AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nathalie Novi (Illustrateur)
EAN : 9782092511589
29 pages
Nathan (04/05/2006)
3.66/5   111 notes
Résumé :
Inutile de présenter cet illustre conte!

La version de Perrault comme celle des frères Grimm a connu une multitude d'adaptations. C'est aujourd'hui à travers son univers onirique et merveilleux qu'Adolie Day nous propose de redécouvrir un des contes classiques préférés des enfants et des parents!
Que lire après La Belle au Bois dormantVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Il est décevant ce texte des frères Grimm. Très décevant même en comparaison de l'original de Perrault. Une histoire assez pauvre, bourrée d'énormités et à la morale profonde comme une flaque sur un parking.

Alors voilà : treize fées mais seulement douze couverts ; pas de chance, tout de même, pour un roi...

Alors voilà la fée qu'elle est évincée qu'elle n'est pas contente, pas contente du tout, oh non, non, non, alors elle va jeter un méchant, méchant sort et alors la gentille, gentille petite princesse elle va mourir, à coup de quenouille dans les phalanges, ouh ! là, là que ça fait mal ces bêtes-là...

Mais voilà, la gentille dernière fée qu'elle a pas encore parlé, qu'elle va réussir à commuer cette malédiction cruelle, cruelle, en un simple petit sommeil de cent ans et après, tout il ira bien. Mais comme la reine et le roi y zon pas trop confiance tout de même, y zon été très, très prudent, et y zon fait brûler tous les méchants fuseaux du royaume (L'histoire ne précise pas si au passage ils ont complété leur service à fée, pour pouvoir manger plus nombreux autour de la table.)

Et pile le jour de les 15 ans de la madame qu'est devenue la princesse qu'est plus petite, la reine et le roi (qui sont un peu couillons, faut bien l'avouer), laissent précisément la gentille belle madame toute seule à errer dans le château et à bricoler avec des fuseaux. Mince alors, un accident domestique !

Que c'est cul-cul mes aïeux ! Que c'est tarte ! Heureusement, les frères Grimm ont eu l'idée de faire un texte assez court donc on n'en prend pas pour trop longtemps.

Vous avez compris que je considère ce conte comme une niaiserie absolue, certes passée au rang de patrimoine culturel, mais une niaiserie tout de même. Je me suis longuement interrogée sur l'éventuelle morale d'un tel conte. Hormis un vague rapport avec les évangiles chrétiens, la fameuse cène et les treize à table dont un traître, je ne vois pas grand chose d'autre à signaler, et même ainsi, c'est un peu court, jeune homme ! etc., etc.

Si je me suis tout de même trahie jusqu'à accorder trois étoiles, c'est pour ne pas pénaliser l'illustratrice qui a elle, fait un boulot admirable. (NB : la couverture présentée ici n'est plus celle que l'on trouve actuellement dans le commerce et l'illustratrice est différente).

Excusez-moi les frères Grimm, je sais bien que vous n'y êtes pour rien puisque vous n'avez fait que collecter, mais c'est loin d'être ce que vous avez su recueilli de meilleur, et, au demeurant, ce n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
Commenter  J’apprécie          833
Une surprise m'attendait dans ma médiathèque préférée, une surprise moyenne d'abord : mes yeux s'arrêtent sur un conte connu de tous : la Belle au bois dormant, jusque-là, je suis juste attirée par l'illustration riche, aux motifs qui rappellent les motifs orientaux. Puis je lis le nom de l'auteur : Tahar Nen Jelloun : deuxième surprise, Tahar Ben Jelloun n'a pourtant pas écrit la Belle au bois dormant !!! Et pourtant si… il l'a plutôt réécrit avec abondance de détails, en sachant respecter le côté intemporel du conte merveilleux par la présence de créatures, de faits de la vie quotidienne, de mention de l'Islam, d'expressions courantes très tendance de nos jours. il y insère des passages d'autres contes, y ajoutant un tantinet de Blanche-neige (qui dans cet écrit est noire) , dans un extrait au cours duquel une méchante reine demande à un être maléfique de lui apporter le foie de la jeune Jawhara (nom de la belle en arabe), le foie, qui, sauf erreur de ma part, prend la place du coeur dans la culture orientale.
Un conte bien surprenant mais pas désagréable à lire. Par ailleurs, l'auteur rajoute du conte au conte par des épreuves infligées au prince charmant et introduit dans son écrit une réflexion sur le racisme et le refus de la différence.
Les personnages gentils sont extrêmement agréables et compatissants, chez les autres, la méchanceté est vraiment très marquée avec abondance de détails qui cadrent bien avec le côté morbide de Perrault, Gentillesse et méchanceté se renforçant mutuellement.
Il me reste une impression agréable de conte narré façon Kamelot, un conte qui a pour objectif de faire triompher le bien dans les coeurs et mettre le mal en échec. Tahar Ben Jelloun n'a pas oublié la touche finale par l'écriture d'une morale qui ressemble bien à sa propre signature.
Commenter  J’apprécie          310
Il faut l'avouer, je n'ai quasiment aucun souvenir du disney que je n'affectais pas trop étant enfant. Mais me voilà avec le conte qui fait seulement 5 pages, je ne pouvais donc pas m'empêcher de le lire avant de revoir le dessin animé.

Un roi et une reine rêvent d'avoir un enfant, quand un jour une grenouille vient promettre à la reine que d'ici un an elle sera mère. Cela se produit et les heureux parents décident d'inviter toutes les sages-femmes. Mais ils n'ont que 12 couverts en or et 13 sages femmes dans la ville, ils en laissent donc une chez elle plutot que de racheter un couvert. Chaque sage-femme offre à la nouvelle venue dans le monde une vertue : beauté, gentillesse, intelligence, etc. Mais alors que la onzième a prononcé son voeu, la treizième oubliée arrive et prononce sa sentence "à l'âge de 15 ans elle se piquera sur un fuseau et tombera raide morte !". Heureusement la douzième qui n'avait pas encore donné sa vertu change légèrement la donne "la princesse ne mourra pas mais tombera dans un sommeil de cent ans". Et c'est ainsi que se passe la naissance de la belle au bois dormant.

Le conte est assez court et le conte comportent beaucoup de "et" ce qui devient répétitif à la longue. Malgré cela, il est agréable à lire. Tout se passe assez vite vu que le conte est court donc on ne peut pas réellement tisser des liens avec les différents personnages. Il reste quand même assez stéréotypé car c'est un conte de base : un roi une reine, un enfant, un mauvais sort qui s'accomplit, un prince cinglé qui brave les dangers malgré que des centaines d'autres ont péri en essayant, un baiser, un mariage et tout le monde est heureux. Donc il n'y a pas vraiment de surprises ou d'étonnement en lisant le conte. Mais il reste un conte phare de l'histoire.
Lien : http://lalynx.over-blog.com/..
Commenter  J’apprécie          40
Adolie Day nous fait totalement rêver avec ses superbes illustrations qui mettent à merveille en valeur ce texte et donne même un nouveau souffle à ce grand classique. En voilà une belle façon de redécouvrir ce beau conte !
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          110
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Belle au Bois Dormant ?
"Je jette régulièrement un oeil au blog d'Adolie Day, dont j'adore les illustrations, et ce depuis si longtemps que je ne saurais vous dire comment je l'ai découvert. Quand j'ai su qu'elle avait illustré "La Belle au Bois Dormant" j'ai voulu le montrer à ma mère dans une librairie mais je ne l'ai pas trouvé. Apparemment elle si, il était au pied de mon sapin."

Dites-nous en un peu plus sur son histoire...
"L'histoire reste celle de "La Belle au Bois Dormant" racontée avec des mots simples et jolis."

Mais que s'est-il exactement passé entre vous?
"Mon neveu de 4 ans est venu dormir chez moi. Il sait qu'il n'a pas le droit de toucher mes livres, c'est sacré!, mais quand il voit celui-ci il ne peut resister et vient me demander de le lui lire. Il m'écoute d'abord bien sagement lui raconter l'histoire une première fois, puis veut le feuilleter de nouveau pour profiter des dessins sublimes, magiques, merveilleux... J'ai passé un moment unique avec mon neveu grâce à ce livre."


