Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio
EAN : 9782070662517
104 pages
Gallimard Jeunesse (16/10/2014)
3.68/5   80 notes
Résumé :
Sur la planète Ona(j), le petit groupe parti à la recherche de la substance Aâma est arrivé au bout de son périple. Seul rescapé de l'aventure, Verloc Nim sait que sa rencontre avec Aâma ne le laissera pas indemne, mais il compte bien utiliser cette nouvelle puissance pour rentrer chez lui et retrouver sa fille. Un final en apothéose.
Acheter ce livre sur

Fnac Amazon Rakuten Cultura Momox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 80 notes

gouelan
  23 janvier 2015
Dernier tome de la série Aâma.
Verloc, rescapé de la mission qui avait pour but de récupérer la substance Aâma sur la planète Onaji, va rencontrer Aâma et tenter de toutes ses forces de lutter contre son emprise afin de préserver son intimité, son entité.
Le dessein d'Aâma est épouvantable, l'humanité est menacée, destinée à un avenir tout autre, et Lilja, la fille de Verloc en est la clé.
Verloc aura-t-il assez de force, en revenant sur la planète Radiant, pour sauver sa fille et empêcher le dernier acte projeté par Aâma, plongeant ainsi l'humanité dans une nouvelle ère?
On se sent un peu perdu dans cette apothéose, dans cette lutte pour la survie de l'humain, en temps qu'être autonome. Les magnifiques dessins laissent la place à la réflexion, laissant chacun les interpréter à sa façon. On comprend cependant toutes les émotions qui traversent Verloc, l'enjeu de son combat, son rôle capital.
Le scénario tout comme le graphisme sont déroutants et complexes, ils nous emmènent bien loin de tous nos repères, nous laissant perplexes et interrogateurs.
Je remercie Babelio et les Éditions Gallimard pour cette BD.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          18 0
Pavlik
  27 décembre 2014
Tu seras merveilleux Mr Peeters ! Pardon, tu l'es déjà, même si je sens que ce tome 4, conclusion de ton excellente série Aâma, va en laisser plus d'un dubitatif. Pourtant, tu as su éviter quelques pièges. le syndrome Lost, par exemple. Oui, c'est vrai, les "explications" (et pourquoi pas les justifications tant qu'on y est ?) sont bien là, mais ouvertes, très perméables aux interprétations multiples et variées, voir aux positions radicalement opposées. Il est donc juste d'affirmer que tu ne nous mâches pas le travail mais, au contraire, convoques notre cerveau, embué qu'il est dans les excès de fin d'année. de même, il est difficile de savoir ce que tu penses réellement de ce post-humain qui est l'aboutissement de la quête de Verloc, anti-héros, au final pas si largué que ça. En tout cas tu as su marier avec maestria les contraires : l'intime et l'universel qui, tel le cosmique serpent, se rejoignent pour ne former qu'un. Un est tout et tout est un. La nature et la technologie qui s'hybrident pour mieux se transcender (sur ce point chacun verra midi à la porte de ses idées) et engendrent une nouvelle matière, presque un nouvel ADN
Autre chausse-trappe que tu évitas avec brio : le camouflage graphique ou l'art d'emballer le vide (là c'est sur, tout le monde ne sera pas d'accord). Parce que, au niveau de la composition on atteint, d'après mon humble avis, des sommets, mais, comme mentionné auparavant, ce ne sont pas les monts du néants, ni de la vanité. Juste ceux de l'exigence. Pleines pages, cadrages audacieux, déstructuration (plutôt restructuration) des cases, mariage (parfois) de couleurs chaudes et froides (les contrastes, encore), on ne peut nier que nous en prenons plein la vue. Décidément, notre cervelle a fort à faire !
Je ne saurais conclure autrement qu'en te disant bravo et merci. Ce sont bien des oeuvres telles que ton Aâma qui tirent la bd vers le haut, là où est sa place. Pour finir, s'il te reste des robots simiesques dont tu as le secret, je suis preneur.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          10 0
Vexiana
  27 mars 2019
CE 4e tome refermé, je ne peux dissimuler une certaine déception.
Certes, cette histoire est très bonne, certes j'ai fait un beau voyage.
Mais, alors que j'ai complètement adhéré aux deux premiers tomes, je suis moins convaincue par la seconde moitié par la saga et je suis passée à côté de ce dernier tome que j'ai trouvé plutôt long et, alors que j'aurais dû (j'aurais voulu) être émue par ce final, il m'a laissée un peu froide.
Les dimensions métaphysiques que prend parfois la SF me laissent souvent dubitative, ayant la désagréable impression de ne pas avoir saisit tout ce que l'auteur/ le cinéaste/ le scénariste, voulait faire passer comme message.
Commenter   J’apprécie          12 0
Belzaran
  03 octobre 2015
Aâma est l'une des séries de science-fiction les plus excitantes de ces dernières années. Scénarisée et dessinée par Frederik Peeters, elles mettent en scène un paumé, Verloc Nim, qui part sur une planète déserte avec son frère. Sur cette planète, une expérience ultra-secrète a lieu. « Tu seras merveilleuse, ma fille » est le quatrième et dernier tome qui vient clore la série. Il est édité chez Gallimard et pèse une centaine de pages.
Si les deux premiers tomes se concentraient sur une SF classique, où les personnages découvraient le résultat d'une expérience qui dégénérait, le troisième opus prenait un virage onirique. Après avoir placé des fondements travaillés et cohérents, Frederik Peeters avait fait des choix scénaristiques discutables, abandonnant le réalisme au profit des questionnements métaphysiques. Ce quatrième tome continue dans cette voie.
Verloc Nim fusionne avec l'Aâma. Curieusement, il la contient suffisamment. Il devient une sorte de super être omniscient dont le seul but est de fusionner avec sa fille. Sans trop d'explication, Verloc Nim devient donc un être capable d'à peu près tout. Il bondit de partout, voit tout, entend tout… J'ai bien du mal à accrocher à ce genre de postulats un peu faciles. Quant aux réflexions psychologiques, elles sont déjà-vus depuis longtemps.
Ce terreau permet en revanche à Frederik Peeters de faire exploser sa maestria graphique. Quelques doubles pages viennent sublimer le livre et son trait reste toujours aussi puissant. Les scènes de combat et de vol, très (trop ?) nombreuses, montrent combien l'auteur maîtrise son dessin, le mouvement et le découpage.
L'ouvrage se concentrant uniquement sur Verloc Nim, il perd ainsi toute la puissance psychologique que la série avait, faisant vivre des personnages originaux et très bien travaillés. L'aspect psychologique se cantonne donc à des généralités, bien loin de ce à quoi on avait l'habitude dans la série.
Ce quatrième tome de « Aâma » est une vraie déception. L'auteur a pris un virage radical au troisième tome qu'il confirme ici. Si certains seront certainement conquis par ce livre, d'autres resteront clairement sur le bord du chemin, profitant des planches magnifiques de l'auteur sans vraiment y trouver un sens. Quel dommage !
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          4 0
jamiK
  20 octobre 2017
Les dessins sont surréalistes, fantastiques, foisonnants, inventifs, certains s'étendent sur toute la double page, les couleurs sont vives, éclatantes. Verloc Nim va quitter la planète d'expérimentations pour retourner sur Radiant et retrouver sa fille. le scénario devient parfois un peu confus, La tendance schizophrène de Verloc Nim oblige, mais on peu s'y perdre. Cependant, le plaisir est toujours là, j'ai vraiment apprécié cette série, qui se termine par quelques questionnements, et reste sujet à notre interprétation personnelle.
Commenter   J’apprécie          11 0


critiques presse (4)
BulledEncre   18 décembre 2014
Cet acte final, mené tambour battant par Aâma, provoque des situations d’une puissance visuelle et narrative exceptionnelle. L’auteur referme les tiroirs les uns après les autres: Woland et la Muy tang, Verloc et Silice, Roosevelt, Parjapath et enfin Lilja. Un point final magistral à une série menée en quatre tomes.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   27 novembre 2014
La montée en charge émotionnelle vers une apothéose bouleversante, la bataille finale extrêmement spectaculaire, et une conclusion de SF poétique, digne des meilleurs romans du genre.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Telerama   19 novembre 2014
Le spectaculaire et l'intime liés en un seul, ample et irrésistible mouvement : c'est à cela qu'on reconnaît les meilleurs romans d'aventures.
Lire la critique sur le site : Telerama
BDGest   18 novembre 2014
Impressionnante et ardue (cryptique diront certains), Aâma fait partie de ces œuvres qui demandent attention et relectures pour bien l'apprivoiser. Des heures de plaisir et de (re-)découverte à venir !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Pavlik Pavlik   26 décembre 2014
[Verloc] Nooon !! Je ne veux pas ça !!
[Aâma] Cet homme était une menace.
[Verloc] Et alors ? Tu as d'autres moyens à ta disposition, non ?
[Aâma] Quel est le problème ?
[Verloc] Le problème ? C'est un humain vivant !! Neutralise ses armes, parasite son esprit, ce que tu veux, mais je refuse de faire exploser des êtres humains !!
[Aâma] Intéressant.
Commenter   J’apprécie          11 0
Misuni Misuni   03 février 2015
"Je sens demain en moi. Une part de moi est l'avenir. Une part est le passé. Mon regard est libre. Je ne suis plus centré sur moi-même. Je vois le monde. Toutes les ondes du cosmos me traversent. Les atomes de gaz glissent sur mon visage. Les molécules de métal, de potassium, de silicium, vibrent sous mes doigts. Silicium..."
"Tout cela est en toi, maintenant. La vie. La matière. La mémoire de la matière. "
"Est-ce encore mon corps?"
"C'est une réinterprétation de ton corps"
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          0 0

Lire un extrait
Videos de Frederik Peeters (34) Voir plus Ajouter une vidéo
Saint Elme 1
autres livres classés : science-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

Fnac Amazon Rakuten Cultura Momox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3806 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction Créer un quiz sur ce livre

.. ..