AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Anouk Neuhoff (Traducteur)
EAN : 9782714443137
372 pages
Belfond (16/01/2008)
3.5/5   11 notes
Résumé :

Une chronique new yorkaise drôle et amère par un écrivain passé virtuose dans l'art de saisir les désillusions, les mensonges, les regrets et les jeux de séduction. Un roman d'une finesse rare sur ces petites choses fragiles qui vous relient à la vie... Professeur de philosophie, Maud Welter est une jeune femme brillante et pleine de vie, quoique marquée par deux dépressions et le divorce de ses parents. Son p&... >Voir plus
Que lire après Des liens trop fragilesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Mêmes qualités et mêmes défauts que dans les 2 précedents romans de cet auteur, Brian Morton. Superbe construction. Les persos existent, fortement dessinés. L'histoire démarre admirablement bien. Remarques sociologiques typically new-yorkaise et ironie me régalent. Mais peu à peu dans la deuxième moitié, la mécanique se grippe et me fatigue. Les héros me semblent avancer comme des marionnette, au métronome. Humour et mélo sont dosés, ce dosage me paraît calculé. J'ai attaqué la lecture de ce livre en fanfare mais peiné à le finir. Je le finis quand même :-) 12/20
Commenter  J’apprécie          80
Maud est professeur de philosophie et si elle se sent à l'aise avec ses étudiants, il n'en est pas de même dans sa vie privée où elle n'arrive pas à construire quelque chose de durable. Plus jeune, elle a fait des dépressions sévères et son équilibre est sans cesse menacé. le divorce tardif de ses parents l'a déstabilisée encore davantage. C'est à ce moment qu'elle rencontre Samir, un homme qui ne se remet pas du chagrin d'avoir perdu sa petite fille d'une maladie rare.

Elle est juive, il est arabe, ce qui ne leur simplifie pas la vie. D'abord très sexuelle, leur relation évolue vers plus d'affectivité, provoquant un certain désarroi chez l'un et chez l'autre. Vont-ils être capables de prendre le risque d'aller vers une vraie relation ?

Parallèlement, la mère de Maud, Eléanor essaie de se remettre tant bien que mal d'avoir été quittée par Adam pour une femme bien plus jeune que lui. Elle renoue avec un amour de jeunesse, très sceptique au départ sur la possibilité de se relancer dans la vie. Adam, le père, écrivain, est un épouvantable égocentrique, incapable d'aimer qui que ce soit et que les scrupules n'étouffent pas lorsqu'il s'agit de rester au sommet de sa carrière.

D'une tonalité plus sombre que "La vie selon Florence Gordon" on retrouve ici des personnages à la psychologie fouillée, confrontés à un tournant de leur vie et à des décisions à prendre, sur fond de vie new-yorkaise.

Un bon moment de lecture, avec un auteur que je vais continuer à explorer.
Lien : http://legoutdeslivres.canal..
Commenter  J’apprécie          30
Chapitre n°12, chapitre de douze pages.
Dix pages de ce chapitre sont consacrées à la description du martyre d'une petite fille morte à 3 ans des suites d'une maladie génétique.
Ce luxe de détails concernant les souffrances de l'enfant est-il bien nécessaire ?
Commenter  J’apprécie          10
Une histoire somme toute intéressante mais qui n'est pas servie, loin s'en faut, par le style de l'écriture de Brian Morton. Est-ce la traduction qui rend ce texte si pauvre, je ne le sais. Quelques rares moments de grâce ne suffisent pas à rendre la lecture de ce roman impérissable. Un livre honnête mais loin d'être transcendant. Une déception.
Lien : https://thedude524.com/2011/..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Mais elle avait aussi besoin de philosophes comme Sénèque et Schopenhauer, des penseurs à la mission moins chaleureuse, consistant à nous rappeler à tous que la vie se termine dans le néant, et qu'il n'y a pas de Dieu, pas d'univers bienfaisant, pour conférer un sens à nos vies. Elle avait besoin d'eux pour lui rappeler que les différents sens que nous assignons à nos vies sont les seuls sens qu'elles auront en définitive.
Commenter  J’apprécie          40
Recommencer sa vie était la grande chimère actuelle. D'après la croyance moderne, c'était à la portée de tout un chacun. Les livres, les magazines, les émissions de télé et les films étaient remplis d'histoires de gens qui se "réinventaient". Mais qui parmi nous se réinventait jamais.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Brian Morton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brian Morton
Starting Out in the Evening, bande-annonce
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Essayistes

Lequel de ces deux livres a été publié en premier ?

Critique de la raison dialectique (J.-P. Sartre)
De l'esprit des lois (C. de Montesquieu)

15 questions
37 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

{* *}