AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Pascale Roux (Traducteur)Tae-Yeon lee (Traducteur)
EAN : 9782743656607
304 pages
Payot et Rivages (01/06/2022)
2.3/5   5 notes
Résumé :
L'avocat Yi Ha-in part à la recherche de son frère disparu, employé comme garde forestier dans un village de montagne. Personne, sur place, ne semble se souvenir de lui. Mais Ha-in n'a pas oublié les derniers mots de son frère au téléphone, évoquant un hibou et des arbres menaçants.
Le nouveau garde forestier, In-su, est un père indigne et alcoolique, sujet aux accès de violence et aux hallucinations. Secoué par la disparition de son prédécesseur, il commence... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LePamplemousse
  14 juin 2022
Présenté comme un roman d'épouvante coréen, ce roman m'a semblé totalement creux et très loin des promesses faites par l'éditeur.
L'idée de départ est bonne, mais le roman est totalement insipide.
Tout commence par un garde forestier qui a disparu après qu'il ait appelé sa mère et lui ait tenu des propos inquiétants.
On nous appâte avec une histoire de forêt immense, inquiétante et interdite au public, on imagine alors qu'on va se diriger vers une intrigue tortueuse ou fantastique, mais il n'en est rien.
Les faits racontés sont réalistes et on comprend très rapidement de quoi il s'agit.
Nous n'irons d'ailleurs jamais dans cette sombre forêt et les seuls éléments qui sont à l'origine de la disparition du garde forestier n'ont rien d'étranges du tout et sont extrêmement prévisibles.
L'ensemble est court et vide, je me suis ennuyée très rapidement et je n'ai vu aucune raison d'avoir peur de quoi que ce soit dans cette histoire.
Commenter  J’apprécie          274
sandranae
  23 mai 2022
Est-ce qu'on irait pas un peu trop vite en besogne en inscrivant ce récit dans la lignée du « Tom Gordon » de Stephen King, sous prétexte que l'auteure accorde dans son nouveau roman une place considérable à une forêt dédalienne et symbolique ?
Moi, je serais plutôt tentée de rapprocher cette nouvelle histoire de celle développée par Bong Joon-ho dans son film « Parasite ». Après tout, il est aussi question ici d'un logement situé à l'orée de la forêt, dont le sous-sol interroge beaucoup (à tort ou à raison ?). Et d'appeler les lecteurs à lire entre les lignes de ce nouveau roman une critique bien troussée de la société sud-coréenne contemporaine - voire de la société contemporaine tout court.
Abstraction faite des longueurs et des redites présentes dans la 2è partie du récit, j'ai aimé la façon dont l'auteure traite des thématiques telles que : la peur de l'échec, la lutte de classes et des générations, l'individualisme et l'omerta, la vacuité du quotidien, les frustrations et les addictions qui en découlent.
Au coeur de cette prison à ciel ouvert, la manipulation et la cupidité ont été élevées au rang d'art, et la recherche de la vérité et le dévoilement du passé s'accompagnent d'une longue descente aux enfers. Avis aux amateurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Silk30
  22 juin 2022
Je n'ai pas réussi à lire ce roman jusqu'au bout... L'écriture est presque scolaire ou bien est-ce la traduction qui donne cette impression ? Il n'y a pas 'd'accroche' et on s'ennuie très vite... le seul point positif est l'ambiance très particulière liée à la culture asiatique avec ses valeurs familiales et sociales.. En un mot : décevant !
Commenter  J’apprécie          20
viduite
  13 juin 2022
La peur, les limitations de consciences, les sourdes manipulations psychologiques comme une interprétation psychologique. Nous retrouvons ici toutes les qualités --- notamment la précision, la discrète critique d'une société ainsi mise en jeu --- de Hye Young Pyun. La nuit du hibou entraîne dans la claustration, l'alcoolisme et surtout dans l'inquiétude de cette forêt, de cette lisière de la conscience et de la perversion dont l'autrice sait faire surgir détours et méandres.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
Liberation   21 juin 2022
As du malaise, la Coréenne Pyun Hye-young déploie une forêt oppressante, métaphore de la communauté humaine.
Lire la critique sur le site : Liberation
LePoint   09 juin 2022
Une disparition mystérieuse, une forêt inquiétante : l’autrice du « Jardin », prix Shirley-Jackson, mêle à nouveau mystère et folie dans « La Nuit du hibou ».
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sandranaesandranae   22 mai 2022
A cause de l'anxiété de sa mère, de son devoir d'humain, d'homme mature et responsable, il était parti à sa recherche. Il bouillait d'impatience de se trouver face à la vieille dame en larmes, folle d'inquiétude pour son aîné. Il la prendrait par les épaules et la secouerait, qu'elle soit dans une phase de délire ou non, et il lui dirait : J'ai tout fait pour le retrouver. Je suis même allé jusqu'à la forêt où il travaillait. Tu sais combien j'ai dépensé pour faire ce voyage, tu sais comment je me suis fait engueuler par mon patron pour ne pas être allé travailler, à cause de ça ? Veux-tu que je calcule combien ça va coûter ? Les honoraires se calculent à l'heure, c'est de cette façon qu'un avocat travaille, en général. Je peux dire que, pour un frère qui a été constamment battu et méprisé, j'en ai fait suffisamment. Ma seule faute est d'avoir occupé ton utérus après lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
clemiaclemia   08 juin 2022
Les trois hommes étaient restes muets. Ils n'avaient rien dit. Ni qu'ils le feraient, ni qu'ils ne le feraient pas. Mais ils savaient bien qu'ils finiraient par obéir à Jin. Car en ce monde, il y a les choses qu'on promet ou auxquelles on croit, il y a nos convictions ou nos principes, et puis il y a les choix qu'on fait à un moment donné, du mieux qu'on peut. Il faut parfois savoir renoncer à ses principes et se compromettre moralement. Cela, ils le savaient. Ils étaient trop vieux pour quitter le bourg et n'avaient aucune envie d'assumer les conséquences des activités illégales qu'ils avaient exercées autrefois. IIs n'avaient ni la volonté ni la capacité de s'acquit- ter de leur dette envers Jin. Qu'un seul d'entre eux décide de partir ou de ne pas faire comme les autres, et tout ce qu'ils avaient fait ensemble serait réduit à néant. Déserter, ne pas être solidaire du choix des autres, c'était les trahir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hye-Young Pyun (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hye-Young Pyun
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Mon Frère, ce zéro de Colin Thibert aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/1071228-romans-mon-frere--ce-zero.html • Solitudes de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1067366-divers-polar-solitudes.html • Tout Gainsbourg de Bertrand Dicale aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/513-divers-arts-tout-gainsbourg.html • Judoka de Thierry Frémaux aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1072105-romans-judoka.html •  Le rouge n'est plus une couleur (En lettres d'ancre) de Rosie Price aux éditions Grasset  https://www.lagriffenoire.com/1073250-litterature-anglophone-le-rouge-n-est-plus-une-couleur.html • Les Fabuleuses Aventures de Nellie Bly de Nellie Bly et Helene Cohen aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/1027446-romans-les-fabuleuses-aventures-de-nellie-bly.html • le Jardin de Hye-young Pyun, Yeong-hee Lim aux éditions Rivages Noir https://www.lagriffenoire.com/1071196-romans-le-jardin.html • Ma femme écrit: roman de Jonathan Zaccaï aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1072101-romans-ma-femme-ecrit---roman.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsheloisedormesson #editionscalmannlevy #editionsjungle #editionsstock #editionslivredepoche #editionspoints #editionsrivagesnoir #editionsgrasset
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature coréenneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Monochromes amusants

Première communion de jeunes filles chlorotiques par temps de neige

blanc
gris
anthracite
noir

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , monochromie , humourCréer un quiz sur ce livre