AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330057075
Éditeur : Actes Sud (04/11/2015)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Dans l’oeuvre d’Ernest Pignon-Ernest, Pier Paolo Pasolini apparaît dès 1980 sur les murs de Certaldo, puis à Naples à partir de 1988, au point que l’on peut parler d’un compagnonnage constant, le poète-cinéaste devenant l’une des grandes références de l’artiste, l’une de ses icônes. Il s’en explique d’ailleurs à plusieurs reprises et très clairement.
“Pasolini était écartelé entre le désir intense de voir se transformer les rapports entre les gens et la lucid... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  18 février 2017
Ce très beau livre à l'avantage de montrer le travail d'Ernest Pignon-Ernest, l'un des pionniers de l'art urbain ou street art, et de rendre hommage à Pier Paolo Pasoloni, quarante ans après son assassinat, en 1975.
"Ernest Pignon-Ernest et la figure de Pasolini" est un livre dans lequel l'artiste interroge « Qu'est-ce que nous avons fait de sa mort ? ». Il entreprend un voyage en Italie pour poser cette question sur les lieux de la vie, de l'oeuvre et de la mort du poète. À Rome, Ostie, Matera et Naples, l'artiste interpelle les habitants et les passants en collant sur les murs une pietà laïque dans laquelle Pasolini, au regard sévère, porte son propre corps sans vie.
Le livre suit le parcours existentiel de cette image, de sa genèse à son insertion dans la réalité des villes italiennes.
Le poème d'André Velter et le texte très bien écrit de karine Espinoza accompagne des photos exceptionnelles.
Ernest Pignon-Ernest est vraiment un très grand artiste.
Lu en février 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Marti94Marti94   16 février 2017
S’il occupe le terrain, Ernest Pignon-Ernest n’impose pas les approches. Il laisse ouverts les lignes de fuite et le champ de vision. Ses dessins choisissent des décors bien réels où se fondre. Sans cadre. Une œuvre qui se veut un acte symbolique, efficace, bien que livrée à l’éphémère.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   18 février 2017
Ernest Pignon-Ernest se souvient de l‘enterrement de Pasolini, du cercueil au pied de la statue et des mots lancés par Alberto Moravia à l’assassin. Tu as tué un grand poète. Puis à la foule. Un poète devrait être sacré. Un société qui tue ses poètes est une société malade.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   18 février 2017
Si, à Rome, l’univers physique et mental de Mamma Roma et d’Accattone a disparu, Ernest est persuadé qu’aujourd’hui Pasolini tournerait ses films ici, avec les jeunes de Scampia.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ernest Pignon-Ernest (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernest Pignon-Ernest
Ernest Pignon-Ernest, artiste plasticien avec Charlotte Guichard, directrice de recherches au cnrs (ihmc)
Le grand artiste plasticien reviendra sur ce qui a motivé ses travaux et la façon dont il les élabore : appréhension des lieux, réalisations des images et leur mise en situation.
autres livres classés : street artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Phrases historiques (suite)

Paris vaut bien une messe

le roi Henri III
le roi Charles IX
le roi Henri IV
le roi Henri V
le roi Louis XIII

15 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoireCréer un quiz sur ce livre