AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
ISBN : 2070343936
Éditeur : Gallimard (15/03/2007)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 151 notes)
Résumé :
Là où vous êtes censés vous trouver, c'est au beau milieu de quelque grande réception de mariage de West Hills dans un grand manoir résidentiel, avec dispositions florales et champignons farcis à travers toute la maison. On appelle ça plan de situation et de décor : l'emplacement de chacun, qui est vivant, qui est mort. Et c'est le grand moment de la réception de mariage d'Evie Cottrell. Evie est debout, à mi-chemin de l'énorme escalier dans le hall d'entrée du mano... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
markko31
22 janvier 2015
Shannon est un mannequin superbe à qui tout réussit. Et hop, une balle perdue, son joli minois laisse place à un steak tartare. Shannon devient alors un monstre invisible, et sa laideur un passeport pour une virée glauque et grotesque accompagnée d'un transsexuel nommé Brandy, vers un final et des révélations…incendiaires.
Nous ne sommes pas au niveau des indépassables Survivant ou Choke, mais il s'en faut de peu. le style Palahniuk est encore un peu vert dans celui-ci, ses thèmes encore en gestation. Avec en plus, une traduction médiocre.
Et pourtant, comme souvent avec l'auteur, on se prend bien un bon uppercut là où ça fait mal. Lire du Palahniuk, c'est toujours un peu physique, on a parfois l'estomac noué ou carrément au bord des lèvres.
Le roman a une structure aussi éclatée que le visage de Shannon. La chronologie nous parait au premier abord totalement aléatoire, on s'y perd, les anecdotes semblent innocentes, gratuites voire sans intérêt. On devine aussi légèrement que l'auteur, qui est à ses débuts, complique un peu trop cette structure par envie de montrer sa virtuosité. Tout ceci sent un petit peu la sueur, l'effort de l'écrivain. Et puis, même si cela semble un peu forcé, si la trame affleure parfois sous le motif du tapis, ça commence à fonctionner à plein régime (avec moi tout du moins), grâce à cette énergie, cette rage du style, et un humour noir et pervers totalement irrésistible. Cet homme est un génie pour dénoncer par l'absurde les monstruosités de l'Amérique, voire du monde occidentalisé contemporain, son vide et son autosatisfaction.
Ayant lu dans le désordre tout Palahniuk (Avertissement : ne faites pas comme moi qui ai commencé par en lire 7 à la suite, l'excès de noirceur même couplée à un humour ravageur peut-être nuisible pour votre santé mentale et votre rapport aux autres), si je ne m'abuse, Monstres Invisibles à ceci de très particulier dans l'oeuvre de l'auteur : il est le seul à surtout parler d'amour(s), de manière tordue et douloureuse certes, on ne se refait pas. Mais quand même, dans une oeuvre vouée à un cynisme incisif et radical, c'est à noter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
johnowen9
23 février 2014
Un livre impossible à résumer, d'une forme intrigante et originale, comme un magazine de mode. Palahniuk est, comme à son habitude, dans le noir, le cynique, le déjanté et le morbide. le tout est parfois sans queue ni tête, improbable, onirique et même parfois impossible... c'est dommage, mais ce n'est pas grave, tant la critique de la mode, de la "société de la beauté" et de la chirurgie plastique est acerbe et virulente, sèche, mais surtout masquée par un récit intelligent, aux nombreux twists, mais malheureusement parfois trop répétitif.
Commenter  J’apprécie          112
Joualvert
27 octobre 2016
Haha, ce roman est tellement politically incorrect. On pourrait difficilement faire pire en ce sens. L'humour est souvent de très mauvais goût, c'est un fait. le dégoût, même, pourrait saisir le lecteur bouche bée de stupéfaction alors que l'auteur élabore sur des sujets qu'il (le lecteur) aurait peut-être préféré circonscrits dans un flou providentiel. Tout ceci explique sans doute pourquoi ce roman, le premier que Palahniuk a soumis aux éditeurs, a été originalement refusé. Fort heureusement et pour le plus grand plaisir de ses futurs fans, il a persévéré et pourfendu les réticences avec son triomphal ''Fight Club''. C'est maintenant un fait prouvé, il y a un public pour ce genre de choses, et j'en fais partie !
Dans ''Monstres invisibles'', il aborde avec tambours et trompettes : orientation sexuelle, image et superficialité. Ces sont les thèmes qui m'ont semblé ressortir de cet amalgame de satire acide de la société, roman existentialiste et suspense, car on se demande qui sont les responsables de certains actes, alors que des rebondissements explosifs surviennent. Ajoutez à cela deux ou trois aphorismes à la Oscar Wilde, et vous avez maintenant une bonne idée du contenu de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Livrepoche
19 janvier 2016
Après la déception de L'arrache-coeur de Boris Vian, j'ai délaissé une PAL conséquentes (plus de 100 romans en attente) pour aller chercher directement, dans ma bibliothèque, un auteur refuge, Chuck Palahniuk. Je regarde la petite dizaine de romans dans ma collection de poche, met de côté ceux que j'ai déjà relu et me laisse tenter par Monstres invisibles dont je n'avais pas gardé de souvenirs précis.
Cette fois-ci, je le lis beaucoup plus vite et j'ai pu, en premier temps, apprécié la richesse du découpage ! C'est de l'orfèvrerie littéraire ! Il y a l'histoire et il y a la façon dont elle est donnée aux lecteurs. Je n'ai pas souvenir d'auteurs utilisant et maitrisant aussi finement l'art du « cut », du rythme. Et dans Monstres invisibles, c'est une merveille que naviguer à travers les flashbacks et découvrir l'histoire de Shannon McFarland.
Second roman de l'auteur (3e édité pour cause de « trop dérangeant »), Monstres invisibles est dans la même veine du mythique Fight Club dont il partage les thèmes visiblement cher à l'auteur que sont la déconstruction, l'automutilation, etc… Ils sont ici habilement mis en scène dans une critique acerbe et totalement déjantée de la société capitaliste américaine. Lire du Chuck Palahniuk, c'est une expérience particulière. Tout comme dans Choke, il s'adresse à nos tripes autant qu'à nos sens.
J'ai adoré la relecture de ce roman. L'intrigue, en plus d'être originale, s'articule autour de personnages marginaux, ses monstres invisibles justement qui sont trop souvent (lorsqu'il existe) réduit à leur marginalité dans les autres romans (pourquoi faut-il qu'il y ai toujours la présence d'un inspecteur, d'un journaliste ou d'un quelconque héros? il n'y en a pas ici, pas sous la forme que l'on s'imagine.) prennent chez Chuck Palahniuk une ampleur et une dignité « révolutionnaire ». C'est un régal de lecture.
Lien : http://livrepoche.fr/monstre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarieKey
13 mai 2016
Tout dans le style de Palahniuk me donne envie de me jeter sur un autre de ses romans au terme de celui-ci.
Son univers toujours très trash, qui flirte constamment avec ce qu'on peut trouver de pire chez l'homme, me fascine. J'aime la façon dont il met en scène ses personnages, son intrigue pleine de rebondissements, son humour noir et affreusement dérangeant mais tellement addictif !
Les répétions, les retours en arrière, les pièces qui se mettent doucement en place. Tout suinte de simulacres et de faux-semblant. C'est venimeux, gênant et pourtant, on en redemande. J'ai adoré.
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
EfeemerEfeemer15 mai 2013
"La meilleure manière est de ne pas lutter contre ça, simplement se laisser aller. Ne passe pas tout ton temps à essayer de remettre les choses en état. Ce que tu fuis ne fait que rester en toi plus longtemps. Quand tu luttes contre une chose, tu ne fais que la rendre plus forte."
Elle dit : "Ne fais pas ce que tu veux."
Elle dit : "Fais ce que tu ne veux pas. Fais ce à quoi tu as été formée à ne pas vouloir et désirer."
C'est tout le contraire de suivre les voies de ta félicité.
Brandy me dit : "Fais les choses que te font le plus peur."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EfeemerEfeemer15 mai 2013
Après tous ces milliers de kilomètres, toutes ces différentes personnalités que j'ai été, c'est toujours pourtant la même histoire. Pourquoi se fait-il qu'on se sente une véritable tache quand on rit seule, même si, en général, c'est par des pleurs que ça se termine ? Comment se fait-il que l'on puisse continuer à être en perpétuelle mutation tout en restant le même virus mortel ?
Commenter  J’apprécie          70
Erzuli_CapoteErzuli_Capote04 avril 2012
"Pratiquement tout le temps, vous vous dites que vous aimez quelqu'un alors que vous êtes simplement en train de vous servir de lui. Ca ne ressemble qu'à l'amour."
Commenter  J’apprécie          150
johnowen9johnowen923 février 2014
Ellis écrit: Votre naissance est une erreur que vous passerez votre vie entière à essayer de corriger. (...)
J'écris: Vous passez votre vie entière à devenir Dieu et ensuite vous mourez.
Ellis écrit: Lorsque vous ne partagez pas vos problèmes, l'écoute des problèmes des autres vous agace.
J'écris: Tout ce que Dieu fait, c'est de nous surveiller et de nous tuer quand nous devenons ennuyeux. Nous ne devons jamais, au grand jamais, être ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EfeemerEfeemer21 avril 2013
Vous aurez beau vous montrer précautionneux, viendra inévitablement le sentiment que vous aurez raté quelque chose, cette sensation d'effondrement viscérale que vous n'avez pas fait l'expérience de tout ce qu'il y avait à expérimenter. Cette sensation de cœur qui vous tombes dans les chaussures parce que vous vous êtes précipité, traversant bille en tête ces moments auxquels vous auriez dû prêter toute votre attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Chuck Palahniuk (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chuck Palahniuk

BooKalicious présente : Damnés de Chuck Palahniuk (#RL2014)
BooKalicious #RL2014! Chronique de "Damnés" de Chuck Palahniuk aux Editions Sonatine. Retrouvez toutes les vidéos ici : http://goo.gl/23DkUZ Quand Maddy Spencer, gosse de riches anciens...
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Fight Club

« Fight Club » a été publié en...

1995
1999
1996
1997

12 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Fight Club de Chuck PalahniukCréer un quiz sur ce livre