AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211220361
30 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (19/11/2014)
4.04/5   14 notes
Résumé :
Trop vieux pour travailler, un âne est condamné à mort par son maître. Il décide de s'enfuir pour devenir musicien à Brême, rencontre en chemin un chien, un chat et un coq, trop vieux, eux aussi. . . et les entraîne avec lui. Ils passeront le reste de leur vie entre amis et en fanfare ! Ce conte revigorant fut publié par les frères Grimm en 1819.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nastasia-B
  22 février 2015
Inaltérable Gerda Muller ! Elle qui faisait déjà les belles heures des Albums du Père Castor dans les années 1950-60, en illustrant notamment des albums devenus cultes au rang desquels on compte Boucle D'Or Et Les Trois Ours, cher au coeur des fondateurs de Babelio, ou bien encore Les Bons Amis ou Marlaguette.
Eh bien figurez-vous que Gerda Muller est toujours dans le coup fin 2014 avec cet album des Quatre Musiciens de Brême, en véritable Hokusai du livre jeunesse, elle qui fêtera bientôt ses quatre-vingt-dix printemps. Elle a même pris — notoriété oblige — quelques galons dans l'entrefaite car elle a migré du Père Castor à l'École des Loisirs.
Mais hormis ce léger changement dans l'estampille, l'esprit, le style, le trait, l'ambiance sont restés exactement les mêmes qu'à l'époque bénie des trente glorieuses où ses albums s'adressaient aux grands-parents des enfants auxquels ils s'adressent aujourd'hui. À telle enseigne que, — fait exceptionnel — sitôt sortie, cette adaptation du célèbre conte des frères Grimm, Les Musiciens de Brême, celle-ci fait déjà figure d'album ultra-classique qu'on s'offrira de mère en fille pour se rappeler le grand vieux temps.
Un trait simple mais réaliste, qui évoque dans les premières pages le plat pays qui est le sien (les Pays-Bas) pour peu à peu s'enfoncer dans une germanique forêt digne des Nibelungen ou à peu près.
Voici un conte qui prend tout son sens quand on essaie de l'interpréter, et plusieurs interprétations peuvent se défendre, sans nécessairement s'exclure mutuellement.
En premier lieu, la thématique du vieillissement, de la prise d'âge et de maturité, j'irai même jusqu'à l'acquisition de sagesse et du savoir. L'âne tout d'abord, puis le chien, puis le chat et enfin le coq, tous, en raison de l'affaiblissement (selon leurs maîtres respectifs) de leurs capacités (sauf dans le cas du coq) sont sur le point d'être remplacés et donc soumis à une mort certaine, décident de fuir pour échapper au trépas qui les attend dans leur ancienne fonction. Seul le coq n'est pas accusé de faiblir, mais est sacrifié à des intérêts qui lui sont jugés supérieurs.
Je ne peux pas m'empêcher de voir dans ce conte une magnifique allégorie du licenciement boursier ou économique dans le seul but d'accroître la rentabilité, au détriment des salariés qui ont pourtant trimé toute leur vie et qu'on sacrifie comme de vieilles chaussettes puantes, sans considération de l'être qui habite les mains du travailleur.
Tous quatre décident de s'adonner à leur hobby, la musique nocturne (je vous laisse soupeser le nuage d'ironie qu'il y a là-dessous), en la municipalité de Brême, et surtout de s'unir dans cette nouvelle vie. J'y vois quant à moi une allégorie de la retraite, dédiée au loisir, perçue telle une échappatoire à l'exploitation jusqu'à la corde que nous proposent nos employeurs, une invitation à se soustraire à la vie active, pour entamer une nouvelle vie, moins laborieuse, mais qui elle est réellement une vie.
Enfin, nos quatre compères, non parvenus encore à destination de Brême, sont contraints de faire étape pour la nuit. Prêts à se contenter d'un spartiate abri en forêt, ils détectent non loin d'eux un havre qui leur semble plus prometteur. C'est un repaire de brigands...
Que va-t-il advenir, je vous le laisse découvrir, mais... et s'il s'agissait d'une discrète invitation à s'unir et à se révolter contre ces voleurs qui nous saignent quotidiennement ? Allez savoir !
Mais ceci n'est que mon avis et la seule chose qu'il faut en retenir c'est : " Chapeau Gerda ! ", le reste n'a probablement pas beaucoup d'importance…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          830
bbpoussy
  09 décembre 2020
J'ai lu il y a très peu de temps cette histoire que je ne connaissais pas avec mon grand dans un recueil consacré au frères Grimm et voilà que le petit me ramène de la bibliothèque cette version.
Je ne sais pas si c'est à cause des illustrations qui sont réussies mais j'ai préféré lire celle-ci. Je retombe en enfance à cause des images !
Mon petit, lui, a aimé "bof". Il manquait peut-être le sanglier rôti et le barde attaché à l'arbre pour le banquet final !
On en retiendra que la vie ne se termine pas parce que l'on nous dit que nous ne sommes plus capable de faire quelque chose à cause de notre âge. Et que bien accompagnés, on peut même réaliser quelques exploits.
Vivement le déconfinement, que l'on puisse retrouver tous nos amis de tout âges !
Commenter  J’apprécie          72
iz43
  26 avril 2016
C'est une bien jolie version de ce célèbre conte de Grim. Les dessins sont vraiment superbes et le format de l'album généreux. Toujours d'actualité en 2016. Mine de rien ce conte pose de nombreuses questions existentielles: la maltraitance des animaux, la vieillesse...
Commenter  J’apprécie          100
zazimuth
  18 mars 2020
Un bel album classique pour découvrir ce conte dans lequel la solidarité et l'association de quatre animaux mis au rebut par leurs maîtres leur permet de reprendre confiance en eux, de trouver l'amitié et une place où vivre heureux.
Commenter  J’apprécie          60
Miss9
  23 janvier 2018
Un album que mon fils apprécie beaucoup. Les questions existentielles posées lui parlent beaucoup: l'abandon des animaux, la vieillesse... Nous le lisons souvent.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   21 février 2015
Un peu plus loin, ils rencontrèrent sur leur chemin un vieux chat, à la mine aussi triste qu'une pluie de trois jours.
" Qu'est-ce qui te chagrine, mon vieux frise-moustache ? lui demande l'âne.
— On n'est pas de bonne humeur, quand on est menacé de mort, répondit le chat. Je suis vieux, maintenant, et j'aime mieux dormir près du poêle que courir après les souris. Cela rend ma maîtresse furieuse. Elle a voulu me noyer dans le puits !
— Viens avec nous à Brême, tu t'y connais en musique nocturne ; tu deviendras, comme nous, musicien de la ville. "
Après avoir réfléchi un instant, le chat décida de suivre l'âne et le chien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
zazimuthzazimuth   18 mars 2020
Une fois bien installés, ils attaquèrent tous ensemble leur plus vilaine musique. (p.22)
Commenter  J’apprécie          20

Video de Gerda Muller (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gerda Muller
Exposition Gerda Muller à la Maison Nationale des artistes
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
9082 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre