AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Murder Club enquête tome 1 sur 3
EAN : 9782253107651
544 pages
Le Livre de Poche (30/03/2022)
3.31/5   206 notes
Résumé :
Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron frisent peut-être les quatre-vingts ans, mais ils en ont encore sous le capot. Et en dépit de leurs carrières très différentes – depuis le psychiatre jusqu’à l’ex-syndicaliste, sans compter la probable carrière d’espionne d’Elizabeth –, un passe-temps insolite les unit, bien plus exotique qu’une partie de scrabble. Tous les jeudis, le quatuor s’attelle à de vieilles affaires de meurtre non résolues, bien décidé à en découvrir le fin ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 206 notes

iris29
  08 janvier 2023
Quatre personnes agées , vivant dans une résidence pour séniors, se réunissent tous les jeudis pour parler "Cold case ". Et quoi de mieux qu'un vrai meurtre pour s'occuper et faire s'agiter ses petites cellules grises. Pourquoi le jeudi ? Et bien parce que c'est le seul jour où la salle de réunion n'est pas occupée par les amateurs de scrabble, de tricot et autre... La "chef ", c'est plus ou moins Elizabeth , dont je ne suis pas arrivée à saisir quel métier , elle avait occupé ( police, services secrets ?...), Joyce est une ancienne infirmière, Ibrahim, un ancien psy, et Ron, j'ai oublié ou pas su trouver l'information.
Car , c'est ce qui m'a gênée dans ce roman : le flou, la complication, les méandres... 535 pages, plus loin , je ne suis pas plus avancée qu'au début.
Une foule de personnages , à qui l'auteur accorde plus ou moins la même importance, au lieu de se concentrer sur le quatuor. Des histoires qui s'égarent dans tous les sens et tous les coupables possibles, au point qu'à la fin, on ne sait même plus qui ou quoi on cherche.
C'est un cosy mystery, et même si ces personnes agées sont en pleine forme pour leur âge, elles avoisinent tout de même les 80 printemps, donc, question, action, on ne s'attend pas à des bagarres ou des cascades. Aucun suspens dans ce roman, contrairement à ce qu'indique le magazine ELLE. C'est lent, poussif et ennuyeux.
Ce qui m'a fait tenir ? le ton ironique et l'humour très fin et très subtil de l'auteur , qui délivre tout de même de sacrées jolies pépites.
Je suis déçue d'être un peu passée à côté, car outre l'humour, il y a des scénes ( un peu ) touchantes, comme Elizabeth qui vient visiter très souvent dans sa chambre , sa meilleure amie, qui lui parle et la questionne comme si de rien était, alors que l'autre est une plante verte au fond de son lit qu'elle ne quittera que les pieds devant.
Et toujours Elizabeth qui ne voulant pas perdre la mémoire se teste réguliérement.
Mais malgré ces passages, malgré l'humour, malgré tout cela , je ne suis pas sûre de continuer la série, ne m'étant pas attachée plus que cela aux personnages.
La fin qui arrive après une floppée de "faux coupables" et fausses pistes, est sortie du chapeau et pas crédible. Et puis, on ne l'attendait plus et du coup ça ne fait aucun effet.
Un peu trop confus et "bordélique" pour moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
missmolko1
  11 novembre 2021
Un nouveau cosy murder venu d'Angleterre et qui a beaucoup de succès. le tome 2 vient d'ailleurs de paraître en anglais et le tome 3 est prévu pour septembre 2022.
Ce roman est le premier roman de l'auteur et même si j'ai passé un bon moment, il y a malgré tout quelques petits défauts.
Commençons par le positif :
- l'originalité du scénario : 4 petits vieux qui mènent l'enquête depuis un village de retraités. Ils ont créés leur « murder club » pour résoudre des enquêtes classées sans suite. C'est étrange et un peu morbide mais pourquoi pas, ça met un peu de piment dans leur vie, sans doute plus que les sudokus ou le tricot.
- J'ai aimé la relation entre Donna et Chris et leur petit jeu de séduction. C'est un couple de flic que j'ai aimé même s'ils manquent tout deux d'un peu de flair.
Je suis malgré tout dubitative concernant les points suivants :
- le rythme est très lent. Malgré une construction intéressante avec des chapitres courts qui alternent les points de vue, le roman manque de dynamisme.
- Les personnages qui sont bien trop caricaturaux : l'ancien syndicaliste barbant, le vieux psy qui analyse la situation, le polonais qui travaille dans le bâtiment... Ce n'est pas vraiment recherché et ça empêche de vraiment s'attacher à un personnage en particulier. Je suis également un peu déçue de ne pas en avoir appris un peu plus sur le passé d'Elizabeth.
- La fin m'a également déçue. Je l'ai trouvé trop complexe et brouillonne.
Je suis maintenant curieuse de découvrir la suite et de donner une seconde chance à l'auteur.

Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Ambere
  16 décembre 2021
Le murder club du jeudi de Richard Osman aux éditions du Masque @misterosman
Alors là, gros coup de coeur de cette fin d'année !
Attrapé au hasard d'une visite à ma médiathèque préférée (tu connais le truc, tu y vas avec un livre pour lire dans une atmosphère détendue, tu ressors avec deux bouquins supplémentaires), voilà une agréable surprise que ce cosy mystery, écrit par un animateur britannique.
C'est un vrai petit bonbon d'humour (ou un Chamonix , plus facile à mâcher) à lire au coin du feu en cette fin d'année.
Je vous présente nos 4 fringants retraités tous aussi truculents les uns que les autres, qui constituent le murder club du jeudi :
Ibrahim, ancien (ou toujours actif ?) psy, Egyptien d'origine, au vocabulaire d'érudit, clairvoyant et amical.
Ron, ancien syndicaliste, qui a parfois le verbe haut, qui aime souvent lever le coude mais avec un coeur gros comme ça.
Elizabeth, la plus futée et un peu la meneuse de la bande, avec des idées et des raisonnements dont elle seule a le secret. On ne sait pas grand-chose de son passé, mais on devine une carrière d'agent secret, une retraitée du MI-5 en tout cas un grand mystère l'entoure.
Et Joyce, la petite dernière arrivée dans la bande, la mamie dont on rêverait toutes, tellement gentille, toujours un gâteau dans le four. Je l'imagine bien me pincer la joue si je la rencontrais
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
belette2911
  10 juin 2021
Avec ce roman, j'ai fait du patinage artistique, mais à ma manière personnelle, c'est-à-dire que j'ai fait beaucoup de surplace, patiné beaucoup pour avancer peu et que je me suis gamelée souvent durant ma lecture.
Et oui, je suis passée artistiquement à côté de cette lecture que ma copinaute de LC m'avait proposée et qui me tentait bien.
Le courant entre le roman et moi n'est pas passé, et ce, dès, le départ.
Pourtant, le pitch était intéressant, mais voilà, le style d'écriture m'a semblé plombant, les personnages inintéressants, casse-pieds à la limite et lors de mes pitoyables débuts, je ramais grave dès le premier chapitre.
Comme parfois ça se débouche après un certain moment, j'ai persévéré, je me suis accrochée à tout ce qui passait devant ma main, j'ai tenté d'avancer pour tomber sur le moment où, enfin, nous allions nous rencontrer, le récit et moi, mais peine perdue, ce moment n'est jamais venu.
Sautant des lignes, puis des paragraphes, puis des pages, j'ai essayé d'avancer en mode rapide en espérant, lors de mes arrêts, trouver lecture à mon pied, mais jamais ce n'est arrivé !
Merde alors, ce roman est N°1 des ventes en Angleterre et avec moi, il finit dans les lanternes rouges des lectures 2021 ! Là, j'ai vraiment tiré le gros lot…
Puisque je voulais connaître la fin, je suis allée lire les derniers chapitres afin de tout savoir, mais même là, cela n'a pas éveillé plus d'intérêt que pour l'étude des bousiers en milieu naturel. Rien, nada, encéphalogramme tout plat, aucun plaisir de lecture, du début à la fin.
Sans Bianca pour me proposer ce roman en LC, jamais je ne l'aurais coché, mais j'espérais faire une agréable découverte, comme avec d'autres romans qu'elle m'a déjà proposés en lecture. Ben, c'est loupé pour moi, mais pour elle, c'est une réussite totale ! Je vous laisse aller lire son avis, meilleur que le mien.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Papyriri
  14 juillet 2022
Un mystère confortable britannique , mais j avoue ne pas y avoir retrouver l humour godon qui me plaît sans remonter à Jérome K Jérome ou Oscar Wilde celui de Graham Greene par exemple , mais plutôt celui grosse farce lourdingue des Yankees ou alors à la limite Mister Bean ( voir le chapitre du thé avec les policiers) .L intrigue s 'enroule en noeuds plus ou moins Gordiens qui se révèlent au final peu crédibles , limites ridicules . Les personnages maintenant , certes il faut avoir une vision particulière pour se réunir afin de résoudre des crimes passés , mais quelle vie ont donc eu ces vieillards pour cacher tant de malhonnêtetés , de crimes ?Aucun ne semblent avoir vécu l' existence simple du commun des mortels , espionnage, assassinat , psy déjanté ( cousin d'Hannibal Lecter pi t'-être ) syndicaliste ringard avec progéniture limite braqueur . Les protagonistes secondaires sont tout aussi inquiétants , escrocs , trafiquants de drogues , plusieurs assassins et parfois récidivistes dans le meurtre , suicidés à la chaîne de chagrin ou de remord , cette peur permanente de la maladie et de la mort ( cela est plus réaliste).Les flics sont d utiles débiles gentillets . Je me suis demandé par instant si toutes ces effrayantes vieilles personnes n 'étaient pas enfermées dans un centre pénitentiaire ou un asile pour privilégiés dans lequel l une des pensionnaires ( ancienne infirmière dragueuse soft )rédige des chapitres fantasmés de sa vie avec des amis imaginaires ? Si c est cela bien joué l 'auteur .Sinon effrayant vous dis - je !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162


critiques presse (1)
Lexpress   15 avril 2021
"Le Murder Club du jeudi" (Le Masque) de Richard Osman, parfait échantillon du "cosy crime" et succès phénoménal outre-Manche, débarque en France.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 janvier 2023
Au moins, j'ai découvert que les rencontres en ligne ne sont pas pour moi. On peut avoir trop de choix dans ce monde. Et quand tout le monde a trop de choix, il devient plus difficile d'être choisi. Et nous voulons tous être choisis.
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   08 janvier 2023
Si Elizabeth connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un, alors pourquoi n'est-elle pas ici ? Pourquoi envoyer Starsky et Huch quand Cagney et Lacey auraient pu venir se charger de tout ça ?
Commenter  J’apprécie          210
missmolko1missmolko1   11 octobre 2021
L’agente de police Donna De Freitas aimerait avoir un flingue. Elle aimerait pourchasser des serial killers dans des entrepôts désaffectés, faire son boulot avec une détermination sans faille tout en se riant d’une récente blessure par balle à l’épaule. Peut-être même prendre goût au whisky et avoir une liaison avec son coéquipier.
Mais pour l’heure, alors qu’à vingt-six ans elle s’attable pour le déjeuner à 11 h 45 en compagnie de quatre retraités fraîchement rencontrés, Donna prend conscience qu’il lui faudra gravir les échelons avant d’y parvenir. Et, de plus, elle doit reconnaître qu’elle a passé plutôt plaisamment l’heure qui vient de s’écouler.
Donna a déjà exposé les « Conseils pratiques pour la sécurité à domicile » de nombreuses fois. L’assemblée de personnes âgées du jour n’était pas différente des précédentes : des genoux bien abrités sous des couvertures, une distribution gratuite de biscuits, et, dans le fond de la salle, une poignée d’amateurs de sieste s’en donnant à cœur joie. À chaque session, Donna prodigue les mêmes conseils. L’importance extrême, primordiale, d’installer des verrous de fenêtre, de vérifier les pièces d’identité et de ne jamais livrer d’informations personnelles aux démarcheurs téléphoniques. Mais ce qui compte avant tout, c’est la présence rassurante qu’elle est censée incarner dans ce monde terrifiant. Donna le comprend très bien, et puisque c’est aussi pour elle l’occasion de s’extirper du poste de police et de la paperasse, elle se porte volontaire. Le poste de police de Fairhaven est plus paisible que ce à quoi elle est habituée.
Mais là, elle s’était retrouvée au village de retraite de Coopers Chase. Un endroit en apparence des plus inoffensifs. Un lieu luxueux, serein et calme, et sur la route, à l’aller, elle avait remarqué un pub sympathique où s’arrêter pour déjeuner au retour. Pour ce qui était de faire des cravates à des tueurs en série sur des hors-bord, il faudrait donc encore patienter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1missmolko1   13 octobre 2021
Elizabeth lui avait téléphoné la veille au soir pour lui apprendre la nouvelle au sujet de Tony Curran. Elle l’avait apprise de Ron, qui l’avait apprise de Jason, qui l’avait apprise d’une source qui restait à vérifier.
Commenter  J’apprécie          140
MiMiiLiEMiMiiLiE   23 avril 2022
Aux yeux d'Ibrahim, l'une des beautés de Coopers Chase était son côté si vivant. Ce lieu regorgeait de tant de comités ridicules et de politiques ridicules, de tant de querelles, d'amusements et de commérages. Toutes ces nouvelles arrivées, chacune modifiant subtilement la dynamique en place. Tous ces adieux aussi, qui vous rappelaient que c'était un endroit promis à un changement perpétuel. Il s'agissait d'une communauté et, de l'avis d'Ibrahim, les êtres humains était faits pour vivre en communauté. À Coopers Chase, chaque fois que vous vouliez être seul, vous n'aviez qu'à fermer la porte de votre logement et chaque fois que vous vouliez vous retrouver avec les gens, vous la rouvriez. S'il existait une meilleure recette du bonheur que celle-là, eh bien Ibrahim n'en avait encore jamais entendu parler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Richard Osman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Osman
A l'occasion du Quai du Polar 2022, Richard Osman vous présente son ouvrage "Le murder club enquête. Vol. 2. le jeudi suivant" aux éditions du Masque.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2608955/richard-osman-le-murder-club-enquete-vol-2-le-jeudi-suivant
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18640 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre