AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234065070
Éditeur : Stock (30/03/2011)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 32 notes)
Résumé :

Vous êtes français(e) parce que (cochez la case correspondante) 

Vous êtes né(e) en France et l’un au moins de vos parents est né en France 

Vous êtes né(e) en France et l’un au moins de vos parents est né dans un ancien département ou territoire français 

Vous êtes né(e) en France et l’un au moins de vos parents est français 

Vous n’êtes pas né(e) en France et l’un au moins de vos parents…
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Limoncella
  19 novembre 2015
Nation Pigalle de Anne Plantagenet chez Stock.
Roman de la solitude des gens vivant chacun dans sa bulle...et de la quête d'identité.!
Anne Plantagenet joue avec Pigalle: ses anciens bordels transformés en crèches. ....les boulangers snobs qu'elle épingle dans leurs boulangeries pimpantes comme des galeries d'art qui masqueraient leurs murs... les façades lisses des immeubles cachant des gens abîmés...… mais " Pigalle sera toujours Pigalle"
Ses sex-shops du boulevard de Clichy, la sensualité charmeuse et brûlante de Louisa...et le musée de l'érotisme ..!!
NB : attention elle écrit de longues phrases comme Proust...sans trop de ponctuation, mais c'est sa marque. On rejette où on aime " j'aime" !!
Imaginez ses virgules, et ses respirations... et allez - y je vous assure vous ne le regretterez pas.
Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          210
Elhya
  15 mars 2014
La façade lisse et proprette d'un immeuble et de ceux qui y passent se fissure joliment lorsqu'une vieille dame décide de mettre le feu à son appartement.
Face au drame qui a failli se nouer, chacun poursuit sa vie, avec ses émotions et ses remises en question.
Tous ces personnages ont un point commun: leur vie sexuelle occupe dans leur esprit et leur agenda une place prépondérante.
L'incendie devient très vite un évènement d'arrière plan, tout comme un voyage en Algérie dont on se demande un peu ce qu'il vient faire là.
Parce qu'au final, dans ce roman, c'est bel et bien la libido et la sexualité de ces parisiens de Pigalle qui est au centre.
C'est parfois (très) cliché (le quadra qui est lassé de sa femme grosse et volubile et qui rêve de pouvoir tout plaquer pour une jeunette qui l'attend plus ou moins patiemment), parfois gros (la mère de famille qui se retrouve embarquée dans une liaison lesbienne et n'a ensuite de cesse que de jouir) mais c'est plutôt agréable.
Ceci dit, ce n'est pas un livre qui vous scotche et vous embarque, plutôt une chronique, un instantané de la vie de ces personnages dont à la fin, on se demande d'ailleurs ce que certains sont devenus en cours de route.
Une chose m'a par contre profondément irritée: ce bouquin manque cruellement de virgules!! On a l'impression de lire une course de fond, et de manquer d'air.
Si vous avez envie d'un livre sympa, allez-y, mais n'en attendez pas trop
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jfponge
  19 décembre 2015
Nation Pigalle, non ce n'est pas une ligne de métro, c'est le nom d'un pays, d'une nation donc, situé aux alentours de la place Clichy, à Paris. Ville dans la ville, comme de nombreux quartiers parisiens, Pigalle vit sa vie, jour et nuit, pleure et chante, baise et dort au rythme de ses rues chaudes et de ses recoins plus tranquilles. C'est cette contrée, havre de nombreux déracinés, blancs ou noirs de pieds, que nous conte l'auteure. Récit choral, mêlant dans une syntaxe bousculée les voix de nombreux personnages, masculins et féminins, dont les parcours se croisent au gré de rencontres imprévues. Parfois les gens d'un même immeuble ne se connaissent pas, mais il suffit d'un malaise dans un square, ou l'incendie d'un appartement, pour que la vie assez fade de ses habitants, en proie aux sempiternels problèmes d'argent et à l'usure des relations conjugales (et extra-conjugales), prenne un tour nouveau. Ce Paris que l'on ignore, voire que l'on fuit sans se retourner, Anne Plantagenet nous le ferait presque aimer. Avec sa façon un peu foutraque de nous emmener ici et là, commençant une histoire sans la terminer ou la terminant sans l'avoir commencée, n'hésitant pas à inclure un collage en provenance d'un autre roman (Trois jours à Oran), elle m'a procuré un plaisir que j'avais fini par oublier, celui de la découverte d'une écriture en liberté. Une sensation rare, jadis trouvée chez un Céline, un Cendrars, un Mac Orlan ou bien sûr un Miller (Henry). Chaque page rend nécessaire la suivante : que va-t-il se passer, quelle surprise va-t-elle nous réserver, quelle trouvaille va-t-elle encore inventer ? Mille plaisirs à attendre donc de ce merveilleux voyage intra-muros. Un beau, très beau livre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fld
  11 août 2015
je n'ai pas l'impression d'habiter ce quartier infecte et puant décrit à longueur de pages. Comment expliquer l'engouement des bobos parisiens prêts à payer un max pour s'approprier ce tas d'ordures!!!! l'auteur ne connaît pas ce quartier et j'en veux pour preuve le trajet du bus 42 qui n'est jamais passé par pigalle (page 262).
Commenter  J’apprécie          30
cleomine
  21 septembre 2011
J'ai d'abord été séduite par le résumé, mais je rejoins les critiques précédentes quant à l'absence de ponctuation. L'accumulation de détails finit par encombrer le récit. En somme, le style bavard m'a laissé une impression de flot incessant finalement rapidement agaçant. Je le fais rarement, mais j'avoue que j'ai laissé tomber la lecture.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Anne Plantagenet (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Plantagenet
http://www.passion-bouquins.com http://www.facebook.com/pages/Blog-Passion-Bouquins/327561607257926
33e Foire du livre Saint Louis 2016 Entretien avec Anne Plantagenet qui présente son dernier roman Appelez-moi Lorca Horowitz
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1049 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre