AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

France Jaigu (Préfacier, etc.)Béatrice Commengé (Traducteur)
EAN : 9782253132769
1402 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (05/11/2003)
4.28/5   20 notes
Résumé :
Ce Journal de l'amour ne fut pas simplement pour Anaïs Nin (1903-1977) le confident de ses aventures et le témoin de ses rencontres. Elle en fit aussi le complice des " mensonges héroïques " (l'expression est d'elle) destinés à ceux qu'une vérité sans fard eût blessés. C'est pourquoi sans doute il fallut attendre si longtemps la publication de la " version non expurgée ". La période couverte ici est celle des années 1932-1939, la plus riche et la plus intense de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Eric01
  02 avril 2018
La vie (souvent rêvée) d'Anaïs Nin de 1932 à 1939 à travers son illustre journal. C'est en fait son principal chef d'oeuvre et son art de vivre. Il n'a cessé de subjuguer le monde des lettres et de la culture par sa subtilité analytique mais aussi (et surtout peut-être) par son incroyable collection de portraits (et d'amants). On y retrouve bien-entendu Henri Miller, « le sage chinois » et l'irrésistible June. Anaïs Nin, la grande séductrice, se révèle dans toute sa splendeur et sa poésie.
Commenter  J’apprécie          70
DanielGauthier
  10 mars 2010
Ce journal non expurgé d'Anaïs Nin est assez incroyable : il décrit dans le détail ses amours avec Mona (la femme d'Henry), Henry Miller lui-même, plus quantité d'autres personnages : son psy, son père... Elle essaie même avec Antonin Arthaud qui, malheureusement, n'arrive pas à avoir une érection.
C'est très bien écrit, témoigne de la tentative de libération sexuelle d'Anaïs Nin et de l'atmosphère de la bohème intellectuelle des années trente.
J'ai surtout aimé les (nombreuses) révélations sur Henry Miller, qu'elle a beaucoup aidé pendant ses années parisiennes.
Commenter  J’apprécie          20
sarahdevalmont6
  28 juillet 2014
La vie d'une femme libre, sans tabous...Une femme belle, littéraire, courtisée...Une femme superbe...
Commenter  J’apprécie          50
PatrickCasimir
  25 juin 2020

Acrostiche pour une
Ecrivaine - Diariste
De Génie
ANAIS NIN

A phrodite merveilleuse,
N ymphe éthérée et menteuse !
A moureuse de l'Amour,
I nsolente en ses atours,
S éduisante et séductrice,
N ourricière et protectrice,
I nscrivit dans ses carnets
N ombre de sombres secrets

Pat, un Fan
Commenter  J’apprécie          00
Catherinette
  06 septembre 2017
ce livre changea ma vie. voila.
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Anaïs Nin (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anaïs Nin
Otto Rank (1884-1939), la volonté créatrice : Une vie, une œuvre (1997 / France Culture). Diffusion sur France Culture le 3 avril 1997. Par Bénédicte Niogret. Réalisation : Jean-Claude Loiseau. Avec Pierre Bitoun, Claude-Louis Combet, Alain de Mijolla, Aimé Agnel et Judith Dupont. Avec la voix d’Anaïs Nin. Textes dit par Jean-Luc Debattice. Otto Rank, né Otto Rosenfeld le 22 avril 1884 à Vienne et mort le 31 octobre 1939 à New York, est un psychologue et psychanalyste autrichien. D'abord membre du premier cercle freudien, secrétaire de la Société psychanalytique de Vienne et membre du « comité secret », l'évolution de ses recherches lui vaut d'être exclu de l'Association psychanalytique internationale en 1930. Il est considéré comme un dissident du mouvement international. Otto Rank est originaire de Vienne, issu d'une famille de la moyenne bourgeoisie juive. Fils de l’artisan d’art Simon Rosenfeld, il est contraint, dans un premier temps, de travailler lui-même comme artisan et de renoncer aux études supérieures. Il prend le nom de Rank à l'âge de dix-neuf ans, en référence au bon Dr Rank de la pièce d'Ibsen, "La Maison de poupée". Il lit à vingt ans "L'Interprétation des rêves" de Freud et écrit un essai que le psychanalyste Alfred Adler transmet à Freud. Il devient dès lors un psychanalyste du premier cercle et, en 1906, devient le premier secrétaire de la Société psychanalytique de Vienne et à ce titre, l'auteur des transcriptions des minutes de la société viennoise (conférences et d'échanges), de 1906 à 1918. En 1924, il publie "Le Traumatisme de la naissance", s'intéresse à ce qui se trouve avant le complexe d'Œdipe et propose une vision différente de celle de la psychanalyse d'orientation freudienne. Sigmund Freud l'analyse brièvement jusqu'à fin décembre 1924 puis le rejette ; Rank se trouve exclu des cercles psychanalytiques freudiens. En 1926, Rank s'installe à Paris, devenant l'analyste d'Henry Miller et d'Anaïs Nin, avec qui il a une courte liaison. Il voyage en Amérique, où il rencontre un certain succès. Il est invité notamment à la société de Rochester pour la Protection de l'enfance en danger où travaille alors Carl Rogers. Il est exclu de l'Association psychanalytique internationale le 10 mai 1930. En octobre 1939, il meurt à New York à l'âge de 55 ans, des suites d'une septicémie.
Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre