AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Louis de Rambures (Traducteur)
ISBN : 2868695736
Éditeur : Actes Sud (10/08/1993)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Cinq textes où Paul Nizon pratique une écriture existentielle pour faire surgir des abysses de son imaginaire quelques-uns de ses monstres et démons personnels.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tandarica
  08 février 2015
Pinocchio ou Jonas, et Pif, elle a le ventre large, la baleine. Paris ressemble parfois à un énorme cétacé et ça tombe bien, car pour échapper à sa fange il faut danser, des capriccios par exemple. Dans l'autobus 85, un des premiers personnages « avait été danseur ». Les cinq mouvements de la danse tissent un tapis volant avec des fils reliant, dans le rêve parfois si éveillé, un soldat (parmi tant d'autres) oublié sur le front de Mandchourie qui ne serait « [qu'] un cadavre vivant occupé à creuser sa tombe » et dont on se demande s'il n'a pas « laissé dépérir son éperon », la mère, le père grabataire, l'enfant dans « les jardins du bonheur », une « femme nue avec son ami » et Joe, l'ami obèse qui mérite une épitaphe. le marcheur n'arrêtera pas avant la fin. C'est un clochard étrange, peut-être même fou, avec « ses deux manteaux enfilés l'un sur l'autre » et sa « musette » qu'il lui arrive parfois de poser « à terre, histoire de s'aérer la bosse ». Il est soupçonné d'avoir « dilapidé son argent avec les femmes » et sera donc condamné sévèrement par l'écrivain qui a décidé « [d'] écrire sur le bonheur ». Il aurait pu tout aussi bien écrire sur du « papier quadrillé » comme Joe le prof de maths et sans +. L'esprit du rêve est avec nous, il nous engloutit parfois, car « le rêve réclame sa pitance » et des espaces pour musarder : des jardins, des cavités, des abris antiaériens, « l'humide gosier maternel », et pourquoi pas « la geôle de ses origines », « la cloche de son moi », les « Bas-Fonds » de Gorki, le corbillard, « la tombe de graisse » de l'obèse, la table de travail. Laissez vous, nez au vent et les yeux bandés, « emporter au hasard comme dans le ventre de la baleine ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   13 mars 2015
Si elle pouvait seulement être assise dans un parc, lire le journal, nourrir les moineaux. Cela existe-t-il là où elle vit ? [...] Ai-je évoqué les quelques massifs de fleurs telles des pelotes d’épingles multicolores ?
Commenter  J’apprécie          20
Video de Paul Nizon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Nizon
L'Objet de... Paul Nizon
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature suisseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre