AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782823812091
43 pages
Éditeur : 12-21 (24/10/2013)
4.27/5   1291 notes
Résumé :
Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (515) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 1291 notes

Verdorie
  11 octobre 2017
Une version futuriste du conte de Perrault qui m'a rappelée à quel point j'aimais lire les contes quand j'étais enfant et jeune ado.
Dans cette histoire le « il était une fois » de ma jeunesse est devenue « il sera un jour » sur notre terre qui, ici, a connu une 4ème guerre mondiale et qui doit maintenant compter avec des habitants lunaires habités de mauvaises intentions, ainsi qu'avec une pandémie qui fait des ravages.
On rencontre quasiment les mêmes personnages que dans « Cendrillon » : la méchante belle-mère (à baffer !) et le Prince (tout à fait charmant) qui cherche chaussure à son pied, sans se douter que celui de Cinder est mécanique.
Cinder, la « Cendrillon », mi-humaine et mi-cyborg est une mécanicienne habile et toujours plein de cambouis, futée et courageuse, avec laquelle on sympathise toute de suite.
...et quand elle rencontre le prince Kai... j'ai eu peur !
Moi, qui n'aime pas les romances, je me préparais mentalement à des dégoulinades et des minauderies et... il n'en fut rien.
Leur attirance mutuelle est immédiate mais les sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre se construisent avec discrétion, sans étalage et quelques touches d'humour.
J'ai donc été conquise par cette adaptation originale et science-fictive, au-delà de mes espérances (ou de mes préjugés) et je reste curieuse quand au destin final de Cinder et de notre terre... dans le prochain tome peut-être, quand Scarlett fait son apparition en empruntant le rôle du petit Chaperon rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          647
Yendare
  14 décembre 2018
Une couverture ne donnant pas spécialement envie, une reprise du conte de cendrillon sans doute pas terrible est une histoire d'amour mièvre bien comme il faut pour abandonner le roman en cours de route. Voilà les a priori que j'aurai eu si j'avais vu le roman en librairie avant de passer mon chemin pour choisir un autre roman. Cependant j'ai lu plusieurs critiques plus que positives sur ce roman sur Babelio mais mes a priori bien que diminué ont persisté. Je n'aurais en effet sans doute pas emprunté ce roman en médiathèque avant un bon moment sans le challenge Mauvais genre pour lequel je devais lire un roman dans lequel le personnage principal n'était pas humain.
Après la lecture de ce livre je me suis dit que cela aurait été bien dommages car j'ai beaucoup aimé ce roman qui s'est laissé lire tout seul venant détruire un à un mes a priori infondés. La reprise du conte de cendrillon est vraiment très bien réalisé et très original. Mélanger cela à de la science-fiction était une excellente idée et le résultat est assez incroyable, un peu étrange aussi, retrouvé le mélange des éléments classiques du conte : une jeune femme esclave de sa belle-mère et de ses filles, un prince, un bal, un soulier à son pied transformé en éléments de science-fiction rend le tout d'une très grande originalité. le monde que nous dépeint de plus ici Marissa Meyer est bien construit et on va tout le long du roman de découverte en découverte. le personnage de Cinder et attachant et sa romance avec le prince est assez bien menée je trouve, le personnage du prince est aussi intéressant et j'ai apprécié du soin qui lui était apporté ici par l'auteur qui lui donne une place plus importante que dans le conte. L'autre point appréciable de ce roman c'est que j'ai été incapable de deviner la fin et un bon nombre d'évènements de l'intrigue tandis que d'autres point de l'intrigue telle que la révélation finale sur l'identité de Cinder se laissait deviner dès les tous premiers chapitres du roman. J'étais en effet très curieux de savoir comment allait se terminer se premier tome la fin ne pouvant ici être similaire a celle du conte de cendrillon. le moins que l'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçu par celle-ci.
J'ai donc passé un excellent moment à la lecture de ce roman dont le seul véritable défaut reste pour moi sa couverture que je n'aime pas. Je n'ai maintenant plus qu'une hâte avec cette fin, vite lire la suite que je vais sans trop tarder aller emprunter pour me plonger de nouveau dans cet univers si original que nous propose ici avec talent Marissa Meyer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          583
deidamie
  15 avril 2019
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, nous partons dans le futur avec un récit de SF : Cinder, par Marissa Meyer.
-NOOOOOOON, pas Twilight encore !
-Qu'est-ce que tu racontes ? Tu confonds avec Stephenie Meyer, c'est pas la même.
-Ah. Pardon.
-Or donc la pauvre Cinder est bien malheureuse : orpheline de ses deux parents, elle doit travailler dur pour sa méchante marâtre et ses deux filles. Ces dernières se préparent à aller au bal et ne rêvent que du prince !
-C'est marrant, on dirait l'histoire de Cendrillon.
-Parce que c'est le cas.
-NOOOOOON, pas de niaiserie façon Disney !
-Ah, calme-toi un peu ! Oui, c'est Cendrillon, mais avec des cyborgs, des droïdes, des épidémies !
J'ai adoré ce roman dès la scène d'ouverture, bien menée et inattendue : elle vous présente Cinder et joue sur les références tout en les détournant complètement. Un grand moment de divertissement.
-Moi, je tiens à prévenir les plus sensibles de nos lecteurs que tout le monde est chinois dans ce roman et c'est super bizarre, pour une Cendrillon.
-Ce n'est en rien bizarre, c'est au contraire d'une implacable logique ! J'ai adoré ce choix !
-Et pourquoi, s'il te plaît ?
-Parce que la plus ancienne version du conte est chinoise. Regarde donc ce qu'il s'est passé : Cinder se déroule dans le futur, n'est-ce pas ? En choisissant une ville chinoise pour situer son histoire, Marissa Meyer rend hommage aux origines du conte tout en lui offrant une nouvelle version. Les extrêmes du temps, le passé et le futur les plus lointains sont réunis ! Quel stratagème brillant !
-Mouaif. Ca va surtout être super gnan-gnan. Et puis, la jolie et gentille jeune fille canon même en souillon éternelle victime qui s'en sort par un beau mariage, merci bien ! Bravo, la vision de la femme !
-Hé bien non !
-Quoi, tu vas me dire qu'il n'y a pas une bêêêlle histoire d'amour avec un prince riche et beau ?
-Si… mais…
-Ha-HA !
-Oui, c'est vrai, il y a une histoire d'amour, mais non, elle ne tombe pas dans la niaiserie excessive parce que la narration ne manque jamais d'humour ni de sarcasmes. Quant à l'héroïne, elle n'existe que par sa personnalité, ses angoisses, ses émotions : tu n'as pas affaire à l'image agaçante de la jeune femme canon même en guenilles.
Et elle n'est pas qu'une victime passive : elle résiste comme elle peut, elle se montre courageuse et prend ses propres décisions pour maîtriser sa propre vie, donc, pour le cliché pôvre petite chose fragile, tu repasseras aussi. J'ajoute que Cinder possède un sens de l'humour noir qui la rend très drôle et elle cache également un...
-Un… ?
-Un Terrible Secret !
-Tu parles ! On est tombées dessus tout de suite !
-C'est vrai, mais ça ne m'a pas dérangée parce que le texte joue avec les clichés et les références. J'ai donc estimé que cela faisait partie du jeu. J'ai également beaucoup aimé le personnage du prince et de la belle-mère, celle-ci est représentée comme haïssable et pitoyable, aussi.
Je m'attendais à une niaiserie sentimentale en regardant la couverture, mais pas du tout. Cinder est une réécriture du conte rafraîchissante, intelligente et pleine d'émotions. L'histoire n'offre que peu de surprises lors de son développement, je le reconnais, mais elle propose aussi quelque chose de nouveau et de plaisant.
Je lirai la suite de cette réécriture, je suis curieuse de voir comment Marissa Meyer va poursuivre son histoire. Quelle fin va-t-elle choisir ? Une conclusion gentillette comme Perrault, gore comme la version des Grimm, cruelle comme celle du Viêt-Nam, ou tout cela à la fois ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          457
iz43
  15 avril 2021
Je ne me doutais pas qu'en attaquant cette lecture elle me plairait autant.
Un conte de Perrault version SF ? J'étais un peu sceptique et au final j'ai vraiment beaucoup aimé.
Les humains se remettent de la 4ème guerre mondiale et se sont alliés pour maintenir la paix. Seulement, la population est ravagée par une terrible pandémie, la létumose, qui est une maladie mortelle et fortement contagieuse. Un second danger menace la Terre. C'est la convoitise des Lunaires pour la Terre.
Dans ce contexte nous faisons la connaissance de Kai (je l'adore celui-là !) qui est le fils de l'Empereur. Ce dernier est très malade, atteint lui aussi par cette terrible maladie. Il a conquis mon coeur en peu de temps tant j'ai aimé sa bienveillance, son désir de sauver son peuple et puis il a un côté charmant sans être niais.
Il rencontre Cinder (notre Cendrillon moderne) qui est mécanicienne. Il lui demande de réparer un objet très important pour lui et finit par tomber sous le charme de Cinder même si celle ci a du cambouis sur les mains. Cinder aussi je l'aime bien. Elle est futée, débrouillarde et courageuse.
Mi humaine mi cyborg , Cinder doit supporter une belle mère horrible (bien pire que dans le conte).
Une histoire d'amour qui se construit progressivement et naturellement avec des enjeux nettement plus important que dans le contre originel.
J'ai été conquise par ce premier tome et j'ai trouvé très intéressant les personnages Lunaires.
J'ai hâte de découvrir la suite.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          482
Daniella13
  20 octobre 2017
Une touche de conte de fées, de la science-fiction comme on l'aime et un mélange détonant !! Une saga qui s'annonce prometteuse !!
Nous sommes à New-Beijing où androïds et humains cohabitent au mieux mais une terrible maladie envahit le pays : la letumose.
Mais une autre menace bien plus forte risque d'arriver car les terriens et les lunaires ne trouvent pas d'accord pour arriver à une paix au sein de leur deux peuples.
Cinder est une cyborg, elle vit avec ses deux soeurs Peony et Pearl et sa belle-mère Adri qui ne cesse de la traiter en esclave.
Mais elles ne savent pas quel secret se cache derrière cette cyborg...
Tout d'abord j'ai adoré la couverture des Éditions Pocket Junior, avec le titre de "Cinder" en relief. C'est tout simplement attirant et bien trouvé.
L'écriture de l'auteure, Marissa Meyer, est captivante et on n'a pas envie de lâcher le livre jusqu'à connaître le fin mot de l'histoire.
Au milieu de toute cette science-fiction j'ai apprécié de retrouver entre chaque partie un peu de féerie du conte de Cendrillon.
Pour les personnages, nous retrouvons toujours l'idée de base du conte de Perrault avec une Cinder mi-humaine mi-cyborg esclave de sa méchante belle-mère et de ses deux soeurs et le gentil prince charmant Kai qui vient la sauver de leur griffe.
J'ai bien aimé de voir une des soeurs avec un rôle un peu sympathique envers Cinder au lieu de deux méchantes soeurs.
Cinder est une mécanicienne attachante qui a bon coeur avec un sacré caractère et toujours débrouillarde. Nous le constatons aussi par sa relation avec Iko avec qui elle créée une belle amitié.
Sa relation avec le prince Kai n'est pas trop brutale ni gnangnan, juste bien développée et nous laisse le temps de les apprécier tous les deux.
On apprend au fil de l'histoire un peu plus des deux mondes (les terriens et les lunaires) et on a envie d'approfondir le sujet notamment sur les intentions de Levana et de ses futurs agissements.
La fin concernant Cinder était un peu prévisible mais ça n'a pas gâché l'histoire pour autant car j'ai hâte de savoir ce qu'elle va devenir et si le Dr Erland va l'aider par la suite.
Pour les passionnés de science-fiction avec une pointe de magie et d'amour : jetez vous dessus c'est une tuerie !!
Une saga à suivre avec beaucoup d'intérêt et sans tarder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   15 mars 2013
Même si les personnages manquent parfois de complexité et conservent les aspects plus lisses et classiques du conte, Cinder est une réinterprétation moderne qui plaira au lecteur.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
viviMviviM   16 juillet 2013
Boom.
Cinder sursauta et se cogna en relevant la tête. Son regard furieux tomba d’abord sur l’androïde inerte posé sur l’établi, puis sur le client qui l’avait apporté. Elle détailla ses yeux bruns pailletés de cuivre, ses cheveux noirs qui lui descendaient sur les oreilles et ses lèvres qui faisient l’admiration de toutes les jeunes filles du pays.
Sa colère se dissipa aussitôt.
La surprise du client fut de courte durée.
- Je suis navré, s’excusa-t-il. Je croyais qu’il n’y avait personne.
Cinder, la tête vide, l’entendit à peine. Alors que son pouls s’accélérait, son affichage rétinien scanna ses traits de son visiteur, si familiers depuis des années qu’elle les voyait à l’holocran. Il avait l’air plus grand en vrai, et son sweat-shirt gris à capuche ne ressemblait pas aux beaux habits qu’il portait d’habitude lors de ses apparitions publiques.
(…)
Cinder bondit de son siège, faillit s’étaler car elle avait oublié son pied manquant. Elle s’appuya des deux mains sur l’établi et s’inclina maladroitement. Son affichage rétinien s’effaça.
- Votre altesse, balbutia-t-elle, tête baissée, bien contente que sa cheville tronquée soit cachée par la nappe.
Le prince grimaça et jeta un coup d’œil derrière lui avant de se pencher vers elle.
- Peut-être pourrions-nous, heu… (il posa un doigt sur ses lèvres)… oublier l’Altesse ?
Les yeux écarquillés, Cinder hocha la tête en tremblant.
- D’accord. Compris. En quoi… ? je veux dire … est-ce que je peux… ?
Elle toussota. Les mots lui restaient dans la gorge comme une pâte collante.
- Je cherche Linh Cinder, dit le prince. Est-il dans les parages ?
Cinder prit le risque de lâcher l’établi pour remonter son gant un peu plus haut sur le poignet de sa main artificielle. Le regard braqué sur le torse du prince, elle répondit en bafouillant :
- Ce … c’est moi, Linh Cinder.
Il posa la main sur la grosse tête de l’androïde.
- Quoi, vous êtes Linh Cinder ?
- Oui, votre Alt…
Elle se mordit la lèvre.
- Le mécanicien ?
Elle hocha la tête.
- En quoi puis-je vous aider ?
Au lieu de répondre, le prince se pencha, tendit le cou de manière à ce qu’elle ne puisse pas faire autrement que croiser son regard, et lui adressa un grand sourire. Elle eut un pincement au cœur.
Le prince se redressa, en la forçant à le suivre des yeux.
- Vous n’êtes pas du tout comme je l’imaginais.
- Eh bien, vous non plus vous n’êtes pas, heu… (incapable de soutenir son regard plus longtemps, Cinder tendit la main vers le robot et le tira de son côté de l’établi). Quel est le souci avec votre androïde, Votre Altesse ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
InvidiaInvidia   22 mars 2014
- Imaginez qu'il existe un remède, mais que sa découverte vous coûterait tout ce à quoi vous tenez, qu'elle ruinerait toute votre vie. Que feriez vous ?
L'air chaud l'enserrait de toute part. Il était si proche qu'elle pouvait sentir le discret parfum qui émanait de lui.
Cinder se racla la gorge.
- Ruiner ma vie pour en sauver un million ? Il n'y a pas à hésiter.
Il entrouvrit les lèvres. Le regard de Cinder se posa malgré elle sur sa bouche, puis remonta aussitôt jusqu'à ses yeux. Une grande tristesse se répandit dans le regard de Kai.
- Vous avez raison. Il n'y a pas à hésiter, s'écria-t-il.
Elle éprouvait à la fois une violente envie de combler le vide qui les séparait et de le repousser loin d'elle. Le désir qui lui brûlait les lèvres lui interdisait de faire quoi que ce soit.
- Votre Altesse ?
D'un infime mouvement, elle leva la tête. Elle entendit la respiration du prince s'accélérer, et cette fois ce fut lui qui posa les yeux sur ses lèvres.
- Pardonnez-moi, dit-il. Je sais que le moment est particulièrement mal choisi, mais... j'ai l'impression que je suis sur le point de tout perdre.
Elle haussa les sourcils, étonnée. Il n'ajouta rien. Ses doigts lui effleurèrent le coude, légers comme un souffle. Incapable de bouger, Cinder ferma les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
readunlivrereadunlivre   09 février 2015
« Cinder ouvrit les yeux. L’holocran n’affichait plus ses caractéristiques vitales. Son numéro ID était toujours là, mais dessous s’étalait un diagramme holographique.
Celui d’une fille.
On aurait dit qu’on l’avait coupée en deux de la tête aux pieds, dans le sens de la hauteur, comme pour illustrer un manuel médical. L’image montrait son coeur, son cerveau, ses intestins, ses muscles, le réseau bleu de ses veines, ainsi que son tableau de commande. Sa main et sa jambe synthétiques, les câbles qui partaient de la base de son cerveau et descendaient le long de sa colonne vertébrale jusqu’à ses prothèses. Le tissu cicatriciel là où la chair était jointe au métal. Un petit carré sombre dans son poignet : sa puce ID.
Elle connaissait tout ça. Elle s’attendait à voir ses choses.
En revanche, elle ignorait l’existence des vertèbres en métal dans sa colonne, de ses quatre côtes en métal, du tissu synthétique autour de son coeur et des plaques qui renforçaient les os de sa jambe droite.
Au bas de l’holocran, on lisait :

RÉSULTAT : 36,28%

Elle était inhumaine à 36,28%. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ElwingElwing   17 juin 2013
- Je sais que le moment est horriblement mal choisi, mais croyez-moi, c'est une question de vie ou de mort. ( Il prit une grande inspiration.) Accepteriez-vous d'être ma cavalière au bal ?
Le sol se déroba sous les jambes de Cinder. Sa tête se vida d'un seul coup. Elle avait dû mal entendre.
Au bout d'un moment, Kai haussa les sourcils en un encouragement muet.
- J... je vous demande pardon?
Il s'éclaircit la gorge et se redressa.
- Je suppose que vous avez prévu d'aller au bal?
- Je... je ne sais pas. Enfin, non. Non, je regrette, je n'irai pas au bal.
Kai recula, décontenancé.
- Oh. Très bien... mais... peut-être pourriez-vous changer d'avis? Parce que je suis quand même... enfin...
- Le prince.
- Je ne cherche pas à m'en vanter, s'empressa-t-il d'ajouter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cho0kettecho0kette   25 mai 2013
- Je le savais ! Je savais que tu l’aimais, toi aussi ! Je n’arrive pas à croire que tu l’as vraiment rencontré. Ce n’est pas juste. Je t’ai déjà dit à quel point je te déteste ?
- Oui, oui, je sais, dit Cinder en s’arrachant à l’étreinte de sa sœur. Va t’évanouir ailleurs. J’essaie de bosser.
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Marissa Meyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marissa Meyer
Marissa Meyer - Le gang des prodiges
autres livres classés : cyborgsVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les chroniques lunaires : Cinder

Comment se nomme l'androïde de Kai ?

Sussi
Calvin
Iko
Nansi

8 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre

.. ..