AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 286432363X
Éditeur : Verdier (21/11/2002)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 42 notes)
Résumé :

« Toutes choses sont muables et proches de l'incertain. » L'ultime vers d'une chronique rapportée revient comme une antienne dans ces trois récits ardents, cruels, excessifs, qui évoquent autour de l'an mil les premières générations de bénédictins venus établir leurs monastères dans les îles et les marais de Vendée sous la haute vigilance de Cluny, dans un temps où christianisme et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
liratouva2
  25 novembre 2013
C'est un volume mince. Seulement 80 pages. Ce pourrait être une nouvelle un peu longue mais ce sont trois récits comme autant de chroniques sur des abbés dans la vieille Gaule, autour des années Mil, des abbés bâtisseurs d'abbayes et de monastères, des Bénédictins sous l'influence de Cluny qui luttent presque corps et âme, violemment, entre ciel, mer et terre, dans les marais et les îles de Vendée, au plus près des éléments, dans un dépouillement total et une ferveur de la plus grande intensité.
Leur foi est immense, sauvage et naïve à la fois, un mélange de force presque surnaturelle et une candeur des plus infantiles. Ils se montrent tour à tour cruels et fous, ardents, passionnés, faibles dans leur chair, aveuglés de gloire tant terrestre que céleste, vaillants et superstitieux, croyants envers et contre tout, prêts à mourir et à tuer pour des reliques qui n'en sont pas et qu'ils rejettent comme ils renoncent à tout d'une seconde à l'autre quand se révèle la vérité.
Au centre, trois chroniques qui racontent ces histoires dont deux écrites par Pierre de Maillezais, moine dans l'abbaye du même nom, "qui trouve le vers qui bien plus tard sera le dernier de sa chronique: comme toutes choses sont muables et proches de l'incertain."
C'est beau, magnifiquement écrit. J'ai été touchée comme peu souvent, comme à l' écoute d'une musique puissante qui commencerait tout doucement pour exploser dans un déchaînement de sons puissants qui font vibrer le corps et élèvent l' esprit vers un ailleurs qu'on voudrait tellement plus beau, tellement meilleur.
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
chartel
  11 février 2008
Pierre Michon est un auteur qui ne peut que réjouir ceux qui aiment la découverte, qu'elle soit géographique ou historique. "Abbés", court roman construit comme un triptyque moyenâgeux a pour décor la région du Marais poitevin aux alentours de l'an mille. Rien à voir avec les images touristiques que l'on peut avoir aujourd'hui de ce pays. La région de Saint-Michel-en-l'Herm est plutôt inhospitalière, chassant de nombreux hôtes durant les longs mois d'hiver, permettant ainsi à des moines de vivre leur désir de solitude. Dans ce milieu transitoire que sont les marécages, ni sols, ni eaux, ni terre, ni mer, perpétuellement voués aux changements, les personnages y font l'expérience des incertitudes de la vie.
Commenter  J’apprécie          50
eternel
  16 juillet 2013
Les histoires anciennes que Pierre Michon nous raconte dans sa prose si limpide, si riche, si aiguisée, nous fait entrer dans un brouillard fantasmagorique, laissant libre cours à notre imaginaire, et toujours ses histoires nous ramènent vers une réflexion sur nos vies d'incertitudes en quête de sens (au propre, comme au figuré). Tout son art réside en partie dans cette subtile manipulation de notre intelligence et de notre compréhension des choses. A le suivre de trop près, on peut aller très loin.
Commenter  J’apprécie          50
Laureneb
  13 avril 2019
Ce n'est pas la taille qui fait un bon livre, mais chez Pierre Michon, la tendance à la brièveté a un côté frustrant, en tout cas pour moi en tant que lectrice puisque j'aimerai que cela dure plus longtemps pour profiter de la lecture de ses phrases et de son style...
Cette impression peut être renforcée par le fait que le récit soit divisé en trois chapitres, indépendants pour les personnages, mais unis par le cadre temporel - le début du Moyen-Âge, le cadre géographique - les marais vendéens, l'atmosphère - les brumes de l'hiver et la sensualité des femmes. Les moines cherchent la présence de Dieu dans les signes, dans les dents, dans la conquête des terres sur la mer, le brouillard et la pluie, mais la foudre vient du plaisir sensuel et physique.
Commenter  J’apprécie          20
rigas
  02 septembre 2012
Malicieux livre et qui, contrairement à ce que donne à penser l'écriture du génial Michon, est un thriller ...comment dire... spirituel (dans tous les sens de ce terme). Après avoir lu plusieurs ouvrages de Michon, auteur réputé "difficile", je considère que Abbés est de très loin le meilleur.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LaurenebLaureneb   10 avril 2019
Cette époque, on le sait, aime les os. Pas tous les os, ils ont grand soin de choisir, disputent et parfois s'entretuent sur ce choix : les os seulement qu'on peut revêtir d'un texte, le Texte écrit il y a mille ans ou les textes écrits il y a cent ans, ou le texte qu'on écrit à l'instant pour eux, les os que Cluny ou Saint-Denis a nommés et scellés, ceux à qui des signes patents pour nous illisibles, firent partie d'une carcasse où s'évasait la parole de Dieu, la parole d'un saint.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaurenebLaureneb   09 avril 2019
Car ses deux passions qui viennent du feu, qui couvent assidûment sous le capuchon noir dans la cabane de Saint-Michel comme elles couvaient sous la mitre d'or dans Saint-Martial à Limoges parmi les fumées d'encens, ses deux brûlots, il les a gardés : la gloire et la chair. La gloire, qui est le don de propager le feu dans la mémoire des hommes, et la chair, qui a le don de consumer à volonté le corps dans une flamme aiguë, une foudre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JoadJoad   22 avril 2019
Cette année ils sont cent douze. Guillaume monte sur la butte, il embrassa Théodelin et Gaucelin, pas Gaubert, il est parti hiberner à Cluny, dans les salines de la terre. Théodelin montre, explique. Le chœur est bâti tout entier, et quand Guillaume voit l'autel, il n'y reconnaît pas la bauge, la nuit d'hiver, recouverte à présent du dais de lin blanc, l'armoire dorée qui porte les espèces, le vase sacré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
eterneleternel   16 juillet 2013
La gloire, qui est le don de propager le feu dans la mémoires des hommes, et la chair, qui a le don de consumer à volonté le corps dans une flamme aiguë, une foudre.
Commenter  J’apprécie          10
chartelchartel   11 février 2008
Toutes choses sont muables et proches de l'incertain
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Pierre Michon (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Michon
Le vendredi 25 mai 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr) avait la grande joie d'accueillir André Rougier en qualité de libraire d'un soir.
Il évoquait pour nous :
1. Pierre Michon, "Rimbaud le fils" (08:21) 2. Jakuta Alikavazovic, "La blonde et le bunker" (16:00) 3. Julien Gracq, "La presqu'île" (27:55) 4. Cees Nooteboom, "Le jour des morts" (38:15) 5. Claudio Magris, "Danube" (44:38) 6. Julio Cortazar, "Heures indues" (50:55) 7. Javier Cercas, "Le point aveugle" (1:08:10)
autres livres classés : chairVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre