AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le journal tome 1 sur 1

Patrice Ordas (Autre)Philippe Tarral (Autre)
EAN : 9782818979501
56 pages
Bamboo Edition (23/02/2022)
3.2/5   5 notes
Résumé :
En 1781, durant la guerre d’Indépendance, Nathan Prius vend des petits billets dans l’armée de Washington dans lesquels il relate les nouvelles du front. George Ellis lui propose de publier ses articles dans son journal, mais
rapidement il s’en attribue la paternité. Meurtri par cette trahison, Nathan Prius décide de lancer son propre journal, premières pages de ce qui deviendra bientôt un empire de la presse, traversant les décennies, témoin privilégié de to... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Petite incursion dans la guerre d'indépendance américaine.

Ce 15 octobre 1781, à Yorktown en Virginie, le général anglais Cornwallis va bientôt subir une cinglante défaite et ainsi, sceller le sort des anglais sur le nouveau continent.

Dans les rangs des patriotes, Nathan Prius est volontaire dans le 2e de Virginie et combat aux côtés De La Fayette, après avoir directement servi sous les ordres du général Washington.

Il sait lire, écrire, et passe son temps à relater les événements de la guerre, pour le plus grand plaisir, financier, de son patron, George Ellis, imprimeur du Richmond News, mais dont le coeur et les convictions appartiennent à la couronne d'Angleterre.

Le retour à la vie civile de Nathan va s'accompagner d'une envie de créer son propre journal, mais c'est sans compter sur la rancoeur de son ancien employeur, toujours furieux du départ de son jeune apprenti, et de la perte d'une de ses meilleures "plume".

Un album agréable à lire, qui nous replonge d'une part dans la guerre d'indépendance américaine, et de l'autre, dans le milieu de l'information et des journaux imprimés.

Je regrette juste que la trame se déroule sur une période assez longue, qui se compte en dizaines d'années alors qu'il m'aurait paru plus judicieux de compacter le tout sur quelques semaines ou quelques mois tout au plus.

Commenter  J’apprécie          70

Cette couv très réussie m'avait donné envie de découvrir ce volume 1 d'une saga historique a priori passionnante : une épopée sur la création d'un journal aux Etats-Unis…

On suit Nathan Prius jeune soldat pendant la Guerre d'Indépendance, il écrit des nouvelles du front destinées à être publiées par le Richmond News dirigé par George Ellis.

C'est très intéressant malgré les nombreuses ellipses (ce tome 1 va de 1781 à 1814), la ténacité de Prius est touchante, il tient à créer son propre journal malgré les obstacles et les contre-temps. Les questions liées à la conception du journalisme sont déjà là : Faut-il rester neutre ? Faut-il tout dire, y compris raconter les défaites de sa propre armée ? La vérité est-elle la seule voie possible ?

Le dessin classique sert bien ce récit historique. L'envie de suivre cette saga est bien là, le fils de Nathan, Gilbert Prius semble devoir être le héros de la suite de l'épopée du Liberty Herald.

Au final, une série intéressante qui commence et qui permet de saisir l'importance et les enjeux de la presse écrite. Des enjeux que nous avons peut-être oublié aujourd'hui.

Commenter  J’apprécie          30

J'ai lu cette BD il y a déjà quelques semaines.

C'est un voyage dans les premières années d'une nation, la fin de la puissance Britannique.

Mais, l'histoire se déroule sur plusieurs dizaines d'années, et les événements mineurs sont passés sous silence : le récit ne fait que passer d'un événement remarquable à un autre? Ca allait un peu trop vite pour moi

Le sujet est intéressant : la naissance d'un journal et d'une presse qui se veut indépendante

Commenter  J’apprécie          50

La première pierre

Avec le Journal, Patrice Ordas amorçait une série ambitieuse qui se propose de raconter l'histoire des Etats-Unis d'Amérique à travers celle d'un journal né pendant la Guerre d'Indépendance et dont on devait suivre le développement au fil des générations et des évènements saillants de l'histoire de cette jeune nation.

Patriote, Nathan Prius a pris les armes pour lutter contre les anglais pendant de la Guerre d'Indépendance mais aussi la plume, pour relater les faits survenus au front dans un feuillet, le Liberty Sentinel, glissé dans du Richmond News de Georges Elis… Prius souhaiter créer son propre journal pour s'affranchir de la tutelle oppressante d'Elis qui n'hésite pas à s'attribuer la paternité des articles du premier à qui il devait pourtant l'essor de son journal. le mépris va se changer en haine farouche puis en lutte mortelle…

Superbement mis en image par les aquarelles de Philippe Tarral, le Journal, les premiers mots d'une Nation s'avère entraînant et captivant et on ne peut que regretter que le scénariste n'ait pas pu lire cet album… Sans doute en aurait-il été très fier. A juste titre…


Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (5)
Bedeo
12 mai 2022
Le Journal est une histoire sur la naissance d’un journal et la fougue de son créateur, Nathan Prius. Sa rivalité avec Ellis se révèle un peu manichéenne mais le voyage dans l’Amérique de l’indépendance et le graphisme aux couleurs vives sont une belle découverte.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario
04 mai 2022
Espérons que ce premier volume du Journal - Les premiers mots d'une nation trouve ses lecteurs, tant il le mérite, et que cette saga journalistique, insérée pleinement dans l’Histoire des Etats-Unis d’Amérique, se poursuive, tant l’idée est séduisante et ambitieuse. Nous avons hâte de retrouver les héritiers de Nathan Prius, et le devenir du Liberty Herald dans les prochains épisodes !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD
23 mars 2022
La presse écrite a été, pendant deux cents ans, la principale source d'information pour tout un chacun. Leur développement a aussi été celle l'une profession, journaliste, et d'un réel pouvoir. Particulièrement aux États-Unis où existe encore aujourd'hui 1422 quotidiens nationaux et plus de 6000 hebdomadaires. C'est cette force de la presse qu'étudie cette nouvelle série, initié par le regretté Patrice Ordas, disparu en 2019.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest
01 mars 2022
Dessinateur au style classique, Philippe Tarral illustre cette tranche de l’histoire américaine avec talent et envie. Trait réaliste rappelant Warnauts et Raives, voire Hermann, mise en couleurs riches et enveloppantes, il rend une copie agréable, malgré quelques hésitations au niveau des visages et des attitudes.
Lire la critique sur le site : BDGest
LigneClaire
28 février 2022
Une saga qui montre qu’on n’emprisonne pas un idéal, que la liberté sera toujours la plus forte à condition de ne pas s’arranger avec elle. Un album coup de poing à l’image des convictions de Patrice Ordas avec un dessin de très belle tenue, un peu à la Delitte ce qui est un compliment.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (1) Ajouter une citation

On n'emprisonne pas un idéal

Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Patrice Ordas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Ordas
Scénaristes : Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS Dessinateur : Alain MOUNIER
Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées.
Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraichement diplômé de la faculté de médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury, en janvier 1916. Il commande une ambulance hippomobile, surnommée l'As de Pique parce qu'elle est connue aussi bien pour le courage de ses infirmiers, que pour leur manque de soumission au Règlement. Bouteloup est un nom qui compte en politique, car le baron Horace, père de Louis, est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l?élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau. Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu?à la rébellion?
Lire des extraits ici : http://www.angle.fr/bd-l-ambulance-13-tome-1-5830732.html
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Façon de parler(2) ... 😋😋

Quelle expression rappelle qu'il faut appeler les choses par leur nom ?

Il faut appeler un chien un chien
Il faut appeler un singe un singe
Il faut appeler un lion un lion
Il faut appeler un chat un chat

12 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , argot , expressionsCréer un quiz sur ce livre