AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211200907
Éditeur : L'Ecole des loisirs (07/05/2010)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 194 notes)
Résumé :
Grâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s'inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père. La manip n'a qu'un seul but : l'aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Ève et Ève-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa soeur jumelle, décédées à vingt ans d'intervalle.
Très vite, comme s'ils avaient attendu ce sig... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
CDICaousou
  17 janvier 2014
"Le tueur à la cravate" est un livre que j'ai eu plaisir à lire: il est bien écrit et, le fait de séparer le livre en deux parties dont celle où l'écrivain raconte comment elle a une cette idée de roman, et de l'autre le roman du "tueur a la cravate" m'a semblé intéressant.
La séparation des journées, m'a permis de mieux me repérer dans l'histoire, quant a celle-ci, je l'ai particulièrement aimée, car l'amour que porte Ruth et bethsabee pour leur père m'a ému.
Néanmoins, je m'attendais à un peu plus d'actions.
Clotilde
Ce livre était fascinant, il y avait de l'action, plein d'aventure et du suspense. Les chapitres sont en fait les jours de l'aventure. du coup, malgré le rythme, l'intensité de l'histoire et le nombre de personnages impliqués, il est difficile de se perdre. du début à la fin le livre était captivant. Marie-Aude Murail a en plus écrit 50 pages sur la manière dont elle a écrit ce roman.
Petit résumé : Ruth, une jeune fille, met une ancienne photo de classe de ses parents et de sa tante (jumelle de sa mère) en se faisant passer pour son père. Elle veut avoir la confirmation de l'identité de sa mère sur les photos. Il se trouve que ses soeurs ont été assassinées par un homme : le tueur à la cravate. Des anciens élèves se manifestent via le site et confirment l'identité, en suspectant le père de Ruth d'être le tueur…
Maxime
Un livre incroyable, un peu long mais incroyable! Ce livre est très sentimentale, il est aussi drôle et le suspens est insoutenable. le livre est bien écrit et adapté aux adolescents. de plus Marie-Aude Murail nous offre la possibilité de savoir comment elle a crée le roman. Suspens garantie !
Juliette
L'ambiance de ce livre est incroyable de réalité mais hélas triste réalité. J'ai vraiment adoré ce livre surtout la fin, le début est un peu casse-tête mais lorsque l'on se concentre dessus, on plonge dedans et on vie dans la tête de protagoniste, c'est l'histoire d'une fille (Ruth) qui veut connaitre la cause de la mort de sa mort et par qui a été elle réellement tuer. A vous de connaitre la suite en lisant cet incroyable thriller.
Hippolyte
Personnellement, ce livre est une perle rare. Moi qui n'aime pas spécialement le genre policier, celui-ci m'a beaucoup plu par son originalité, son suspens mais aussi sa fin inattendue ! On ne connaît pas seulement le récit, mais aussi son histoire, comment il a été écrit car ces informations sont disponibles à la fin du livre. Je le conseille à tout le monde car il est très facile à lire.
Carla
Ce livre est impressionnant; même si au début j'ai eu du mal a rentrer dedans, car je trouvais que c'était assez difficile, mais lorsqu'on y plonge vraiment on ne peut pas en sortir! J'ai été surprise car ce n'est pas mon genre de lire des policiers, mais c'est une amie qui me l'a conseillé et elle avait raison!! D'ailleurs, je trouvais intéressant comment Marie-Aude Murail a écrit ce beau livre et le fait qu'elle explique comment elle a fait à la fin de celui-ci! Ce livre parle d'une adolescente, Ruth, qui découvre une photo de classe, qui datait de terminale, sur laquelle il y avait son père, Martin Cassel, sa mère et sa tante (soeur jumelle). La tante se fit assassinée l'année même et la mère meurt quelques années plus tard; alors Martin Cassel est accusé comme assassin , Ruth va essayer de découvrir la vérité et le vrai tueur...
Ce livre est magnifique et très émouvant!!!Je vous conseille fortement de le lire!!!
Alice
Ce livre est super! Je suis rentrée dedans très rapidement et je trouve que l'intrigue est très bien construite. J'aime beaucoup les romans policiers et celui là est vraiment bien écrit. C'est un livre facile à lire et un peu gros mais comme on s'emporte dans le livre, on le lit très vite! Je vous le recommande vivement même si vous n'aimez pas beaucoup les histoires policières, vous n'allez pas être déçus!
Perrine
Cette histoire commence par la découverte d'une vieille photo de classe cachée dans une boîte à chaussures du père de Ruth. La jeune adolescente y découvre une photo de sa mère, Marie-Eve, morte 4 ans auparavant et celle de sa jumelle Eve-Marie tuée.
Ruth commence alors à chercher la vérité sur sa tante et découvre des choses auxquelles elle ne s'attendait pas et s'embarque dans une histoire pleine de rebondissements.
Lou-Ann
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mfgaultier
  15 novembre 2014
Le tueur à la cravate est un roman policier destiné aux adolescents et publié par Marie-Aude Murail en 2010. Dans ce roman, l'intrigue s'enrichit par l'utilisation intempestive des outils technologiques d'aujourd'hui, à savoir l'incontournable Facebook ou encore le phénomène des blogs, dont tous les personnages usent et abusent. Une jeune adolescente, Ruth, tente de trouver des bribes d'informations sur sa mère morte quelques années plus tôt, dans des circonstances troublantes. Son père, plutôt austère et secret, semble lui cacher certaines choses. Accompagnée de sa grande copine Déborah, Ruth dépose une vieille photo de classe de ses parents sur le site perdu-de-vue.com, photo sur laquelle la soeur jumelle de sa mère pose également. Bientôt, des personnes réagissent à la photo et évoquent le meurtre de cette soeur jumelle… Roman bien mené et d'une lecture agréable mais sans réelle surprise, je n'ai que peu entendu la petite musique habituelle de l'auteur que j'avais tant appréciée dans Dinky Rouge sang notamment. Mais attention, c'est quand même du bel ouvrage, et je ne peux ici occulter le troublant et séduisant Martin Cassel (le père de Ruth et de sa jeune soeur Bethsabée), ni la saine intégration des nouvelles technologies et de leurs dangers dans l'espace du roman.
A la suite du roman, l'auteur surprend davantage en publiant son journal de bord intitulé Comment un livre naît (ou pas) dans lequel elle décrit son travail d'écrivain. Plutôt intéressant de plonger dans les questionnements, errances et difficultés que traverse Marie-Aude Murail. Elle évoque les pages vides, nécessaires avant la création d'un nouvel opus, cherche des prénoms et des noms à ses personnages, imagine leur parenté… Ailleurs, elle se documente sur le réseau Internet (intéressante réflexion sur les blogs), les réseaux sociaux, le protestantisme. Souvent, elle s'étonne de découvrir des coïncidences entre son futur roman et certains évènements de sa vie. A la fin de son journal figure en effet un élément complètement surprenant qui rejaillit. J'ai adoré lire le roman et ensuite avoir cette sorte « d'explication de texte » par l'auteur elle-même, ce qui permet de s'immiscer un peu dans les coulisses de la création. A part Martine Pouchain qui a également inséré ce type de journal à la suite de son – superbe – roman Les Ostrogoths, je ne vois pas d'autre auteur qui s'est essayé à ce type d'exercice. Mais cela a déjà dû être réalisé. Quelqu'un aurait une piste ?

Lien : http://blogs.lexpress.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Athanase45
  05 juillet 2018
Pour ce roman, Marie-Aude Murail a décidé de s'aventurer sur un territoire qu'elle avait encore peu exploré, celui parcouru en tous sens par les anglo-saxons qui ont laissé au genre un nom intraduisible : « thriller ». Si la série des Nils Hazard lui avait déjà permis d'écrire des romans policiers, son héros, improbable étruscologue, est plus un enquêteur d'occasion, commis d'office par les événements ou par son irrépressible curiosité, qu'un vrai détective. S'il devient au fil du temps un « chasseur d'énigmes », il reste encore obsédé par ses traumatismes d'enfance qu'il a racontés, pour les décrypter, dans Dinky rouge sang. Cet opus, qui inaugure la série, est d'ailleurs une sorte de roman psychanalytique pour ados, dont une ébauche conservée par Marie-Aude Murail s'appelait, très significativement, L'homme hanté, un titre emprunté à Dickens, son heavenly father en écriture.
Avec son Tueur, Marie-Aude nous offre un livre doublement original. D'abord ça fait vraiment frissonner, il y a des vrais meurtres, des vraies peurs, le tout serti dans le quotidien très banal d'une lycéenne et de sa copine, entre Gironde et Charente-Maritime. La quatrième de couverture annonce la couleur : noire. Et noir, c'est noir. Quoi de plus effrayant pour une adolescente que de voir s'insinuer en elle le doute puis la conviction que son père chéri, Martin Cassel, honorable anesthésiste à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, est peut-être, en fait, aussi, un tueur en série ?
Attention, secrets de famille et paranoïa en vue ! Pour corser la chose, Ruth est à l'âge où elle ne sait plus comment aimer son papa ni s'il faut encore s'en faire aimer. Elle se serrerait bien contre lui, toute abandonnée comme sa petite soeur Bethsabée, mais ne va-t-il pas sentir les seins qui lui ont poussé entre temps et qui l'ont transformé en apparence de femme ? Danger. Maman n'est plus là pour faire rempart et d'ailleurs, n'aurait-elle pas été assassinée par papa ? Ici, malheureusement, les deux ne sont plus dans le même bateau...
On ne raconte pas un thriller mais on peut assurer que le lecteur y retrouvera ce qu'Anna Gavalda nomma un jour « la qualité Murail ». Des personnages bien campés, consistants, du médecin protestant de la bonne bourgeoisie bordelaise au beauf' fan de tuning et de poker, jaloux à la main lourde, en passant par une adolescente indécise quoique prête à mourir ou à tuer pour sa petite soeur et une ancienne élève du lycée où sévissait le beau Martin : celle-ci risque vraiment d'y passer, pour avoir cru que sa dernière chance d'être aimée était arrivée. J'ai eu personnellement une petite faiblesse pour Kim, « la » lieutenant de police rouquine, d'abord tout excitée à la perspective de faire tomber un notable. Mais ce n'était peut-être qu'un écho de la petite faiblesse qu'elle a ensuite elle-même pour... chut, n'en disons pas plus. Comme d'habitude, c'est un « chaud Murail », où les sentiments circulent à la vitesse des mots et nous serrent la gorge au détour d'une phrase, avec (ou sans) cravate et quelques marqueurs résiduels d'humour.

Lien : http://littejeune.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
argali
  13 janvier 2011
Une jeune fille place un jour sur Internet, une photo de ses parents, sur un site qui permet de retrouver ses copains d'école. Elle est loin de se douter qu'elle vient de déclencher une véritable tempête qui va l'amener à risquer sa vie et celle de ses proches...
Mon avis :
Un bon thriller aux personnages attachants, une intrigue bien menée, des rebondissements mais pas trop. Un cocktail bien dosé qui donne envie de connaître le dénouement dès qu'on y a porté les lèvres. de plus, quand on parvient au bout de cette haletante intrigue, Marie-Aude Murail nous offre un bonus : un journal de création, qui relate au jour le jour le travail préparatoire du roman.
Un livre que je conseillerai aux 12-15 ans mais tous peuvent y prendre plaisir.
Commenter  J’apprécie          102
Bookclub_Tulikoi
  01 octobre 2011
Ce livre parle d'une fille, Ruth, qui trouve une image dans la chambre de son père. Il trouve une photo de lui en terminal avec sa mère et sa tante (la soeur de sa mère). Elle met leur nom sur la photo et s'inscrit sur un site : perdu-de-vue.com en se faisant passer pour son père, Martin Cassel. Des gens se manifestent et lui dit qu'elle s'est trompée : que sa mère (il pense qu'il s'agit de Martin et disent que c'est sa femme) n'est pas celle qu'il tient par la main. Ils parlent aussi d'un meurtre. En fait, les jumelles sont mortes à 20 ans d'intervalle. L'une étranglée par une cravate, l'autre à soit-disant une rupture d'anévrisme. Directement, on accuse Martin. Mais le tueur projette aussi de tuer la petite soeur de Ruth. Son père est innocent, mais alors qui est le coupable ?
J'ai adoré ce livre ! C'était un thriller passionnant ! le meurtrier est très bien trouvé, on croirait que c'est Martin Cassel. Eh bien non !
jojo

J'ai vraiment apprécié ce livre. L'histoire est très bien conçue, l'auteur nous emmène sur différentes pistes concernant l'assassin. En effet, ce n'est vraiment qu'à la fin que l'on découvre celui-ci. C'est également un livre qui se lit très vite et facilement.
Je recommande ce livre à toutes personnes aimant les énigmes difficiles à résoudre.
Garance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
RubyDeYingRubyDeYing   24 octobre 2016
Martin s'écroulait sur son lit, terrassé par la fatigue de la semaine. Il aurait pu faire comprendre à Ruth et Bethsabée que son métier de médecin anesthésiste l'épuisait psychiquement. Mais il préférait se payer leur tête et dire des choses comme:
-Le dimanche a été créé par le Seigneur pour que les enfants s'emmerdent.
Commenter  J’apprécie          60
rsecchirsecchi   14 juin 2014
- Bonjour, monsieur Cassel, le salua la gardienne de l'immeuble qui frottait le trottoir avec un lave-pont.
- Vous faites le trottoir de bonne heure, madame Dupont, remarqua Martin sur le ton le plus irréprochable.
- C'est que c'est plein de mégots et de cacas de chiens !
- C'est ce que je dis toujours : les chiens fument trop. Bonne journée, madame Dupont.
Commenter  J’apprécie          30
mamzelle-chachaillemamzelle-chachaille   24 janvier 2013
Sa voix, ses mains, son coeur tremblaient. Il avait envie de pleurer, il s'activait de façon désordonnée, filait à la cuisine, revenait avec un verre, repartait en chercher un autre, se cognait dans un meuble, pestait, s'essuyait les yeux avec du torchon. Enfin, il parvint à se calmer et s'assit sur un bord de canapé pour les regarder boire et manger.
Commenter  J’apprécie          30
CDICaousouCDICaousou   23 janvier 2014
-Papa?
-Yeps?
-Tu m’aimes?
Il s’accroupit.
-Pas beaucoup.
-Moi non plus.
Il se pencha pour l’embrasser et se sentit brutalement enlacé.
-C’était pour rire, chuchota la petite au bord des larmes. Je t’aime jusqu’à la lune...
-Et retour.

Perrine
Commenter  J’apprécie          40
mamzelle-chachaillemamzelle-chachaille   24 janvier 2013
Alors, avec cette impulsivité était son charme et son défaut, elle lui encercla les poignets en imitant le bruit des menottes, clic, et l'insaisissable Martin Cassel lui fit délibérément le plus surprenant des cadeaux. Un sourire.
Commenter  J’apprécie          31
Videos de Marie-Aude Murail (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Retour en vidéo sur la présentation des coups de coeur de nos libraires pour la rentrée littéraire 2018 !
Merci aux 50+ les participants de notre première rentrée littéraire. Retrouvez la liste des livres présentées sure notre site : https://www.librairiemartelle.com/239-a-la-une-presentation-rentree-litteraire.html
Fabien présente « Frère d?âme » DAVID DIOP - ÉDITIONS SEUIL https://www.librairiemartelle.com/98022-litterature-francaise-grand-format-frere-d-ame.html
Fabien présente « Et j'abattrai l'arrogance des tyrans » ABDECKER MARIE-FLEUR - ÉDITIONS FORGES VULCAIN https://www.librairiemartelle.com/99950-romans-historiques-et-j-abattrai-l-arrogance-des-tyrans.html
Alice présente « En nous beaucoup d'hommes respirent » MARIE-AUDE MURAIL - ÉDITIONS ICONOCLASTE https://www.librairiemartelle.com/101058-litterature-francaise-grand-format-en-nous-beaucoup-d-hommes-respirent.html
Alice présente « Arlo Finch » JOHN AUGUST - ÉDITIONS MILAN https://www.librairiemartelle.com/103929-romans-11-et-plus-arlo-finch--tome-01---le-mystere-des-longs-bois.html
Sophie présente « Le malheur du bas » INES BAYARD - ÉDITIONS ALBIN MICHEL https://www.librairiemartelle.com/99441-litterature-francaise-grand-format-le-malheur-du-bas.html
Sophie présente « Trancher »   AMÉLIE CORDONNIER - ÉDITIONS FLAMMARION https://www.librairiemartelle.com/100691-litterature-francaise-grand-format-litterature-francaise---trancher.html
Pierrick présente « Les enfants de coeur » HEATHER O'NEILL - ÉDITIONS SEUIL https://www.librairiemartelle.com/98019-litterature-etrangere-grand-format-les-enfants-de-coeur.html
Pierrick présente « La vraie vie » DIEUDONNE ADELINE - ÉDITIONS ICONOCLASTE https://www.librairiemartelle.com/101059-litterature-francaise-grand-format-la-vraie-vie.html
Pierrick présente « Trois fois la fin du monde » SOPHIE DIVRY - ÉDITIONS NOIR BLANC https://www.librairiemartelle.com/100106-litterature-francaise-grand-format-trois-fois-la-fin-du-monde.html
Pierrick présente « Le mur invisible » MARLEN HAUSHOFER - ÉDITIONS ACTES SUD https://www.librairiemartelle.com/52870-litterature--etrangere-format-poche-le-mur-invisible-babel-44.html
Clémentine présente « Le manuel de survie à l'usage des jeunes filles » MICK KITSON - ÉDITIONS MÉTAILLÉ https://www.librairiemartelle.com/101280-litterature-etrangere-grand-format-manuel-de-survie-a-l-usage-des-jeunes-filles.html
Clémentine présente « Dans la forêt » HEGLAND JEAN - ÉDITIONS GALLMEISTER https://www.librairiemartelle.com/35864-litterature-etrangere-grand-format-dans-la-foret.html
Clémentine présente « My absolute darling » TALLENT GABRIEL - ÉDITIONS GALLMEISTER https://www.librairiemartelle.com/70704-litterature-etrangere-grand-format-my-absolute-darling.html
Clémentine présente « Lèvres de pierre » NANCY HUSTON - ÉDITIONS ACTES SUD https://www.librairiemartelle.com/99056-litterature-francaise-grand-format-levres-de-pierre---nouvelles-classes-de-litterature.html
Anne présente « Capitai
+ Lire la suite
autres livres classés : internetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
312 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre