AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355928584
Éditeur : Editions Ki-oon (10/09/2015)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 83 notes)
Résumé :
À 58 ans, Ichirou Inuyashiki est un loin d'être un modèle pour ses enfants. Vieux avant l'âge, méprisé de tous, il a vécu toute sa vie en salaryman minable et n'a pour toute amie que sa chienne Hanako. Comme si cela ne suffisait pas, on lui diagnostique un cancer en phase terminale au détour d'un examen de routine... C'en est trop, pour le pauvre vieillard. Alors qu'il pleure de désespoir dans un parc en pleine nuit, une lumière aveuglante apparaît... et c'est l'imp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  19 mars 2018
Timide et discret, pour ne pas dire invisible car insignifiant, Ichirô Inuyashiki est un salaryman vieux et vieilli avant l'heure, qui quand il rentre à la maison se fait bolosser par sa femme et ses enfants. Pour se remonter le moral il recueille une petite chienne shiba abandonnée (trop mignonne elle est ^^), avant d'apprendre lors d'une visite médicale qu'il est atteint d'une forme incurable de cancer... Dans un parc il pleure une nuit sur sa Vie de Merde quand il est victime d'un accident cosmique : décédé dans le crash d'un OVNI, ses souvenirs, ses pensées et sa personnalité sont digitalisés et copiés dans un droïde de combat reformaté à son image par des aliens qui veulent éviter d'être mis à l'amende par les autorités intersidérales... Il découvre ainsi qu'il est devenu une machine : peut-on ressentir des émotions quand on n'a plus de sensations ? le quinquagénaire qui est passé de l'organique au technologique se met à douter qu'il reste encore en lui la moindre trace d'humanité, et pour prouver qu'il est encore vivant il se met à sauver des gens grâce aux super-pouvoirs que la destinée lui a octroyés ! Mais il ne sait pas encore qu'il n'est pas le seul dans son cas, et que son vis-à-vis se met lui à tuer des gens pour prouver qu'il est encore vivant !!!!
Hiroya Oku reprend absolument tous les codes des comics super-héroïques DC et Marvel, sauf que c'est un senior et non un junior qui doit faire face aux étapes obligées du récit d'apprentissage, des épreuves du Héros aux mille et un visages et à la maxime « à grands pouvoirs grandes responsabilités »... Profondément marqué par les haters de tweeter qui ont lancé une horrible et terrible campagne de dénigrement de sa saga "Gantz", avec plusieurs vagues d'attaque sur la personne relevant du harcèlement (alors oui le style graphique avec des arrières plan hyperréalistes réalisés en retouchant des photographies est particulier, mais de là à parler de d'artiste teubé qui ne sait pas dessiner...), le mangaka aurait facilement pu tomber dans le piège du conflit générationnel avec un super-héros altruiste Gary Stu vieilli de lui-même et un super-vilain égoïste Gary Stu rajeuni d'Eiichirô Oda l'auteur de "One Piece"*. Oui mais non ! Il dépasse les clichés du péril jeune et du péril vieux, donc de cette saloperie de « diviser pour régner », en nous livrant un formidable message humaniste : « nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots »... La route est longue pour Ichiro Inuyashiki destiné à devenir le sauveur le l'humanité, mais le chemin de croix l'est tout autant pour Hiro Shishigami qui a chaque fois qu'il essaye de revenir du bon côté de la Force se fait cruellement rattrapé par les conséquences de ses actes et par tous les mauvais choix qu'il a effectués... S'ils avaient collaboré au lieu de s'affronter, quel monde ensemble ils auraient pu créer...
Nous sommes donc sans doute d'abord et avant tout dans un manga social, et le super-héros comme le super-vilain sont finalement moins préoccupés par la multiplication des super-bastons que de retisser les liens humains qu'ils pensent avoir perdu avec leurs corps de chair et de sang... Changer soi-même pour changer le monde : tout commence avec un homme de 58 ans qui au lieu de tourner la tête choisit de s'interposer entre un SDF en quête de réinsertion et de rédemption et une meute de d'ados branlous contaminés et intoxiqués par le bourrage de crâne ultralibéral (qui affirme que des bouches inutiles il faut débarrasser la société pour retrouver la prospérité)... La Révolution est en marche, et elle est portée par monsieur tout le monde ! Oh Yeah !!! 10 tomes seulement, ce qui présente des avantages et des inconvénients certes, mais également une superbe adaptation en anime de 11 épisodes seulement : vous n'avez aucune excuse, alors foncez ^^

* J'en avait pas encore parlé parce que je voulais laisser le bénéfice du doute aux mangakas concernés, mais il y a vraiment quelque chose de dérangeant dans les shonens maintream à rallonge des années 2000 : on s'étend à n'en plus finir sur le moindre état d'âme des personnages principaux, mais à côté d'eux les figurants peuvent souffrir et crever par milliers on s'en tamponne le coquillard...
D'ailleurs allez jetez un coup d'oeil sur la Toile, et vous verrez le fossé abyssal qu'il existe entre amateurs qui apprécient cette série pour les valeurs humaines qu'elle véhicule, et les kikous qui crachent dessus parce que grosso modo elle ne suit pas les codes instaurés par "One Piece "(« graphismes à chier », « personnages inintéressants », « histoire ennuyeuse »... eh les gars, vous n'avez rien compris à la série... Donc avez-vous compris quelque chose à la vie ?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          355
DoVerdorie
  09 mars 2016
Ichiro Inuyashiki, employé de bureau, est un petit "monsieur-tout-le-monde". À ceci près qu'à 58 ans il paraît bien plus vieux, qu'il ne rencontre que indifférence de sa femme à son égard et que ses enfants qui ont honte de lui, le méprisent. C'est peut-être parce que sa famille le considère comme un chien, que Inuyashiki décide d'en adopter un : Hanoka... elle sera sa seule amie. La triste vie d'Ichiro devient pitoyable le jour où il apprend qu'il a un cancer... Comme il n'arrive pas à en parler à sa famille, il se retrouve une nuit dans un parc, à pleurer entre les pattes de sa chienne... Survient alors un accident extra-terrestre...
Quand Inuyashiki se réveille, il n'est plus le même, et fait bientôt connaissance avec les pouvoirs insoupçonnables qui se cachent, malgré lui, a l'intérieur de son corps...
Il a fallu du cran à Hiroya Oku, après la fameuse et contestée série de "Gantz", pour "imposer" à ses lecteurs un héros du 3e âge. Un "Last hero" de la génération vieillissante pour qui le respect de l'autre détient encore une signification, à l'inverse de cette jeunesse qui le piétine avec entrain... Jeunesse que le mangaka met avec cynisme sous les projecteurs.
Ce 1e tome introduisant un nouveau (type d') héros, représentant le Bien, appelle évidemment son contraire dans les tomes suivants... Ichiro n'était pas le seul humain dans ce parc, cette nuit-là...
Ce manga qui, au-delà de son inspiration SF, nous parle des conflits générationnelles et lorgne vers la critique sociale, se lit très vite : les dialogues sont peu nombreux. Mais ça vaut la peine de prendre son temps... pour regarder (!) les expressions et le langage corporel dans les dessins (numériques) d'une grande précision et au trait réaliste et incisif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3411
Shan_Ze
  17 juin 2016
Inuyashiki vient d'emménager avec sa famille dans leur nouvelle maison. Mais Inuyashiki n'est pas heureux, sa femme, sa fille et son fils ne le respectent pas et n'ont aucune considération pour lui. Un soir, en promenant son chien, il lui arrive une chose terrible...
Belle surprise !! C'est Domi_V qui m'a donné envie de lire ce manga. J'ai eu le temps d'oublier la trame de l'histoire donc je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ce premier tome. Inuyashiki est vieux, faible et n'a pas beaucoup de charisme, les dessins de Hiroya Oku montrent bien ses expressions. Inuyashiki a changé mais il n'arrive pas à comprendre en quoi. J'ai été touchée par les émotions du vieil homme, son impuissance puis l'impression d'être utile...
Hiroya Oku en profite pour pointer du doigt les problèmes récurrents de la société japonaise... Se lit vraiment d'une traite et très rapidement. Une fin cliffhanger... Ah bien sûr, on ne peut pas s'arrêter là-dessus.
Commenter  J’apprécie          193
rabanne
  04 septembre 2016
Nous avions offert à ma grande, pour son dernier anniversaire, les trois premiers volumes de ce manga. Elle l'a apprécié et continué de lire la suite, puis me l'a recommandée. Hum, comment dire, la SF et moi "ça fait deux", mais ce manga se veut être aussi une critique de la société nippone actuelle, c'est pourquoi je me suis lancée dans cette lecture, poussée par ma fille. Bref, des débuts prometteurs. Un joli graphisme (bien que je n'y connaisse pas grand chose en la matière).
Homme mûr de 58 ans, très ordinaire et transparent, méprisé par ses enfants, Ichira Inuyashiki est atteint d'une maladie incurable. Il va voir son corps se métamorphoser, à la faveur d'une étrange nuit passée dans un parc. Ce soir là, un jeune homme était également présent... (to be continued)
Commenter  J’apprécie          190
garrytopper9
  18 décembre 2016
Alors là, comment vous dire. Une merveille. Ce manga est une vraie pépite. Même si la lecture se fait assez rapidement (comptez entre 30 et 40 min) l'intensité et la profondeur de l'histoire est telle que l'on ne voit pas le temps passer.
On suit la triste vie d'Ichirou Inuyashiki, que tout le monde considère comme un raté. le pauvre fait ce qu'il peut pour subvenir aux besoins de sa famille et celle-ci le déteste. de plus, pour couronner le tout, on lui diagnostique un cancer en phase terminale. Oui, il a vraiment une vie pourrie.

Cet homme m'a fait beaucoup de peine, vraiment, il est hyper attachant, et la seule belle relation qu'il entretienne dans le manga est avec un chien qu'il recueille. Il y a beaucoup d'émotions dans ce manga, car il est d'une triste réalité. Bien évidemment les choses changent lorsque ce dernier est frappé par une grande lumière aveuglante qui le transforme en cyborg.

Je ne rentrerais pas plus dans les détails, mais sachez que le fait qu'il devienne un cyborg, ne transforme pas le titre en quelque chose de bourrin, bien au contraire. Conscient de la chance qu'il a, Ichirou Inuyashiki va tout faire pour aider les gens autour de lui, le titre prenant peu à peu tout son sens.

Lien : http://xander22.skyrock.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200

critiques presse (9)
SciFiUniverse   30 janvier 2019
Last Hero Inuyashiki est un manga que je recommande aux amateurs de SF et de comics. Ce petit bijou de seulement dix volumes se lit rapidement sans temps mort. L’auteur nous fait voyager dans la réalité de notre monde cruel, mais l’espoir en une humanité meilleure éclaire de sa flamme vacillante les recoins de nos pensées.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
BullesEtOnomatopees   03 février 2016
Le récit est parfaitement rythmé, les enjeux limpides et intéressants.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
LeMonde   13 novembre 2015
Hiroya Oku séduit par un travail d’orfèvre dans le dessin, en particulier la mécanique des cyborgs et les décors au crayonné très réalistes.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Bedeo   15 octobre 2015
Un petit manga de science-fiction sympathique qui annonce une série prometteuse.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   21 septembre 2015
On fait confiance à Hiroya Oku pour nous maintenir en haleine pendant encore de nombreux volumes.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   16 septembre 2015
Une bonne histoire avec un excellent concept, servis par des dessins ultra réalistes qui fleurent bon, malgré tout, la 3D intégrée ! C'est joli et très efficace !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   15 septembre 2015
Une « claque » comparable à celle reçue il y a une quinzaine d’années n’est pas au rendez-vous.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   11 septembre 2015
On ne peut que conseiller ce manga, l’un des plus excitants du moment !
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   03 septembre 2015
Un scénario bouleversant qui transforme la vie d’un homme ordinaire en véritable machine futuriste.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
kobaitchikobaitchi   08 juillet 2015
J'ai le cœur brisé et pourtant les larmes ne viennent pas !
Pas étonnant... les robots ne peuvent pas pleurer...
Commenter  J’apprécie          30
lyponlypon   06 décembre 2015
Je suis à la chasse aux cafards ! On s'éclate trop!!
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hiroya Oku (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiroya Oku
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Last Hero Inuyashiki T10 de Hiroya Oku et David le quere aux éditions Ki-oon
King of Eden T02 (02) de Takashi Nagasaki et Ignito aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/108845-article_recherche-king-of-eden-t02.html
Souvenirs d'Emanon de Shinji Kajio et Kenji Tsuruta aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/105938-mangas-souvenirs-d-emanon.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : cyborgsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Avez-vous lu Gantz ?

Qui est Gantz ?

Le héros
Le nom de l'appartement
Un personnage fictif
La boule noire

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Hiroya OkuCréer un quiz sur ce livre
.. ..