AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266027115
Éditeur : Pocket (28/02/1999)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 172 notes)
Résumé :
Recruté par un mystérieux capitaine aveugle, le prince albinos s'embarque pur un navire nimbé d'une étrange brume... Aux côtés de nombreux guerriers, il devra affronter deux redoutables sorciers venus d'une autre dimension qui dévoraient l'énergie de son univers. Puis Elric sera appelé à naviguer de nouveau vers une ancienne cité oubliée, d'où son peuple est sans doute originaire. Là-bas attendent un géant de jade et l'Etre Condamné à Vivre, âgé de dix mille ans, ai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  18 septembre 2015
Dark fantasy. le terme est parfaitement approprié pour évoquer la saga d'Elric. Et tout particulièrement ce 3ème tome dans l'ordre chronologique.
Les trois aventures qui composent ce volume nous promènent dans des mondes où règnent tristesse, désespoir et destruction. Les paysages sont brumeux, sombres, à l'image du tempérament de notre héros albinos.
Cette atmosphère lugubre et tragique n'entame en rien le plaisir qu'on prend à suivre Elric dans ces nouvelles aventures. Au contraire, l'ambiance oppressante et mélancolique est hypnotisante et happe le lecteur. Les trois récits proposent de belles intrigues, prenantes et bien menées. Les combats sont particulièrement bien racontés ; âpres, tendus, épiques, ils ne manquent pas de souffle.
La première nouvelle est l'occasion d'approfondir un peu la notion de multivers qui n'était qu'effleurée dans les tomes précédents. Va également être introduit le concept de champion éternel. le récit est à la fois prenant et déconcertant. L'ambiance y est très étrange et le style de Moorcock est à l'avenant, nimbé de mystères.
La deuxième nouvelle, très poétique et très sombre, offre de forts jolis passages oniriques, dégageant une atmosphère presque gothique. La puissance d'évocation de Moorcok est telle que de magnifiques images naissent dans l'esprit du lecteur. Dans cette aventure, Elric rencontrera un adversaire extrêmement charismatique en la personne du Comte Saxif d'Aan. Et on fera connaissance avec un personnage secondaire très attachant, Smiorgan, que l'on retrouvera avec plaisir dans la troisième aventure du recueil.
Dans cette dernière aventure, on accompagne Elric dans une quête aux sources du peuple de Ménilboné, une aventure riche en action qui apportera plus de mystères que de vraies réponses.
Ce troisième tome est une totale réussite, à l'ambiance vraiment unique et donne très envie de poursuivre le cycle.
Challenge Petits plaisirs 37
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
meygisan
  09 mars 2013
3 chapitres, 3 temps, 3 histoires mettant en scène l'albinos le plus célèbre de la SF, évoluant au sein des jeunes royaumes et dans d'autres contrées, à la recherche de lui même, de son passé, du passé de Melniboné.... des pérégrinations ponctués de combats, d'affrontements, et de rencontres hauts en couleur, importants, essentiels dans la vie d'Elric et la recherche de son destin.... L'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus sur la figure mythologique du Champion Eternel, qui commence à se profiler; de rencontrer d'autres personnages importants de l'oeuvre de Moorcock et également l'occasion de connaitre un peu plus l'auteur.... Car c'est bien de lui que Moorcock parle à travers son héros car celui ci est l'incarnation de son créateur à l'époque où les romans ont été écrits.... Les histoires sont indépendantes et pourtant très étroitement liées, surtout dans les relations que nouent Elric avec certains personnages; des histoires en 3 temps qui nourrissent le récit global, l'oeuvre de l'auteur... Des histoires qui nous emmènent dans un voyage dans le temps où passé, présent et avenir sont étrangement et inexplicablement imbriqués, dépendants, flous et indéfinis....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Parthenia
  08 septembre 2015
J'ai lu ce tome 3 des (més)aventures d'Elric de Melniboné, anti-héros désenchanté par excellence, plusieurs années après le tome 2. Mes souvenirs sont donc assez flous quant à la fin des deux tomes précédents, et je pensais que plusieurs mois s'étaient écoulés depuis qu'Elric avait abandonné son trône aux mains de son cousin félon (décision que je n'ai d'ailleurs jamais comprise !)...
Bref, pour en revenir à ce tome, nous retrouvons Elric en fuite, taraudé par ses poursuivants, et rapidement acculé sur une plage. Alors que tout espoir l'a quitté d'échapper à ses ennemis, un étrange bateau apparaît, sur lequel il est invité à trouver refuge et à y accepter l'étrange mandat du capitaine, qui ne peut le révéler à son équipage...
Mais tout ceci est-il bien réel ? ou tout droit sorti de l'esprit affaibli d'Elric ?
Le roman est découpé en trois parties :
♦ Cap sur l'avenir
♦ Cap sur le présent
♦ Cap sur le passé
Elric se trouve projeté à chaque fois dans un univers parallèle, qui lui en révèle un peu plus sur l'origine et l'avenir de son empire. Dans la 1ère partie, il doit affronter, en compagnie de 3 autres compagnons (qui s'avèrent incarner les trois autres champions nés sous la plume de Moorcock, Corum, Hawkmoon et Erekosë), un frère et une soeur possédant tous deux de puissants pouvoirs de sorciers ; dans la deuxième, Elric doit affronter un ancêtre melnibonéen hanté par une histoire d'amour dramatique ; enfin, dans la 3ème, il part à la recherche d'un continent perdu et de son trésor caché.
Les trois nouvelles sont assez inégales, bien que la qualité d'écriture soit vraiment présente, nous immergeant complètement dans l'histoire, tant la plume sait se faire évocatrice... Ma préférence va à la deuxième nouvelle que j'ai trouvée vraiment palpitante.

En tout cas, chaque nouvelle obéit parfaitement aux codes de la fantasy, en nous livrant son lot de magie et de créatures surnaturelles, dans une suite d'aventures bien rythmées et captivantes. Et j'ai pris beaucoup de plaisir à renouer avec ce champion désenchanté...
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
frankgth
  28 avril 2013
Encore plus que dans le précédent, on plonge dans les trois parties de ce troisième tome dans des univers parallèles et étranges qui m'ont assez largement ennuyés.
Tout est assez irréaliste avec une atmosphère plutôt sombre et lourde, et j'ai eu beaucoup de mal à voir le but de ces aventures ni ce que tout ceci apportait au personnage d'Elric.
J'ai de plus en plus l'impression qu'Elric n'est pas une série pour moi. Je vais quand même continuer pour voir si l'on revient sur des terrains un peu moins mouvants et un peu plus à mon goût, mais si ce n'est pas le cas, je n'irais sans doute pas au bout de la série.
Commenter  J’apprécie          70
idevrieze
  16 août 2016
Pour continuer mes vacances, quoi de mieux qu'un roman d'aventure.
C'est ce que j'aime dans les aventures d'Elric. C'est court, et cela vous emmène à chaque fois dans une aventure. Ici, c'est le thème marin. Et c'est très bien pour un mois de Juillet je trouve. En effet, il se trouve que j'ai lu ce livre juste avant de partir en Bretagne, ce qui fait que j'étais bien dans l'ambiance en préparant mes valises et mes lieux de tourisme.

Et puis, sur les mers de ce monde, et en l'espèce, sur ce tome ci d'Elric, on voyage non seulement dans des contrées bizarres mais aussi dans le temps. Nous suivront en gros trois aventures dont l'une se déroule dans le présent, une dans l'avenir, et une autre dans le passé. C'est ainsi qu'Elric va progresser dans ces aventures, entre actions et symboles

Une pause bienvenue.
C'est un peu un tome hors de tout et il permet un peu de souffler dans tout cela. C'est un tome qui ressemble à un rêve et donc on a cette impression de flotter autours d'Elric. Lui même semble parfois ne pas savoir ce qu'il fait mais il se laisse porter par les évènements. C'est un tome tout à fait irréel bien que très fractionné puisque nous avons là trois aventures.
Lorsqu'on quitte Elric, on se demande si tout s'est réellement bien passé. Mais je suppose que nous en saurons plus au prochain numéro. C'est un peu comme lire du Conan, ou un ensemble de nouvelles. Et ce format se prête extrêmement bien au week end ou aux vacances.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
SciFiUniverse   14 juin 2011
Trois aventures à la qualité inégale composent Le Navigateur sur les mers du Destin. Pour le connaisseur du monde d'Elric, les premier et troisième textes sont riches d'enseignement.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
frankgthfrankgth   26 janvier 2013
C’est pourquoi philosophes et devins étaient florissants : dans un monde parfait, il n’y aurait pas eu place pour eux ; dans un monde imparfait, les mystères restaient toujours sans solution ; et c’est pourquoi il y avait toujours un grand choix de solutions.
Commenter  J’apprécie          120
meygisanmeygisan   07 mars 2013
Il passa les doigts dans sa longue chevelure blanche comme le lait, et dans ses yeux pourpres parut une sorte d'anxiété candide. Il était peut être le dernier de sa race, et cependant il était différent d'elle. Smiorgan s'était trompé : Elric savait que tout ce qui existait avait son contraire; il se pouvait qu'il trouvât la paix dans le danger, mais inversement la paix n'était pas sans danger. Créature imparfaite dans un monde imparfait, il connaitrait toujours le paradoxe; dans le paradoxe, il y avait donc toujours une forme de vérité. C'est pourquoi philosophes et devins étaient florissants: dans un monde parfait, il n'y aurait pas eu place pour eux; dans un monde imparfait, les mystères restaient toujours sans solution; et c'est pourquoi il y avait toujours un grand choix de solutions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PartheniaParthenia   08 septembre 2015
Le vaisseau d'or surgit près d'eux, dressant bien haut ses bastingages, où Elric vit que se pressaient non des guerriers d'Imrryr, mais des gredins prêts à tout comme ceux qu'il avait combattus sur l'île et, apparemment, empruntés à des périodes historiques et des nations tout aussi disparates. Les longues rames du galion raclèrent les flancs du vaisseau plus petit en se repliant, comme les pattes de quelque insecte aquatique, pour permettre aux grappins d'être lancés. Des griffes de fer mordirent les membrures du petit navire, et là-haut la racaille se mit à pousser des vivats, à ricaner sarcastiquement et à brandir ses armes d'un air menaçant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VanceVance   07 avril 2010
L'Homme doit faire confiance à l'Homme, prince Elric, mais peut-être notre monde n'échappera-t-il jamais à la folie tant que les hommes n'auront pas appris à faire confiance à l'Humanité.
Commenter  J’apprécie          20
VanceVance   07 avril 2010
Un homme libre est un meilleur compagnon qu'un esclave.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michael Moorcock (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Moorcock
La Dernière Fantasy : Moorcock l'Anti-Tolkien (Feat Lex Tutor)
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1384 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..