AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Chapman (Traducteur)
ISBN : 2264048808
Éditeur : 10-18 (17/09/2009)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 49 notes)
Résumé :
A l'aube du XXème siècle, de Londres à l'Afrique du sud en passant par Edimbourg, les aventures tragi-comiques d'un héros irrésistible. Un roman d'apprentissage en hommage à Dickens, une chronique familiale loufoque, foisonnante et enlevée, portée par le souffle et la prose lumineuse de George Hagen, l'auteur de "La famille Lament".

Ni ses origines obscures ni son enfance passée dans les ruelles du quartier misérable de Vauxhall n'ont réussi à entamer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  09 avril 2013
Un très long roman, écrit en 2007, mais qui aurait tout aussi bien pu l'être au siècle dernier.
Très classique et descriptif, les chapitres s'enchaînent avec des titres annonciateurs qui gâchent un peu le suspens.
Tom Bedlam a eu une enfance à la Dickens dans la misère de Londres.
C'est cette partie que j'ai préférée.
Adulte, il part s'installer en Afrique du sud et fonde une famille.
A partir de ce moment, mon intérêt a un peu faibli.
Des longueurs et des coïncidences de la providence assez invraisemblables.
Ceci dit ça reste un honorable roman qui m'a fait passer de très agréables moments.
Commenter  J’apprécie          140
Errant
  20 septembre 2015
La saga d'une famille, deux si on inclut les très improbables voisins Limpkin, à travers les tournants du destin. Les personnages sont très typés et magnifiquement campés. Est-ce l'humour anglais? Mais toujours est-il que j'avais un sourire en coin tout au long de cette lecture malgré les épisodes plus tragiques. Construit de courts chapitres s'intéressant à l'évolution de différents acteurs, le tout se lit très facilement et soutient l'intérêt sans coup férir. C'est bien écrit sans être une prose trop recherchée. D'une certaine façon, surtout à cause du ton un peu badin et de l'attention portée à la vie familiale, on peut voir des similitudes avec "Le monde selon Garp" de John Irving. Bref un bon roman qui devrait plaire aux lecteurs friands d'épopée familiales hors normes.
Commenter  J’apprécie          40
anne-7
  19 octobre 2015
Tom Bedlam est élevé par sa mère qui travaille dans une fabrique de porcelaine. A la mort de celle-ci, son grand-père lui paiera des études à l'école de Hammer Hall. Traversant beaucoup d'adversités, Tom deviendra médecin et partira s'installer en Afrique du Sud avec sa femme Lizzie.
Roman palpitant sur fond de saga familiale.
Un peu long sur la fin, surtout les passages sur la guerre. Un roman qui se décline en 2 parties : la 1ère partie, nous décrit l'enfance de Tom et sa vie à Hammer Hall ainsi que ses études de médecine et la 2ème partie, nous décrit la vie de Tom et de sa famille en Afrique du Sud.
Commenter  J’apprécie          50
jfponge
  29 mars 2015
Un hommage à Dickens et Shakespeare dans ce roman "victorien" qui narre les aventures de Tom Bedlam, un enfant pauvre des faubourgs de Londres, que l'on suit de son enfance dans les années 1880 jusqu'à la fin de la première guerre mondiale. Des personnages hauts en couleurs et des situations pleines de rebondissements : George Hagen ose la bonne vieille recette des feuilletons littéraires, pour le plus grand plaisir du lecteur. Pour autant rien n'est gratuit dans cet amoncellement de coups de théâtre, tous plus inattendus les uns que les autres. On y croit et au final la saga tombedlamesque s'avère d'un humanisme qui fait chaud au coeur, une fois le livre refermé. Un récit passionnant, remarquablement traduit, dont on se souviendra longtemps...
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  19 octobre 2008
"Tous les matins, dans le quartier de Vauxhall, au sud-ouest de Londres, Tom accompagnait sa mère à la fabrique de porcelaine. (...) Les deux épaisses cheminées de l'usine exhalaient des miasmes noirâtres dans le ciel londonien, tandis que (...) un infirme du nom de Brandy Oxmire brandissait l'ardoise où il notait les absences et les retards." "Il avait vu le propriétaire de leur immeuble expulser des voisins en retard d'un jour sur le loyer ; les faces hagardes des pauvres gens qui piétinaient devant le portail en quête d'embauche." "Lorsque Tom eut dix ans, il fut engagé comme garçon de courses."
"Trois soirs par semaine loin de vous? Ce serait comme sauter trois livraisons sur sept des Pickwick Papers. Je risquerais de perdre le fil."
Visiblement George Hagen s'est bien amusé à plonger son héros dans un univers dickensien. Il ne manque ni l'enfance avec une mère ouvrière mal payée dans une fabrique, le père aux abonnés absents, un frère disparu à retrouver, puis la chance qui tourne, le grand'père réapparaissant et payant les études, l'établissement pour garçons, avec sa nourriture médiocre et ses amitiés et haines entre écoliers, les premières amours ...
Quoique Audrey, qui se travestit en garçon pour pouvoir garder son emploi et faire vivre sa famille, est une héroïne bien plus moderne.
J'ai bien aimé toute cette première partie ; la seconde qui se déroule en Afrique du Sud sur une trentaine d'années est plus longuette. Tom est marié, il doit élever quatre enfants de diverses personnalités, c'est amusant mais je n'ai repris goùt à la narration qu'à la période de la première guerre mondiale.
Là différentes histoires s'entremêlent et se dénouent par de multiples coïncidences et rencontres , cela fait partie du jeu avec le lecteur, jusqu'à la dernière lettre en guise de conclusion.
Ces grandes espérances sont à la fois un roman d'apprentissage et une chronique familiale dixit la quatrième de couverture. C'est bien fait, agréable à découvrir et plein d'humour. Ne pas hésiter à lire ce lire s'il croise votre chemin.

Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
anne-7anne-7   19 octobre 2015
Par cette nuit claire, sans lune, le ciel scintillait avec une intensité extraordinaire, chaque étoile avait l'éclat d'une pointe de feu. C'était le genre de nuit où le plus sceptique des hommes ne peut s'empêcher de s'interroger quant à l'influence des astres sur la destinée humaine. Tom et Arthur méditaient sur la leur.
Commenter  J’apprécie          50
artemisfowletteartemisfowlette   31 janvier 2011
A un moment ou à un autre, nous avons tous convoité une place dans une autre famille que la nôtre, parfois seulement pour échapper à la grisaille de notre quotidien.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : roman d'apprentissageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de George Hagen (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre