AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0045BJWV8
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ce journal de l'Amour ne fut pas simplement pour Anaïs Nin (1903-1977) le confident de ses aventures et le témoin de ses rencontres. Elle en fit aussi le complice des « mensonges héroïques » (l'expression est d'elle) destinés à ceux qu' une vérité sans fard eût blessés. C'est pourquoi sans doute il fallut attendre si longtemps la publication de la « version non expurgée ". La période couverte ici est celle des années 1932-1939, la plus riche et la plus intense de so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
PifPafPoumPifPafPoum28 septembre 2012
Comédie. Nous avons tous peur et en même temps grand besoin de l'«être-deux » pour affronter la vie. L'amour est la reconnaissance du Toi. Un besoin du Toi. D'une manière ou d'une autre, je perds toujours mon guide à mi-chemin sur la montagne. Je ne crois pas que je cherche un homme, mais un dieu. Je commence à éprouver un vide, qui correspond certainement à l'absence d'un dieu. J'ai déifié l'homme. L'un après l'autre, j'ai cherché un guide, un père, un chef, un soutien. J'ai un mari, un protecteur, des amants, un père, des camarades, mais il me manque encore quelque chose. Ça doit être Dieu. Mais je déteste un Dieu abstrait. Je veux un Dieu de chair, un Dieu incarné et fort, avec deux bras et un sexe. Et sans défauts.
Ce qui prouve que j'ai mélangé mes amours humaines et divines, alors qu'elles ne veulent pas se mélanger; aussi, plus vite séparerai-je Dieu de l'homme, mieux se porteront les hommes que j'aime. J'ai aimé le génie, qui est ce qui se rapproche le plus de la divinité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PifPafPoumPifPafPoum04 novembre 2012
L'hiver arrive, enveloppant tout de brouillard gris. La ville est assombrie, enfumée. Ce qui me remplit de mélancolie. J'ai envie de me cacher. C'est ça. J'ai envie de me cacher quelque part. Larry me dit « Plus vous avez lutté, et moins vous vous êtes libérée, bien sûr. » Mais j'aurais du lui répondre: « Mais si je ne lutte pas, j'ai envie de mourir, ne le voyez-vous pas? La lutte me délivre, me donne de l'espoir. Dès que je me calme, je suis désespérée. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PifPafPoumPifPafPoum21 septembre 2012
Si l'on se sauve de ses peurs par la connaissance, des dangers par la sagesse, des catastrophes par l'objectivité, pour découvrir du même coup que toute vie est devenue irréelle, devenue comédie - alors, pour l'amour de Dieu, je prétends qu'il vaut mieux mourir, souffrir. Ce que j'ai détesté aujourd'hui dans cette aventure avec Allendy, où je voyais la vie comme un drame que l'on peut manipuler, diriger, falsifier à souhait, ce fut la révélation que toute connaissance des principes de la vie conduisait à la destruction de l'essence même de la vie - c'est-à-dire la foi, la peur, le mystère. Aujourd'hui j'ai connu l'horreur de la sagesse. Le prix mortel qu'il faut payer pour elle!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jouanfrancjouanfranc21 septembre 2012
Ce retrait de la vie qu'on exige de l'artiste doit être relatif. La plupart des artistes se sont retirés de façon trop absolue; ils rouillent et deviennent insensibles aux nouveaux courants."
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1403 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre