AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782372870115
208 pages
Komikku éditions (19/03/2015)
4.04/5   24 notes
Résumé :
Keita Kurokôchi est membre de la deuxième brigade d’investigation. C’est un inspecteur corrompu dont la connaissance des pires secrets des politiciens et hommes d’affaires de la préfecture lui confère un pouvoir énorme.
Ce flic fait horreur au novice Shingo Seike, officier envoyé par l’agence de la police nationale. Mais le jeune policier découvre bientôt chez le vieux ripou un objectif colossal que nul ne soupçonne !
Découvrez un polar haletant qui vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 24 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Alfaric
  14 septembre 2015
Attention napalm littéraire sauce seinen manga ! Takashi Nagasaki l’éminence grise de Naoki Urasawa ("Master Keaton", "Monster", "20th Century Boys", "Pluto", "Billy Bat"… que de la bonne came ! ^^), a décidé de tirer à boulets rouges sur les zélites du Japon bien-pensant… Attention aux dommages collatéraux !
Keita Kurokôchi est un ripou de la 2e brigade d’investigation mais il est intouchable car il roule sa bosse depuis si longtemps qu’il a des dossiers sur tout le monde. On lui adjoint le jeune et idéaliste Shingo, dont la mission est de le faire tomber. Mais le vieux roublard montre rapidement au rookie incorruptible l’envers du décor, où ceux qui parlent moralité et zéro criminalité à la télé détournent des millions voire des milliards durant la semaine avant de taper des putes entre deux rails de cocaïne le week-end, et où tous les moyens sont bons pour gagner du pouvoir et de l’argent, pour gagner encore plus de pouvoir et d’argent… (Et dire que les voleurs de chevaux spécialistes en dézingage de voleurs de poules voulaient dépénaliser la délinquance en col blancs ! on est vraiment tombé bien bas… MDM)
Va-t-il le dénoncer ou fermer les yeux quand celui-ci va déclencher une vaste croisade contre la pourriture venue d’en haut ?
Impossible de ne pas penser au film "Les Ripoux" de Claude Zidi avec Philippe Noiret / René Boisrond et Thierry Lhermitte / François Lesbuche, sauf qu’ici les tripots, les lupanars et les ateliers clandestins sont remplacés par des déprédations de grandes envergures qui envoient à la précarité et à la pauvreté des millions des familles… Ne remercions pas les Chicago Boys pour le monde de merde qu’ils nous ont offert !
Mais cela va plus loin que ça, car j’ai senti une inversion des rôles du manga culte des années 1960 "Lupin III", où un inspecteur hypermotivé traquait une joyeuse bande de cambrioleurs, lors qu’ici des criminels en col blancs hypermotivés traquent un joyeux inspecteur. Au final, ce manga navigue entre "The Shield" et "House of Cards" et Keita Kurokôchi est la synthèse entre les petites questions de "Colombo" et les gros délires de "GTO" !
Graphiquement les dessins de Kôji Kôno sont bien plaisants. Certes le découpage est fluide et dynamique, surtout pour un manga composé essentiellement de dialogues, mais c’est surtout le travail sur les faciès et les expressions qui est bluffant. En une ou deux cases on passe d’un graphisme réaliste à un graphisme presque cartoonesque, et dans les deux cas on voit que les personnages sont tous sur le fil du rasoir et que d’un coup de crayon ils peuvent basculer et révéler leur vrai visage…
Car le manga cultive l’ambiguïté sur la nature profonde de son anti héros : est-il un vrai pourri ou un faux pourri ? Oui, il profite du système, mais il a des ennemis nombreux et puissants, et également des amis partout dans la police, la justice, les médias, les yakuzas… Et si sa corruption n’était qu’un masque pour infiltrer la pourriture de l’intérieur pour mieux la combattre ?

Pas facile de résumer ce tome 1 rempli à ras-bord : Kurokôchi couvre la mort plus ou moins accidentelle d’une fille facile des mains d’un politicien queutard pour faire tomber son supérieur amateur de sexe violent avec des adolescentes mineures, qui n’a pas hésité à faire éliminer une récalcitrante et une famille entière qui en savait trop… Sauf que les témoins sont victimes d’une épidémie de suicide, et qu’il doit stopper les nettoyeurs du gouverneur, dont un serial killer apparenté à un très haut gradé de la police tokyoïte…
Le gouverneur relaxé faute de témoins et de preuves, Kurokôchi est traqué par ses ennemis et par ses amis, mais parvient par un subterfuge de derrière les fagots à mettre ses propres cadavres sur le dos du monstre à visage humain ! Magistral !!!
Le chapitre 7 est presque un digestif puisque Kurokôchi parvient à faire tomber un nouveau délinquant en col blanc tout en récupérant son poste !

Mort De Rire !!!

Et que nous réserve la suite : la société secrète du Cerisier, le mystère du casse du siècle, l’armée rouge japonaise, Fusako Shigenobu et Golgo13 ! (oui je sais, je m’enflamme… ^^) Tremblez politiciens corrompus, tremblez financiers véreux, tremblez patron voyous, Bébel et Dirty Harry ont trouvé un successeur en la personne de l’inspecteur hors-la-loi qui ne reculera devant rien ni personne pour vous faire tomber, car il est habité par sa mission : niquer le système bien profond pour détruire votre monde de merde ! Oh yeah, et lisez cela en écoutant une bonne BO de Lalo Schiffrin !!!
https://www.youtube.com/watch?v=ohJZ3po8BI0
PS1: je ne remercierais jamais assez les Editions Komikku, portées à bout de bras par Sam Souibgui, d’avoir apporté un vent de fraîcheur au manga en France...
PS2: l'oeuvre a aussi été adaptée en série télévisée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
Krout
  20 mai 2019
N'eût été la force de conviction de mon neveu, je n'aurais découvert l'univers des mangas. J'en lis peu du reste et ne les encode pas nécessairement dans ma bibliothèque alors les chroniquer … encore plus rare. Celui-ci aussi, au vu de la planche 1, j'ai failli renoncer. L'effroi, cette fille nue en position du missionnaire, sauvagement assassinée. Heureusement le noir et blanc, malgré tout, la violence. Puis cet homme portant le masque et sa remarque : « Je vois que tu n'y es pas allé de main morte. » Non, sans ses encouragements : l'auteur a participé à Pluto, Billy Bat et Monster, découverts et appréciés grâce à lui, j'aurais à tort laissé tomber.

p.4,5
- A propos c'est la première fois que tu tues quelqu'un ?
- Quoi ?!
- de toute évidence oui. Pas de panique, je m'occupe de tout !
- Merci.
- Eh, une seconde !
- Hein ?
- Et le fric ?
J'aime le dessin épuré, le découpage, la mise en page, le jeu des regards comme dans ces anciens films noirs et blancs de polars.

Pleine page 6 tombe le masque, apparaît l'inspecteur Kurokôchi dans toute sa duplicité : « Dis ?! Tu ne croyais quand même pas que j'allais bosser à l'oeil. » Page 8, voilà l'administrateur Seike, page 10-11 la confrontation entre les deux, le jeune novice plein d'illusion et le vieil inspecteur proche de la retraite, revenu de tout. Quelle entrée en matière ! Evidence les personnages vont s'étoffer au fil de tomes ; dans ce manga seuls les dessins sont contrastés, la complexité psychologique pointe timidement son nez, sous-jacente encore. C'est pourquoi seulement 3 étoiles pour ce tome prometteur où je sens qu'une immense toile d'araignée se met en place, mêlant luttes de pouvoirs entre police, mafia, politiques…

Ce qui me frappe et c'est assez particulier pour un manga, c'est le voir à ce point ancré dans la réalité contemporaine. A se demander si c'est le manga qui habille la réalité ou le contraire. Suffisamment rare pour être mentionné.
p. 106
- D'après toi, comment as-tu pu être le seul à rester si longtemps dans la deuxième brigade ?
- Mes compétences ?
- Ne joue pas au plus fin ! C'est parce que tu as fait chanter tous ceux qui se succédé à la tête du service.
Ne comptez par sur moi pour révéler comment il s'en sort cette fois, je ne suis pas une balance, non mais déjà l'inspecteur a pris un peu de poids au fil des chapitres.

Imprévisible, indépendant, insolent !
Ah l'inspecteur Kurokôchi c'est un dur-à-cuir, à suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
TheTim
  01 septembre 2015
Très bonne surprise que cet Inspecteur Kurokouchi !
L'intrigue est calibrée sur les personnages et les rôles qui leur sont attribués: le jeune diplômé prodige fraichement débarqué à un poste à responsabilité, et d'autre part, le vieux roublard complètement corrompu qui a su constituer son nid (disons même Empire!).
De cette situation, forcément conflictuelle, ressort en fait un nouvel angle (/prisme) de lecture sur le récit lequel est bien plus compliqué qu'on le croit.
A mes yeux, ce manga de qualité présente qu'un seul défaut, celui d'une non continuité entre les différents chapitres, mais plus d'un reboot permanent sur de nouvelles affaires.
Quand bien même, les intrigues sont intéressantes et bien amusantes. Cela n'a rien de surprenant lorsque l'on voie que le scénario est signé Takashi Nagasaki, proche collaborateur de Naoki Urusawa (et qui est notamment intervenu sur Pluto, 20th century boys, Monster, tout de même !). Sa créativité m'a surpris et font que je suivrai son actualité.
Quant au style, les traits de Kôji Kôno, qui, on le ressent forcément, a repris un peu de l'essence des productions d'Urasawa sous l'influence de Nagasaki, sont précis et souples dans les formes. Je pense notamment au travail de chara-design rondement sur l'inspecteur Kuroukochi (les autres étant un peu plus anodins comparé aux autres productions actuelles).
Pour info: Au Japon, ce manga a été adapté en drama (série tv avec vrais acteurs) un an après sa publication (soit en 2013).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
soltan
  27 août 2015
Premier d'une série comprenant déjà 3 tomes, ce volume interpelle par son ton, son sujet ainsi que son graphisme.
L'inspecteur Kurokochi, membre de la deuxième brigade d'investigation, est en contact avec les plus grands hommes politiques du Japon. Il connaît leurs secrets, même les plus noirs, et en joue. Célèbre parmi ses collègues pour être corrompu jusqu'à l'os, Kurokochi ne laisse personne indifférent : ses collègues l'envient ou le haïssent (la voiture de sport dernier modèle n'aidant pas), les politiques ont recours à ses services pour les dépêtrer de situations embarrassantes puis se voient généralement obligés de lui verser des pots de vin ou de lui rendre de "petits services".
C'est à travers le regard de Shingo Seike, officier fraîchement promu, que l'on découvre le personnage. Et il est bien plus complexe qu'il n'y paraît : derrière le flic ripou se cachent des objectifs peu ordinaires.
Le dessin sert à merveille l'ambivalence de Kurokochi, tantôt caricatural, tantôt plus réaliste.
Un très bon premier tome, une série à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OceanedePaname
  26 avril 2021
Excellente littérature noire au Japon, on retrouve un peu de "Ushijima, l'usurier de l'ombre" sur la description maniaque des dérives et hypocrisies de la société mais cette fois-ci chez les élites, les puissants, ceux censés être honorables. C'est fort bien fait, parfois un poil caricatural mais peu importe, on est vite fasciné par cette première bédé et en la fermant on a envie d'attaquer la suite de la série.

La tension entre un jeune flic idéaliste et un vieux ripou est peut-être un peu trop classique, mais le scénario recèle un lot de surprises bienvenues.
Graphiquement, je suis loin d'être experte, mais le trait de Kôji Kôno me semble assez différent du manga typique, c'est pas forcément très fort techniquement mais le traitement des visages par exemple accompagne très bien l'univers sombre et ironique de Takashi Nagasaki.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDZoom   20 avril 2015
Le suspens est intelligemment développé et l’enchevêtrement des éléments rondement amenés.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   30 mars 2015
Takashi Nagasaki & Kôji Kôno nous apportent une série prometteuse, sans temps mort, si ce n’est quelques cadavres.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   30 mars 2015
Force est de constater qu’au bout du compte, curiosité et plaisir de se faire surprendre seront les maîtres mots lors de la découverte de ce premier tome.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PavlikPavlik   26 mars 2015
[Seike] Vous tenez vraiment à résoudre l'affaire Tôyama ! Qu'est-ce qui vous motive à ce point ?
[Kurokôchi] Un villa de luxe ! Une voiture de sport ! Des articles de marque ! J'avais déjà tout ce que je voulais. L'heure de prendre ma retraite avait sonné...
[Seike] L'heure de vous livrer à la justice, oui !
[Kurokôchi] Mais alors que je rédigeais ma lettre de démission, j'ai réfléchi...Outre de l'argent sale, j'avais aussi accumulé beaucoup de secrets...et notamment des montagnes d'indices sur des cas non résolus ! Alors je me suis dit que pour mon dernier boulot en tant que flic, je pourrais essayer de faire un truc bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   14 septembre 2015
[Shingo Seike] Vous habitez vraiment ici ?
[Keita Kurokôchi] Accepte des pots-de-vin assez longtemps et toi aussi, tu pourras te payer une villa comme ça !
Commenter  J’apprécie          100
mikaelunvoasmikaelunvoas   28 août 2019
Bah si une petite entorse au règlement permet de coincer des connards, où est le mal ?
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   13 novembre 2020
J'aime le polar, c'est comme une bouée de sauvetage pour explorer l'humain.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Takashi Nagasaki (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Takashi Nagasaki
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Last Hero Inuyashiki T10 de Hiroya Oku et David le quere aux éditions Ki-oon
King of Eden T02 (02) de Takashi Nagasaki et Ignito aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/108845-article_recherche-king-of-eden-t02.html
Souvenirs d'Emanon de Shinji Kajio et Kenji Tsuruta aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/105938-mangas-souvenirs-d-emanon.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : corruptionVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre