AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091610452
Éditeur : Komikku éditions (27/03/2014)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Ken est un cuisinier de notre temps. Mais un jour, il se réveille dans le Japon du XVIe siècle en pleine époque Sengoku, "l'ère des pays en guerre". Ayant entendu parler de ce cuisinier de talent vivant à Kyôto, Nobunaga, gouverneur féodal, décide d'en faire de force son cuisinier personnel... Une incroyable histoire mêlant guerres et gastronomie !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  18 octobre 2016
Comment Ken a-t-il réussi à se retrouver au XVIe siècle poursuivant par quelques personnes ? Pourtant Ken est un homme de notre époque… Il ne se souvient de rien si ce n'est qu'il aime cuisiner. Bientôt, il se fait remarquer par Nobunaga, un gouverneur japonais avec un caractère fort qui ne fait pas dans la finesse…
Le pitch m'a fait penser à Jin, une série de mangas (en 18 tomes) sur un docteur des temps modernes qui s'est retrouvé au XVIIIe siècle brutalement suite à un évènement étrange. le thème de Jin était l'évolution de la médecine alors qu'ici, il est surtout question de cuisine. Les deux séries se déroulent dans des temps de guerre. Ken, notre cuisinier, suite son seigneur sur les champs de batailles. le mélange entre les deux est réussi même l'introduction dans les batailles est plutôt tardive. J'ai été un peu gênée par la quasi-maitrise de Ken dans la gastronomie mais aussi dans les relations humaines (c'est un robot ou quoi ?). En ce qui concerne le dessin, j'ai apprécié les traits des personnages, l'alternance entre les scènes « sérieuses » et « légères ».
Je n'aime pas cuisiner mais le thème m'a passionné (et donné faim). A la fin de l'ouvrage, il explique comment l'idée lui est venue de faire ce manga : Nobunaga fut l'un des premiers à remarquer l'importance des repas pour les soldats. Il va falloir que je trouve la suite (et que je trouve quelques restaurants japonais, miam) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
Nastie92
  06 août 2014
Une fois n'est pas coutume, je laisse la parole à Émile, seize ans, grand amateur de mangas devant l'éternel.
«Une armée marche à son estomac» avait dit Napoléon.
Certains pensent qu'Oda Nobunaga, seigneur féodal du Japon du XVIe siècle et personnage emblématique de l'histoire japonaise, est l'un des premiers à réaliser l'importance du repas pour son armée, et c'est la thèse qu'expose Mitsuru Nishimaru dans ce manga où Nobunaga utilise la cuisine à des fins militaires et politiques.
C'est Ken, un jeune chef de notre époque, mystérieusement retourné dans le passé en compagnie de quatre autres personnes, qui, tel Shéhérazade et ses contes des mille et une nuits, doit répondre par sa cuisine à une nouvelle demande de Nobunaga à chaque chapitre pour rester en vie. On découvre à chaque fois une nouvelle recette alléchante pour laquelle Ken a dû utiliser toute ses connaissances, aussi bien en cuisine qu'en histoire de l'époque, pour s'adapter aux moyens à sa disposition et satisfaire Oda Nobunaga.
Le thème principal de ce manga, la cuisine, m'intéresse particulièrement, c'est donc ce qui m'a poussé à le lire. Mais ce qui est extrêmement original ici, c'est l'anachronisme qui est la base de l'histoire, un chef moderne qui se retrouve au XVIe siècle, et cela le rend unique en son genre.
Pour enfin parler des dessins, la qualité graphique de ce manga est remarquable. Takuro Kajikawa nous offre des dessins parfois très détaillés qui mettent en valeur les différents plats, mais sans que l'ensemble ne soit surchargé.
Je recommande le chef de Nobunaga à tous les amateurs de cuisine, d'histoire du Japon et bien entendu de manga, qui découvriront leur passion sous une nouvelle forme.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Komikku pour cette lecture très intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Walktapus
  27 juillet 2014
C'est l'histoire d'un wargameur qui voit un manga dont le titre est "le Chef de Nobunaga" - conseillé par Historia de surcroît. "Nobunaga !" Il le prend les yeux fermés : ça va parler de batailles, de diplomatie et de conquête ! Quand il les ouvre il s'aperçoit qu'il ne s'agit pas d'un chef de guerre mais d'un chef cuisinier. Aïe !
L'histoire dans l'histoire maintenant. Nous sommes en 1568. D'un côté, seigneur ambitieux, Oda Nobunaga, premier de la lignée des trois grands hommes qui vont unifier le Japon (le deuxième l'accompagne déjà, c'est Hideyoshi). de l'autre, amnésique, venu de notre époque, Ken, survivant grâce à ses compétences culinaires. Impressionné par ses talents, Nobunaga le prend à son service. Ken va mettre la gastronomie moderne au service du grand seigneur.
Mélangeant histoire, guerre et cuisine, la bd est rythmée par les exploits de Ken, toujours sous la forme de plats bien décrits (il y a même une recette en fin de livre). Comment la cuisine peut révéler ou influencer le coeur des hommes. C'est original et intéressant, avec beaucoup d'invention. le danger est que ça devienne un peu répétitif à la longue.
C'est avec le côté graphique que j'ai du mal. Je ne saurais dire ce qui ne va pas, mais le dessin et la mise en scène ne m'ont pas emballé. Les scènes de bataille ne véhiculent pas grand chose non plus. Par contre les gros plans de plats...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Under_The_Moon
  30 avril 2016
Ken, un jeune cuisinier d'aujourd'hui se retrouve propulsé (on ne sait trop comment) dans le Japon médiéval, plus précisément à la fin du XVIème siècle - pendant l'ère de Sengoku. Ce dernier se retrouve au service d'un puissant seigneur de guerre, Nobunaga Odda, pour qui il doit sans cesse renouveler sa créativité culinaire pour le satisfaire.
L'histoire de fond semblait originale, en plus ce manga est conseillé par Historia, alors pourquoi ne pas se lancer?
S'il est vrai que le premier chapitre m'a profondément ennuyée par son aspect Top Chef à l'ère Sengoku , heureusement que la trame du récit devient plus complexe par la suite. Que ce soit avec le départ à la guerre pour triompher du chef de guerre "voisin" ou avec la rencontre avec le missionnaire portugais et la méfiance qu'il suscite. La nourriture devient un élément fédérateur, et bien sûr quelque chose de sentimental (la madeleine de Proust, nan ?).
Évidement, on n'échappe pas à la naissance d'une pseudo petite histoire d'amour, cependant, le mangaka a eu le bon goût de ne pas s'y attarder, il faut lui reconnaître.
Je suis curieuse de suivre la suite des aventures de Ken qui découvre l'histoire de son pays de façon bien originale. Et aussi, de voir comment il a pu faire ce voyage dans le temps ! Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TheTim
  05 août 2014
Le Chef de Nobunaga est un manga, toujours en cours de parution au Japon, dont l'intrigue est basée sur l'anachronisme: un jeune chef se retrouve du jour au lendemain dans l'ère féodale du Sengoku. Cette période historique du Japon est peuplée de rebondissements et de batailles entre seigneurs dans le but d'unifier le Japon. Ken est recueilli de force par le puissant daimyo Oda Nobunaga comme chef personnel. Celui-ci le place face à de nombreuses épreuves poussant le jeune chef à se surpasser en produisant les mets les plus surprenants et raffinés possibles tout en se contentant des moyens techniques et ingrédients de l'époque. le récit inclue quelques explications historiques mais surtout culinaires (qui vous ferons saliver), Mitsuru Nishimura fut lui-même cuisinier avant d'embrasser une carrière de Mangaka (il fut notamment chef cuisinier à l'ambassade du Japon à Brunei). Saviez-vous que la feuille de bambou est avant tout utilisée comme plateau/assiete à nourriture pour ses qualités anti-bactériennes ?
Ce type de récit où le personnage est propulsé dans le Japon medieval (sans explications sur le pourquoi du comment) est vraisemblablement populaire au Japon car il fait immédiatement penser à Thermae Romae de Mari Yamazaki. le Chef de Nobunaga approfondit ce procédé, enrichi par des dessins bien exécutés qui nous plongent dans cette histoire atypique.
Merci à Babelio et aux éditions KOMIKKU pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
BoDoi   15 décembre 2014
Avec son graphisme semi-réaliste plutôt académique mais maîtrisé, ce manga tire surtout son épingle du jeu, non seulement grâce à son étalage de recettes alléchantes, mais grâce à la richesse de son scénario documenté et épique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   13 juin 2014
Illustrés efficacement et de manière réaliste par Takuro Kajikaԝa, les volumes introductifs du Chef de Nobunaga se révèlent de bonne facture autant que divertissants. De quoi y revenir sans attendre la disette.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   13 octobre 2016
Mes couteaux... et mes compétences. Ce sont les seules choses dans lesquelles je dois croire.
Commenter  J’apprécie          120
Under_The_MoonUnder_The_Moon   29 avril 2016
Un humain ne se révèle vraiment que lorsque ses émotions ressortent.
Commenter  J’apprécie          100
WalktapusWalktapus   27 juillet 2014
Fuis Ken ! Tu dois survivre.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Nishimura Mitsuru (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nishimura Mitsuru
Bande-Annonce Hell's Kitchen
autres livres classés : cuisineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
696 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
. .