AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203094524
Éditeur : Casterman (14/10/2015)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Savoie 1919. Blanca et Pauline ont attendu toute la guerre le retour de leurs hommes. Lorsqu'ils rentrent enfin, miraculeusement sains et saufs, c'est pour périr aussitôt dans une avalanche. C'en est trop, elles décident de quitter leur montagne, emportant avec elles Florentin, un orphelin de 11 ans. Commence alors une grande aventure, et, à travers elle, une véritable interrogation de la condition des femmes dans cette époque charnière des années 1920.
Le ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  15 décembre 2017
1919, dans un village de Savoie. Les cloches de l'église sonnent à nouveau. Une nouvelle messe se prépare pour célébrer les morts. C'est ce moment que choisit la vieille Blanca pour empaqueter ses menues affaires et quitter ce village qui lui a pris son fils et son mari. Pourtant revenus vivants de la guerre, ils ont péri, avec un couple d'amis, dans une avalanche, laissant deux veuves esseulées et un orphelin, le jeune Florentin. Sur des sols enneigés, bravant le froid et la fatigue, la veuve Dupraz décide de colporter sa mercerie, à la place de son mari, afin de la vendre dans les petits villages. C'est un long et périlleux chemin qui attend les deux femmes et Florentin d'autant qu'ils seront bientôt suivis par un étrange poilu, affirmant connaître le mari de Blanca...
Anthony Pastor aborde, à travers cet album, la vie rurale d'après-guerre et les conditions des femmes. Plantant son décor dans ces montagnes savoyardes enneigées, il trace le parcours de ces deux veuves et de ce jeune orphelin devenus colporteurs. Sillonnant des routes semées d'embuches, au gré des rencontres, parfois dans une tempête de neige, ces trois-là fuient, sans but précis, leur pays empreint de douleurs et de rancunes, suivis de près par ce poilu, ivrogne et parfois violent. L'auteur dépeint deux femmes au caractère bien différent : Blanca est plus rustre, déterminée et forte ; Pauline, elle, est plus incertaine. Quant au jeune Florentin, le narrateur, il perdra peu à peu son innocence dans ces montagnes hostiles. Ce "road-movie" pédestre se révèle dense, étonnant et parfaitement maîtrisé. Graphiquement, Anthony Pastor nous plonge dans des décors magnifiques. Son trait, tout en hachures et méticulosité, rend vivants tous les personnages et les paysages d'autant plus hostiles ou accueillants. D'une précision incroyable, son travail fait mouche à chaque case.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          690
carre
  10 janvier 2016
Conseillé par mon libraire préféré (spécialisé BD), « Le sentier des reines » d'Anthony Pastor est une vraie réussite. Nous partons sur les routes enneigées des Alpes au sortir de la première guerre mondiale. Blanca Dupraz meurtrie par la guerre, sa belle fille Pauline et le jeune Valentin, secrètement amoureux de Pauline. En plus des intempéries, du froid et de la faim, le trio doit faire face à un bidasse du nom d'Arpin bien décider à récupérer un objet de valeur. le périple se montre périlleux.
Une histoire riche et prenante, des dessins aux traits précis, réalistes et visuellement très porteurs. Anthony Pastor signe un album magnifique que je vous conseille à mon tour vivement. Coup de coeur.4.5
Commenter  J’apprécie          480
Nastie92
  05 janvier 2016
Voilà un album bien sombre, tant par l'histoire que les personnages et les dessins.
Nous sommes en Savoie au lendemain de la Grande Guerre. Dans un pays meurtri un nouveau malheur est survenu : des hommes ont été emportés par une avalanche. C'est ainsi que Blanca et sa belle-fille Pauline se retrouvent veuves et le jeune Florentin orphelin.
Nos héros au caractère bien trempé, comme il se doit pour des montagnards, ne vont pas rester à se lamenter et décident de s'unir. Affrontant le froid, la neige et la fatigue d'un trajet long et dangereux, ils partent poursuivre l'activité des hommes disparus : le colportage.
La route est semée d'embûches, notamment en la personne d'un ancien soldat sans scrupules.
Au-delà de l'histoire, cet album présente un intérêt historique, l'auteur ayant fait de nombreuses recherches. À ce sujet, les quelques pages en fin d'ouvrage dans lesquelles il explique son travail sont très intéressantes.
Suivre la vie des trois héros, montagnards courageux et déterminés, a constitué un agréable moment de lecture dont je remercie Babelio et les éditions Casterman.
Les couleurs et les lumières s'harmonisent parfaitement avec l'atmosphère de l'album. Tristes et sombres au début, sur lesquelles le blanc de la neige tranche radicalement, elles évoluent vers un peu plus de gaieté en fin d'album. L'effet est très réussi.
Je me permets de terminer sur une note plus négative : je n'ai pas du tout aimé les visages des personnages. Certes, les traits sont durs pour exprimer la dureté intérieure des protagonistes, mais je n'ai pas du tout aimé la façon dont ils sont dessinés, je les ai trouvés franchement laids. Comme on dit, c'est une affaire de goût, mais je n'ai pas aimé, voilà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
isabelleisapure
  18 février 2016
Lire une BD de cette qualité, me conforte dans mon envie de découvrir plus avant cet univers qui m'est, je dois bien l'avouer, pratiquement inconnu.
J'ai longtemps été persuadée que la bande dessinée était destinée à ceux qui n'aimaient pas lire. Idée préconçue et idiote s'il en est !
Blanca et Pauline quittent leur village Savoyard, pendant la messe, pour passer inaperçues, presque comme des voleuses, accompagnées de Florentin, un jeune homme taiseux et de quelques objets de mercerie qu'elles veulent revendre en route. La guerre est passée par là. Elle a pris leurs hommes et ne a rien laissé.
Avec leur maigre camelote et leur immense courage les deux veuves tentent de gagner quelques sous et survivre pour pouvoir un jour revenir, c'est du moins le souhait de Pauline. Blanca, elle, a d'autres rêves.
Sur « le sentier des reines » j'ai suivi le trio dans ce périple parsemé de belles et de mauvaises rencontres, dans un paysage enneigé et hostile.
L'histoire est portée par le réalisme des illustrations. Les visages sont magnifiques, lumineux ou angoissants.
Un grand coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
anlixelle
  04 janvier 2017
Quel bonheur de renouer avec la bande dessinée,  après plusieurs décennies,  d'abstinence grâce au  magnifique album  : le sentier des reines.
L'histoire est à la fois simple mais originale : dans la Savoie de 1920, Blanca et Pauline ont vu leurs hommes rentrer de la guerre miraculeusement saufs, mais la chance a tourné et ils sont morts dans un accident de montagne, peu de temps après.
Les deux femmes décident alors de saisir leur destinée à bras-le-corps et quittent leur village enneigé et sclérosé de conventions et de non-dits.
La grande aventure commence pour elle au travers d'un long chemin forcément initiatique, jonché d'obstacles mais qui les mènera vers une libération sociale, humaine et donc féministe.
Le traumatisme de la Grande Guerre a bouleversé la société française dans son ensemble et dans son intimité,  à commencer par la cellule familiale. Entre aspiration au droit de vote, émancipation féminine,  colportage traversant les cols, émigration savoyarde, traumatismes des tranchées ...... ce road movie aventureux dans la France d'après 14-18 se révèle, grâce à un superbe dessin graphique et un texte court mais toujours juste, pudique et intelligent, une ode à la liberté pour deux femmes courageuses, car en avance sur leur temps.
Leurs pérégrinations (montagnardes seulement au départ) sont autant d'immersions touchantes dans la France d'alors et dans les mentalités de l'époque. le tout, vous l'aurez compris, est formidable à suivre, puisque textes et images se coordonnent merveilleusement bien pour nous emporter dans un voyage fabuleux flottant entre réalités et fiction.
A la fin de l'ouvrage, l'auteur précise quelques points en expliquant les liens ente son récit et le contexte de 1920, photos anciennes à l'appui.
Un beau et riche moment de lecture  !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

critiques presse (5)
Sceneario   16 février 2016
Une bande dessinée historique particulièrement soignée, bien documentée et très humaine qui nous rappelle que l’évolution des mentalités sur la conditions des femmes, en France, n’est que très récente.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   27 octobre 2015
Rien n’est à ôter, rien n’est à ajouter à cet album, écrit et dessiné avec passion et méticulosité.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom   27 octobre 2015
Le périple haut en couleurs et en douleurs constitue un road-movie très touchant, peut-être parce qu’il s’agit de femmes qui doivent tout apprendre pour se défendre, avancer, résister.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Bedeo   15 octobre 2015
Une œuvre aboutie et sereine.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Auracan   12 octobre 2015
120 pages de passion, à partager sans modération.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
anlixelleanlixelle   18 mai 2016
" La violence des hommes s'enracine d'une génération à une autre" a-t-elle dit.
'Aujourd'hui, la femme doit repeupler la France et poursuivre l'entreprise, voilà tout ce qu'ils attendent de nous."
"II faut lire, lire, Blanca, et devenir meilleure."
"Il faut arrêter la course à la brutalité."
"Il faut....Il faut...."
Je ne me souviens pas de tout.
Il faut changer des choses....
Commenter  J’apprécie          100
Nastie92Nastie92   05 janvier 2016
BLANCA : C'est vous le fou. Ne me dites pas que vous avez couché dehors pendant tout ce temps... Donnez-moi cette montre !
ARPIN : Vous ne vous débarrasserez jamais de moi, à moins de me tuer. Vous pensez être capable de faire ça ?
BLANCA : Je vais y réfléchir...
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92Nastie92   13 janvier 2016
Depuis un moment, j'ai l'impression que les sapins nous observent. Mais ils ne peuvent pas faire ça, à moins que quelqu'un ne leur prête des yeux.
Commenter  J’apprécie          240
LadydedeLadydede   29 octobre 2015
Le docteur Curiot insiste pour nous amener à la gare de Mâcon en automobile, ça lui donne l'occasion de l'utiliser, dit-elle. Nous lui avouons que c'est bien la première fois que nous montons dans un tel engin.
Commenter  J’apprécie          120
marina53marina53   15 décembre 2017
La violence des hommes s'enracine d'une génération à une autre.
Commenter  J’apprécie          222
Videos de Anthony Pastor (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anthony Pastor
Anthony Pastor en interview pour planetebd.com
autres livres classés : Colporteurs et colportageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2899 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
. .