Et comment cela s'est-il fini?
"Et bien, nous l'avons refermé pour le moment mais nul doute que nous le rouvrirons très bientôt. Ce livre va aussi sûrement entrer au hit-parade des cadeaux que je vais offrir, à commencer par ma petite filleule dès que possible.
Lien : http://booksaremywonderland...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Jawhara était ravie de participer au tissage. Elle prit le fuseau, le fit passer de droite à gauche du métier, mais au moment de le récupérer pour recommencer la même opération, elle s'en perça la main;sans crier ni pleurer, la princesse tomba évanouie.
Mandouba essaya de la ranimer. Elle posa son oreille sur le cœur de la jeune fille : celle-ci n'était pas morte, elle était plongée dans un sommeil profond. La vieille esclave appela au secours. Elle pleurait et se donnait des gifles. On vint de partout. On coupa un oignon en deux que l'on mit sous les narines de Jawhara. On versa un seau d'eau froide sur son visage. Pas de réaction. Le sang s'était coagulé dans la paume de sa main droite. Le médecin du roi accourut en priant Dieu de l'aider dans sa tâche. Il avait l'intuition que c'était une mauvaise affaire. Il l'ausculta longuement. Il mit la main sur le front de sa fille puis déclara :
"Elle dort, tout simplement. Les fées l'avaient prévu.
Commenter  J’apprécie          110
Ce que la grenouille avait prédit arriva. La reine donna le jour à une fille. Elle était si belle que le roi ne se tenait plus de joie. Il organisa une grande fête. Il ne se contenta pas d'y inviter ses parents, ses amis et connaissances, mais aussi des fées afin qu'elles fussent favorables à l'enfant. Il y en avait treize dans son royaume. Mais, comme il ne possédait que douze assiettes d'or pour leur servir un repas, l'une d'elles ne fut pas invitée.
Commenter  J’apprécie          200
Les chevaux s’endormirent dans leurs écuries, les chiens dans la cour, les pigeons sur le toit, les mouches contre les murs. Même le feu qui brûlait dans l’âtre s’endormit et le rôti s’arrêta de rôtir. Le cuisinier, qui était en train de tirer les cheveux du marmiton parce qu’il avait raté un plat, le lâcha et s’endormit.
Commenter  J’apprécie          100
"Il y avait treize fées dans son royaume, mais comme il ne possédait que douze assiettes d'or pour leur servir le festin, l'une d'elles ne fut pas conviée."
Commenter  J’apprécie          70
Ils étaient là, et les bourreaux se préparaient à les jeter dans la cuve, lorsque le Roi, qu’on n’attendait pas si tôt, entra dans la cour à cheval ; il était venu en poste, et demanda tout étonné ce que voulait dire cet horrible spectacle ; personne n’osait l’en instruire, quand l’Ogresse, enragée de voir ce qu’elle voyait, se jeta elle-même la tête la première dans la cuve, et fut dévorée en un instant par les vilaines bêtes qu’elle y avait fait mettre. Le Roi ne laissa pas d’en être fâché ; elle était sa mère ; mais il s’en consola bientôt avec sa belle femme et ses enfants.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jacob et Wilhelm Grimm (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacob et Wilhelm Grimm
En plus des procès, c'est à travers les contes populaires et dans les mythes que nous connaissons les sorcières. Prophétesses, elles savent tout, ogresses, elles mangent tout, même les enfants. Que nous disent ces représentations sur la figure de la sorcière ?
Dans le deuxième épisode de la série "Ce que cachent les sorcières", issu de l'émission "Avec philosophie", Géraldine Muhlmann reçoit : Natacha Rimasson-Fertin, professeure des universités, spécialiste des traductions européennes des Contes de Grimm Véronique Léonard-Roques, professeure en littérature comparée et vice-présidente "recherche sciences humaines et sociales" à l'Université de Bretagne Occidentale.
Vignette de la miniature : Getty
#philosophie #sorcière #histoire
Pour écouter la série : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/avec-philosophie/les-sorcieres-dans-l-histoire-realite-ou-realite-fantasmatique-9409949 _________________________ Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
+ Lire la suite
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Littérature populaire orale (601)
autres livres classés : contesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (1623) Voir plus



Quiz Voir plus

Il était une fois...

Dans le conte ''Blanche-Neige'' des frères Grimm, le chasseur remplace les organes de Blanche-Neige par ceux d'un animal. De quel animal s'agit-il ?

Une biche
Un marcassin
Un faon
Un lapin

5 questions
193 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche-Neige et autres contes de Jacob GrimmCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..