AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 289052308X
Éditeur : Boréal (14/02/1990)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Avoir l’oeil américain n’est-ce pas jouir de l’habilité qui nous fait entendre ce que nous écoutons, qui nous fait voir ce qui est derrière quand on regarde devant ? [...] L’acquisition de l’oeil américain n’avait de sens pour moi que si elle permettait de sortir hors de soi, d’aller à la rencontre des choses, même menues, de voir soudainement le monde s’élargir et déployer des richesses souvent invisibles au promeneur distrait. Je voulais transmettre cet éblou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LN
  24 novembre 2013
Avoir l'oeil américain, c'est « avoir des yeux et des oreilles tout le tour de la tête ! » (p. 18) , « avoir l'oeil américain, n'est-ce pas également se pourvoir de l'aptitude à entendre ce que nous écoutons, à voir ce qui est derrière quand on regarde devant ? » (p. 18)

Cela signifie pour l'auteur être attentif au monde qui nous entoure, l'honorer, le célébrer et apprendre ainsi beaucoup de cet animaux et végétaux qui s'adaptent tellement naturellement et harmonieusement au monde…

« Tout a été découvert, sommes-nous portés à penser dans nos moments de lassitude. Pendant ce temps-là, dehors, une exubérance à chaque seconde se renouvelle, les racines travaillent, les sources montent, les poissons fulgurent dans les torrents, les écorces crient, les feuillages se peuplent de nids, les nids répandent des chants, les gazouillis répondent à des feulements, des plaintes s'enroulent dans les creux du silence, les arbres inventent des musiques, les champs ondulent et crépitent à midi, les fleuves d'odeurs comblent des museaux, chaque aube a ses soleils à nul autre semblable, chaque soir soulève des tours de sons inouïs, la nuit porte des lueurs, des oreilles se tendent pour tout saisir, des yeux cherchent des yeux, on marche sous les pierres, on pousse à la l lisière, tout va mourir bien sûr, tout va partir en poudre sous la terre ou dans le vent, mais tout cherche à naître encore et toujours. Que jamais ne nous déserte cet éclair sui nous tient aux aguets ! » (p. 23)
Pierre Morency observe, les oiseaux des marais, les hirondelles, la cigale, le coyote, mais aussi l'érable, le pissenlit, l'érable, le cèdre. Il nous raconte leur histoire les éclaire de son point de vue, les illumine de ses connaissances et tout à coup un monde entier prend vie sous nos yeux ébahis.

« Soyez si peu distrait, gardez vos pensées si claires, vos rendez-vous si rares, votre attention si libre, votre existence si universelle que, dans tous les lieux et à toutes les heures, vous puissiez entendre le chant du grillon dans la saison où il chante. C'est une preuve de sérénité et de santé d'esprit que de pouvoir entendre ce chant facilement. » (HD THOREAU)
« Un livre à lire, à goûter, à écouter à respirer, à vivre, l'exceptionnelle histoire d'amour entre un écrivain et la nature de son pays » (Quatrième de couverture)
Lien : http://www.lecturissime.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ivredelivresivredelivres   25 septembre 2010
Tout cela a commencé, voici quinze ans déjà, par un pique-nique à la pointe orientale de l’île d’Orléans, là où l’accès au fleuve est rendu hasardeux, en juillet par une immense batture chargée de joncs, de foin de mer et de riz sauvage. Le lieu où nous nous trouvions était paisible, préservé.(...) Dans l’après-midi, au cours d’une promenade au bord du fleuve, j’aperçus cachée dans les arbres et à demi enfouie sous les hautes herbes, une petite cabane rouge qui servait de camp de chasse. Je ne savais pas encore que cette maisonnette de bois rond allait devenir un des lieux importants de ma vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivresivredelivres   13 février 2018
Voilà autant de noms colorés que le peuple s’est donnés, dans les pays de langue française, pour nommer la fleur du pissenlit quand les fruits mûrs forment la célèbre boule d’aigrettes soyeuses.
Commenter  J’apprécie          10
ivredelivresivredelivres   13 février 2018
Chandelle du curé, soleil, fleur du tonnerre, minou, mimi voyageur, doudou, soufflet, souffle de la vierge, ventoux, vol au vent, voyageur et voyageuse, bonne nouvelle, fleur horloge
Commenter  J’apprécie          00
>Sciences de la nature et mathématiques>Sciences : généralités>Voyages et relevés scientifiques (39)
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre