L'être humain est connu pour sa décadence, que voulez-vous... Comme je vous le disais, au sein de mes Renégats d'amour, certains de leurs éléments donnent envie de les gifler pour leur stupidité crasse. Heureusement, ils vont bien se faire remettre à leur place, et par ce que j'appelle la classe infinie. Mais ne définissons pas une élite de super-héros badass et carrément déments à partir de quelques mauvaises herbes, car le gang des Prodiges en compte de jolies pépites pour compenser ce manque de désherbant (POH.POH.POH !)
A commencer par Adrian, fils adoptif de deux des plus grands renégats de l'Histoire, le Capitaine Chromium et le Gardien de la Peur. Ouais, un couple GAY chez les super-héros, c'est canon ! ♥ Déjà, le pouvoir d'Adrian est juste de la mort qui tue : tout ce qu'il dessine prend vie et marche (pas avec des pattes hein). de quoi se dessiner des armes et des pouvoirs du feu de Dieu tranquille pépère. Son talent va être lié à son grand secret, j'en dis pas plus... Mais surtout, Adrian, c'est un type bourré de charisme, au coeur d'or, et qui a la véritable âme d'un héros ! Il me fait craquer comme c'est pas permis, je veux un coéquipier comme lui ♥ Avec un Oscar/Smokescreen et une Ruby/Tueuse rouge en accompagnement, please ! Ce trio est juste tellement fun, drôle, dynamique et attachant. La voilà, ma dream team, ma vraie team !
Le seul petit défaut que je pourrais trouver à Adrianounet, c'est qu'il est pas très perspicace concernant son crush... Je sais, je sais, l'amour rend aveugle. Mais quand même pas à ce point. D'ailleurs, il est loin d'être le seul à n'y voir que du feu. Autant Nova est une combattante hors-pair, redoublant d'efforts et de toujours plus d'ingéniosité, comme j'en ai peu vues, la fille est sincèrement juste WAW (on comprend aisément qu'Adrian-chou en soit complètement gaga). Mais alors, niveau agent double/infiltré, elle craint. Il y a un moment où elle se retrouve face à un détenu des Renégats qui est un de ses collègues anarchistes, qui a été incarcéré avant l'infiltration de Nova au sein du repaire renégat donc il n'est pas du tout au courant du plan le mec, et j'en ai éclaté de rire tellement Nova était grillée au niveau de sa couverture à ce moment-là. Et puis franchement, Nova chérie, tu es une petite novice (diantrement impressionnante, je te le concède) et tu poses déjà beaucoup trop de questions. Ton indiscrétion flagrante aurait dû te perdre dès le départ, et pourtant non. C'est sûrement le seul point négatif que j'ai à soulever concernant ce roman.
Cependant, même si elle fait une bien piètre espionne (apparemment, faut croire que non, vu qu'elle est toujours chez les Renégats, Nova n'en reste pas moins un personnage intéressant. Si son opinion envers les Renégats est assez peu amène au début du récit, le fait de se retrouver dans leurs chaussures une fois au sein de leur Q.G. va lui permettre de se rendre compte de leurs responsabilités, de voir les choses sous un autre angle. Nova a la lucidité d'esprit et l'intelligence de se remettre en question, sans pour autant approuver tout ce que les Renégats font. Par exemple, fragiliser les citoyens lambda en les rendant dépendants des héros et en les empêchant d'accomplir des actes héroïques du quotidien, d'aider la société à leur échelle. Bref, cette fille en a à revendre quand il s'agit d'améliorer la vie en communauté et rendre cela mieux pour tout le monde, avec chacun faisant des efforts et un geste considérable pour contribuer au bien être de la ville. Au fond, je pense que Nova a subi un bourrage de crâne de la part des Anarchistes depuis l'enfance et qu'elle reste avec eux plus sous l'effet de la menace d'un être en particulier qu'autre chose... Mais chuuuut ! En tout cas, j'ai adoré les liens que Nova tisse avec d'autres Renégats, que ce soit avec Adrian, qui la rend toute chose mais jamais elle n'avouera, non, non (c'est beaucoup trop meeeugnon), Oscar et Ruby, qui sont comme les meilleurs amis qu'elle n'a jamais eus (ça non plus, elle ne l'avouera pas, même sous la torture) ; ou encore avec Max, le petit frère adoptif phénoménal d'Adrian. Alors, ce gamin a un pouvoir colossal. Je pense que tout l'enjeu du second tome (qui ne sera pas le dernier comme je le pensais lorsque j'écrivais cette chronique, donc) reposera sur lui, et ça va grave envoyer du pâté, croyez en mon intuition. En même temps, ce gamin beaucoup trop choupinours me fait tellement de peine. Disons que, dans ce monde-là, certains parents n'acceptent pas la singularité exceptionnelle de leur progéniture, qu'ils voient comme étant monstrueuse. Je vous laisse imaginer comment ces véritables monstres s'en débarrassent. Ça me donne envie de vomir rien que d'y penser... Bref, coeur sur Max ! P'tit bichoooon ! ♥
Au fond, Nova aussi a vécu une enfance traumatisante, d'une noirceur et d'une violence qu'aucun enfant ne devrait affronter. Forcément, elle s'est raccrochée comme à une bouée de sauvetage à la seule famille que la vie lui offrait alors : les Anarchistes. Si Honey m'a bien fait rire avec son attitude drama queen/queen Bee et si Winston m'a attendrie, quand bien même il soit une version creepy et dark du Chapelier Fou croisé avec un clown et Stromboli, Cyanide (je ne sais même plus si cela est son véritable nom de méchant) m'a fait ressentir pour lui une indifférence méprisante, tandis que Phobie a une aura de mystère sacrément flippante pour le coup et qu'Irene Thompson/Detonator est une psychopathe antipathique. Quelle team de choc : pas du tout fiables et aux stratagèmes complètement barges et foireux. Nova va l'apprendre à ses dépens...
Quant à la fin de ce premier tome, autant vous dire que ce dénouement ne m'était jamais venu à l'esprit. I'M SHOOK GUYS, j'en suis tombée tout droit sur mes petites fesses. Quel cliffhanger de malade, c'est d'une cruauté absolue. Je suis censée attendre le tome deux comment moi ?!!!! COUP DE FOUDRE DE LA FORCE DE CELUI DE THUNDERHEAD ϟ Même Tsunami ne saurait éteindre mon amour ardent pour ce roman...
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Camille_Pixie
  02 mars 2018
Nous sommes des années dans le futur. Certains humains ont développés des pouvoirs spéciaux, on les appelle les Prodiges. Ces personnes ont utilisé leurs habilités pour des mauvais actes et sont devenus des Super-Vilains. Pendant des années la Terre a vu disparaître la police, les gouvernements. Pendant cette période que l'on appelle l'ère de l'Anarchie, les plus forts contrôlaient tout... jusqu'à ce qu'un petit groupe de prodiges décident de reprendre les choses en main et de rétablir des lois et un semblant de justices, ce sont les Rénégats. Grace à eux, les rues sont de nouveau sûres et les derniers Anarchistes vivent cachés... Nova fait partie de ces derniers Anarchistes.
J'ai été surprise par l'intrigue dès les premières pages. En effet, Nova, notre héroïne fait partie des méchants. On peut dire que ça change ! Mais attention, nos méchants, ce ne sont pas des robins des bois, non, ce sont de vrais méchants, de ceux qui organisent des homicides. Et leur objectif, c'est de faire tomber les Rénégats. Sur les conseils de ses amis, Nova va auditionner pour les rejoindre et ainsi observer comment ça se passe de l'intérieur...
La dernière chose à laquelle elle s'attendait, c'était bien de se retrouver dans une équipe super sympa, dirigée par un Rénégat qui a un sens très accru de la justice. Elle qui pensait qu'ils abusaient tous de leur situation, va se rendre compte qu'il y a des gens vraiment bien dans leurs rangs...
Il y a beaucoup d'action dans cette histoire et franchement, Marissa Meyer les a super bien décrites, ce qui n'est pas chose aisée ^^ Ca explose de tous les cotés, nos héros et nos anti-héros faisant de belles démonstrations de leurs pouvoirs et à chaque fois, nous sommes au coeur de l'action sans jamais être perdu. Je retiens surtout la bataille de la bibliothèque qui est magistrale !
Et quelle imagination ! J'ai adoré découvrir les pouvoirs que chacun ! Pour quelqu'un qui a quand même regardé beaucoup de séries de SF comme Heroes et les 4400 ou encore les films des X-Men, j'ai été surprise par toutes les facultés des Prodiges. Et certains sont vraiment trop cool comme la fille qui se désintègre en papillons, celle fabrique des armes avec son sang ou encore celle qui contrôle les abeilles. Mais mon préféré, c'est quand même Sketch qui donne vie à tout ce qu'il dessine !
J'ai trouvé que tout ce qui touche autour des notre de justice et d'endoctrinement était vraiment bien traité. D'un coté, on a Nova qui pense que le monde serait mieux sans les Prodiges mais puisqu'ils existent, elle prône leur liberté et de l'autre, il y a Adrian qui est fils de Renégats. Il suit les valeurs que lui ont inculqué ses parents même s'il apparaît de plus en plus clairement que ces derniers ne lui disent pas tout. Ce qui m'a agacée, c'est que Nova a l'air de lui reprocher d'être un peu un mouton mais elle, ne remet jamais en question ce qu'elle a appris au contact des Anarchistes. Oui, elle se rend compte que faire la fête après un meurtre ce n'est pas tip top, que les manières des Renégats sont bien plus douces que celles des Anarchistes avec le respect de la présomption d'innocence et tout ça, il n'empêche qu'il suffit d'une petite étincelle pour qu'elle s'enflamme et reparte dans ces idées de rébellion. C'est intéressant de se retrouver dans sa tête mais Grrr ! J'avais vraiment du mal à lui donner raison, surtout quand on la voit côtoyer des personnages comme Ingrid.
J'ai eu une nette préférence pour le personnage d'Adrian qui est vraiment droit et voit le bon en chacun. Certes, il a quelques idées fixes dues à son éducation mais il se remet beaucoup en question et cherche vraiment à faire le bien autour de lui. Il a une vraie répulsion pour tout ce qui est contraire à la loi, voir ce qui est juste un peu malhonnête.
La dernière page m'a complètement scotchée, je ne m'y attendais pas du tout. Même si... Il y avait une petite question qui me titillait depuis un moment à cause de certaines remarques qu'avait faites Nova mais de là à imaginer ça ?! J'en étais franchement loin et je suis trop impatiente de connaitre la suite de cette histoire !
(Même si, pour le coup, je vais vraiment devoir prendre mon mal en patience....)
J'ai vraiment beaucoup aimé tout cet univers futuriste et cette balance entre liberté et justice, une envie de liberté et de société sûre...
Mais surtout, j'ai aimé les personnages ! Nova se retrouve quand même dans une équipe qui claque ! Tous sont vraiment sympa et il est très très difficile de ne pas craquer pour le beau Sketch ! En dehors du fait qu'il est sympa, canon et qu'il a un pouvoir franchement cool, il a une notre de justice inébranlable et je me demande bien comment ça va évoluer pour la suite....

Lien : http://ibelieveinpixiedust.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeParfumdesMots
  09 février 2018
A l'écriture de cette chronique, je suis totalement bouleversé. Tout simplement parce que j'ai énormément ce roman (lu en 3 séances à peine malgré les 600 pages) qui pourtant n'est pas aussi fantastique que ce que la critique générale laisse croire. Dois-je mettre en avant le fait que j'ai adoré ce roman ou plutôt tout ce qui fait que cette lecture était truffée de points négatifs ?
L'intrigue générale est une idée très originale et qui nous porte tout au long de ce premier tome. Nous sommes alors plongé dans un monde futuriste où la question de la liberté est au centre de tout. Les anarchistes prônent la liberté totale, les renégats la liberté limitée à un code bien précis. En tant que lecteur, on se plonge immédiatement dans un monde unique que l'on aimerait beaucoup découvrir.
Paradoxalement, l'intrigue de ce roman est à la fois très lente et excessivement rapide.
D'un côté, il faut attendre la 400ème page pour que la situation se débloque enfin. Notre héroïne intègre les renégats dans le but d'espionner sur le compte des anarchistes. D'un autre côté, Nova passe du statut d'ennemie de l'état à héroïne en quelques pages à peine, se fait emballer par le héros énigmatique Adrian et se lie d'amitié avec la pire menace qui puisse exister, Max…
C'est assez déstabilisant qu'un personnage puisse prendre autant d'importance dans une société qui a mis 9 années à être bâtie sur de bonnes bases. Rajoutons à cela une histoire d'amour très téléphonée, probablement au centre de l'attention dans le prochain tome. Cela manque cruellement d'originalité.
Sans vous spoiler le contenu du roman, il est important de noter qu'après 50 pages, le lecteur sera en mesure de vous dire comment cela va se finir. Ace, oncle de Nova (notre héroïne), est annoncé mort dans les premières pages, mais dont le corps n'a jamais été retrouvé… En parallèle, nous découvrons Phobie, un personne dont personne ne connait l'identité… Bon bah voilà, réfléchissez quelques secondes et vous serez en mesure d'écrire la fin de ce roman.
Par contre, vous n'y arriverez certainement pas aussi bien que Marissa Meyer. On peut peut-être lui reprocher de nous avoir proposer un roman constitué à 90% de remplissage, l'écriture est quant à elle irréprochable. Ce roman se lit très facilement où les mots expriment des situations que l'on a l'impression de vivre en direct. Tout est prévu pour permettre au lecteur de s'immerger totalement dans ce monde futuriste.
Quelques mystères ont été rajouté en cours de route afin et constitueront la trame des prochains romans. J'aimerais beaucoup « prédire » ce qu'il se passera dans les prochains tomes (avec un taux de probabilité très proche des 100%), mais cela gâcherait probablement votre lecture. Juste un indice pour ceux qui auront terminé cette lecture : Absorption.
J'ai énormément de craintes pour les prochains romans malgré l'espoir d'être encore surpris dans un univers où tout semble déjà écrit à l'avance.
Les points positifs
- Une intrigue principale captivante
- Une écriture très simple
Les points négatifs
- Beaucoup de contenu inutile.
- Une héroïne qui prend trop rapidement de l'importance dans le monde des renégats.
- Une prévisibilité sans pareille. Après une cinquantaine de pages, la fin « est connue ».
- le lecteur évolue dans un monde à la « Disney » où la maxime « Ils vécurent heureux… » est dans toute les têtes. Cela ne vous parait pas un peu trop facile qu'une jeune fille, qui déteste les renégats, tombe amoureuse de son pire ennemi en 30 secondes chrono ?
Ma note pour cette lecture : 8/20
Malgré quelques heures en totale immersion, le manque de rebondissement et la probabilité que le lecteur devine la fin de ce roman dès les premières pages ne permet pas d'attribuer la moyenne à cette nouvelle saga littéraire.
Les nombreux indices dans ce tome 1 nous permettent d'entrevoir ce qu'il se passera ensuite. Espérons que l'inattendu sera au rendez-vous.
Malgré cette note de 8/20, foncez dans votre librairie préférée pour dévorer ce roman. Vous y passerez, comme moi, de nombreuses heures de plaisir.

Lien : https://leparfumdesmots.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LeMonde   22 mars 2018
Après avoir revisité des contes sous un angle futuriste, la romancière américaine pour adolescents Marissa Meyer se lance dans les récits de super-héros.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   12 mars 2018
- Les règles ont changé, expliqua Adrian. Aujourd'hui, on est censé les arrêter en y mettant les formes, en évitant de recourir à la violence.
Nova était stupéfaite. Cela paraissait tellement... ridicule, en comparaison à ce qu'on lui avait enseigné toute sa vie. La loi du plus fort. Œil pour œil. Quand quelqu'un s'en prenait à vous ou à vos proches, vous deviez vous assurer qu'il ne recommence plus jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   11 mars 2018
- Tu sais, je me demande si tu as bien choisi ton pseudo, "Insomnie", ça sonne trop neutre. Je vote pour le remplacer par "Vélociraptor".
Ruby rit.
- Relativement petite, mais étonnamment féroce ?
- Exactement.
Commenter  J’apprécie          90
SaiwhisperSaiwhisper   12 mars 2018
- J'aimerais d'abord te présenter au Bandit.
- Le Bandit ? dit Nova en pouffant.
- Oui. En fait, il a expressément demandé à te voir.
- Le Bandit, répéta-t-elle. C'est quoi, ici, le far west ?
Adrian lui retourna son sourire.
- Parfois, je me le demande.
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   06 mars 2018
- Ta carrière dans la méchanceté s'achève ici, Nightmare.
Elle ricana.
- Tu lis trop de bandes dessinées.
- Tu dis ça comme si c'était une mauvaise chose, protesta-t-il.
Commenter  J’apprécie          80
LivherynLivheryn   15 février 2018
Si les gens voulaient se prendre en main, défendre leurs proches ou se battre pour ce qu'ils croient juste, ils n'auraient qu'à le faire. S'ils voulaient être héroïques, ils trouveraient un moyen de l'être, avec ou sans super-pouvoirs.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Marissa Meyer (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marissa Meyer
Marissa Meyer - Le gang des prodiges
autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le gang des prodiges, tome 1

Qui se cache derrière le pseudonyme de Nightmare ?

Ace
Nova
Adrian
Millie

16 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le Gang des Prodiges, tome 1 de Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre
.. ..