AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702449417
450 pages
Éditeur : Le Masque (07/04/2021)
3.65/5   17 notes
Résumé :
Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron frisent peut-être les quatre-vingts ans, mais ils en ont encore sous le capot. Et en dépit de leurs carrières très différentes – depuis le psychiatre jusqu’à l’ex-syndicaliste, sans compter la probable carrière d’espionne d’Elizabeth –, un passe-temps insolite les unit, bien plus exotique qu’une partie de scrabble. Tous les jeudis, le quatuor s’attelle à de vieilles affaires de meurtre non résolues, bien décidé à en découvrir le fin ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  10 juin 2021
Avec ce roman, j'ai fait du patinage artistique, mais à ma manière personnelle, c'est-à-dire que j'ai fait beaucoup de surplace, patiné beaucoup pour avancer peu et que je me suis gamelée souvent durant ma lecture.
Et oui, je suis passée artistiquement à côté de cette lecture que ma copinaute de LC m'avait proposée et qui me tentait bien.
Le courant entre le roman et moi n'est pas passé, et ce, dès, le départ.
Pourtant, le pitch était intéressant, mais voilà, le style d'écriture m'a semblé plombant, les personnages inintéressants, casse-pieds à la limite et lors de mes pitoyables débuts, je ramais grave dès le premier chapitre.
Comme parfois ça se débouche après un certain moment, j'ai persévéré, je me suis accrochée à tout ce qui passait devant ma main, j'ai tenté d'avancer pour tomber sur le moment où, enfin, nous allions nous rencontrer, le récit et moi, mais peine perdue, ce moment n'est jamais venu.
Sautant des lignes, puis des paragraphes, puis des pages, j'ai essayé d'avancer en mode rapide en espérant, lors de mes arrêts, trouver lecture à mon pied, mais jamais ce n'est arrivé !
Merde alors, ce roman est N°1 des ventes en Angleterre et avec moi, il finit dans les lanternes rouges des lectures 2021 ! Là, j'ai vraiment tiré le gros lot…
Puisque je voulais connaître la fin, je suis allée lire les derniers chapitres afin de tout savoir, mais même là, cela n'a pas éveillé plus d'intérêt que pour l'étude des bousiers en milieu naturel. Rien, nada, encéphalogramme tout plat, aucun plaisir de lecture, du début à la fin.
Sans Bianca pour me proposer ce roman en LC, jamais je ne l'aurais coché, mais j'espérais faire une agréable découverte, comme avec d'autres romans qu'elle m'a déjà proposés en lecture. Ben, c'est loupé pour moi, mais pour elle, c'est une réussite totale ! Je vous laisse aller lire son avis, meilleur que le mien.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Biancabiblio
  13 juin 2021
Succès absolu au Royaume-Uni, le Murder Club du jeudi est un cosy mystery comme je les aime car il reprend les codes du genre en instillant une petite dose d'originalité.
Il y a bien sûr l'atmosphère de campagne anglaise que j'aime tant, une communauté avec ses secrets et ses commérages, ici un village de retraités, une poignée de personnages qui mène l'enquête entre rires et larmes, ici quatre apprentis détectives de quatre-vingt ans.
Richard Osman dépeint avec brio les liens tissés au crépuscule d'une vie. Ici nos héros ne se connaissent et ne se côtoient que par leur proximité géographique puisqu'ils habitent tous une résidence sénior et sont, pour la majorité d'entre eux, veufs.
Pour autant, ils sont loin de perdre la tête et utilisent à merveille leurs petites cellules grises si chères à Hercule Poirot, bien mieux que moi puisqu'ils ont su démêler l'écheveau bien emmêlé que constitue cette enquête aux multiples ramifications ! Car lorsqu'il s'agit de tromper l'ennui et de doubler la police, il ne faut jamais sous-estimer les personnes âgées.
Des secrets, des fausses pistes, des rebondissements émaillent le récit dont le tempo est plutôt lent et un dénouement qui m'a totalement surprise sont les atouts de ce premier tome ! Si vous cherchez une histoire bien rythmée, passez votre chemin, si, en revanche, vous aimez bien prendre votre temps, cette première enquête du Murder Club devrait vous donner satisfaction.
Outre l'enquête, j'ai beaucoup aimé les différents protagonistes de ce récit que dépeint fort bien l'auteur. Il y a bien sûr les quatre piliers du Murder Club (Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron) mais aussi les deux policiers à qui ils dament le pion : Donna qui rêve d'intégrer la police criminelle et qui est pour l'instant cantonnée aux missions sans intérêt (comme Trudy Loveday chez Faith Martin) et Chris, l'inspecteur chef complexé par ses bourrelets et qui rêve de trouver enfin l'amour.
Un cosy crime à la plume raffinée et à l'humour mordant, où l'on discute meurtres entre deux tasses de thé et quelques scones. Les amateurs.trices du genre vont apprécier !
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
croix59
  28 avril 2021
4 retraités se piquent de résoudrent des cold cases transmis par une de leurs amies, ex policier, quand successivement deux meurtres vont intervenir dans leur entourage : les associés de leur maison de retraite. Rois de la manipulation , ils vont réussir à imposer une jeune agente dans l'enquête policière et eux même lors d'une scène cocasse. Ils ont des passés différents (psychiatre, syndicaliste, infirmière et espionne pour Elisabeth qui est à la tête de ce quatuor. Enfin il n'est jamais dit qu'elle l'a été mais compte tenu des différents endroits où elle a vécue...Bref, c'est plutôt drôle, teinté de quelques histoires personnelles émouvantes (Bernard et son épouse, Mackie le prêtre), nos enquêteurs s'impliquent à fond, avec leurs moyens qui ne sont pas si limités que ca. Les personnages sont sympathiques avec un voile mystérieux sur le passé de chacun. C'est bien fait, très rythmé, avec quelques réparties bien senti et une réflexion sur la fin de vie. Sympathique.
Commenter  J’apprécie          70
hendrickxvirginie
  21 mai 2021
📁ᏝᏋ ᏒéᏕᏬᎷé📁
Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron frisent peut-être les quatre-vingts ans, mais ils en ont encore sous le capot. Leur passe-temps favori : s'atteler, tous les jeudis, à de vieilles affaires de meurtre, pour en découvrir le fin mot là où la police a échoué. Jusqu'à ce que la nouvelle leur parvienne : Tony Curran, l'associé du directeur de leur village de retraite, vient d'être retrouvé assassiné dans sa cuisine. Ni une ni deux, Elizabeth convoque ses trois acolytes et lance le Murder Club sur la piste du tueur, toutes cannes dehors. Quand il s'agit de tromper l'ennui et de doubler la police, il ne faut jamais sous-estimer les personnes âgées.
👒𝘾𝙚 𝙦𝙪𝙚 𝙟'𝙚𝙣 𝙥𝙚𝙣𝙨𝙚...👒
Je remercie @editionsdumasque pour cet envoi et la confiance que vous avez en ma page 😊.
Le Murder Club du jeudi, c'est un roman où Richard Osman est parvenu à me baladée avec gourmandise ! le style d'écriture est fluide, léger, les chapitres ne sont pas longs. En mode "So British", ce roman policier est à lire façon cocooning.
Les personnages sont très intéressants et j'ai beaucoup aimé vivre l'enquête avec Joyce, Elisabeth, Ron et Co. Les parties du journal de Joyce sont excellentes. Ce cosy crime, c'est un régal pour les yeux ! Les personnages ont leurs brins de mystères et l'enquête est bien ficelée. Dans ce roman, il y a de l'humour, du mystère, des larmes. L'intrigue tient parfaitement la route et la fin... je ne m'y attendais pas une seconde ! Je me suis mise a imaginer ma grand-mère dans ce roman 😅 avec certains traits des personnages.
C'est donc un livre adorable, plein d'humour et d'amitié, de loyauté, de fidélités, mais aussi de rebondissements bien menés, plausibles et amusants. Ce roman est une très agréable découverte que je vous invite à lire sans tarder !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Evie_80
  11 juin 2021
Je n'ai pas réussi à me mettre dedans, c'est long, c'est lent, on fait du surplace, mais surtout c'est lourd le style d'écriture lourd et plombant pourtant j'ai essayé de m'y mettre mais j'ai passé des pages pour arriver à la fin, qu'elle déception après d'autres peuvent aimer, l'idée de départ était bonne pourtant avec des personnes âgées comme personnages principaux mais dès le départ je n'ai eu aucune étincelle
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lexpress   15 avril 2021
"Le Murder Club du jeudi" (Le Masque) de Richard Osman, parfait échantillon du "cosy crime" et succès phénoménal outre-Manche, débarque en France.
Lire la critique sur le site : Lexpress

Videos de Richard Osman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Osman
Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron frisent peut-être les quatre-vingts ans, mais ils en ont encore sous le capot. Leur passe-temps favori : s'atteler, tous les jeudis, à de vieilles affaires de meurtre, pour en découvrir le fin mot là où la police a échoué. Jusqu'à ce que la nouvelle leur parvienne : Tony Curran, l'associé du directeur de leur village de retraite, vient d'être retrouvé assassiné dans sa cuisine. Ni une ni deux, Elizabeth convoque ses trois acolytes et lance le Murder Club sur la piste du tueur, toutes cannes dehors. Quand il s'agit de tromper l'ennui et de doubler la police, il ne faut jamais sous-estimer les personnes âgées. Succès absolu au Royaume-Uni, le Murder Club du jeudi nous entraîne, entre rires et larmes, sur le chemin tortueux des émotions humaines. Car, derrière le meurtre, ce sont les liens tissés au crépuscule d'une vie que Richard Osman dépeint avec brio.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre