AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221139720
Éditeur : Robert Laffont (22/01/2014)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 585 notes)
Résumé :
2:48... 2:47... 2:46...
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.

1:32... 1:31... 1:30...
Après des centaines d'années d'exil dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.

0:45... 0:44... 0:43...
Seulement, là-bas, l'atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (212) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  26 mai 2014
Manque d'un petit peu trop de tout.
Premier roman de l'auteure qui connaît un certain succès et qui a été adapté en série TV.
Après trois siècles d'isolement dans une colonie spatiale après un cataclysme nucléaire sur terre, les autorités décident d'envoyer 100 jeunes délinquants promis au châtiment ultime sur terre pour étudier la faisabilité d'un retour sur la planète alors que les ressources sur la station s'épuisent.
Nous suivrons donc Clarke, la rebelle étudiante en médecine et son futur ex (ex futur, un coup oui, un coup non) Wells, qui a bravé les interdits pour l'accompagner. Bellamy le garde, héros au grand coeur qui va braver les interdits (encore un ?) pour accompagner sa soeur chérie. Dans la colonie, Glass qui va s'évader au dernier moment pour retrouver son ex (futur in) Luke, amour impossible...
Oui, d'accord, la collection c'est R-Jeunes adultes. Mais je n'avais pas vu cela en choisissant ce livre et en guise de littérature YA, on a plutôt du roman pour adolescent, écrit gros et dont la lecture ne prend guère plus que quelques petites heures.
Un style simple voire simplissime, une architecture à base de flash-back pour éclairer un peu le lecteur sur les personnages, mais en trop grand nombre, qui coupent un peu le fil de l'histoire et qui frisent à peine des personnages désespérément lisses.
Un background anémique et au final assez peu crédible dans son fonctionnement (renouvellement des générations en trois siècles avec un enfant par couple, l'avenir de l'humanité confié à 100 gamins, même délinquants et plus cobayes que pionniers ?)
L'amour, moteur essentiel du comportement des adolescents, et l'auteure n'est pas avare en scènes de bisouillages en tout genre (d'accord, ils ont les hormones qui travaillent, mais quand même) qui n'apportent rien à l'histoire (hormis faire plaisir au lectorat cible peut-être ?).
On aurait pu faire de cette histoire, quelque chose de fort, violent, et même crédible en détaillant un peu (beaucoup) plus, tout en restant dans le créneau YA. Au lieu de cela, tout est noyé dans les bons sentiments gnangnan et un traitement trop lisse.
Je mets quand même trois étoiles, parce que je ne suis clairement pas le public cible (et que je peux comprendre qu'on puisse aimer), bien que des originaux comme Hunger Games ou Divergente, bien plus aboutis, m'ont énormément plus.
Un surf raté sur le succès actuel de la littérature YA dystopique.
(Obtenu et lu dans le cadre d'une opération masse critique. Merci à Babelio et R-jeunes adultes).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1014
Livresque78
  24 mai 2014
J'ai mis un petit moment à m'attaquer à ce premier tome d'une trilogie. Je me disais que cela ressemblerait à tout ce que j'ai déjà pu lire auparavant: de jeunes gens pour qui les adultes n'ont plus aucune pitié ni affection.
bien-sûr il y a un peu de cela dans cette histoire, pourtant, j'ai dévoré ce roman. l'auteure va à l'essentiel, pas de tergiversation, ni de niaiserie.
Les personnages sont matures, vrais.
La structure du livre est intéressante, on passe d'un personnage à l'autre.
j'ai beaucoup aimé les flashbacks qui donnent un certain rythme au livre, ils nous permettent de comprendre comment les choses se sont déroulées.
Tout s'emboîte, leurs souvenir nous amènent à assembler les pièces du puzzle.
J'ai donc dévoré ce livre, il est pour moi une très bonne découverte, dont j'ai hâte de connaître la suite en septembre 2014.
Commenter  J’apprécie          592
Paroledelea
  09 avril 2014
Les 100 est le premier tome d'une saga dystopique jeune adulte et de science-fiction publiée en 2014 et écrite par Kass Morgan.
Avant de commencer mon avis, je tenais à préciser à quel point il est frustrant quand une relecture n'est pas parfaite. le personnage de Glass a été confondu avec Clarke. La première fois on peut se dire que c'est un petit oubli. Mais lorsque la confusion se fait à 3 reprises, cela en devient ridicule et gâche légèrement la lecture…j'ai donc enlevé une étoile pour la note de ce livre ...
L'histoire ... L'humanité a connu une guerre nucléaire. La planète a été dévastée. Une petite partie des humains a pu être évacuée il y a de ça trois cents ans. Ils vivent dans des vaisseaux spatiaux. Mais le moindre faux pas peut les condamner directement à l'Isolement et à mort.
Les autorités et les scientifiques pensent à revenir sur Terre. Mais cette dernière est toujours susceptible d'émettre des radiations. Pour palier à ces inquiétudes, ils envoient 100 mineurs ayant commis des crimes sur Terre. Ainsi, ils sauront si oui ou non, il est temps de repeupler cette planète.
Mon avis …
J'ai beaucoup aimé l'univers de ce livre, suivre la découverte de la Terre à travers les yeux des personnages mais aussi la vie à bord des vaisseaux. le règlement dicté y est peut être essentiel aux yeux des autorités mais tellement horrible. On se dit qu'il y a forcément une autre façon de procéder pour éviter tant de malheurs ! Aussi, les différences de moyens sont révoltants ! Mais j'ai trouvé qu'il y avait un réel manque de profondeur dans l'histoire. Il aurait été intéressant d'en connaître davantage sur ce qui s'est produit sur Terre et sur les lois dictées dans leur nouvel univers. de plus, j'aurai réellement aimé en savoir plus sur le vécu des 100 envoyés sur Terre.
L'auteure nous fait partager 4 points de vue : celui de Clarke, Glass, Wells et Bellamy. Il est intéressant d'avoir différente visions, de connaitre plusieurs personnages. On a plaisir à découvrir leur personnalité. Certains étant plus attachants que d'autres mais tous étant très courageux, chacun prêt à tout pour protéger la personne qu'elle aime. Cependant, en alternant entre 4 personnages et le premier tome étant assez court, nous ne connaissons malheureusement pas très bien les personnages. Je reprocherais aussi à ce tome de ne pas rentrer en profondeur dans les sentiments des personnages. On ressent des émotions mais pas intensément et de façon durable. Ceci étant, certains passages m'ont tout de même émus. Même si les émotions ne sont pas très appuyées, leurs aventures ne peuvent que nous toucher et nous rendre malheureux.
J'ai tout particulièrement aimé les flashback qui tombent à des moments propices et nous permettent de comprendre les sentiments des personnages dans le présent.
Malgré quelques éléments décevants, j'ai tremblé avec les personnages, me suis émerveillée avec eux au coeur de la nature et de l'espace. J'ai ressenti beaucoup d'appréhension et de tristesse mais aussi de la joie et de la tendresse aux moments d'amour volés.
L'auteure nous offre une histoire avec beaucoup de potentielle, qui pour moi aurait eu besoin de plus de profondeur. Mais la plume est très agréable et facile à lire. Les pages tournent à vive allure. On veut systématiquement connaitre la suite. D'ailleurs, la fin de ce premier tome nous plonge dans un grand suspens, prévisible certes, mais qui donne envie de lire rapidement le tome 2 !
Bref, une bonne lecture, agréable qui ne manque, pour ma part, pas d'actions. Ce premier tome pose le contexte et nous réserve de belles surprises.
http://paroledelea.wordpress.com
Lien : http://paroledelea.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
florencem
  10 août 2015
Comme la plupart de mes lectures en ce moment, j'ai d'abord vu l'adaptation du roman avant de le lire. Je ne savais d'ailleurs pas au début qu'il existait un roman à l'origine de la série The 100. Et comme j'avais lu plusieurs critiques disant que les deux différaient, je me suis lancée.
Mon premier constat est que les personnages sont bien différents. D'une part, la plupart de ceux que j'apprécie dans la série n'existe pas du tout dans le roman (une petite déception) et inversement, j'en ai découvert quelques uns totalement inédits. L'autre différence majeure est que le roman est beaucoup plus ciblé jeunesse que la série, du moins pour ce premier tome. Je ne dirais pas que ce premier tome est plus naïf, mais il y a une part tellement importante donnée à la romance qu'on en oublie parfois que l'intrigue principale est la survie de l'espèce humaine. Pourtant, j'ai bien apprécié ma lecture, et j'avoue être assez curieuse de voir comment les deux oeuvres vont évoluer chacune de leur côté.
Revenons donc sur les personnages. Clarke, pour commencer. C'est l'un de mes personnages préférés dans la série, et j'avais peur de découvrir une autre version avec l'oeuvre papier. Mais avec grand soulagement, même si son histoire personnelle diffère, elle reste la même. Une jeune fille forte, qui prend des initiatives, mature, très agréable à voir évoluer. Son histoire est assez dure, et pourtant, elle reste droite, juste. C'est un personnage féminin fort, et encore une fois, j'ai hâte de la voir évoluer. Bellamy n'est pas tout à fait le même, il n'en reste pas moins qu'il sort du lot indéniablement. Il fait partie des plus âgés des 100, et cela se ressent. Il est bien entendu mis en avant car la plupart des chapitres lui sont consacrés (ils se partagent entre Clarke, Wells, Glass et lui), mais comparé à Wells, l'autre figure masculine, il n'y a pas photo. Wells est trop lisse, trop monsieur parfait. Et j'avoue que même si ses actions sont aussi par le même désir que Bellamy, à savoir sauver la personne qu'il aime, ses choix sont discutables. Glass, la dernière des protagonistes, m'a laissé de marbre... Je n'ai pas trop apprécié ses chapitres même s'ils nous permettent de savoir ce qu'il se passe sur l'Arche. J'ai donc accroché à deux protagonistes sur quatre.
L'histoire ne diffère pas trop de ce que je connaissais. J'ai cependant trouvé l'Arche plus monstrueuse d'une certaine façon. Je peux comprendre certains choix, mais la dureté et l'impunité qui y règne sont terrifiantes. J'ai eu cette impression que tuer était beaucoup plus facile que de chercher des solutions intermédiaires. Qu'au final, ils se contentaient de leur destin et ne faisaient rien pour le changer. Leurs seules tentatives revenaient de plus à sacrifier des enfants... Charmant à souhait...
Pour ce qui concerne la venue sur Terre, on retrouve toute cette acclimatation que j'ai apprécié. Se réapproprier les lieux en quelque sorte. Et voir ces délinquants essayaient de former une nouvelle "société" étaient intéressant et un peu risible à la fois. A quoi s'attendaient les adultes ? Sérieusement ? Mais pourquoi pas après tout. le côté romance, comme dit au tout début, reste très prédominant. C'est le leitmotive des héros que l'on suit. Toutes leurs actions tournent autour d'un être cher. Là encore, pourquoi pas. Mais je n'ai pu m'empêcher de penser que certains des personnages étaient capables du pire pour atteindre ce but. Clarke et Bellamy sortent du lot, mais Glass et Wells... c'est une autre histoire.
La fin du roman se finit sur un événement qui va tout changer pour nos héros, et j'avoue que je l'attendais depuis le début. Beaucoup d'intrigues sont en suspens et j'ai plutôt hâte de savoir ce que l'auteur à réserver à ses personnages. Ce n'est pas un coup de coeur, loin de là, mais je suivrais la série tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
iz43
  22 mai 2017
Une nouvelle dystopie à mon compteur qui n'est pas pour me déplaire. Je ne connais pas l'adaptation en série. C'est donc avec un oeil neuf que j'ai découvert les 100. Que se cache-t-il derrière les 100?
Le pire est arrivé sur Terre, un énorme cataclysme nucléaire. Voilà 300 ans. Les survivants puis leurs descendants se sont réfugiés dans une colonie spatiale. La vie y est difficile et très encadrée. Même le nombre de naissances est limité à un par couple (et encore sur acceptation d'un dossier). Et l'on devient très vite criminel dans cette société qui n'hésite pas à tuer celui qui dévie de la règle. Il en va de la survie de l'espèce (soi disant).
Lorsque les ressources commencent à manquer, une autre solution que la peine de mort voit le jour. Envoyer 100 criminels, tous des ado, qui étaient condamnés à mort, sur Terre, histoire de voir s'il est possible d'y vivre maintenant. Mourir tout de suite ou dans quelques heures voir quelques jours, quelle différence après tout?
On suit donc les aventures d'un groupe de jeunes propulsés sur Terre. A eux de se débrouiller pour survivre.
On ne fait pas la connaissance de 100 ado heureusement. Cela aurait été difficile de suivre. L'auteur aurait peut être du choisir des prénoms qui se ressemblent moins: Clarke et glass (d'ailleurs elle s'est trompée elle aussi !).
J'ai bien aimé ce petit air de "Lost" avec un soupçon de Titanic.
J'ai eu un faible pour Clarke, la jeune étudiante en médecine, et Bellowy ce garçon qui a caché l'existence de sa soeur et qui a pris tous les risques pour monter dans la navette et rester auprès de sa soeur.
Les romances ne m'ont pas du tout gênée. Cela m'a même semblé naturel. Quand la mort rôde, les gens se rapprochent non? En plus, ce sont des ado.
J'ai bien apprécié les flash back sur la vie des personnages permettant de comprendre comment ils étaient passés au statut de criminel.
Le tome s'achève sur un rebondissement intéressant et titillant. Vite le tome 2.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Citations & extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
ChibChib   16 décembre 2014

— Oh non, non, non, non, non ! grommelle sa mère en se passant une main dans des cheveux déjà totalement décoiffés. Elle finit par s’adosser contre un mur et se laisse glisser au sol.

Bellamy échange un regard avec sa petite sœur, puis va s’accroupir au côté de sa mère.

— Maman ?

Une nouvelle sorte de peur est en train de s’insinuer en lui, différente de celle qu’il ressent durant les visites d’inspection. Cette peur est glaciale, elle semble émaner tout droit de son ventre et lui gèle le sang.

— Tu ne peux pas comprendre, murmure sa mère, les yeux perdus dans le vague. Ils vont me tuer. Ils vont vous emmener, et après, ils me tueront.

— Nous emmener où ? demande Bellamy, la voix tremblante.

— Tu ne peux pas avoir les deux, chuchote-t-elle. Tu ne peux pas avoir les deux.

Elle cligne des yeux et reporte son attention sur son fils.

— Tu ne peux pas avoir une mère et une sœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
florencemflorencem   09 août 2015
Bellamy se demande bien pourquoi les anciens humains avaient recours à des drogues. À quoi bon s’injecter de la merde dans les veines si une balade dans la forêt procure exactement le même effet ? Un phénomène se produit chaque fois qu’il s’enfonce dans les bois : lorsqu’il s’éloigne du campement aux premières lueurs de l’aube, en route pour une nouvelle partie de chasse, il se met à prendre des inspirations plus profondes. Son cœur bat plus lentement, plus régulièrement et plus fort, comme si ses organes se mettaient au diapason de la terre qu’il foule. Il a l’impression qu’on est venu lui trifouiller la cervelle pour reparamétrer ses sens, ouvrant ses perceptions sur un univers de sensations qu’il n’aurait jamais pu imaginer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fnitterfnitter   27 mai 2014
Les humains ont abandonné la Terre à ses heures les plus sombres. Cette dernière se fiche sans doute éperdument de combien mourront en tentant d'y revenir.
Commenter  J’apprécie          590
fnitterfnitter   27 mai 2014
Il y a eu un changement de programme. C'est tout ce que je suis autorisé à te dire.
Vous êtes autorisé à m'exécuter, mais pas à me parler ?
Commenter  J’apprécie          450
DarkHawkDarkHawk   17 juin 2014
Bellamy cligne des yeux en regardant le soleil se lever. Il s'était toujours dis que les poètes d'antan racontait des conneries, où au moins qu'ils avaient de bien meilleures drogues que celles qu'il avait essayées. Mais force est d'avouer qu'il avait raison. C'est une pure hallucination que de voir le ciel passer du noir au gris avant qu'il n'explose en nuances multicolores.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Kass Morgan (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kass Morgan
Interview with The 100 author Kass Morgan - Hodder & Stoughton
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages

Qui est Clarke ?

la soeur de Bellamy
l'ex de Wells
la fille du Chancelier
une garde

6 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : Les 100 de Kass MorganCréer un quiz sur ce livre
. .