AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.01 /5 (sur 498 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Reims , le 22/12/1969
Biographie :

Pascal Bresson est né le 22 décembre 1969 à Reims. Il vit actuellement en Bretagne, à Saint-Malo.

Depuis sa plus tendre enfance, il se passionne pour le dessin. C'est en découvrant les enquêtes de Ric Hochet dessinées par Tibet dans le journal "Tintin", qu'à 6 ans, il ambitionne de devenir un jour dessinateur.

C'est vers l'âge de 12 ans (aidé par ses amis dessinateurs Tibet, René Follet et Mohamed Aouamri) qu'il concrétise son rêve en dessinant pour un journal Canadien "9e Art", une histoire complète pour un hommage à EP Jacobs...

Vers 17 ans, il devient pendant plus de 2 ans, illustrateur d'articles de presse pour le quotidien régional "L'Union".

En 1994, il publie une histoire de cinq planches dans le journal "A Suivre" chez Casterman et de nombreuses histoires pour divers fanzines...
Chemin faisant, Pascal remporte quatre fois le concours d'affiche du Cirque Européen de Reims et se spécialise dans l'illustrations pour la jeunesse. C'est ainsi qu'il publie de nombreux ouvrages chez de nombreux éditeurs tels que Hemma, Tournesol, Syros, Magnard...

Il connaît un franc succès en 2000 avec la série Poulpia, la petite pieuvre écologique avec Brice Tarvel au scénario (Editions Coeur de Loup)... et c'est à cette époque qu'il devient ami avec le célèbre Nicolas Hulot.

Pascal Bresson a aussi dessiné et écrit pour les Editions Ouest-France Terre-Neuvas, l'impitoyable métier (3 prix dont celui de la ville de Brest) et Guillaume Seznec, une vie retrouvée en collaboration avec son ami Denis Seznec, le petit fils...

En 2010, Pascal scénarise 3 séries BD aux Editions Glénat: "L'Affaire Seznec" (avec Guy Michel au dessin), "L'Affaire Dominici" (avec René Follet au dessin) et "Ushuaïa ou les aventures de Nicolas Hulot" (dessin Curd Ridel) dont il reçu le prix de Vigneux sur Seine (91) pour l’ensemble de sa modeste carrière.

En 2013, deux nouvelles séries verront le jour avec René Follet et son ami Bruno Putzulu, acteur de cinéma aux Editions Glénat et Casterman…

Il adapte également en BD en deux tomes, la célèbre sérié télévisuelle une saga maritime "Entre Terre et Mer" d’Hervé Baslé pour Soleil Celtic…

Sa plus grande joie, c'est de pouvoir faire ce métier avec passion et sincérité... Il prépare avec son ami acteur Bruno Putzulu, un roman graphique pour Glénat, sur le sujet de quotidien d'un acteur, à suivre...

Sa citation préférée est une phrase de Nelson Mandela : "Un stylo peut transformer une tragédie en espoir et victoire".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Pascal Bresson   (23)Voir plus


Entretien avec Pascal Bresson, à propos de son ouvrage Simone Veil : L`immortelle


09/07/2018

Simone Veil vient d`être enterrée au Panthéon aux côtés de son époux, Antoine. A ce jour, seulement 77 personnes y sont inhumées, dont 5 femmes. Vous avez réalisé, avec le dessinateur Hervé Duphot, la bande dessinée Simone Veil : L`immortelle parue aux éditions Marabout. Qu`est-ce qui vous a poussé à entreprendre ce travail sur Madame Veil et d`où vous est venue l`idée ?

La genèse de ce projet est née suite à une visite au Panthéon en 2014. Il faut préciser que je voue une admiration depuis ma plus tendre enfance aux grandes personnalités qui ont fait quelque chose de bien pour notre pays, notre culture, notre patrimoine. En regardant ces nombreuses cryptes symboliques : Emile Zola, Jean Jaurès, Victor Hugo, Marie Curie, Jean Moulin, Aimé Césaire, etc. Je me demandais qui pourrait être la prochaine personnalité à y entrer ! De suite, Simone Veil m`est apparue comme une évidence. Au-delà de son image de droiture et d`honnêteté, Simone Veil est d`abord et avant tout une femme qui incarne son temps et son combat. Son histoire personnelle se confond intimement avec l`histoire collective : La guerre, l`enfer des camps de la mort, la loi sur l`avortement, le combat pour les femmes, l`engagement pour une Europe réunie. Il faut dire que son destin fascine et intrigue.

A travers ces 182 pages, je perce le mystère qui entoure un parcours exemplaire de celle qui est devenue une icône, un symbole pour des générations de femmes. Je me suis nourri de ses propres témoignages et interviews, j`ai retracé l`itinéraire d`une petite fille au caractère rebelle, intelligente, née à Nice un 13 juillet 1927 qui s`appelait encore Simone Jacob. Je mets en lumière les coulisses de ses combats politiques, ses blessures, sa souffrance qui ont émaillé sa vie. Ni hagiographie ni pamphlet, cet ouvrage destiné de 7 à 77 ans (et plus) est celui d`un auteur passionné qui restitue en BD pour la première fois un personnage essentiel de notre temps. Cet ouvrage essentiel au devoir de mémoire a été réalisé sur une période de trois ans.



Avez-vous pu rencontrer Simone Veil et discuter avec elle de ce projet de roman graphique, avant sa disparition le 30 juin 2017 ?

J`avais déjà croisé Simone Veil lors de différents salons du livre. Mais s`adresser directement à cette grande dame, pas facile. Quand je réalise un album sur une personne publique, je demande toujours l`autorisation. C`est important, c`est un respect automatique qu`il faut avoir, puis c`est important de mettre également un visage sur un autre. La chance c`est d`avoir un réseau. Un petit réseau. C`est grâce à mon ami Claude Cancès, ancien grand patron du 36 Quai des Orfèvres. Il connaissait bien Jean Veil. J`ai pu donc entrer directement en contact avec la famille Veil en une semaine. Déjà par téléphone, j`ai expliqué à Jean Veil mon projet de concevoir un livre hommage sur sa maman. Les grandes lignes de sa vie.

Un mois plus tard je rencontrais Jean Veil et sa maman. J`avais pris mes précautions à l`avance. Assez timide, j`avais pris le soin d`écrire une lettre en résumant tout le déroulé de ce projet. le pourquoi ? le comment, etc... Au cas où le trac me prenait soudainement. J`ai pu expliquer en 10 minutes à Simone Veil ce projet. Très heureuse de savoir qu`il y avait un roman graphique destiné aux jeunes générations. Sa plus grande peur était de voir recommencer un jour ce qu`elle avait vécu. La montée des extrêmes, etc. Puis c`est avec Jean Veil que j`ai travaillé. C`est le garant du patrimoine. La seule chose que je ne devais pas mettre dans cet album était la vie privée de sa maman. Promesse tenue. C`est à Jean que je demandais de valider les pages jusqu`à sa parution il y a quelques jours. Samedi 7 juillet 2018, j`ai reçu un appel de Jean Veil : "Pascal, votre roman graphique est magnifique, très pédagogique, très beau. Je vous remercie et vous souhaite d`en vendre beaucoup." Si je peux transmettre ce devoir de mémoire aux plus jeunes, c`est gagné. C`est un hommage vibrant à une grande Dame qu`il ne faudra jamais oublier. Elle a tant fait pour nous.



Vous êtes-vous rendus à Nice, avec Hervé Duphot, où Simone Veil a grandi, afin de vous imprégner des lieux et de l`atmosphère pour écrire et réaliser les dessins de la bande dessinée ?

J`ai lu plus de 15 livres sur la vie de Simone Veil. Je me suis évidemment appuyé sur sa biographie Une vie. C`est un roman graphique de 182 pages, avec différentes couleurs pour bien différencier les époques. En démarrant la vie de Simone Veil (à noter, j`y travaille depuis plus de trois ans), j`ai décidé de démarrer par la période contemporaine (bleue) à l`époque de la loi pour L`IVG en novembre 1974. Dans l`ouvrage, il était important de consacrer un maximum de pages pour expliquer aux futures générations « la loi Veil » qui allait changer la vie de millions de femmes. Tout au long de son combat, on va découvrir chez Simone Veil ses qualités de courage, de droiture et d`intelligence. Je ne voulais par raconter son destin à la fois tragique et exceptionnel dans un ordre chronologique comme le font très souvent les livres écrits sur cette grande dame. C`est un peu comme une « montagne russe », on monte et on descend dans l`émotion sans jamais tomber dans le « pathos ». C`est jamais linéaire, ni lassant. N`oublions pas que c`est une bande dessinée avant tout. Simone Veil est une héroïne de papier et doit animer des cases, des bulles, des dialogues, tout un récit sans jamais ennuyer le lecteur.

Nous avons décidé d`utiliser avec le dessinateur Hervé Duphot des codes couleurs. Jaunes pour son adolescence, couleur grise pour les moments tristes et horribles dans les camps de la mort, une couleur verdâtre pour les flashbacks (essentiel pour raconter comment Simone Veil est arrivée à être cette grande femme politique). Ainsi, les lecteurs ne perdront pas le fil de l`histoire. Cet album n`est ni hagiographie, ni pamphlet, juste un ouvrage d`un auteur qui voue une passion et qui restitue pour la première fois en bande dessinée avec l`accord de la famille Veil un personnage essentiel de notre temps dans toute sa vérité et sous toutes ces facettes. La période grise qui correspond à sa déportation était assez lourde moralement. J`ai dû me plonger dans des ouvrages terribles traitant du sujet, lire, avaler des témoignages horribles pour retranscrire au plus vrai le vécu de Simone Veil et de ces familles juives dans ces camps de la mort. C`était important de ne pas se tromper dans ce chapitre. Pour résumer ces nombreuses pages d`Auschwitz : "Partie dans un convoi de la mort à l`âge de seize ans et demi, Simone Veil a vu sa famille décimée dans les camps. Elle faisait partie des rares rescapés d`Auschwitz et, de son retour jusqu`à ses dernières années, n`a cessé de témoigner."


Comment s`est créée puis déroulée votre collaboration avec le dessinateur Hervé Duphot ?

J`ai pris une année sur mon temps pour tout lire sur Simone Veil : Livres, documents, archives, témoignages, interviews, vidéos. Ensuite, j`ai réalisé un synopsis de plus de 20 pages. C`est comme au cinéma, c`est le résumé de l`histoire. Il constitue l`ébauche du scénario et sert surtout à présenter ce projet aux éditeurs. Ensuite arrive le découpage. C`est le plan complet de l`histoire, page par page, image par image. Je décris chaque case, les ambiances, les lieux de façon schématique et les dialogues. Un découpage vivant doit jouer avec les différences de cadrages, d`angles de vue et de plans, ainsi le mouvement et l`expression des personnages. Ça doit être vivant, mouvant. C`est du cinéma sur papier. Ensuite, ce découpage est transmis à Hervé qui de son côté réalise sur mes conceptions des crayonnés. Une fois ces roughs réalisés, Hervé encre ses pages puis met la couleur sur son ordinateur.



Dans votre bande dessinée, vous racontez son enfance, sa déportation, son combat pour que la loi autorisant l`interruption volontaire de grossesse soit votée, mais vous ne parlez pas de la suite de son parcours : son élection à l`Académie Française, le symbole qu`elle représente pour la lutte contre le négationnisme, et son statut de Présidente de la fondation du Mémorial de la Shoah. Pensez-vous écrire un tome 2 avec Hervé Duphot ?

J`ai été limité par le nombre de pages. Au départ, je pensais réaliser 192/200 pages, car la vie d`une si grande dame est vaste et il y a tellement à dire. Mais on m`a demandé de réduire à 172 pages. Il m`a fallu donc mettre en avant les parties de sa vie les plus importantes. Avec ce roman graphique, j`ai surtout voulu donner les clefs aux jeunes afin qu`ils connaissent Simone Veil. Par la suite, ils peuvent ouvrir d`autres serrures pour remonter plus loin dans sa vie par le biais d`internet ou tout simplement les livres.

Non, il n`y aura pas de suite. La famille Veil m`a donné l`autorisation pour la réalisation d`un livre. Je ne veux pas tirer sur le fil comme certains éditeurs ou auteurs, Simone Veil est notre mémoire et surtout pas un commerce. Dès le départ, je n`ai pas voulu prendre l`éditeur qui aurait éventuellement payé le plus. J`ai pris le premier qui m`a appelé et qui m`a prouvé sa passion pour Simone Veil.




Pascal Bresson à propos de ses lectures




Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Les Misérables de Victor Hugo.



Quel est le livre que vous auriez aimé écrire ?

L`Enfant et la rivière d`Henri Bosco.



Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Les Trois Mousquetaires d`Alexandre Dumas.



Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Germinal de Emile Zola.



Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Cher François par Philippe Torreton.



Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

La Disparition de Josef Mengele de Olivier Guez.



Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.



Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

"Un stylo peut transformer une tragédie en espoir" de Nelson Mandela.



Et en ce moment que lisez-vous ?

L`Etranger d`Albert Camus.



Découvrez Simone Veil : L`immortelle de Pascal Bresson aux éditions Marabout :





Entretien réalisé par Lara Debelle.










étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Beate et Serge Klarsfeld un combat contre l'oubli


Citations et extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
marina53   19 septembre 2015
Plus fort que la haine de Pascal Bresson
La haine trouble la vie, l'amour le rend la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie, l'amour la rend lumineuse...

Martin Luther King

Commenter  J’apprécie          290
boudicca   21 octobre 2014
Plus fort que la haine de Pascal Bresson
Nous, esclaves, nous trouvons dans l'amour de la musique un moyen de nous forger une identité. Comme nos ancêtres africains, nous mêlons la musique à chaque instant vécu. Nous chantons pour rythmer le travail, pour célébrer les fêtes, pour conduire l'un des nôtres à sa dernière demeure. C'est notre culture à nous depuis toujours, et celle-là, les Blancs ne pourront jamais se l’approprier.
Commenter  J’apprécie          160
tamara29   14 juillet 2017
Bugaled Breizh de Pascal Bresson
Le bugaled avait un aspect fantomatique. Il était couché sur le sable, il semblait dormir entre les ombres qui ondulaient autour. Il n’avait pas du tout l’air d’un bateau mourant dans un cimetière d’épaves.
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougat   27 juin 2015
Entre terre et mer, tome 2 : Le vieux Terre-Neuva de Pascal Bresson
-Quand j'ai perdu ma mère, je n'avais plus envie d'entendre les autres...

-Moi au contraire! J'ai besoin de parler avec tout le monde. On ne peut pas passer sa vie à pleurer, le malheur fait fuir les gens...
Commenter  J’apprécie          140
tchouk-tchouk-nougat   19 janvier 2016
Entre terre et mer, tome 3 : La Belle Lavandière de Pascal Bresson
-Avec Marie va commencer le vrai voyage de ma vie.

-La mer et la vie c'est pareil, alors... bon voyage, garçon! Gare aux tempêtes!
Commenter  J’apprécie          140
Erik35   01 novembre 2021
Simone Veil : L'Immortelle de Pascal Bresson
Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays. L'histoire nous montre que les grands débats qui ont divisé un moment les français apparaissent avec le recul du temps comme une étape nécessaire à la formation d'un nouveau consensus social, qui s'inscrit dans la tradition de tolérance et de mesure de notre pays...



Je ne suis pas de ceux et de celles qui redoutent l'avenir.



Les jeunes générations nous surprennent parfois en ce qu'elles diffèrent de nous ; nous les avons nous-mêmes élevées de façon différente de celle dont nous l'avons été. Mais cette jeunesse est courageuse, capable d'enthousiasme et de sacrifices comme les autres. Sachons lui faire confiance pour conserver à la vie sa valeur suprême.



[Extrait du discours de Simone Veil, ministre de la Santé, présentant devant l’Assemblée nationale le projet de loi sur la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse le 26 novembre 1974]
Commenter  J’apprécie          110
tchouk-tchouk-nougat   18 mars 2015
Entre terre et mer, tome 1 : Le jeune saisonnier de Pascal Bresson
Et vous jeunes filles qui avez des amants, bourlinguant sur la mer, à bord des batiments! Ha! Soyez-leur fidèles, gardez bien votre coeur à ces marins modèles!
Commenter  J’apprécie          110
Croquignolle   10 novembre 2021
Florence Arthaud, femme libre de Pascal Bresson
Tu sais, la mer, c'est un monde, un monde infini, un monde de liberté... Un monde avec de vrais gens, un monde de marins, bien loin du monde des terriens, un monde qui a ses règles, ses propres codes. "Un monde, comme dit Eric Tabarly, qui ne convient pas aux imposteurs." Un monde où le rêve trouve ses derniers refuges, un monde où le respect est un mot qui veut dire quelque chose...
Commenter  J’apprécie          103
sld09   06 juin 2021
Entre terre et mer, tome 1 : Le jeune saisonnier de Pascal Bresson
Je veux voir les bateaux revenir. Je veux voir ces hommes pour qui le cœur des femmes bat si fort.
Commenter  J’apprécie          110
MelleFifi   01 juillet 2017
Entre terre et mer, tome 1 : Le jeune saisonnier de Pascal Bresson
L'arrivée d'un bateau était toujours un événement ! Les commerçants ouvraient leurs boutiques et monsieur le curé ouvrait son église... c'étaient des sous et du plaisir qui entraient dans la rade...
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

"Les Fleurs du mal" de Baudelaire (2)

Quel est le prénom de Baudelaire ?

Georges
Marcel
Charles
Henri

16 questions
1116 lecteurs ont répondu
Thème : Les Fleurs du Mal de Charles BaudelaireCréer un quiz sur cet auteur