AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266144612
440 pages
Éditeur : Pocket (01/02/2005)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Dans le Paris des Trois Mousquetaires, Nicolas Chabert, jeune homme ambitieux, survit misérablement. Un incident le met en rapport avec le poète Scarron et son épouse, Françoise d'Aubigné. En s'attachant au destin de celle qui sera Mme de Maintenon, il découvre tous les secrets de la Cour. Il voit passer et disparaître, selon la fantaisie du roi, les grandes favorites : Louise de Lavallière, Marie Mancini, Mme de Montespan ... Seule, discrète, obstinée, Françoise d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LaMoun
  18 juin 2013
C'est un livre léger, facile à lire qui ravira ceux qui aiment la Petite Histoire, celle des intrigantes, favorites et autres maîtresses du roi Louis XIV, les détails croustillants, la vie à Versailles. le contexte historique est cependant évoqué les guerres du roi, ses rapports avec ses ministres, la misère du peuple, la chasse aux Huguenots...
Un bon roman.
Commenter  J’apprécie          90
brinvilliers
  09 avril 2012
Michel Peyramaure a le don de revisiter l'histoire. Cette fois-ci se sont les bals de Versailles qui sont décrits dans toute leur splendeur, mais aussi dans tous leurs secrets
Commenter  J’apprécie          20
boubou35730
  06 août 2016
Un très bon roman historique traitant de la vie à Versailles sous Louis XIV racontée par Nicolas un proche de Françoise Scaron la future madame De Maintenon.
Commenter  J’apprécie          10
Kalliope
  18 décembre 2010
Roman flamboyant et belle leçon d'Histoire de France, comme tous les livres de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          10
Maya33
  17 décembre 2016
Nicolas Chabert jeune homme intelligent rencontre Françoise Scaron future marquise De Maintenon. Intrigues et passions à la Cour
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   17 avril 2013
Son Éminence le cardinal Mazarin rendit à Dieu son âme pécheresse à quelques mois de ces événements, le 3 mars de l'année 1661. (...)
Le puissant édifice de cette existence faite de fidélité et d'un travail incessant n'était pas sans lézardes. On reprochait au Cardinal, non sans raison, son népotisme et sa fortune : une trentaine de domaines, des bénéfices faramineux, une collection de joyaux et d’œuvres d'art... Il avait confondu les finances du royaume avec sa propre cassette. Les fournitures à l'armée, les pots-de-vin et toutes sortes de voleries en avaient fait un maître en matière de péculat. Seule la fortune du surintendant des finances, Nicolas Fouquet, pouvait se comparer à la sienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   25 novembre 2017
Une double impression se dégageait pour le roi, de ce spectacle grandiose: d'une part, les finances du pays étaient sujettes à des ponctions mortelles, d'autre part ce chantier donnait du travail à des centaines, à des milliers d'artistes. Ce projet prêtait à la fois à la critique et à la louange sans que l'on sut avec certitude mettre ces deux opinions en balance
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   24 janvier 2020
J'étais placé mieux que quiconque, à Versailles, pour savoir ce que cette guerre avait d'atroce : les camisards capturés étaient torturés, des innocents massacrés à la suite d'une embuscade, des femmes et des enfants violés. Jamais Madame de Maintenon ne m'en souffla mot. L'ignorait-elle ? J'en doute, car cette guerre était SA guerre
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustecmireille.lefustec   24 janvier 2020
Louis XIV
Au cours de l'entretien qu'il a eu dans sa chambre avec des sommités de l'Eglise, il n'a pas eu un mot de repentir pour des erreurs et ses faute : la révocation de l'édit de Nantes, le massacre des camisards, la dispersion des nonnes de Port-Royal, et pour ses guerres.
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustecmireille.lefustec   24 janvier 2020
On ne peut rien contre un peuple qui lutte pour sa liberté de conscience. Qu'il en reste un seul et tout est remis en question.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Michel Peyramaure (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Peyramaure
Catherine Charbonnel, le Jardinier des forêts ? Roger Vannier, Une Histoire en suspens ? Michel Peyramaure, Soupes d'orties ? Anne Barthel, Les Enfants de personne
autres livres classés : versaillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox