AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275783181X
Éditeur : Points (19/09/2013)

Note moyenne : 2.89/5 (sur 207 notes)
Résumé :
Cassie Wright, star du porno sur le retour, a décidé de terminer sa carrière sur un coup d’éclat : se faire prendre devant les caméras par six cents hommes au cours d’une seule nuit. Dans les coulisses, les heureux élus attendent patiemment leur tour. Parmi eux les numéros 72, 137 et 600 font part de leurs impressions. Mais, entre fausses identités, désirs de vengeance et pulsions homicides, la nuit ne va pas du tout se dérouler comme prévu.

Plus tras... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Pcpa
  08 avril 2019
Ce livre a constitué pour moi une immense perte de temps....
Alors oui on sent bien que cet écrivain a du talent et que son écriture incisive est très percutante.
Le sujet également pourrait amener à un roman divertissant et humoristique, eh bien non, c'est raté... c'est du trash pour faire du trash, sans quasi aucun intérêt... Une fois qu'on a dit ça on a tout dit... heureusement que ce livre ne fait que 200 pages tant ça a été un calvaire de le terminer.
La compréhension n'est pas non plus très claire et la numérotation des personnages y contribue.
On comprend également que Mr Palahniuk aime beaucoup les noms de films érotiques détournés (type Ali Baba et les 40 violeurs), c'est d'ailleurs tout à son honneur d'être à la même hauteur humoristique que les producteurs de films pornographiques, il n'était cependant peut être pas obligé d'en citer 3 ou 400 dans son livre... le comique de répétition a tout de même ses limites...
On est à des années lumières d'un Charles Bukowski qui était également trash mais tellement captivant et même romantique parfois malgré la dureté du vocabulaire utilisé... Chuck ne lui arrive pas à la cheville...
Mention spéciale à la traduction (Claro) qui est assez laborieuse et finit de nous achever...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
strummer
  19 février 2013
Après avoir refermé ce livre, on retrouve un pan de notre adolescence coupable de s'être livré à l'onanisme, coupable mais changé, grandi ?
Ce livre c'est la transmutation de l'érotisme en porcherie, des stars hollywoodiennes en merdes patentées, du beau en sale.
Commenter  J’apprécie          331
ericbo
  24 mars 2019
Bon, j'arrête à un peu moins de la moitié. Même pas envie de lire en diagonale pour découvrir la suite. Vraiment très déçu. Après « Journal intime », je m'attendais à beaucoup mieux. Ce ne sont que descriptions glauques de types en attente de participer au « super gang bang » d'une actrice porno décidée à prendre sa retraite. Ils sont 600 à attendre leur tour. En principe, je suis prêt à accepter toutes les descriptions sordides, pourvu qu'elles servent l'intrigue. Mais, ici, on se perd en redondances, dans le nauséabond et l'abject absolument inutiles. A la page 82, toujours pas l'ombre d'une intrigue. Ou alors je n'ai rien compris. C'est possible. J'ai l'impression que l'auteur veut décrire une certaine vision décadente de l'Amérique à travers l'industrie du porno. Mais pour moi, c'est raté. Je n'adhère pas.
Commenter  J’apprécie          273
Foxfire
  17 octobre 2013
Voilà un livre que j'aurai oublié très vite tellement il est vide. On ne s'ennuie pas, c'est même parfois amusant. Mais ça ne raconte rien. le trash c'est bien... s'il y a quelque chose derrière.
Les thèmes qui auraient été intéressants (le regard de l'acteur porno vieillissant sur lui-même, le rapport à la mère d'un enfant de pornostar) ne sont qu'esquissés et finalement jamais traités.
La forme choisie, faire parler tout à tour 4 personnages, n'est à mon avis pas très pertinente et très artificielle.
On devrait ressentir comme un vertige à l'idée de ces 600 hommes qui attendent de se taper Cassie Wright maison oublie la présence de tous ces hommes pour ne ressentir que la présence des narrateurs. Même Cassie Wright est absente. Son personnage n'a pas voix au chapitre. Je l'ai regretté, j'aurais aimé avoir son regard. Si l'auteur a voulu la faire vivre à travers les récits des autres personnages, à mon sens, il a échoué.
De plus, ce procédé narratif donne au récit un côté froid qui ne provoque aucune émotion, ni positive, ni négative, juste de l'indifférence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          185
stokely
  08 avril 2016
Je n'avais jamais lu ou vu le film Fight Club de cet auteur, je me suis donc décidé à lire ce bouquin assez court. On suit ici l'histoire d'une actrice porno qui décide de faire l'amour avec 600 partenaires qui sont tous numérotés de 1 à 600 et dont l'ordre d'apparition dépend d'un tirage au sort.
Le style est très cru ce qui est déroutant au début, mais on se fait rapidement à l'écriture. On suite certains des "candidats" avec leur numéro et on en apprend plus sur la raison de leur venue (avoir leur minute de gloire, avoir un autographe de l'actrice porno, un autre candidat pense que celle-ci est sa mère et qu'il vient pour la sauver).
Je ne pense pas que ce livre ai été écrit pour choquer uniquement car on voit la critique de la société actuelle également.
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (2)
LaPresse   18 décembre 2012
Si le synopsis de Snuff est brillant, et que la description du monde de la porno est sans concession, Palahniuk peine à aller au-delà de la provocation.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Liberation   01 octobre 2012
Bilan : l’impression d’avoir passé plusieurs heures la tête dans un sac en plastique bien poisseux. [...] Palahniuk conserve toute sa faconde, son flow, l’ex-mécanicien désosse toujours l’époque et ses rituels en entomologiste maniaque [...]. Mais au bout du compte, il y cette fois la tentation du « so what ? »
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   03 octobre 2012

Certains n’ont jamais rien enfilé d’autre que leur poing, et ne connaissent Cassie que par les vidéos. Pour eux, c’est de l’ordre de la fidélité. Du nuptial. Pour ces mecs-là, avec leurs petits cadeaux, c’est un peu comme une lune de miel. Ils vont pouvoir consommer.
Aujourd’hui, c’est sa dernière performance. Le contraire d’un voyage de noces. En haut de ces marches, pour tous ceux qui passeront après le cinquantième, Cassie Wright ressemblera à un cratère laissé par une bombe et nappé de vaseline ? En chair et en os, mais comme si quelque chose avait explosé en elle.
A nous voir, vous ne diriez jamais que nous entrons dans la légende. Le record définitif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rmkrmk   23 décembre 2012
J'ai raconté que, pendant la Première Guerre mondiale, Hitler avait été estafette, il transportait des messages entre les tranchées allemandes, et il était révolté de voir ses compagnons d'armes fréquenter les bordels français. Pour garder pur le sang aryen, et empêcher les maladies vénériennes, il commande une poupée gonflable que les soldats nazis pourraient emmener à la guerre. Hitler conçut lui-même des poupées avec des cheveux blonds et des gros seins. Le bombardement allié de Dresde détruisit l'usine avant que les poupées soient lancées sur le marché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SpilettSpilett   11 novembre 2016
Je prends une pilule.
La régisseuse s'arrête devant moi et me dit: "Vas-y, deviens aveugle, mais viens pas nous demander des dédommagements après."
Quoi ? je lui demande.
"Viagra, dit la jeunette, et avec son feutre elle tapote la main qui tient le flacon de pilules bleues. Ça fait bander, mais si tu en prends trop, bonjour la neuropathie ischémique antérieure non artéritique."
Commenter  J’apprécie          110
ericboericbo   24 mars 2019
Pour convaincre une nana de jouer dans un porno, il faut lui proposer un million de dollars. Pour convaincre un mec, suffit de lui demander.
Commenter  J’apprécie          220
BazartBazart   09 septembre 2012
Cassie sera morte, mais nous autres,les 600 queutards, on sera dans les livres d'histoire.La moitié d'entre nous prendra leur essor, des bleus bites se lancant dans de nouvelles carrières, des vieux de la vieille faisant leur essor. Tous vétus d'un T Shirt avec marqué dessus : " c'est ma queue qui a tué Cassie Wright".
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Chuck Palahniuk (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chuck Palahniuk

BooKalicious présente : Damnés de Chuck Palahniuk (#RL2014)
BooKalicious #RL2014! Chronique de "Damnés" de Chuck Palahniuk aux Editions Sonatine. Retrouvez toutes les vidéos ici : http://goo.gl/23DkUZ Quand Maddy Spencer, gosse de riches anciens...
autres livres classés : pornographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fight Club

« Fight Club » a été publié en...

1995
1999
1996
1997

12 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : Fight Club de Chuck PalahniukCréer un quiz sur ce livre