AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266304771
672 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (16/01/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 472 notes)
Résumé :
Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup.
Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée.
Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l’enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable.
Malheureusement, la reine Levana a d’autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (173) Voir plus Ajouter une critique
Yendare
  19 janvier 2019
Un troisième tome, un troisième conte revisité avec originalité, une troisième petite merveille que nous offre ici Marissa Mayer. Cela faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de temps pour lire un roman étant pas mal occupé en ce moment et que le roman bien qu'ils se soit lu tout seul une fois rentré dedans fait tout de même pas loin de 700 pages.
Il m'a fallu rentré dedans, et malheureusement il m'a bien fallu 200 pages pour y parvenir trouvant le début de ce tome moins prenant que dans les deux tomes précédents. Cependant cela est explicable par l'arrivée ici aussi d'un nouveau personnage principal dans une saga en comportant déjà de nombreux et d'une intrigue principale prenant toujours un peu plus d'ampleur, Marissa Meyer est donc tout excusée surtout avec les dernières centaines de pages du livre au rythme soutenu m'ayant laissé bien curieux de voir comment tout cela allait se terminer. le personnage de Cress est sympathique à suivre et je suis curieux de voir comment celle-ci va évoluer au cours du prochain tome, j'ai beaucoup apprécié sa romance avec Thornes et suis encore une fois plutôt surpris par la reprise et le détournement de certains éléments du conte de Raiponce qui s'insère de plus tellement bien dans l'histoire que je les ai pas tous remarqués tout de suite lors de ma lecture trop absorbée par l'intrigue de celle-ci mais seulement après coup. Une très belle réussite donc pour Marrissa Meyer sur ce point. J'ai beaucoup apprécié retrouvé aussi bien entendu Cinder et toutes la petite équipe qui c'est formée autour d'elle afin de combattre Levana. j'ai bien aimé également au cours de ce tome avoir un petit aperçu de Winter qui semble être elle aussi un personnage des plus passionnants et elle aussi très singulière dans son genre. de plus c'est la seule ayant vécu sur la Lune toute sa vie et je dois bien avouer ma curiosité d'en apprendre un peu plus certains de ses habitants dont des enfants sont il semblerait de véritable monstre à l'image de leur reine. Ce bon point pour donner envie de lire rapidement le prochain tome s'est de plus vu amplifié par la fin de ce tome qui promet un prochain tome des plus explosifs. je vais donc sans tardé emprunter le dernier tome de cette série qui je n'en doute clôturera cette saga avec brio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          504
deidamie
  22 septembre 2019
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, on voyage dans le futur grâce au passé en explorant la réécriture de conte avec Cress, le troisième tome des Chroniques lunaires de Marissa Meyer.
Or donc Cinder a reçu l'aide de Cress, jeune programmeuse surdouée et séquestrée. La cyborg monte une expédition pour la sortir de sa prison. Hélas, tout ne se passe pas comme prévu, Cress se retrouve seule dans son satellite en perdition… attendez, j'ai dit seule ? Non ! Thorne, le séduisant mauvais garçon mais qu'est gentil au fond, est resté à bord. Ensemble, ils surmonteront tous les obstacles !
-Waaah, mais quel résumé cucul-gnangnan ! Ca pue l'eau de rose à des kilomètres, ton truc.
-Ah bon ? Je ne trouve pas… Ce tome introduit une nouvelle héroïne, Cress, et avec elle, de nouvelles thématiques. Cinder abordait la maltraitance familiale, la honte d'être soi, et l'amour comme dans les comédies romantiques, Scarlet, quant à elle, met en scène un perso brutal, impulsif et aborde l'amour sous un angle sensuel…
-Ah bon ?
-Ben, toutes ces lignes sur la plastique de Loup, ses cicatrices fascinantes, sa chevelure hirsute, sa puissance musculaire, cette envie irrésistible qu'éprouve Scarlet de lui rouler des pelles dès que l'occasion se présente, j'appelle pas ça de l'amour platonique, pur et éthéré, non. *soupir* Loup est une bête, au sens sexuel du terme.
-J'hallucine ! T'es en train de baver sur un personnage de fiction !
-Rappelle-moi qui s'est revu hier soir la scène du dojo dans Matrix ?
-Ca n'a rien à voir ! Je l'ai revue pour l'amour des arts martiaux et du cinéma, oui, absolument, madame.
-Mais bien sûr… Bref, chaque tome possède sa propre ambiance et je constate désormais que chaque héroïne possède sa propre trame. Celle de Cress se tisse sur la séquestration, sur quelques notes de folie due à son isolement, qu'elle fuit en s'inventant d'autres vies.
-Mouais… moi je trouve que ces romans, ils manquent de style, quand même. La prose reste basique.
-C'est vrai, mais à mon sens, ce n'est pas le style qui donne ses points forts au roman, même si j'ai noté quelques effets dramatiques. C'est le ton, particulier à chaque personnage. le narrateur est à la fois interne et externe : interne parce qu'il prend le point de vue des principaux personnages, sans révéler ce que les autres pensent ; externe parce qu'il raconte à la troisième personne.
Bref, une variante de roman choral, de fort bonne facture, ma foi. Et le roman fonctionne parce que chaque ton est cohérent. L'accablement de Kai, l'angoisse de Cinder, la colère de Scarlet forment un ensemble harmonieux.
-Et ben moi, il y a un truc qui me gêne, quand même.
-Ah bon ? Quoi ?
-La romance ! Cress, j'ai l'impression qu'elle a douze ans ! Et puis, fichtre, quelle niaiserie elle apporte à l'histoire, avec tous ses délires de princes et de héros ! Elle m'agace avec ses roucoulades !
-Moi j'ai trouvé ça plutôt amusant, que son prince représente le contre-pied du prince charmant…
-Nan ! C'est relou et malsain ! Ca m'a ennuyée au plus haut point ! Sans compter que cette saga, c'est un ramassis d'impossibilités.
-Que veux-tu dire ?
-Bah, les retrouvailles miraculeuses, les identités mystérieuses, les Terribles Secrets, les Révélations… on dirait une de ces séries à rebondissements infinis, là.
-Ah oui. Ca ne m'a pas gênée, ça, pour deux raisons : le roman pratique un humour efficace et ne se prend pas au sérieux outre mesure, et puis, c'est la règle du genre… Tu ne peux pas trouver l'amour sans l'avoir perdu dix fois en cours de route, sans enlèvements et sans vaincre des armées entières de méchants. D'ailleurs, les tout premiers romans étaient rédigés avec peu ou prou les mêmes ingrédients.
Cress perpétue la tradition ancestrale du récit inepte, cousu de bons sentiments et d'amour rimant avec toujours. Et j'adore ça : l'humour, le drame et les mystères continuent à me faire passer un fort bon moment. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          244
florencem
  16 juin 2016
Juste après ma lecture de Scarlet, j'ai enchaîné avec Cress. Ce n'est pas quelque chose que je fais habituellement, mais j'avoue que j'accroche tellement bien à la saga qu'il est difficile de ne pas sauter sur le prochain quand il est juste à portée de main.
Le troisième tome se consacre donc à Cress, personnage que nous avons déjà rencontré dans le premier tome mais qui ici prend une place beaucoup plus prédominante. Notre petite Cress est la personnification revisitée de Raiponce, le fameux conte des frères Grimm. Là encore, des éléments du conte sont repris : les cheveux longs, la méchante tutrice, l'isolement, la naïveté du personnage. Et j'avoue que j'avais un peu peur avec l'arrivée de Cress en temps qu'héroïne. La jeune femme est à des années lumières de Cinder ou Scarlet, elle n'a aucun sens des relations, a tout appris grâce à des écrans, ne connait rien à la vraie vie… Pouvait-elle donc maintenir le « niveau » par rapport aux autres ? Sans équivoque, ma réponse est oui. Elle est certes très différente, ce qui est un plus, cela est indéniable, mais elle parvient non seulement à trouver sa place mais aussi à trouver une force et un courage qui font d'elle une héroïne, pas ordinaire, mais une héroïne quand même. Cress évolue énormément, bien plus que les autres. C'est une évidence, surtout au vu de ce qui lui arrive dans ce troisième tome, mais son évolution est maîtrisée. Il n'y a pas de changement de personnalité, pas de prise de conscience. Non, Cress s'affirme juste, nous dévoile qui elle est, ce dont elle est capable. Elle reste naïve, étourdie, un brin bizarre, pas très à l'aise mais elle fait preuve de courage, de ressources et de punch. Un petit bout de femme à qui on ne peut pas résister.
Impossible de parler de Cress, sans Thorne. le jeune homme m'avait tout de suite fait penser à Flynn Ryder, le personnage masculin de Raiponce, le film d'animation de Disney. Et je suis contente de ne pas m'être trompée à son sujet. Au contact de Cress, mais aussi face à ce qui lui arrive dans ce tome, notre capitaine nous prouve encore qu'il est bien plus un héros qu'il ne le croit. le duo qu'il forme avec Cress est attendrissant mais il va aussi au-delà. Les deux personnages parviennent à révéler le meilleur de l'autre. Thorne tourne toujours tout en dérision, ce qui est un vrai bonheur avec toute cette tension, mais il veut aussi faire tout son possible pour ses amis. Il ne s'en rend peut-être pas compte mais il est probablement le meilleur ami qu'on puisse rêver : attentionné, ne jugeant pas, franc, toujours à penser aux autres. Une jolie réussite, de ce côté-là aussi.
Nous découvrons aussi Jacin et Winter, deux lunaires qui vont prendre une place importante dans l'histoire. On ne connait pas grand-chose sur eux, mais j'avoue que l'auteur parvient une nouvelle fois à me surprendre en créant deux personnages dont la psychologie est à l'opposé de nos autres héros et qui arrivent sans mal à prendre une petite place dans mon coeur de lectrice. Hâte d'en apprendre plus sur eux. Nos autres héros sont à la hauteur des précédents tomes, c'est donc toujours un plaisir de les voir évoluer.
Quant à l'histoire ! Pas une seule seconde d'ennui, de nombreuses choses se produisent, c'est palpitant et dynamique. le fait que nous ayons droit à différents points de vue est toujours une excellente idée à mon avis. le récit y gagne beaucoup, les événements s'entrecoupent, cela nous permet de ne pas perdre l'intérêt de la trame principale tout en nous intéressant aux petites histoires d'à côté. Les pièces du puzzle s'assemblent aussi petit à petit, nous permettant non seulement de voir la fin se profiler mais aussi de comprendre le pourquoi du comment de toute cette histoire. J'approuve aussi cette énergie dégagée par l'équipe de nos héros. J'ai toujours été plus « charmée » par ce genre de dynamique plutôt que du héros solitaire. Les relations sont plus intéressantes, les personnalités différentes donnent plus d'ampleur au récit. Et puis, ce mix permet aussi d'en apprendre plus sur les Terriens comme sur les Lunaires. La guerre de Levana nous apparaît plus clairement. Par contre, c'est le flou total concernant le plan de Cinder pour renverser la reine lunaire. Et j'avoue que je trouve cela un peu étrange. J'espère que le dernier tome ne sera pas bancal à ce niveau-là. Il serait dommage de finir sur une touche négative.
Sans grande surprise, donc, ce troisième tome des Chroniques Lunaires a été un moment de plaisir livresque. Marissa Meyer poursuit son épopée avec brio, toujours en le complexifiant, en tissant des liens entre les personnages qu'ils soient nouveaux ou anciens et parvient sans peine à nous tenir en haleine jusqu'à la dernière page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Kassuatheth
  02 décembre 2017
Je ne ferai pas une critique officielle de "Cress". Elle risque de ressembler aux deux autres.
J'avais prévu parler d'Iko coquette dans ma critique de Scarlet. Oui, je sais, j'aurais dû écrire Iko la coquette mais Iko coquette est plus amusant à dire surtout si on le fait à haute voix, à répétition et rapidement.
Déjà, dans les deux premiers tomes, elle nous avait montré à quel point elle était coquette. Une simple retaille de tissu pouvait lui servir de ruban ou, pendant une fuite dangereuse elle pouvait faire remarquer à Cinder que Cress était très jolie dans sa robe, ou encore, devenue la navette de Cinder et Scarlet, elle se trouvait grosse. Oui, Iko coquette fait autant partie de cette saga que les autres héros.
Cress a perdu la moitié de sa 5e étoile à cause de certaines longueurs comme dans dans la traversée du Sahara. Vous pourrez lire cette partie en diagonale, vous n'y perdrez rien.
Comme pour les 2 premiers tomes, nous suivons les aventures des principaux personnages en parallèle, reprenant l'histoire de chacun là où nous l'avions quittée un ou deux chapitres plus tard. J'ai aussi remarqué que lorsque nous arrivions au climax d'une situation et que la solution était à portée de la main, survenait un nouvel événement qui remettait tout en cause. C'est à mon avis ce qui donne ce suspense continuel.
J'aimerais terminer sur une note d'admiration et de respect tant pour Marissa Meyer que pour des centaines d'écrivains valables. Pensez à tous ces mots, ces descriptions, ces subtilités dans les sentiments ou dans ces situations différentes. En écrivant ce paragraphe, j'ai regardé ma chambre et, j'ai tenté mentalement de décrire une chambre imaginaire, sans faire référence à mes souvenirs... chapeau Marissa.
Au fait, avez vous dit : "Iko coquette. Iko coquette...?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Gaoulette
  29 août 2019
Quand Raiponce devient une hacker de haut vol! Quand Raiponce trouve une utilisation particulière à ses cheveux! Bienvenu dans la monde enchanté de Marisa Meyer où nos chères princesses sont loin d'être des petites filles dociles.
Dans ce troisième opus qui déchire, nous continuons les aventures de Cinder, Scarlet, Thorne et Loup. Et cette équipe hétéroclite va s'agrandir car ils vont faire la connaissance de Croissant de Lune dite Cress. Qui est-elle? Une lunaire qui vit recluse dans un satellite. Son seul contact avec l'extérieur la thaumaturge Sybil Mira. Cress, jeune fille cachée du monde extérieur… Pourquoi? Comment?
Je ne connaissais pas le conte Raiponce. Pas trop de ma génération. Mais j'ai pris le temps de me renseigner du conte original et j'ai trouvé que l'auteure se collait plus à l'original tout en gardant le côté futuriste. Cress est complétement différente des autres "princesses". Beaucoup plus douce, timide (mais dû à sa situation), plus rêveuse mais petit à petit cette héroïne va faire sa place dans cette équipe de choc. J'ai adoré son évolution et j'ai hâte de voir la suite. de plus ce tome permet d'approfondir le personnage de Thorne que j'adore particulièrement.
Marisa Meyer monte en puissance. Limite je m'attends à une explosion de saveur avec Winter. L'auteure monte en grade mais en pages aussi. Il ne faut pas avoir peur des gros pavés. On se demande où va nous mener Marisa Meyer. du lourd j'espère! Je ne rêve que d'une chose une adaptation cinématographique. Certains passages sont tellement à vif qu'on veut rentrer dans le livre.
Des personnages charismatiques, des actions qui tuent, des émotions fortes, des sujets très contemporains malgré le côté futuriste.
Cinder est un héroïne qui prend de l'envergure et on partage ses doutes avec toutes ses responsabilités qu'elle ne veut pas. Scarlet est une petite rebelle au coeur tendre qui ne sait pas encore comment assumer ses sentiments contradictoires. Loup un male alpha énigmatique dont on adore détester son côté bestial. Et ce brigand de Thorne, mon personnage chouchou qui nous offre des séquences rocambolesques. Un tome qui se finit avec un autre joyeux luron qui rejoint la bande atypique. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures qui s'annoncent plutôt sanglantes. Un sans faute pour le moment. Encore un gros coup de coeur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Citations et extraits (87) Voir plus Ajouter une citation
SiabelleSiabelle   17 janvier 2019
Elle en était à onze pompes quand elle entendit Thorne se lever de sa caisse.
- Vous savez, quand j'étais petit, je croyais que les princesses portaient des diadèmes et donnaient des grandes réceptions. Maintenant que j'en connais une vraie, je dois reconnaître que je suis un peu déçu.
Elle n'était pas certaine qu'il s'agisse d'une insulte, mais, ces derniers jours, le seul mot de ''princesse'' suffisait à lui mettre les nerfs à vif.
Soufflant fort, elle fit exactement ce que Loup lui avait demandé. Elle se concentra - captant facilement l'énergie de Thone alors qu'il passait devant elle pour regagner le cockpit.
Alors qu'elle finissait sa quatorzième pompe, elle obligea les pieds du capitaine à s'immobiliser.
- Que... ?
En se relevant, elle fendit l'air de sa jambe. Sa cheville faucha Thorne au niveau des mollets. Il poussa un cri, bascula en arrière et atterrit brutalement sur les fesses.
Radieuse, Cinder quêta du regard l'approbation de Loup, mais Scarlet et lui étaient trop occupés à rire. Elle put même apercevoir les pointes de ses crocs qu'il prenait soin de cacher d'habitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Koneko-ChanKoneko-Chan   22 octobre 2014
- Tu vois ? s’exclama Thorne, donnant à Scarlet une bourrade à l’épaule. Iko et la petite prisonnière perturbée sont déjà les meilleures amies du monde. Ce qui m’inquiète davantage, c’est le partage de la récompense une fois que tout ça sera fini. Parce que le vaisseau se remplit de plus en plus, et la part de chacun se réduit comme peau de chagrin.
- Quelle récompense ? demanda Scarlet.
- Celle que Cinder nous versera sur le trésor lunaire une fois qu’elle sera reine.
Cinder leva les yeux au plafond.
- J’aurais dû m’en douter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Koneko-ChanKoneko-Chan   22 octobre 2014
- Cette femme a raison, dit Loup une fois qu’ils furent sortis de la foule et que le RP2 – leur sésame vers la liberté – se profila devant eux. Il n’y a rien de pire que de sentir son propre corps se retourner contre soi.
Cinder trébucha, mais Loup la soutint sur quelques pas jusqu’à ce qu’elle recouvre l’équilibre.
- Je regrette, Loup. Mais il fallait que je le fasse. Je ne pouvais pas te laisser là-bas.
- Je sais. Je comprends. (Tendant le bras, il prit l’un de ses sacs au docteur pour alléger son fardeau.) Mais ça ne change rien au fait que personne ne devrait avoir ce genre de pouvoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
gouelangouelan   26 février 2018
- [...] l'autre est parti... et je ne sais pas s'il reviendra un jour.
[...]
- Mais j'ai demandé aux étoiles de m'adresser un signe qu'il va bien et elles m'ont répondu par une comète. Et le lendemain, il y avait un procès comme n'importe quel autre, sauf que la Terrienne qui se tenait devant moi avait des cheveux qui ressemblaient à la traine d'une comète. Et tu l'avais vu.
Commenter  J’apprécie          210
YendareYendare   12 janvier 2019
Le petit garçon lunaire ne devait pas avoir plus de huit ans, et pourtant Scarlet était certaine qu’elle lui tordrait le cou comme à un poulet si elle en avait l’occasion. Il était, sans l’ombre d’un doute, le gamin le plus abominable qu’elle avait jamais connu. Elle ne pouvait s’empêcher de penser que, si tous les enfants lunaires étaient semblables, leur société entière était condamnée et que Cinder ferait mieux de les laisser s’autodétruire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Marissa Meyer (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marissa Meyer
Marissa Meyer - Le gang des prodiges
autres livres classés : raiponceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Scarlet" de Marissa MEYER

Quel est le nom du frère de Loup ?(orthographe !)

Ren
Ran
Ron
Raan

4 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre
.. ..