AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226459763
Albin Michel (03/11/2021)
3.65/5   694 notes
Résumé :
PARFOIS GRANDIR
VEUT DIRE FAIRE FACE A SES DEMONS


Fils d’une mère seule qui galère, Jamie Conklin veut juste une enfance ordinaire. Mais Jamie n’est pas un enfant comme les autres. Né avec une capacité hors du commun que sa mère a poussé à garder secret, Jamie peut voir ce que personne d’autre ne peut et apprendre ce que personne d’autre ne peut. Mais le coût de son talent est bien plus élevé que ce que Jamie ne peut imaginer, et il le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (200) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 694 notes

lyoko
  08 novembre 2021
Il n'y a rien à faire, quand un King sort je suis obligée de me le procurer. C'est après tout le maître qui m'a fait apprécier l'horreur et le fantastique.
Un roman assez court, qui se lit vite et bien.
J'ai eu un petit peu de mal à rentrer dans l'histoire a cause de la façon d'écrire du personnage principal, mais heureusement cela évolue vite. J'ai particulièrement été agacée par les "j'expliquerai ça plus tard" utilisés a maintes reprises.
Mais passé ce cap, on dévore le roman.
Après, j'ai trouvé King particulièrement soft avec ce roman. Une histoire que l'on peut aisément mettre dans les mains de nos ados.
Je regrette malgré tout que la quatrième de couverture en dévoile de trop et laisse présager un roman terriblement horrifique. Ce qui n'est pas le cas a mon sens.
J'ai aussi trop facilement deviné qui était le père du jeune garçon.
Alors même si c'est toujours un plaisir de lire du King je suis restée sur ma faim. Mais je garde toujours l'espoir qu'il nous écrira encore des pépites avant de prendre sa retraite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11718
La_Bibliotheque_de_Juju
  02 novembre 2021
Le King nouveau arrive demain en librairie et en bon fan qui se respecte, je me suis plongé dans ce nouvel opus avec un petit frisson d'appréhension…
Pour tout vous dire, le King de ces dernières années ne tape pas toujours juste avec moi et j'avoue avoir abandonné son Institut en cours de route … Comme quoi, on peut être fan mais aussi complétement lucide !
Cette fois, le King nous revient avec un roman plutôt court à la frontière entre polar et épouvante.
Jamie, le héros, est un jeune garçon comme les autres sauf qu'il a le pouvoir de parler aux morts.
Je sais, on a tous vu Sixième Sens, on connaît la chanson ! Pourtant, ici, on se retrouve avec un vrai polar Kingesque à souhait et qui rue dans les brancards sans nous infliger de trop longues descriptions ! Direct à l'essentiel et vas y que je peux pas lâcher le bouquin avant de l'avoir terminé !
Seule la mère du héros est au courant de son « don » et va finir par recourir aux services de sa progéniture pour tenter de garder le bateau à flot parce qu'en tant que mère célibataire et agent littéraire, la vie peut parfois vous mettre de sacrés bâtons dans les roues !
On retrouve les thèmes chers au monsieur, évidemment, avec même pour les aficionados des renvois marqués à certaines de ses oeuvres cultes précédentes mais je ne gâcherai pas le plaisir de la découverte ! Et on peut tout à fait dévorer ce roman sans avoir la réf, pas de souci !
J'adore le King lorsqu'il offre son regard diabolique sur l'enfance, sur le milieu littéraire américain et qu'il vous file gentiment les chocottes en mélangeant les genres ! D'autant que quelques lignes avant la fin, le lecteur s'en prend une belle sur le coin de la tronche, histoire de marquer les esprits …
Chapitres courts , calibrés comme un bon page turner, j'aurai presque envie de retrouver le héros dans un prochain roman.
Donc, si tu aimes le King, tu devrais passer un très bon moment et c'est aussi un opus idéal pour le découvrir ! Ici, l'horreur n'est pas à son paroxysme et les âmes sensibles peuvent tenir le choc, pour peu qu'elles n'aient pas peur des fantômes !
Apres, ce n'est que mon avis, hein …

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          724
Ptitgateau
  22 juin 2022
J'ai lu des romans du grand Stephen King bien plus passionnants et addictifs. Alors que je me réjouissais d'une bonne petite lecture de préférence nocturne pour me faire peur juste comme j'aime... pensez donc : une histoire d'enfant capable de voir les défunts et de converser avec ... J'étais déjà aux portes de l'au-delà... Mais je crois que je suis restée sur le paillasson, adieu donc, morts inquiétants, entités glauques et autres mystères ... Notre héros se contente de voir les morts qui ne peuvent pas lui mentir, qui s'effacent au fil des jours, et qui se présentent comme ils étaient quand ils sont passés de vie à trépas, de préférence bien amochés pour donner une impression d'horreur au lecteur.
Les personnages ? Une mère poule qui connaît le secret de son fils, sa compagne, Liz, policière pas clean et sans scrupule, qui essaiera par deux fois d'exploiter le don du jeune Jamie... et puis c'est à peu près tout... bien superficiel tout ça.
Au cas où le lecteur n'aurait pas compris, il assure et répète au long du roman qu'il s'agit d'une histoire d'épouvante. J'ai ressenti plus d'agacement que d'épouvante en progressant dans ce récit sans grand intérêt. J'espère que King se montrera plus grandiose la prochaine fois.
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          535
Deslivresalire
  07 janvier 2022
Depuis toujours Jamie peut voir les morts. Pas longtemps, seulement quelques jours après leur décès. Après ils s'en vont.
Il peut leur parler aussi. Et ils sont en quelque sorte obligés de répondre la vérité lorsqu'on leur pose une question.
Certains d'entre eux lui font peur. Parce qu'ils sont cabossés (puisqu'ils apparaissent sous la forme du moment où ils sont morts), mais aussi parfois parce qu'ils sont malveillants.
C'est un don précieux qui lui a plutôt servi jusque là. Y compris pour aider sa mère, la seule à connaitre son secret, ou presque.
Quand Liz, son ex belle mère et accessoirement flic, lui demande de l'aider dans le cadre d'une enquête, afin d'interroger un meurtrier qui vient de mourir mais qui peut encore faire des victimes, il se plie à l'exercice.
Mais celui avec qui il doit discuter n'est pas tout à fait comme les autres. Il semble qu'il puisse rester en lien avec Jamie plus longtemps cette fois...
A mon avis :
Cela faisait longtemps que je n'avais pas ouvert un livre de Stephen King. J'avais été assez désappointé de ma précédente lecture de cet auteur (L'outsider) et avais encore du mal à me décider à y revenir.
C'est donc avec un peu d'appréhension que j'ai attaqué Après.
Mais l'histoire part plutôt bien. On reconnait la plume du maître, le style et l'univers. Peu de surnaturel en dehors de la capacité de Jamie de parler avec les défunts et une histoire bien ancrée dans la réalité pour le reste. Un genre qui me plait en général.
On avance dans la lecture sans lassitude car de petites histoires dans l'histoire viennent agrémenter le début du récit.
On s'attend tout de même à ce que l'action se corse et que l'on entre dans le glauque, les histoires de fantômes sont propices à ce genre chez SK.
Et puis finalement, c'est presque une semi-déception...
Parce qu'il n'y a malgré tout que peu de vrais moments d'angoisse ou d'affrontements. Et, bien que le narrateur nous répète plusieurs fois que c'est "une histoire d'épouvante", cela relève plus de la méthode Coué que d'une vraie impression ressentie.
Et puisque c'est un thriller assez court, il y a finalement assez peu de moments de vive tension.
Néanmoins, pour ceux qui aiment le genre, vous y trouverez sans doute ce qui fait le succès de cet auteur, entre fiction et réalité, une plume agréable et facile à lire et un véritable univers reconnaissable entre tous.
Pour ma part, Après m'a réconcilié avec le King, même si ce n'est pas son meilleur roman.
Retrouvez d'autres avis sur d'autres lecture sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
belette2911
  23 novembre 2021
Lorsque j'appris que le dernier-né du King ne faisait que 320 pages et non pas les 600 habituelles, j'ai ressenti une frustration à venir : celle de ne pas obtenir ma dose de King.
Pourtant, au bout de quelques lignes, mes craintes se sont apaisées : le cru 2021 avait du corps, du bouquet et, sous les senteurs fruitées du départ, on sentait qu'ensuite viendrait les effluves de l'épouvante.
Ce nouveau King commence gentiment par le récit de Jamie qui, très jeune, aperçoit les fantômes des gens décédés.
Oh, si pour un jeune gamin, c'est impressionnant de voir le fantôme horriblement défiguré d'un cycliste qui s'est mangé une bagnole, pour le lecteur averti, ce n'est rien d'épouvantable.
Oui, le King commence gentiment, il pose ses bases, présente ses personnages, tout le monde semble cool et sympa, tout va bien dans le meilleur des mondes, même pas un croquemitaine sous le lit ! Oui, mais, on est dans un Stephen King et on se doute bien que ce n'est pas demain la veille qu'il va nous pondre du récit Bisounours.
Son récit est addictif tout en étant intelligent, car le King ne se contente pas de nous parler d'un petit garçon qui voit les fantômes et avec lesquels il peut avoir des discussions (jusqu'à ce qu'ils disparaissent au bout de quelques jours) !
Non, non, il va plus loin et nous montre aussi l'épouvante générée par la crise économique de 2008.
Vous viviez pépère avec un super salaire, dans un appart génial, votre gamin allait dans une école privée, l'argent abondait, vous aviez fait des placements et un jour, patatras ! Un Madoff 2 vous a fait la position de la pyramide et là commence l'épouvante totale : hasta la vista, le fric mit de côté ! Ça, pour moi, c'est plus angoissant qu'un monstre sous le lit.
Une fois de plus, la plume du King fait mouche et nous touche en plein coeur : grâce à ses personnages attachants, qui évoluent, qui peuvent tourner casaque. Grâce aussi à son écriture et à ce petit Jamie qui s'adresse directement à nous, établissant un lien dès les premières lignes.
Dans ce nouvel opus, pas de Méchant à part entière, juste des personnages lambdas qui, un jour, ont promis une chose et rebouffent leur parole ensuite, parce que cette chienne de Vie vient de leur faire un croche-pied monumental et qu'il faut bouffer.
Et puis d'autres qui sont passé du côté Obscur de la Force et, la cupidité aidant, n'ont plus aucuns scrupules. Des gens ordinaires, en fait… Sans oublier un truc en plus, la touche fantastique qui fout la pétoche tout de même.
Comme quoi, le King reste toujours le King et même avec 320 pages, il arrive à m'emporter ailleurs, à me scotcher à son récit, à me faire sourire, à me faire frémir, à me donner des émotions et à me faire répéter, sur le final : "Non, Jamie, ne succombe pas à la tentation, ne bascule pas de l'autre côté !!", tout en serrant les fesses, parce que bon, tout de même, c'est du King !
Même si les âmes sensibles survivront sans soucis, on a connu plus angoissant dans les romans du King.
Un roman est à la frontière (du réel ?) du polar et de l'épouvante, du fantastique et du thriller et il fait mouche, comme toujours. Comme quoi, la taille n'est pas importante (on ne le répétera jamais assez). L'ivresse est au rendez-vous, sans pour autant monter dans les degrés d'alcool.
De toute façon, il me reste encore un petit stock de King non lus, dont des gros pavés bien épais et bien saignants, alors, de temps en temps, un récit moins flippant, ça ne fait pas de tort.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350


critiques presse (1)
Liberation   07 janvier 2022
Les passages gores font partie du genre (l’horreur), et Stephen King y excelle évidemment. Mais ce n’est pas ce qui distingue Après. Plutôt la douceur. L’auteur de 74 ans se met à hauteur de petit bonhomme avec une aisance bluffante, pour chroniquer un apprentissage.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
CatFCatF   14 novembre 2021
À moins d’être complètement demeuré, même un gamin a conscience de certaines règles élémentaires. On dit s’il vous plaît et merci, on ne joue pas avec sa zigounette en public, on ne mâche pas la bouche ouverte, et surtout, on évite de causer avec les morts en présence des vivants qui souffrent de leur départ.
Commenter  J’apprécie          110
CatFCatF   14 novembre 2021
Si on me donnait le choix entre voir des morts – ce qui m’arrive encore – et respirer des odeurs de vin renversé, je choisirais les morts.

Merde, je n’hésiterais même pas une seconde.
Commenter  J’apprécie          161
PareylaPareyla   09 février 2022
Liz a levé les mains, comme pour rendre les armes, tandis que maman me rejoignait pour regarder avec moi le bout de chemin gravillonné. A ses yeux, il n'y avait personne, bien entendu. Pourtant, Mr Thomas se tenait pile devant elle, les mains dans les poches. Son short étant très lâche, j'espérais qu'il ne pousserait pas trop sur ses fonds de poche, parce que j'avais la nette impression qu'il ne portait rien dessous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PtitgateauPtitgateau   08 juin 2022
Si vraiment nous sommes doués de libre arbitre, alors c'est nous qui invitons le mal à venir.
Commenter  J’apprécie          210
LilizLiliz   20 avril 2022
Conclusion, j'ignore totalement à quoi j'ai affaire. Je sais seulement que je devrai m'y confronter. Je sifflerai, la chose viendra à moi, et nous nous accrocherons l'un à l'autre au lieu de nous mordre la langue. Et ensuite, on verra bien, forcément...
Oui, on verra bien.
Mais ça, c'est aussi pour après.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Stephen King (169) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Par quel livre commencer à lire du King ? Quel premier roman choisir ? Une étudiante de FABLI vous donnent quelques pistes pour plonger dans l’univers du « Maître de l’horreur ».
Livres recommandés :
- Misery - Cujo - Mr Mercedes
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Après - Stephen King

A quelle époque de l'année débute l'histoire ?

Pâques
Halloween
Thanksgiving
Noël

14 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Après de Stephen KingCréer un quiz sur ce livre

.. ..