AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Dumas (Illustrateur)
EAN : 9782211081047
61 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (30/03/2006)
3.53/5   18 notes
Résumé :
Le nouveau est bizarre. Il dit que 5 et 5 font 55, il sait lire à l'envers, il se balance dans la cour de récréation au lieu de jouer avec les autres et ne répond pas quand on se moque de lui. Adrien, Aboubakri et Alexandra pensent que c'est un martien. Ils voudraient bien lui parler mais le nouveau n'est pas facile à approcher. Un jour, enfin, il vient près d'Alexandra. Et puis, quelque temps plus tard, 1'étonne tout le monde au cours de théâtre. Tout se passe vrai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  20 août 2017
Gabriel est un jeune garçon qui arrive dans la classe d'Adrien. Les autres enfants le trouvent étrange, il parle et agit de drôle de façons : 5 + 5 font 55 pour lui, il ne répond pas forcément quand on lui adresse la parole…
Un livre pour les plus jeunes (à part de 8 ans) pour parler de la différence de l'autre. Gabriel est différent, il est en décalage par rapport aux autres élèves de sa classe : il a une façon de penser particulière, il a des réactions inattendues et une approche assez particulière de l'autre… La différence n'est pas nommée dans l'histoire (il ne me semble pas) mais Gabriel est autiste (syndrome d'Asperger). C'est une petite histoire très bien faite pour apprendre à accepter l'autre, quelque soit sa façon d'être. Je ne connaissais pas ces classes UPI (voir critique de Sylvie), je ne sais pas si elles existent toujours… je sais que, maintenant, des enfants peuvent être accompagnés d'AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) si nécessaire. Je ne maitrise pas totalement le sujet…
Elisabeth Motsch a écrit La bécassine de Wilson qui raconte l'adolescence du même Gabriel. A lire et faire lire pour les jeunes et moins jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
sylvie
  22 décembre 2008
e l'ai lu et je l'ai fait lire à mes grands enfants "qui aiment déjà lire tout seuls";)
Ils ont accepté de bonne grâce...
Nous l'avons tous les trois bien aimé. Il est très court, très clair et très agréable à lire.
Les images en noir et blanc de Philippe Dumas ponctuent ce texte avec beaucoup de grâce et de tendresse.
L'histoire qui nous est racontée est celle de la venue "à l'essai" d'un jeune garçon autiste afin de tenter son intégration dans une classe.
L'auteur nous raconte ses déboires mais aussi ses joies, et la fin est tout à fait optimiste, puisque Gabriel souhaite rester dans cette école, et que les enfants de la classe qui l'ont accueilli en sont ravis.
Mes enfants vont dans un collège où des classes "UPI" accueillent des autistes.
Certains sont intégrés dans les classes pour les cours qu'ils peuvent suivre.
Nous parlons assez rarement de ces rencontres avec nos enfants, nous n'en parlons pratiquement jamais avec les enseignants et les autres parents.
Je me suis dit que ce petit livre pourrait être une occasion de délier les langues...
Ma fille a été étonnée de voir que dans le livre, la maitresse ne prévenait pas les enfants de l'autisme du nouveau. Eux sont prévenus. Elle trouve que l'enfant décrit dans le livre ne ressemble pas à celui qu'elle connait et qui ne parle que très rarement et ne se fait jamais remarquer.
S'ils ont bien aimé, mes enfants ont eu l'impression que la réalité était un peu "arrangée" pour l'histoire.
des liens sur le blog
Lien : http://sylvie-lectures.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
zagzaguel
  13 février 2015
Gabriel n'est pas comme les autres, il ne réagit pas comme devrait réagir un enfant de son âge. D'ailleurs tous ses camarades de classe l'ont vite remarqué. D'ailleurs, ils se disent qu'il doit venir de mars pour agir comme ça.
Ce petit roman relate de l'intégration d'un enfant autiste dans une classe dite normale. Comment, il se comporte et comment les enfants peuvent aussi se comporter face à quelqu'un qui ne renvoie pas complètement la même chose. Vu par les yeux d'un enfant, jamais le mot maladie, handicapé ou autiste n'apparaît. L'auteur est assez subtil pour que même un enfant comprenne sans qu'on lui donne toute les informations.
Très beau petit roman pour une lecture autonome dès 9 ans.
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  18 février 2021
C'est un petit roman tendre qui montre et permet d'appréhender les différences d'un enfant autiste Asperger qui vient "perturber" la routine" d'une école.
Ses camarades le trouvent bizarre. Gabriel marche à grands pas en faisant le tour de la cour et peut se balancer lorsque la situation le perturbe. Sa logique et ses réparties ne sont pas ordinaires mais finalement c'est pendant l'atelier de théâtre qu'il va se révéler un atout précieux et se faire adopter par tous.
Commenter  J’apprécie          40
zagzaguel
  13 février 2015
Gabriel n'est pas comme les autres, il ne réagit pas comme devrait réagir un enfant de son âge. D'ailleurs tous ses camarades de classe l'ont vite remarqué. D'ailleurs, ils se disent qu'il doit venir de mars pour agir comme ça.
Ce petit roman relate de l'intégration d'un enfant autiste dans une classe dite normale. Comment, il se comporte et comment les enfants peuvent aussi se comporter face à quelqu'un qui ne renvoie pas complètement la même chose. Vu par les yeux d'un enfant, jamais le mot maladie, handicapé ou autiste n'apparaît. L'auteur est assez subtil pour que même un enfant comprenne sans qu'on lui donne toute les informations.
Très beau petit roman pour une lecture autonome dès 9 ans.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
zagzaguelzagzaguel   13 février 2015
- C'est vrai il n'est pas pareil que nous.
- Et alors?
- Alors il ne peut pas être dans la même classe.
Alex a froncé les sourcils, et en cherchant ses mots m'a répondu:
- Avant... les filles et les garçons n'allaient pas dans les mêmes écoles... Parce qu'ils n'étaient pas pareils. Maintenant, si.
Commenter  J’apprécie          30
zagzaguelzagzaguel   13 février 2015
- C'est vrai il n'est pas pareil que nous.
- Et alors?
- Alors il ne peut pas être dans la même classe.
Alex a froncé les sourcils, et en cherchant ses mots m'a répondu:
- Avant... les filles et les garçons n'allaient pas dans les mêmes écoles... Parce qu'ils n'étaient pas pareils. Maintenant, si.
Commenter  J’apprécie          20
sylviesylvie   22 décembre 2008
Je voudrais rester dans cette école.
Toute la classe le fixait des yeux, sans oser dire un mot. En fait, on avait tous envie qu'il reste là, puisqu'il s'y plaisait."
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth   18 février 2021
Mais avec Gabriel, on ne peut pas être fâché très longtemps. C'est impossible, il ne remarque même pas qu'on lui en veut ! (p.53)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : syndrome d'aspergerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1213 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre